J’ai déjà trié notre appartement 3 fois.

Trois fois en intégralité. Toutes les pièces une à une, carton par carton, tiroir par tiroir, étagère par étagère. J’ai éliminé des tas et des tas d’objets inutiles, et regretté uniquement deux dons. Après chaque tri, le ménage allait bien plus vite, le rangement encore plus. Je ne pestais plus après ceci ou cela qui me tombait dessus quand j’ouvrai un placard, ou parce que je devais sortir 2 poêles et 3 casseroles pour atteindre ma cocotte en fonte. Je me suis aussi sentie incroyablement légère, mon esprit vidé de ces objets inutiles qui semblaient me crier «Alors, tu m’utilises quand ?»

Pourquoi le minimalisme aide à s’organiser ?

La définition du minimalisme varie certainement d’une personne à l’autre. De mon côté, je vois les choses de cette façon :

Être minimaliste, c’est avoir uniquement les objets dont on a besoin, dans des versions qui nous sont aussi agréables qu’utiles.

Alors, tu vas me dire, ça veut dire zéro décoration ? Non ! Car les décorations nous aident à nous sentir bien chez nous si elles sont bien pensées, en nombre raisonnable et ne causent pas trop de travail supplémentaire – comme des tas de bibelots sur des étagères par exemple.

Pour moi, être minimaliste permet tout d’abord de gagner du temps. Le rangement est ainsi largement facilité : d’un côté par le nombre restreint d’objets à ranger, et en plus, par la facilité à les organiser puisque chaque chose a sa place, chaque place a sa chose. Le ménage est lui aussi bien plus rapide : le sol est dégagé, facile à aspirer et nettoyer. Les poussières sont rapides à faire puisqu’il n’y a que peu de bibelots à nettoyer. Et on gagne aussi du temps sur d’autres choses : pour s’habiller le matin, avec sa super garde-robe minimaliste, pour faire à manger puisque les appareils dans la cuisine sont en nombre restreint, et donc facilement sortis puis rangés…

Ainsi, en gagnant du temps, et aussi de l’énergie, l’organisation du reste des activités du quotidien devient plus facile. Tout ce temps gagné pourra être utilisé à autre chose : mitonner de bons petits plats maison, prendre le temps d’aller chercher tes Petits Lutins à l’école en vélo au lieu d’en voiture, aller régulièrement à la bibliothèque, te rendre au marché de producteurs le week-end, te concocter une cosmétique maison… Tu pourras inclure des actions écolo pour lesquelles tu n’avais pas le temps jusqu’ici. Ou alors en profiter pour passer du temps en famille ou même, ne rien faire du tout !

Pourquoi le minimalisme aide à avoir un quotidien écolo ?

Chaque objet que nous achetons nécessite l’extraction de matières premières, qu’elles soient renouvelables ou non. Cette étape a des conséquences pour l’environnement : extraction minière, utilisation de pesticides et engrais, déviation et pollution des cours d’eau… Puis vient la transformation de ces matières premières pour arriver à l’objet final. Ces transformations nécessitent la dépense d’énergie, et entraîne bien souvent aussi de la pollution atmosphérique, des cours d’eau… Entre chaque étape, vient s’ajouter le transport, qui lui aussi à son impact, non seulement par dégagement de CO2 mais aussi par la construction de routes, d’autoroutes toujours plus nombreuses, et de camions, d’avions, de bateaux…

Ainsi, être minimaliste est écologique car tout simplement posséder moins, c’est utiliser moins de ressources, moins d’énergie, moins de transport pour fabriquer des objets. C’est donc moins polluant.

De plus, si tu achètes moins d’objets, ton argent sera réparti sur moins d’achats, et donc tu pourras dépenser plus pour chaque achat, c’est mathématique ! Ainsi, tu pourras acheter de la meilleure qualité. Parfois, tu pourras trouver des objets fabriqués localement et/ou éthiques, conçus pour durer, réparables, comme un Fairphone par exemple. D’autres fois, miser sur la qualité en achetant des objets avec de longues garanties. Notre mixer par exemple a un moteur garanti 30 ans et est fabriqué en Suisse, à 3h de chez nous.

Et enfin, comme tu auras des objets de meilleure qualité, tu devras les remplacer moins souvent. Cela fera donc moins de déchets à traiter, moins d’ordures à gérer.

Donc si on résume, être minimaliste, c’est écolo car :

  • tu utilises moins de ressources
  • tu jettes moins de choses
  • tu peux miser sur du local, de l’éthique

Sympa, non ?

Comment je recommence mon tri

Aujourd’hui, avec Petit Lutin qui grandit, nous avons investi dans de nouvelles choses, qui n’ont pas toutes trouvé leur place dans notre petit appartement, pendant que d’autres sont devenues inutiles.

Et là, j’en ai marre !

Je veux arrêter de dépenser mon énergie à pester contre ces objets qui m’encombrent, et la dédier à des activités épanouissantes : inventer un jeu de société avec Petit Lutin, méditer, me balader, dessiner, peindre, apprendre le tricot, aller escalader avec des amis…

J’ai donc décidé de me remettre à trier, en suivant le programme de tri que j’ai déjà utilisé les 3 premières fois et qui m’a si bien réussi. J’ai hâte de commencer ! J’ai prévu de partager mon tri toutes les semaines sur mon profil Instagram et dans un album dédié sur Facebook. De ton côté, si tu souhaites te joindre à moi dans ce grand tri, je t’invite à t’inscrire au programme d’accompagnement.

Voici le menu :

  • jours 1 à 13 : la salle de bain
  • jours 14 à 34 : la cuisine
  • jours 35 à 40 : le salon
  • jours 41 à 50 : la chambre
  • jours 51 à 60 : les vêtements

L’idée est d’y aller pas à pas, une petite étape par jour pour garder la motivation et continuer jusqu’à la fin ! Chaque étape prend peu de temps, ce qui permet d’ajouter cela à une journée de travail sans que ça devienne impossible à gérer.

Et comme le tri est quelque chose qui se pratique régulièrement, car nos besoins, ceux de nos Petits Lutins, de notre famille changent au cours du temps, tu recevras à la fin des 60 jours un ebook qui regroupe jour par jour toutes les étapes du tri. Et ainsi, tu pourras recommencer autant de fois que tu le souhaites !

Tu es motivée ?! Je te laisse t’inscrire en cliquant sur ce bouton :

Accompagnement vers le minimalisme

Pour plus d’informations, tu peux accéder à la page du programme qui en détaille le fonctionnement.

Et toi, es-tu minimaliste ? Quelle est ta vision du minimalisme ? Qu’est-ce qui t’a empêché jusque la de passer au minimalisme ? S’il te plaît, partage ton avis en commentaires !

——————————–

Cet article fait partie du Challenge écologique et créatif de Mai-Juin 2017 : S’organiser pour un mode de vie écolo. Pour ne rien louper des challenges, je t’invite à t’inscrire en haut à droite. Tu recevras en cadeau 4 coloriages ainsi que 31 idées pour prendre ton temps.