Manger écolo sans se ruiner #2

Nov 12, 2020 | 0 commentaires

Je t’avais déjà partagé il y a quelques années des astuces pour manger écolo sans te ruiner.

Depuis, j’ai découvert d’autres solutions que celles dont je t’avais parlé à ce moment-là, et je complète donc mon article aujourd’hui, avec des idées pour acheter moins cher des produits de qualité ou encore des idées pour ne pas acheter mais échanger.

Acheter les produits d’épicerie en ligne – exemple avec la Fourche

Des plateformes se développent en ligne pour permettre de faire ses courses de produits d’épicerie. Plusieurs fonctionnent sur un système d’abonnement, donnant accès en suite à des tarifs réduits. Nous avons de notre côté tester le système proposé par La Fourche. Les produits qu’on y trouve sont les mêmes que dans les magasins bio autour de chez nous, ce sont des marques que l’on connaît et apprécient. La dimension sociale est aussi présente dans la plateforme que nous avons testée, et cela est important à mes yeux.

Il y a plusieurs cas où ce système est intéressant :

si tu habites loin de tous magasins bio, et que donc tu dois parcourir exprès plusieurs kilomètres, notamment en voiture, pour ramener tes courses : dans ce cas, la livraison n’est certainement pas plus polluante
si tu n’as tout simplement pas de magasins bio à côté de chez toi
si les magasins bio autour de chez toi sont beaucoup plus chers que les tarifs proposés dans les boutiques en ligne
si tu as besoin de te faire livrer, pour une raison ou une autre, car temporairement ou non, c’est un besoin, car une foule d’événements dans la vie peuvent induire ce besoin

Acheter des produits en fin de date de consommation

Certains magasins bio ont des sections, notamment dans les rayons frais, avec des promotions sur des produits qui sont proche de la date limite indiquée sur l’étiquette. Cela permet d’acheter certains aliments à moindre coût. D’autres magasins proposent cela avec les fruits et légumes abimés.

Dans les marchés de producteurs, tu peux aussi demander aux producteurs de fruits et légumes chez qui tu achètes régulièrement s’ils proposent des fruits ou légumes de second choix pour moins cher. Certains producteurs offrent même généreusement ces fruits et légumes !

Enfin, il existe aussi des applications qui permettent d’acheter des paniers de produits invendus, dont le contenu est donc surprise et à chaque fois différent. Tu peux tester par exemple Too Good To Go ou Phénix. Certains magasins bio proposent ce service. Je n’ai personnellement jamais testé ce système, car il n’y a pas possibilité d’indiqué soit des allergies/intolérances soit de régime alimentaire spécifique comme végétarien ou végane à ma connaissance.

Les achats groupés

Il existe aussi les magasins coopératifs. Le système est simple : tu participes à la tenue du magasin : gestion, commandes, ménage… et tu as ainsi accès à des produits souvent bio et locaux pour bien moins chers.

De façon plus informelles, tu peux te grouper avec des amis pour commander en gros des produits. Les sacs de farine par 25 kilo, ça revient moins cher que par 1 kilo ! Pour de nombreux produits, cela est intéressant de s’organiser ensemble et de partager les commandes ensuite. Des personnes s’organisent aussi pour avoir des épiceries collaboratives dans leur entreprise, leur immeuble…

Les échanges de services

Enfin, tu peux passer tout simplement par l’entraide ! Je pense notamment à :

partage de jardin : si tu as un jardin et que tu n’as pas envie de jardiner ou inversement, tu aimerais jardiner sans avoir de jardin, des sites proposent de mettre en relation les personnes et ainsi de partager les récoltes
aide à des connaissances paysans : si tu as des connaissances qui sont paysans, tu peux proposer de les aider contre quelques légumes, fruits… A certaines périodes de l’année, il y a beaucoup plus de travail qu’à d’autres. Il faut bien entendu toutefois être vigilant à ne pas faire du travail déguisé.
participation à un SEL : les SEL sont des Systèmes d’Échanges Locaux qui permettent d’offrir des services contre d’autres services ou biens. Tu peux donner des cours de piano ? Tu pourras recevoir des légumes bio en échange, via un système de points.

Mais il y a peut-être d’autres solutions auxquelles je n’ai pas pensé ?

Et toi, comment fais-tu pour manger bio, local, éthique sans te ruiner ? Quelles sont tes astuces ? S’il te plaît, partage-les en commentaires.


Je remercie à La Fourche d’avoir financé cet article et de m’aider ainsi à continuer mon travail sur ce blog. Pour tout savoir sur les liens sponsorisés ou affiliés, et mes choix à ce sujet, je t’invite à consulter cette page. Je te remercie du fond du cœur pour ton soutien pour mon travail de blogueuse ♥

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Des arbres !

Zéro déchet

Cartes Postales

Jardinage urbain

Encore un peu de lecture ?