Un mois pour désencombrer – bonus : les enfants

Nov 5, 2014 | 20 commentaires

Les enfants grandissent, apprennent, évoluent très vite.

Alors, très vite aussi, s’empilent les cartons de vêtements trop petits, les jouets qui ne servent plus, les livres qui n’intéressent plus, les centaines de dessins et autres œuvres d’art.

Tout garder est une perte de place, de temps, de ressources naturelles. Pourtant minimalisme et enfants sont compatibles.

Les vêtements

Si tes enfants sont en bas âge, il est très facile de faire tourner les vêtements. Ici, nous récupérons les vêtements de Thomas, fils d’une collègue de ma Maman et d’Arthur, fils d’une amie, qui les a lui-même récupéré de Titouan, son cousin. Une fois trop petits, nous donnons les vêtements à Bébé Maé.

Une fois de temps en temps, avec Petit Lutin, nous organisons un grand tri. D’abord, on regarde ce qui est trop petit. C’est l’occasion de quelques guili sur le ventre lorsque les Tshirt sont trop courts, et on rigole bien. Petit Lutin est ravi de ranger dans un carton tous les vêtements trop juste pour lui, et heureux de les donner à Lili, la Mamie de Maé, qui se charge de transmettre. Ensuite, vient la phase de découverte : nous ouvrons le carton de vêtements plus grands, et regardons ce qui est à la taille de Petit Lutin. C’est pour lui un grand moment de joie. Il s’exclame devant ses modèles préférés, trépigne des les essayer, et nous passons un très bon moment.

Minimalisme et enfant : astuces pour concilier les deux

Pour des ados, récupérer des vêtements peut être plus délicat. S’ils ne sont plus à la mode, pas du bon style, ils seront boudés… Offre la possibilité à tes enfants de revendre ce qui peut l’être, puis, avec cet argent, emmène les dans un magasin de vêtements d’occasion. Ils seront certainement très enthousiastes face à la multitude de nouveaux vêtements qu’ils pourront acquérir pour peu d’argent ! Sinon, laisse les choisir des vêtements neufs.

Il existe des sites internet qui permettent de réaliser du troc de vêtements, lorsque tu n’as pas dans ton entourage la possibilité de le faire. Découvre ainsi Too Short (ne semble plus exister) ou L’armoire des Petits qui sont spécialisés dans les vêtements pour enfants. Tu peux aussi bien entendu revendre les vêtements trop petits de tes enfants, via internet ou des magasins de dépôt-vente dans ta ville.

Les jouets

Sujet délicat à la maison. Petit Lutin veut tout garder. Le doudou de bébé dont il ne fait jamais rien, le jeu qui ne l’intéresse que lorsqu’on lui propose de le revendre, le puzzle dont il manque plus de pièces qu’il n’en reste.

Nous avons décidé de proposer à Petit Lutin de revendre les jouets pour lesquels il est maintenant trop grand. Avec l’argent récolté, il peut s’offrir des sorties qui lui plaisent, mais que nous n’acceptons pas ou peu de faire en règle générale : manège, sortie glace – il ne paie que la sienne ! -, petit train du parc… Sa Mémé joue le jeu, en lui donnant – très généreusement ! – de l’argent lorsqu’elle récupère un jouet pour l’offrir à sa petite cousine.

Minimalisme et enfant : astuces pour concilier les deux

J’aime l’idée que Petit Lutin participe au tri, et qu’il en reçoive les bénéfices. Nous ne nous séparons que des jouets pour lesquels il donne son accord. L’idée fait petit à petit son chemin en lui.

Pour revendre les jouets de tes enfants, tu trouveras idées sur cet article. Tu peux aussi les apporter dans des magasins de dépôt-vente de ta ville.

Les dessins, le travail d’école

Quel enfant n’a pas voulu garder tout son travail d’école ? J’ai moi-même gardé tous mes cahiers, depuis le CP, jusqu’à plus de 25 ans !

