Je rêve d’un grand jardin en permaculture.

Comme cela m’est inaccessible, au moins dans un futur immédiat, j’ai décidé de faire ce que je peux avec ce que j’ai, à savoir un petit balcon Nord et un beau balcon Sud. Si depuis plusieurs années maintenant, ces balcons sont largement pourvus de verdure, je n’ai pas encore vraiment cherché à y introduire de manière poussée les principes de la permaculture. C’est qu’il faut du temps et de la réflexion pour mettre en place cette belle méthode de culture !

En ce début de printemps, je te propose de nous lancer ensemble, pour découvrir la richesse de cette façon de cultiver la terre en harmonie avec la nature.

 

La permaculture urbaine

Tu as certainement déjà entendu parler de la permaculture. En général, cette notion est associée à la campagne, de grands terrains, des buttes, et parfois même des animaux tels que les poules. Sauf que nous sommes extrêmement nombreuses à vivre en ville, et même en immeuble. Parfois, même un balcon est un luxe !

Il existe pourtant tout un tas d’initiatives qui voient le jour pour cultiver en ville, partout où c’est possible. Bon nombre de ces initiatives reprennent des principes de la permaculture, et les adaptent à leur contexte particulier. Car augmenter l’autonomie d’un groupe de population en cultivant au plus proche est bien un des principes de la permaculture !

Cultiver nous aussi selon les principes permacoles

Si tu n’as pas accès à 1000 m² carré, si tu habites en ville et que tu as tout de même envie de cultiver quelques légumes, proportionnellement à l’espace que tu as de disponibles, ce challenge est pour toi. Je pense y reprendre les grands principes de la permaculture, et les adapter à la culture urbaine : tout petits jardins urbains, terrasses et balcons, et aussi rebords de fenêtre et intérieur !

Et si bien entendu, nous ne pourrons pas être autonomes avec nos petits balcons, reste tout de même le bonheur de manger nos propres récoltes, d’avoir regardé pousser ces bons légumes que nous pourrons ensuite savourer. C’est aussi un excellent outil éducatif pour nos Petits Lutins urbains, bien trop souvent coupés d’un contact quotidien à la nature.

Comment participer au challenge ?

Ces thématiques te parlent ? Pour participer toi-aussi à ce challenge, tu as plusieurs solutions :

Lire, réagir

Tu peux tout d’abord lire les articles du challenge, que tu retrouveras tous par là : Challenge Permaculture urbaine. Tu pourras aussi bien entendu commenter les articles, donner ton point de vue, partager tes astuces, poser tes questions.

Le groupe Facebook associé aux challenges te permettra de partager avec les autres participantes tes découvertes, commenter leurs publications, poser tes questions, discuter… Si tu n’en fais pas encore partie, tu peux demander à le rejoindre.

Partager ton avis, tes découvertes, publier un article

Si tu as envie d’écrire un article invité sur le sujet de ce challenge, envoie-moi un email à clementine@clementinelamandarine avec ton idée. Je reviendrai vers toi pour te dire si elle trouvera sa place sur mon blog.

Si tu connais une marque, une blogueuse, une boutique… dont tu penses qu’elle serait parfaitement en adéquation avec ce challenge, envoie-moi un email à clementine@clementinelamandarine pour me la faire découvrir. Grâce à toi, elle pourra peut-être nous apporter son point de vue lors de ce challenge !

Aller plus loin

Si tu souhaites aller plus loin avec ce challenge, je t’invite à consulter ma page Tipeee. Son existence a pour vocation de soutenir financièrement mon travail de blogueuse. Je t’explique tout cela dans cet article.

En contre partie de ton soutien financier, je t’envoie à chaque challenge des documents pour aller plus loin sur la thématique des challenges. Les documents sont envoyées à la fin du challenge, de façon à continuer à progresser dans la thématique une fois le challenge terminé. Pour notre challenge sur la méditation, tu pourras notamment découvrir dans les deux documents :

  • le lien vers tous les articles publiés sur le blog sur la thématique du jardinage urbain
  • des liens vers des articles externes sur les mêmes thématiques
  • un mini-annuaire de sites où trouver tout le matériel dont tu as besoin pour tes cultures
  • une liste d’ouvrages de référence sur la permaculture, complétée par des sites internet sur ces thématiques
  • etc…

♥♥ Je t’invite à tiper sur ma page pour faire vivre les challenges ♥♥

Comparatif entre 3 hébergeurs de blogs

Et toi, quel sont tes obstacles majeurs pour te à la permaculture urbaine ?  Cela te semble t’il facile ou au contraire bien compliqué ? S’il te plaît partage tes interrogations et ton vécu en commentaires pour que je puisse les prendre en compte pendant le challenge.