Le minimalisme, c’est de l’écologie et du gain de temps.

On peut y inclure des notions de simplicité ou frugalité volontaire. On peut aussi y voir l’idée qu’être est plus important qu’avoir, que le temps de qualité, partagé est plus important que l’accumulation d’objets.

Pour autant, même si tu es convaincue du bien fondé du minimalisme, et qu’avoir un logement qui ne contienne que des objets utiles et agréables te fait très envie, ce n’est pas évident de se lancer ! Voici mes astuces pour toi qui débute sur la voie du minimalisme.

1- Y aller pas à pas

Pour que cela dure sur le long terme, il est important d’y aller doucement, pas à pas. Vouloir passer d’une maison hyper encombrée à une maison totalement épurée et minimaliste en une fois est impossible. Il te faut le temps de cibler tes besoins réels, pour ne garder que ce dont tu as besoin et cela prend du temps.

Y aller pas à pas est donc vraiment nécessaire. Si tu n’as encore jamais trié, vois petit :

  • sépare toi d’un objet par jour pendant un mois. Petit ou gros, un objet par jour. Ça en fait 30 à trouver, et ça te paraîtra certainement fou à quel point c’est facile !
  • commence par une pièce de la maison, et fais un premier tri. Débarrasse-toi juste de ce qui est vraiment inutile, moche, usé, cassé… La salle de bain est une bonne candidate, car il y a peu d’émotionnel à gérer
  • trie un tiroir par semaine pendant un mois, dans 4 pièces différentes de la maison pour savourer le plaisir de les ouvrir et de les trouver peu encombrés et bien rangés.

Une fois lancée, il y a de fortes chances pour que tu aies envie de continuer.

2- Apprendre à acheter moins

Pour éviter de se ré-encombrer encore plus vite que tu n’as trié, tu vas devoir apprendre à acheter moins. Cela veut dire réfléchir avant chaque achat en te demandant si tu as vraiment besoin de ce nouvel objet.

Le meilleur moyen, je trouve, d’éviter d’acheter trop est de se laisser le temps de la réflexion pour tout ce qui n’est pas des besoins immédiats (alimentaires, médicaments notamment). Lorsque tu as vraiment besoin ou envie de quelque chose, cet objet saura se rappeler à toi régulièrement.

3- Utiliser des objets multifonction

Certains objets peuvent être multifonction. Nous avons par exemple remplacé notre blender + notre mixer + notre batteur à oeufs par un mixer plongeant avec plusieurs têtes. C’est énormément de place gagnée, et trois objets remplacés par un seul. Autre exemple : mon Amoureux s’est acheté hier des chaussures de randonnée qu’il trouve vraiment jolies et mettra donc pour la randonnée et comme chaussures de tous les jours.

En misant sur des objets multifonction, tu peux diminuer drastiquement le nombre de tes possessions. Le tout est de visualiser clairement ce dont tu as besoin pour ensuite réfléchir à comment faire autrement, en faisant preuve d’ingéniosité et d’imagination.

4- Se laisser le temps

Sois indulgente avec toi-même, et laisse toi du temps. Le premier tri est le plus difficile. Je me souviens que je m’accrochais à mes objets : au cas où, je gardais 3 ou 4 paires de vieilles chaussures. Au cas où, le vieil ordi qui ne fonctionnait plus. Je gardais aussi des choses qui me rappelaient des souvenirs, comme un jean troué immettable, irréparable offert par une amie aux états unis.

En te laissant du temps, en triant les choses pas à pas, tu vas intégrer émotionnellement que te séparer des objets inutiles te fait du bien. Et ça sera de plus en plus facile.

5- Trier, trier, encore trier

Même après un gros premier tri, tu trouveras des choses qui finalement ne servent plus. Un second, un troisième… toujours plus en profondeur te seront certainement utiles si tu possèdes beaucoup d’objets, que tu as une grande maison à trier. Comme un oignon que tu épluches couche par couche jusqu’à arriver à un intérieur qui te satisfasse pleinement.

Et puis, tes besoins vont changer, parce que tes Petits Lutins vont grandir ou parce que tu vas te découvrir de nouvelles passions. La poussette devient inutile, mais la trottinette, elle, très utile. Tu as enfin le temps de commencer à apprendre le piano ou bien de te mettre au Yoga… Nos aspirations à tous changent avec le temps, et le contenu de ta maison minimaliste va lui aussi changer. Ainsi, un tri n’est pas définitif. Trier, surtout avec des enfants, est quelque chose que tu auras besoin de faire régulièrement si tu souhaites garder un environnement agréable, dégagé, minimaliste.

De mon côté, je vais recommencer un grand tri le 16 Octobre, car nos besoins ont évolués. Nous avons acheté de nouveaux objets, pour partager de nouvelles passions avec Petit Lutin qui grandit. Et nous avons donc besoin de place pour ranger tout cela. Je t’invite à te lancer dans ce grand tri avec moi , parce que plus on est de minimalistes, mieux on trie☺

Et toi, es-tu prête à te lancer dans ton premier tri ? Le minimalisme te fait-il envie ? S’il te plaît, partage ton avis en commentaire !

Petits liens qui vont bien pour aller plus loin

 

——————————–

Cet article fait partie du Challenge écologique et créatif de Mai-Juin 2017 : S’organiser pour un mode de vie écolo. Pour ne rien louper des challenges, je t’invite à t’inscrire en haut à droite. Tu recevras en cadeau 4 coloriages ainsi que 31 idées pour prendre ton temps.