Alors, halte aux idées reçues : non, ton travail d’école ne servira pas à tes enfants. Les programmes changent, les façons d’enseigner aussi. De même pour les livres, dont les enfants auront besoin de la même édition que le reste de la classe. Alors pour commencer, tu peux trier tes cahiers d’école si tu ne l’as jamais fait, et n’en garder que quelques bons souvenirs.

A chaque fin d’année scolaire, tu peux aussi proposer à tes enfants de trier leurs affaires. Garde le matériel qui est encore en bon état pour l’année suivante, puis fixe un nombre de cahiers, dessins… qu’ils peuvent garder. Laisse-les faire leur choix en toute liberté. Ce tri peut-être plus facile à l’approche de la rentrée, avec l’excitation de la nouvelle année qui démarre.

Les cadeaux

Minimalisme et enfant : astuces pour concilier les deux

Noël approche. Avec lui son nombre incalculable de cadeaux. Comment faire pour éviter de ré-encombrer les chambres de tes enfants en une soirée après un dur labeur de minimalisme ?

Je te propose la solution que nous avons mise en place à la maison, et qui fonctionne plutôt bien.

Nous tenons un blog privé, pour la famille, qui narre les aventures de Petit Lutin. Nous y avons créé une page spéciale cadeaux où nous expliquons notre démarche de minimalisme. Nous avons clairement demandé aux gens de minimiser les cadeaux matériels et avons proposé une liste exhaustive de cadeaux qui font réellement envie à Petit Lutin. Et puis, nous avons mis une longue liste de cadeaux expérience et mis l’accent sur ces cadeaux. Sur le blog, nous mettons parlons très souvent des cadeaux expériences qui sont offerts à Petit Lutin. Ainsi, nous donnons envie. Ici, tu peux découvrir la façon dont nous avons demandé moins de cadeaux, sans vexer personne !

Si tu n’as de blog à destination de ta famille et amis, tu peux tout simplement envoyer un mail aux personnes qui font régulièrement des cadeaux à tes enfants.

Vois-tu une étape qu’il manque ? As-tu une astuce à partager pour associer enfants et minimalisme ? S’il te plaît, partage tes idées en commentaires !

Petits liens qui vont bien pour aller plus loin :

challenge-un-mois-pour-te-simplifier-la-vie-minimalisme-diminution-des-dechets-clementine-la-mandarine moins-de-dechets-pour-une-vie-plus-remplie-clementine-la-mandarine minimalisme-pour-se-simplifier-la-vie-clementine-la-mandarine

20 Commentaires

  1. Pour les jouets, ici c’est pareil, ma grande veut toujours y jouer au moment de les donner. c’est comme on leur avait construit une tente et au bout de 6 mois sans qu’elles y jouent je l’ai enlevé et bim on me la reclame. elle est ou? arggh

    Réponse
    • Je suppose que les enfants redécouvre les jouets lorsqu’on les ressort. Je me dis qu’il faudrait que je fasse attention à mon propre comportement. Peut-être que je suis pareille, et qu’un objet m’intéresse de nouveau lorsque je ne l’ai pas vu depuis longtemps ?
      Merci pour ton retour Hélène, et bon désencombrement ☺

