Consommer écolo sans se ruiner #4

Jan 26, 2021 | 1 commentaire

Le logement et co

Le logement est l’un des plus gros postes de dépense des foyers1. Que ce soit un loyer à payer tous les mois ou un remboursement pour l’achat d’un logement, cette somme est conséquente. Pourtant, il existe d’autres façons d’habiter, qu’il peut-être intéressant d’explorer.

Quelque soit ton choix, tu as aussi la main sur d’autres dépenses liées à ton logement, comme le chauffage, l’électricité, l’eau…

Choix du logement

Le choix du logement est bien entendu crucial pour limiter les dépenses. Choisir un logement BBC ou rénover son logement par exemple permet de limiter les dépenses en chauffage. Il est aussi intéressant de découvrir les façons d’habiter autrement :

♥ Habitat participatif : si ces projets sont longs à monter, ils permettent de vivre avec des personnes que l’on choisit, de mutualiser certaines pièces, telles que la chambre d’amis, la buanderie… et de réaliser ainsi de belles économies, en achat de matériel, en superficie de logement… Cela permet aussi de vivre ensemble, mais chacun chez soi. De nombreux projets ont aussi une dimention sociale : achat selon les ressources, éviter la spéculation…2
♥ Colocation : cette fois, on vit vraiment tous ensemble. Il existe de petites et de grandes colloc. Principalement sans enfant, il y a aussi des colloc de familles. Cela permet d’accéder à des logements que seul, on ne pourrait pas se payer, et de faire énormément d’économies car tout est en commun : chauffage, eau, électricité… C’est sur le bon coin que tu pourras sûrement trouver ton bonheur, surtout en location.
♥ Tiny House, Yourte, et autres habitats légers : l’intérêt principal de ces habitats est leur coût très réduit par rapport à une maison classique. Le confort y est bien là, les frais minimaux. Le plus dur est certainement de trouver un accord avec la mairie et un terrain qui puisse accueillir ton habitat léger.3

Énergie

J’ai déjà écrit plusieurs articles sur les économies d’énergie, que je t’invite à découvrir :

Voici de nouvelles idées, pour compléter :

Chauffage

La toute première initiative est de chauffer le moins possible, et de mettre un pull. Selon la présence de personnes âgées, frileuses, de jeunes enfants… la température optimale ne sera pas la même pour tout le monde. Chez nous, on chauffe à 19°C, uniquement quand on est à la maison, et ça nous va bien.

Si tu es en location, ta marge de manoeuvre est assez faible pour diminuer ta facture de chauffage. Voici quelques astuces, que tu peux bien entendu aussi mettre en place si tu es propriétaire de ton logement :

♥ Film isolant : pour isoler les fenêtres en simple vitrage, il est possible de coller des films isolants. Bien entendu, cela n’a pas l’effet de fenêtres double vitrage, mais c’est mieux que rien quand tu n’as la main sur les huisseries.
♥ Joint : de même, il est possible de changer ou ajouter des joints pour éviter les courants d’air sur les huisseries anciennes.
♥ Éteindre le chauffage quand tu n’es pas là : ou en tous cas le baisser, pour ne pas rentrer dans une glacière le soir.
♥ Mettre des rideaux épais : sur les fenêtres, à fermer dès que tu n’es pas chez toi, et la nuit. Tu peux aussi en placer sur ta porte d’entrée, ainsi qu’un boudin en bas de ta porte, pour éviter les courants d’air.
♥ Mettre des tapis au sol : si cela n’isole pas directement ton logement, tu auras moins cette sensation de froid venant du sol.
♥ Moins chauffer dans les chambres : voire pas du tout, et ajouter une couette !

Si tu es propriétaire de ton logement, il y a bien d’autres choses que tu peux mettre en place, dont on entend plus souvent parler : mettre du double vitrage, isoler par le toit, par l’extérieur, passer à un poêle à bois, à granulés ou de masse, installer un thermostat…

Électricité

Pense à passer à un fournisseur vert. Pour être sure de faire le bon choix, consulte le classement des fournisseurs4 réalisé par un super travail de fond de Greenpeace. Chaque fournisseur a sa propre fiche complète, tu pourras ainsi faire un choix éclairé.

