Permaculture sur balcon #1

Mai 28, 2018 | 2 commentaires

Les principes de la permaculture sont vastes et englobent tous les domaines de la vie.

Une partie est bien entendu associée à l’alimentation, et à la culture. La plupart des livres et ouvrages traitant de la permaculture proposent des conseils pour cultiver dans un jardin, qu’il soit situé en campagne ou en ville. Hors, bon nombre d’entre nous n’a pas accès à un jardin, même tout petit, même en ville. Alors on fait comment pour pratiquer la permaculture sur son balcon ?

J’ai regroupé en deux articles une foule de conseils et astuces permaculturels qu’il est possible de mettre en place pour la culture hors sol : sur ton balcon, ton rebord de fenêtre, ton toit, dans ta cours… Cet article n’est bien entendu qu’une introduction à la permaculture, et ne saurait remplacer la lecture d’ouvrage dédiés, écrits par des personnes qui ont une grande expérience dans ce domaine. Il te faut toutefois savoir que tu devras effectuer un grand tri dans ce qui te sera livré, car beaucoup de choses sont différentes avec la culture hors sol.

Pour écrire cet article, je me suis plongée dans la lecture de ces trois ouvrages :

  • Manuel de culture sur butte de Richard Wallner, Rustica éditions, 29€95 – lien Decitre, lien Amazon
  • La permaculture, en route pour la transition écologique de Grégory Derville, Édition Terre Vivante, 25€ – lien Decitre, lien Amazon
  • Le guide de la permaculture urbaine de Carine Mayo, Édition Terre Vivante, 22€ – lien Decitre, lien Amazon

Dans ces deux articles, je te présente :

  • organiser ton potager – ici
  • choisir tes cultures et les gérer – ici
  • comment favoriser la biodiversité – prochain article à venir
  • comment intégrer les autres aspects de la permaculture à ce potager hors sol – prochain article à venir

Organise ton potager

Pour organiser au mieux ton potager hors sol, tu vas avoir besoin d’optimiser au mieux l’espace, faible, dont tu disposes. Pour optimiser la place, pense à :

  • cultiver des plantes grimpantes à la verticale, le long des murs sur des treilles ou sur des assemblages dans des bacs
  • disposer des bacs sur des étagères ou des palettes à la verticale, en veillant à mettre en bas les plantes qui ont besoin du moins de lumière
  • ne jamais laisser de place libre dans tes bacs
  • cultiver de manière très dense, en mélangeant les espèces dans les bacs

Pour réfléchir à une utilisation optimales de l’espace, il s’agit de réfléchir au mieux à ce que tu souhaites réaliser en fonction de la place dont tu disposes. Note :

  • la liste de tout ce que tu aimerais faire pousser
  • les bacs et pots divers dont tu disposes actuellement et éventuellement ceux que tu as prévu d’acheter

 

Tu pourras ensuite réaliser un plan de l’espace dont tu disposes et l’aménager pour que tout cela concorde au mieux. Par exemple, nous aimons particulièrement les tomates et les poivrons en été, et en consommons des tonnes. Ces plantes donnent bien en pots, alors, les pieds de ces deux plantes prennent environ à eux deux moitié de notre place sur le balcon.

Il te faudra aussi prendre en compte le poids, si tu cultives sur un toit ou un balcon. Voici quelques indices de poids :

  • une palette moyenne, de 1m20 x 80 cm fait environ 20 kg
  • un sac de terreau de 70L pèse environ 25 kg
  • un balcon relativement récent supporte environ 350 kg/m²
  • n’oublie pas de prendre en compte l’eau, ainsi que les personnes qui seront sur le balcon !

Choisir tes cultures et les gérer

Les fruits et légumes que tu pourras cultiver vont dépendre :

  • du climat de ta région
  • de l’ensoleillement de ton lieu de culture
  • de la température qu’il y règne
  • le vent, notamment suivant l’étage de ton habitation pour un balcon ou si tu cultives sur un toit

Tu trouveras dans cet article une liste non exhaustive de ce que que tu peux cultiver facilement en pot.

De façon générale, pense à :

  • utiliser des graines potagères, reproductibles :
    Tu pourras ainsi réaliser tes propres semences d’une année sur l’autre
  • ne jamais déraciner les plantes, même en fin de vie :
    Coupe simplement les tiges à ras du sol, les racines contribuent à aérer le sol et seront composter par la vie de tes bacs
  • semer des fleurs :
    Elles attirent les pollinisateurs, sont jolies, aident à gérer les nuisibles
  • toujours couvrir le sol :
    Avec de la paille, des feuilles, des tontes de gazon, ainsi que les déchets qui proviennent de tes cultures
  • pratiquer les rotations de culture de pots en pots :
    Si tu aimes t’organiser, tu peux faire un plan de ton balcon, et imaginer la rotation des cultures sur les trois ou quatre ans à venir. Je trouve très difficile de gérer ainsi de toutes petites surfaces, aussi je fais simplement attention de ne pas semer deux fois de suite les mêmes plantes dans un pot, et je repique tout ce qui est prêt à l’être là où je trouve de la place, tout simplement. Mais si tu es plus organisée que moi, cela sera sûrement très profitable que de planifier !
  • planter plusieurs plants par pot :
    Assemble des plantes qui s’apprécient dans les mêmes pots, en mélangeant les familles botaniques. Par exemple, dans un grand bac : tomate (solanacée) + ciboulette (alliacée) + laitue (astéracée) + petits pois (légumineuse).

Et toi, tu essaies de mettre en pratique les principes de la permaculture en culture hors sol ? S’il te plaît, partage tes astuces et tes idées en ce sens en commentaires !

Petits liens qui vont bien pour aller plus loin :


Cet article fait partie du challenge de Mars et Avril 2018 : Permaculture urbaine (publié un peu en retard). Pour aller plus loin avec ce challenge et soutenir mon travail de rédaction, je t’invite à consulter ma page Tipeee .

Pour découvrir les livres présentés dans cet article, je t’invite à regarder en premier lieu s’ils sont disponibles dans la bibliothèque de ta ville. Si ce n’est pas le cas, tu peux essayer de te les procurer dans une librairie indépendante autour de chez toi. Pour commander en ligne, je t’invite à utiliser les liens de cet article dont certains sont affiliés. En achetant via ces liens, tu soutiens mon travail de bloggueuse, et je t’en remercie du fond du cœur ♥. Pour tout savoir sur les liens affiliés, et mes choix à ce sujet, et notamment pourquoi je mets des liens vers Amazon (bouh!), je t’invite à consulter cette page.

2 Commentaires

  1. Bonjour,
    Merci pour tes conseils et idées pratiques !
    J’ai un jardin de 5m x3m que je conserve en pelouse pour que les garçons jouent au ballon ! Alors j’ai installé des jardinières suspendues (thym, persil, ciboulette, pensées, fraises des bois, tomates cerises). J’ai aussi planté un mûrier dans un coin du jardin.
    Les enfants aiment “se servir directement” en rentrant de l’école ! Miam
    Et moi j’aime passé du temps dans “ma” nature, ça me fait du bien… et c’est chouette de pouvoir regarder pousser ce qu’on va manger !

    Réponse
    • Merci pour ton retour ! C’est chouette d’avoir des herbes aromatiques fraiches, à cueillir puis cuisiner directement ☺

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Des arbres !

Zéro déchet

Cartes Postales

Jardinage urbain

Encore un peu de lecture ?