  2. Enfants et minimalisme ? Oui c’est possible ! Pour les vêtements, la solution de récupération de vêtements par des amis est super mais la limite est l’entrée dans l’adolescence : impossible de leur faire porter un vêtement qui ne soit pas conforme à leurs critères de sélection. Moi j’ai lâché là dessus en me disant qu’ils reviendront à d’autres choix plus tard. En revanche, nous ne faisons pas des “boutiques” un but de sortie, nous leur autorisons l’achat de nouveaux vêtements que lorsque les anciens sont trop usés ou trop petits. Pour les 3 enfants et pour nous même, nous faisons le tri 2 fois par an (sortie d’hiver, sortie d’été) pour éliminer ce qui est usé ou trop petit.
    Depuis peu j’arrive à récupérer les vêtements de mes deux grands pour les customiser (d’ailleurs j’ai hâte qu’un certain T shirt devienne trop petit pour m’en faire une jupe ;-)!)
    Pour les chaussures, chacun a 1 paire de ville, 1 paire de sport, 1 paire de rando (mine de rien ça fait quand même 15 paires en tout pour la maison!)
    Pour les cadeaux, on a fait le grand virage lorsque l’aîné a eu 5 ans (à l’époque mon salon ressemblait à une salle de jeux, ma chambre aussi d’ailleurs, ainsi que la salle de bain…!) Nous avons demandé à ce que chaque membre de la famille s’accorde sur un seul cadeau par enfant (voir un cadeau collectif pour les 3 quand il s’agit d’un jeu de société) Pour ceux qui voulaient vraiment garder le geste de donner quelque chose, nous avons proposé qu’ils fassent un chèque que nous mettons de côté pour les enfants. Ils pourront s’en servir pour plus tard lorsqu’ils prendront leur indépendance, qu’il voudront passer le Bafa, le permis de conduire…
    En parallèle nous avons participé à une braderie annuelle pendant 5 ans, cela a permis aux deux plus grands de vendre les jeux dont ils ne se servaient plus et de pourvoir s’offrir des choses dont ils avaient l’utilité.
    Voilà pour notre expérience,…

    Réponse
    • Merci Christine pour ton retour détaillé !

      Tu confirmes donc mon idée que pour les adolescents, la mode est un sujet sensible. Merci pour tes astuces à ce sujet. Comment gères-tu l’achat des vêtements si tu ne fais pas de virée shopping exprès ?

      Lorsque tu dis “chaque membre de la famille s’accorde sur un seul cadeau par enfant” tu veux dire un membre la famille fait un cadeau (tata Simone = 1 cadeau, mémé Christiane = 1 autre cadeau…) ou chaque enfant reçoit en tout un cadeau de la part de l’ensemble de la famille ?

  3. Pour le shopping, on essaye de regrouper tous les achats le même jour. Pour cela, ça demande un peu d’anticipation car avant de partir il faut savoir de quoi on a besoin et savoir où on va le trouver. Pour les enfants concrètement il y a trois cas de figure :
    1/ pour le plus jeune (7ans) je détermine ce qui doit être changé (petit ou usé), la quantité et je vais dans 2 magasin maximum : 1 magasin de sport où tu trouves sous pulls, Tshirt manches longues, courtes… ET chaussures, et un autre pour les pantalons et lainages. Avant quand il était plus petit et quand ma fille était petite aussi je n’achetais que les vêtements de coprs (t shirt, collants, slips…) et je faisait le reste mais j’ai laissé tombé car ils grandissent tellement vite que cela me prenait trop de temps !
    2/ pour la 2ème (13 ans) je lui demande ce dont elle a besoin (elle a des besoins très raisonnables), on cible deux magasins maximum et on achète en une seule fois.
    3/ pour le plus grand (15 ans) il a un budget au moment des soldes et il sait qu’avec l’argent que je lui donne il a de quoi se racheter 2 ou 3 pantalons, quelques T-shirt, slip, chaussettes….
    En fait le truc c’est de n’aller acheter des vêtements que 2 fois par ans (sauf urgence dans l’année bien sûr!), cette façon de faire leur montre que “aller acheter” ne constitue pas un but de sortie. Cela leur permet aussi de se questionner sur ce dont ils ont besoin (pour les plus grands).
    A titre indicatif, leur garde robe est composée d’environ quatre pantalons, 2 shorts, 5 Tshirts manches longues, 5 manches courtes, 7 dessous, une dizaine de paire de chaussettes, 3 ou 4 pulls ou sweat. Le plus jeune a un peu plus de Tshirt car il se salit plus ;-)