Photo by He Gong

Eau

Si on oublie la piscine privative et le lavage de la voiture, qui sont les plus gourmands en eau et dont il est tout à fait possible de se passer facilement, où se situe les grosses dépenses en eau dans un foyer ?

♥ La toilette : sans surprise, c’est là le plus gros poste de dépense en eau, presque 40% en moyenne. C’est 150 à 200L pour un bain : il est donc judicieux, comme chacun le sait, d’en prendre le moins possible, sauf nécessité de santé bien entendu. La douche quant à elle utilise, lorsqu’elle dure 5 minutes, entre 60 et 80L, et ce sera diminuée de moitié avec un aérateur d’eau. Le même système sur le lavabo permet aussi des économies.
♥ Les toilettes : si tu peux installer des toilettes sèches chez toi, c’est le mieux. Économiques et écologiques, ce système est génial. La condition ? Avoir un jardin suffisamment grand pour pouvoir y faire les tas de sciure à composter. Tu peux même te mettre en relation avec des scieries, s’il y en a près de chez toi : en général, elles sont ravies de donner leur sciure ! La chasse d’eau double débit est déjà un bon moyen d’économiser de l’eau, en divisant à peu près par deux la quantité d’eau utilisée. Tu peux aussi mettre des bouteilles d’eau pleines dans le réservoir de la chasse d’eau, quelque soit le type que tu as.
La vaisselle : les lave-vaisselle modernes consomment par vaisselle certes moins d’eau que la vaisselle à la main. Cependant, il est important de considérer l’appareil dans toute sa durée de vie, de l’extraction des matériaux nécessaires à sa fabrication à son traitement en fin de vie. Dans ce contexte, combien de lavages avant que son utilisation ne compense ? Je n’ai pas trouvé de réponse à cette question. A la main, pour utiliser le moins d’eau possible, il est intéressant de mettre des aérateurs d’eau sur les robinets, et de laver toute la vaisselle avant de la rincer.

Pour l’eau chaude, si tu es propriétaire, investir dans un système de chauffage performant peut vite être rentable. Tu peux notamment penser à un système qui chauffe au moins partiellement l’eau sur le toit au soleil. Il existe aussi maintenant des chaudières très hautes performances. Tu peux, et cela même si tu es en location, isoler ton chauffe-eau avec soit un matériaux spécial, soit tout simplement une couverture de survie et une vieille couverture. Règle aussi ton chauffe-eau sur 55-60°C au maximum.

1 Statistiques dépenses des foyers, 2017, INSEE
2 Qu’est-ce que l’habitat participatif ?, infographie Les Habiles
3 Conséquences de la loi “vie locale et proximité” sur les habitats alternatifs, 2020, article de blog
4 Classement 2019 des fournisseurs d’électricité, 2019, Greenpeace


Cet article fait partie du Challenge de Janvier 2021 : Consommer écolo sans se ruiner. Il est constitué de :

1 Commentaire

  1. Bonjour Clémentine !
    Un petit partage qui peut servir :
    J’ai découvert récemment que sur les flotteurs de chasse d’eau (ce qui enclenche et coupe l’arrivée d’eau dans la cuve) il y a un réglage qui permet d’adapter la quantité d’eau que l’on veut dans son réservoir.
    Mon chéri a changé tout le système de chasse d’eau des toilettes récemment parce que nous avions une fuite et il m’a expliqué ça quand nous en avons parlé. J’ai trouvé ça bien plus pratique que les bouteilles d’eau que nous avions :)
    Bonne journée !
    Marine

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca t’a plu ? Continue ton cheminement écolo !

Tu recevras un mail par semaine, avec des astuces écolo, les récap des challenges écolo… Promis, je garde ces infos juste pour moi. Et pas plus d’un mail par semaine.

Et pour fêter ton arrivée, un mini-challenge d’une semaine pour faire tes premiers pas vers une diminution de tes déchets avec 7 astuces faciles et efficaces.

Encore un peu de lecture ?

Pendant ce temps sur Instagram…