Manger écolo sans se ruiner

Mai 16, 2017 | 8 commentaires

Manger bio, local, de saison : l’idée est séduisante.

C’est plus sain, plus écologique, socialement parlant bien plus éthique. Oui, mais ! Comment faire entrer ça dans le budget ? C’est sans doute la première excuse/raison : le bio, c’est cher. Oui, c’est vrai. C’est plus cher que la nourriture hard discount. Il y a des raisons à cela, nombreuses : agriculteurs mieux payés, frais de labels, rendements moindre, aides de l’état moins importantes en moyenne car les exploitations sont plus petites en moyenne…

Pourtant, même en étant bien convaincue de tout cela, tu ne vois pas comment faire entrer le bio dans ton budget. Je te livre aujourd’hui mes astuces préférées pour y parvenir. J’espère que parmi elles, tu en trouveras qui te seront très utiles.

manger-bio-petit-budget-clementine-la-mandarine

Astuces pour dépenser moins

1- Jardine

Tout ce que tu auras produit toi-même ne te coûtera presque rien ! Jardine autant que possible, sur tout l’espace dont tu disposes. Même à l’intérieur de ton appartement, sur ton bord de fenêtre, ton minuscule jardin de ville, ton balcon… Avec une bonne organisation, c’est fou tout ce qu’on peut faire pousser en peu de place !

++ Tous les articles du blog sur le jardinage urbain

2- Cueille à la ferme

Si tu cueilles toi-même, le prix en sera diminué puisque tu ne paieras pas la main d’oeuvre ! Tu peux imaginer une sortie cueillette fraises, puis faire de la confiture, cueillir des pommes pour tout l’hiver et les conserver dans ta cave, ramasser des pommes de terre et les garder dans le noir… Renseigne-toi auprès des fermes autour de chez toi, et demande-leur s’ils offrent ces possibilités.

manger-sain-moins-cher-clementine-la-mandarine

3- Achète direct aux producteurs

En AMAP, en marché de producteurs locaux, lors de ventes à la ferme : en achetant directement au producteur, tu élimines tout intermédiaire, et ça se ressent sur le prix ! Regarde autour de chez toi où tu peux trouver de telles opportunités. Elles se développent beaucoup en ce moment !

4- Diminue et arrête les produits animaux

Ce qui coûte le plus cher en bio, local, ce sont les produits animaux. Logique : ils sont élevés en plein air, nourris avec des aliments biologiques, tout cela a un coût ! Mange moins de viande, mais de bonne qualité. De même avec les produits laitiers et les œufs. Tente les alternatives végétales, bien moins chères, toutes aussi nutritives et meilleure pour la santé. Et puis, c’est super écolo de manger végétal !

++ Toutes les recettes végétales du blog

5- Cuisine maison

Arrête les plats tout prêts, et cuisine à partir de produits frais. Les produits transformés sont beaucoup plus cher au kilo. Cuisine toi-même autant que tu le peux. Il existe une foule de recettes simples, rapides, goûteuses et équilibrées. A toi de les tester, et de conserver tes préférées !

buns-farcis-vegans-clementine-la-mandarine

Une question de choix

Même avec toutes ces astuces, il faudra tout de même se rendre à l’évidence : manger sain, écolo reviendra plus cher que d’aller dans les magasins de discount. Il te faudra donc faire un choix : à quoi dédier le budget ? Comment le répartir ? Selon tes ressources financières et tes envies, les réponses ne seront pas les mêmes. Si tu as vraiment envie de manger écolo, mais que pour l’instant, ton budget ne te le permet pas, tu peux envisager de dépenser moins dans d’autres secteurs. Voici en vrac quelques idées :

  • achète moins de vêtements
  • arrête la voiture pour aller au travail, prends le train, le bus, le vélo…
  • diminue ton forfait de téléphone, et garde-le jusqu’à ce qu’il soit cassé – idem pour ton ordi, ta tablette, ta télé…
  • achète moins de choses, de manière globale

Ce n’est pas facile tous les jours. Parfois je me dis que j’aimerais juste m’acheter des choses, plein de choses, sans réfléchir. Et puis, je le dis à mes copines ou mon chéri, qui me répondent quelque chose comme “Oui, je comprends”. Et ça va mieux. Et c’est de plus en plus facile, au fur et à mesure du temps, car ces choix font parties intégrantes de notre mode de vie, et me permettent d’être bien dans ma tête, car en phase avec mes valeurs : ce que je pense, ce que je dis et ce que je fais se rejoignent – la grande majorité du temps !