    Pour les cadeaux les taties, tontons et grands parents se concertent et offrent tous ensemble un seul cadeau par enfant. Au début quand on leur a expliqué – c’était pour un Noël – ils se sentaient tout gênés car dans notre société offrir du matériel équivaut souvent à une façon de dire “je t’aime”. Mais lors de ce premier Noël différent, ma mère a ressorti les jeux de société et au lieu de passer un temps infini à déballer les cadeaux, les enfants ont joué au Uno avec leurs taties et tontons et finalement tout le monde était très content. C’est d’ailleurs devenu une institution pour les repas de famille, la partie de Uno. Et maintenant que les enfants ont bien grandit, les adultes se font battre à plate couture ;-)

    Réponse
    • Merci Christine pour tes explications détaillées et très claires.
      Je trouve vraiment génial que vous ayez réussi à faire en sorte que la famille se réunisse pour un seul cadeau. J’imagine qu’il peut aussi ainsi être de meilleure qualité. Je pense que ton idée va inspirer bien des gens ! As-tu déjà partager cette aventure sur ton blog, que je puisse la mentionner ?

    • Non, c’est vrai que je n’en ai jamais parlé sur mon blog qui est plus accès sur la créativité… c’est vrai que dans ce cas là le cadeau est de meilleure qualité et aussi plus réfléchi. Les enfants essaye de voir ce qui leur ferai le plus plaisir et les adultes essaye d’offrir un beau cadeau, solide, durable et apprécié.. :-) Et nous, parents, on est bien content d’avoir retrouvé un lieu de vie désencombré ! Bref tout le monde est content :-)

    • Oui, je comprends que ça ne soit pas dans les thématiques que tu abordes sur ton blog.
      Merci d’avoir pris le temps d’expliquer toutes ces excellentes idées en commentaire ☺

  4. Arte Miss, j’adhère à ce que tu dis au sujet de Noël, c’est vrai que dans notre société actuelle, il faut offrir des cadeaux couteux pour montrer que l’on aime. C’est vraiment ridicule, mais toute la société est faite pour que l’on agisse de la sorte.
    Cela fait 2 ou 3 ans que j’essaye de faire des jeu de société en famille le soir de Noël et pour le moment, je n’arrive pas. Entre les tous petits qui ne peuvent pas jouer, les ado qui préfèrent leur tablettes ou consoles de jeu, téléphone, es grands qui préfèrent se morfondent sur la crise…. bref, j’ai un mal fou à les décider.

    Personnellement, j’ai beaucoup de mal avec les jouets des enfants… tous me rappellent quelques chose, la personne qui l’a offert, une date, un anniversaire, une visite… je m’accrochent à ces souvenirs, et le tri ne se fait pas. Même les jouets cassés sont encore dans les caisses. Mais bon je dois ranger, trier faire de la place pour notre bien être :) Je vais m’y mettre de c pas!

    Réponse
    • Je suis moi aussi d’accord avec vous, et c’est d’ailleurs souvent pour cela que les cadeaux faits-maison sont si mal vus : ils n’ont pas coûter d’argent, donc ne montrent pas l’amour. Arf, quelle désolation je trouve.

      Je comprends aussi tes regrets Hildegarde, cela a toujours été ainsi lorsque je passais encore Noël dans ma famille complète.

      Je te souhaite bon courage pour le tri. J’ai remarqué que pour les jouets dont Petit Lutin refuse de se séparer, j’ai moi aussi quelques réticences. Quelque chose comme “Oh lala, mais il est déjà si grand qu’il ne joue plus avec ça !”

  5. merci pour cet article et la mention de notre site too-short. Pour info, nous traitons aussi les jeux, livres et prochainement aussi les accessoires textiles. Mais c’est vrai qu’aujourd’hui, notre offre est à 95% composée de vêtements. Merci aussi pour les commentaires sur l’article que j’ai adoré lire et qui confirme mon vécu de père et le retour de nos membres. Bonne journée. Stéphane

    Réponse
    • Merci pour ces précisions Stéphane

  6. Perso, j’applique aussi l’idée des cadeaux “expérience” (c’est un bon mot je trouve) pour les grands !
    Une place de concert ou un resto par exemple. L’an dernier j’ai offert des places de théâtre à tout le monde et nous y sommes allés en famille 2 jours après Noël, comme nous le faisions il y a des années quand nous n’étions pas tous dispersés : il y a eu un double effet “bon moment” du coup, c’était vraiment chouette :-)

    Réponse
    • Génial la place de théâtre ! Surtout que c’est une sortie que l’on ne fait en général pas très fréquemment !

