Depuis que j’ai décidé de suivre les conseils du livre Comment élever un enfant sauvage en ville, je réfléchis à l’installation d’un poste d’observation quotidien de la nature derrière chez nous.

Ce poste ce situera sur notre balcon Nord, qui donne sur un toit végétal, quelques arbres et un jardin en pelouse. J’ai besoin d’assises qui restent en place, quelque soit le temps, il faut donc qu’il puisse pleuvoir dessus. Le balcon est minuscule, mon idée initiale d’y installer une chaise hamac est donc impossible faute de place. J’ai alors pensé à un banc, des chaises de jardin, un hamac… Mais je n’ai rien trouvé qui soit à la fois éthique, écologique et abordable au niveau financier. J’ai donc continué à cogiter et puis… éclair de génie, j’ai cousu un :

☆☆☆ Pouf d’extérieur en toile cirée ☆☆☆

pouf-exterieur-couture-clementine-la-mandarine

J’ai pris deux nappes en toile cirée que nous utilisions avant pour cacher notre vieille et moche table, qui est maintenant sur notre autre balcon. A l’intérieur se trouve des billes de polystyrène récupérées d’un pouf qu’une amie ne voulait plus, confinées dans un pouf du même modèle en tissu récup’. Bref, 100% récup’, 100% pratique, 100% terminé pour l’anniversaire de Petit Lutin. Ouf ! Ça lui fera oublier que je n’ai pas encore trouvé de trottinette Puky d’occasion.

pouf-couture-clementine-la-mandarine

Pour la réalisation du pouf, je te laisse consulter le DIY que j’ai utilisé. Il est en anglais, certes. Cependant, les photos sont si claires qu’elles se suffisent pour comprendre comment coudre cette petite merveille. Pour info :

  • j’ai utilisé des tissus de 1m sur 1m20 environ
  • je n’ai aucune idée de la quantité de billes en polystyrène que j’ai utilisé, désolée pour le manque d’info
  • j’ai cousu les toiles cirées avec ma machine classique, et une aiguille pour tissus épais

poste-observation-nature-clementine-la-mandarine fleur-pecher-clementine-la-mandarine

Une fois le pouf en place, l’idée sera de s’y installer pour au moins 5 minutes tous les jours. Même ceux où il fait froid, même ceux où il pleut, même ceux où il fait super chaud. Et d’écouter les oiseaux, les observer, regarder leur déplacement, reconnaître leurs différents chants… Nous noterons nos observations dans notre carnet d’observation de la nature. Tout cela, je t’en parlerai dans un autre article !

Et toi, tu observes quotidiennement la nature avec tes Petits Lutins ? Tu t’es créée un poste d’observation bien confortable ? S’il te plaît, partage ton vécu en commentaires !

Petits liens qui vont bien pour aller plus loin :

Partir à l'aventure en famille randonner-avec-des-enfants-clementine-la-mandarine connexion-a-la-nature-clementine-la-mandarine

——————————–

Tu aimes ce contenu, il t’apprend des choses, t’aide à avancer vers une vie plus écologique, sereine, bienveillante ? Soutiens moi sur Tipeee !