Et toi, manger sain fait partie de tes choix ? Est-ce difficile niveau budget ? Quels compromis as-tu trouvés ? S’il te plaît, partage ton expérience en commentaires.

8 Commentaires

  1. Merci pour cet article plein de bon sens :)
    Et je confirme, le fait maison et le végétal ça change tout !

    Réponse
    • Merci pour ton retour ☺☺

  2. Merci pour ton article.
    Tu as raison : la clé pour pouvoir se permettre une alimentation de meilleure qualité, c’est de pratiquer le minimalisme en achetant moins de vêtements, moins de choses futiles,en faisant réparer plutôt que de racheter. Et ainsi le budget s’équilibre

    Réponse
    • Merci pour ton retour Stéphanie ☺☺

  3. Je suis bien d’accord avec toi. Manger local, faire soi même et surtout la sobriété (dans tous les domaines y compris les voyages) sont des clefs pour manger mieux tout en limitant les dépenses.
    Et la sobriété s’applique aussi aux repas: a t on vraiment besoin d’un dessert à chaque repas ? et si on prenait le temps de savourer les bons biscuits fait maison plutôt que s’empiffrer la boite de biscuits industriels ou la plaque de chocolat (oui, oui c’est du vécu !) ? et si on variait 2-3 choses dans le petit déjeuner (la confiture qu’on met sur le pain, les fruits secs dans le muesli maison, etc) histoire d’avoir l’impression de ne pas manger toujours la même chose et changer les habitudes (j’ai en effet l’impression qu’à force de manger toujours la même chose, on en mange plus pour combler …).
    A noter qu’on peut aussi acheter en vrac pour les produits secs, ça permet de diminuer les dépenses également.
    Et puis ne pas oublier le partage, le prêt, la location de matériels (livres, bricolage, matériel spécifique à utilisation ponctuelle, etc) qui permettent en effet de moins acheter.

    En fait, quand on fait la démarche de vouloir manger mieux, sans s’en rendre compte, on finit par faire plein d’autres démarches: on s’intéresse à la provenance des aliments, comment ils ont été produits, par qui et dans quels conditions de travail ; on découvre la vraie valeur des choses et la sobriété vient petit à petit. C’est en tout cas comme ça que ça c’est passé chez nous. Des petits pas au fur et à mesure !

    Réponse
    • Merci pour ton commentaire plein de bon sens et bourré d’astuces Alexandra ! Pour nous aussi, ça c’est passé de cette manière ☺

  4. Je plussoie cet article !
    Maintenant, je conçois que les personnes qui ont du mal à boucler les fins de mois ne peuvent pas se permettre certaines choses, mais de très nombreuses personnes pourraient mettre ces conseils en pratique pour manger mieux.
    Je te rejoins sur le fait que tout est question de choix : dans quoi je décide de mettre mon argent ?
    Acheter en seconde main quasi systématiquement permet aussi de consacrer un budget plus important pour l’alimentation. En 1960, les français consacraient 35% de leur budget à l’alimentation. En 2014, plus que…20% !
    Le reste part bien souvent dans du superflu. Je pense qu’il faut réapprendre à faire la distinction entre ce dont on a besoin et ce dont on a envie.
    Vive la sobriété heureuse :-)

    Réponse
    • Oui, bien entendu, il y a des personnes vivant avec très peu d’argent pour qui même acheter de la nourriture discount est compliqué, et je m’en désole. Ce n’est bien entendu pas à ces personnes que je pense en écrivant cet article, mais à toutes les autres !
      Merci pour tes idées et conseils Marie !

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Des arbres !

Zéro déchet

Cartes Postales

Jardinage urbain

Encore un peu de lecture ?