  7. Pour les ados, je confirme la difficulté voir l’impossibilité à acheter de l’occasion. Avec mon dernier, 14 ans, j’ai renoncé, en espérant que les petites graines semées quand il était plus jeune lui revienne un jour

    Réponse
  8. Pardon pour la faute dans le com’ précédent : “lui reviennent un jour”…
    Et mon com’ a été coupé, je ne sais pourquoi… Pas le temps de refaire ma longue réponse…

    Réponse
    • Oh, mince, je me demande ce qui s’est passé. Je comprends que tu n’aies envie de tout recommencé ! Merci pour ton retour Véro ☺

  9. Très intéressant. J’en suis d’accord pour les vêtements d’ado et même plus jeunes. Mon fils a 9 ans et je ne peux plus lui faire porter autre chose que ce qu’il veut, mais en plus le choix de vêtements d’occasion diminue à mesure que les enfants grandissent et si j’en me fie sur les vêtements des miens quand je les retirent, ils sont souvent trop usés ou tachés pour être réutilisés par d’autres. Ils grandissent moins vite donc use leurs vêtements plus. Pour les cadeaux, on faisait ça beaucoup quand les enfants étaient plus petits, des expérienc, de sa cadeaux faits mains ou de se cadeaux usagés, mais avec l’école, les enfants sont influencés par les amis et ne veulent plus…et souvent leurs cadeaux faits mains sont mal vus et pas appréciés du tout par les amis et les parents ds amis, alors on a mis de côté un peu. Certaines familles autour de nous font encore des cadeaux expériences mais pour la plupart ce sont des familles qui ont adoptés des modes de vies similaires.

    Réponse
    • Merci Anouk pour ton retour d’expérience ! C’est vrai que cela dépend beaucoup des personnes à qui on offre les cadeaux. Nous connaissons maintenant la plupart des familles, et savons à qui on peut ou non proposer des cadeaux alternatifs :)

  10. Salutations ! Je trouve ces articles et les idées très intéressantes !
    En ravnche, je ne suis pas du tout d’accord avec un certain tri. Par enxemple en ce qui concerne le tri des vêtements et jouets pour enfant.
    Ma mère a presque tout gardé de moi, linge comme affaires. Résultat ? Aujourd’hui, je les ai utilisées pour mon premier enfant. Ce qui est trop petit ou passé d’âge est retourné en carton /bac, correctement rangé et étiqueté, au grenier ou garage. Cela ressortira à mes prochains enfants et dans une génération, reviendra à mes petits enfants. Puis aux suivants. J’ai découvert d’ailleurs que certaines affaires datent.. de mon arrière grand mère ! Grande fierté, de savoir que les ancêtres ont chéri les mêmes choses.
    En revanche, cela signifie acheter 1 seule fois, de la bonne qualité. Et non de la m*rd* de chez Kiabi, Carrefour et Co, qui s’use au bout de 10 lavages à peine. Chez nous, privilégier le made in France, c’est normal. On ne fait jamais “les soldes”, on achète très rarement, et seulement ce qu’il faut remplacer car le rapiècement n’est plus possible (en avant les patch décorés ! Même pour les adultes, il y en a des très beaux).
    Alors faire le tri, oui. Mais tout débarrasser en sachant qu’un jour, il faudra racheter… c’est de l’hyper consommation capitaliste, juste comme il faut pour engraisser les industriels et se ruiner inutilement.
    Sinon, je suis pour l’échange des choses qui plaisent moins ou qui ont une durée très limitée, avec les autres mamans ! On en fait souvent d’ailleurs.

    En tout cas, sympa le blog !

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca t’a plu ? Continue ton cheminement écolo !

Encore un peu de lecture ?

Pendant ce temps sur Instagram…