Jardinage urbain de printemps #3 : organisation

Mar 23, 2017 | 3 commentaires

Pour ce troisième article de la mini-série Jardinage urbain de printemps, je te propose de découvrir la façon dont je m’organise.

Qui dit plantations sur petite surface, dit plantations serrées et roulements rapides : c’est intense, dans l’espace et le temps ! Il me faut donc une bonne organisation pour bien m’y retrouver, et penser à semer, repiquer, récolter au bon moment ! J’ai mis en place différentes méthodes, qui je l’espère t’inspireront.

organisation-potager-bio-clementine-la-mandarine

Gestion des graines

Pour avoir une vision globale de nos besoins en graines, j’ai rédigé une liste avec toutes les plantes que nous souhaitons avoir sur le balcon, en les classant par sections :

  • légumes fruits et fruits
  • légumes racines
  • légumes feuilles
  • fleurs
  • herbes aromatiques

J’ai ensuite prévu une case, que je coche au crayon de papier lorsque nous avons en stock les graines en question. Dès que nous n’en avons plus, je gomme pour laisser la case vide. J’ai ainsi toujours une vision globale rapide de ce que nous possédons en stock.

Ensuite, si j’ai des jetons disponibles sur graines de troc, je recherche les graines dont nous avons besoin sur le site pour effectuer une échange. Sinon, nous les achetons, en général à l’association Kokopelli.

Je range nos graines dans une boite à chaussures, pour laquelle Petit Lutin et moi avons découpé sur mesure des intercalaires. Petit Lutin a noté le nom de certaines des graines, et j’adore voir son écriture dans la boite ! Si nous ajoutons de nouvelles graines, il nous suffit de réaliser un nouvel intercalaire, c’est tout simple !

boite-graines-ranger-clementine-la-mandarine

Organisation des semis et plantations

Dans la colonne suivante de ma liste de plantes, j’ai indiqué les dates de semis. Je vois ainsi au fur et à mesure quand semer nos différentes plantes.

Je prends ensuite mon agenda du jardin bio des Editions Terre Vivante et je prévois, semaine par semaine, ce que je souhaite faire. L’agenda me permet de voir quand planter les différents types de végétaux selon la Lune. Ainsi, concrètement, chaque semaine :

  • je note au crayon de papier dans l’agenda ce que je souhaite semer, repiquer…
  • je note ensuite dans mon bullet journal pour la semaine, les jours auxquels effectuer les différents travaux, afin d’y penser
  • une fois qu’ils sont réalisés, je les repasse au stylo bic dans l’agenda pour en garder une trace
  • s’ils ne sont pas effectués, je reporte à la semaine suivante

Tout cela peut paraître fastidieux. L’ensemble de ces étapes me prend entre 5 et 10 minutes par semaine. Si je ne m’organise pas de la sorte, j’oublie bien trop souvent ce qu’il y a à faire, et du coup, je sème et plante en retard ou en trop faible quantité ce qui est très frustrant !

prevoir-plantation-potager-clementine-la-mandarine organiser-jardinage-urbain-clementine-la-mandarine

Organisation de l’espace et plan du jardin sur balcon

J’ai donné un nom de code à chaque pot et panier en osier de notre balcon, ainsi qu’à chaque case des potagers carrés Bacsac. J’ai réalisé un plan du balcon pour m’y retrouver dans ces noms !

Lorsque je note mes plantations dans l’agenda du jardinier bio, je note dans quelle case j’ai réalisé le semis ou la plantation. Ainsi, j’ai des traces d’une année sur l’autre de ce qu’a reçu chaque bac, et donc je peux essayer au mieux de faire des rotations, même si, d’après mon livre sur le sujet, il m’est impossible de les effectuer comme préconisé idéalement.

J’essaie aussi depuis cette année de tenir un plan du balcon, avec au crayon de papier ce que j’aimerais voir planter en plein été dans chaque case, et au stylo ce qui y est déjà semé ou planté. Cela me permet d’avoir une vue globale plus facilement de là où ça en est !

Vision des récoltes

J’espère penser cette année à peser chacune de nos récoltes, afin d’avoir une idée de ce que nous produisons. Je noterai ensuite dans la colonne suivante de ma liste ces différentes pesées. Et ça, je t’en parlerai plus tard !

Cet article t’a plu ? Partage le sur Pinterest !

organisation-potager-urbain-clementine-la-mandarine

Et toi, tu as prévu des plantations multiples dans ton jardin ou sur ton balcon ? Comment t’organises-tu pour ne rien oublier ? S’il te plaît, partage tes astuces en commentaires !

Petits liens qui vont bien pour aller plus loin


jardinage-en-ville-clementine-la-mandarine
connexion-a-la-nature-clementine-la-mandarine

——————————–

Cet article fait partie d’une mini-série d’article sur le Jardinage Urbain au printemps :

  1. contenants et graines
  2. semis, plants et plantes vivaces
  3. organisation
  4. plan de notre balcon
  5. DIY boite à graines – à venir

Tu aimes ce contenu, il t’apprend des choses, t’aide à avancer vers une vie plus écologique, créative, bienveillante ? Soutiens moi sur Tipeee !

3 Commentaires

  1. Bonjour,
    Moi je fais aussi un plan de mes bacs et pour gérer les rotations rapides, j’en fais 3 en fait :
    – pour les plantations de février à avril
    – mai à aout
    – puis septembre à janvier.

    Ces plans sont sur papier mais tout le reste est dans un fichier Excel : liste des plantes qui m’intéresse et leurs informations de culture, planning des semis, stock de graines, plantations par année et autres travaux , plans des cultures en place par zone (si non, je ne sais pas toujours les reconnaitre…)
    J’ai aussi un trello avec mon plan d’action, que je peux enrichir où que je me trouve (dans le train par exemple, j’aime bien penser à mes cultures pendant les transports)

    Je note tout ce que je fais et les réussites ou échecs dans le calendrier du potager bio (terre vivante)
    Voilà pour mes « outils « !

    Réponse
    • Merci pour le partage de toutes tes astuces :)) Que mets-tu en place en hiver ?

    • Bonjour.
      Je sème des verdures d’hiver : persil, moutarde, mizuna , kale.
      Pour les radis blancs ou noirs j’ai testé mais de n’y arrive pas.
      Dans les trous je sème des engrais vert. C’est joli et la terre ne reste pas nue.
      J’ai aussi quelques légumes perpetuels qui restent en place : poireau, chou daubenton.
      Voilà, voilà. Que du plaisir !

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca t’a plu ? Continue ton cheminement écolo !

Encore un peu de lecture ?

Pendant ce temps sur Instagram…