Pesto de fleurs d’ail des ours

Avr 29, 2022 | 2 commentaires

Le pesto d’ail des ours, c’est super bon.

Mais alors le pesto de fleurs d’ail des ours, c’est encore meilleur ! Et encore plus facile à faire. Tu prends des fleurs, tu les mets dans de l’huile d’olive et voilà. Simple, efficace, délicieux. Tu peux arrêter ta lecture ici et filer en forêt.

Activité parfaite pour notre sortie nature de la semaine, S. et Tao le petit chien beaucoup-trop-mignon nous ont fait le plaisir de nous accompagner. Sur un chemin en forêt qui monte entre deux zones habitées pas très loin de chez nous, c’est un véritable champ d’ail des ours et de pervenches. C’est beau, ça sent bon, c’est le printemps.

Petit Lutin a cueilli de l’ail des ours, puis il a taillé un bâton, après avoir fui Tao qui le suivait partout en mode je-t’aime-trop-qu’est-ce-que-tu-fais-je-veux-un-calin. C’est chouette de voir comme il a intégré facilement les règles de sécurité pour utiliser son opinel. Merci Passeur de Nature pour cette activité qui ne nous quitte plus depuis des années. On s’est aussi demandé pourquoi ail des ours. On est passé par des explications rationnelles telles que « c’est parce que ça fait fuir les vampires et les ours » ou « si on en mange trop, on se transforme en ours. » L’idée que les ours, quand il y en avait encore par ici – avant 1920 si mes souvenirs sont bons, soupirs – en étaient friands a aussi été émise, mais ça nous semble assez peu probable. Winnie mange du miel, non ?

Ce que j’apprécie aussi dans cette recette, c’est qu’il n’y rien à mesurer : je remplis le bocal de fleurs, je complète avec de l’huile. Simple, efficace, délicieux. La cuisine pif paf pouf comme on dit avec Petit Lutin, avec un splouch de ci et un splatch de ça. « Ça sert à rien de demander ses recettes à ma mère, elle en a pas. » Dixit Petit Lutin.

photo @Poome
photo @Poome

Et avec les feuilles d’ail des ours ? Et bien de mon côté, je ne fais pas de pesto. Je les cisèle, et hop, au congel. Et je les ajoute dans mes plats. Simple, efficace, délicieux. Oui, c’est le mantra du jour de ma vie.

Note : attention lors de ta cueillette à ne pas confondre ail des ours et muguet notamment. Voici une petite vidéo, de l’excellente chaîne YouTube du magazine la Salamandre, pour apprendre à les reconnaître.

Ingrédients

  • des fleurs d’ail des ours – de quoi remplir ton bocal en tassant bien
  • de l’huile d’olive – de quoi compléter
  • optionnel : poudre de noix de cajou ou de graines de tournesol ou d’amandes
  • optionnel une pincée de sel

Directions

Bien laver les fleurs d’ail des ours. Les séparer des tiges, pour ne garder que les fleurs.

Remplir un bocal en tassant un peu. Ajouter éventuellement des noix de cajou ou des graines de tournesol mixées, ainsi que le sel, et mélanger. Compléter avec de l’huile d’olive pour remplir le bocal. Et voilà.

Conservation

  • tu peux garder ce pesto quelque temps au frigo. Veille à ce que les fleurs soient couvertes d’huile : ça fonctionne comme pour les tomates séchées, le pesto de basilic…
  • personnellement, je n’ai pas assez de bocaux pour le conserver ainsi. Alors je congèle des portions : ça fonctionne très bien, et ça m’évite les déconvenues de pesto qui moisi car je n’ai pas d’endroit au frais où le conserver.

Et toi, tu as déjà goûté le pesto d’ail des ours ? Et le pesto de fleurs ? Est-ce que ça te fait envie ? Est-ce que tu as une autre recette sauvage fétiche ? S’il te plaît, inspire-nous en commentaires !

Passeur de nature, dont je te parle plus haut, c’est la formation que j’adre depuis des années, qui me motive toujours pour sortir et préparer de chouettes projets avec Petit Lutin. Tu peux bénéficier de 25% de réduction pour quelques jours.

2 Commentaires

  1. Chez nous aussi c’est la tradition chaque année. On mixe feuilles et fleurs avec huile d’olive, sel et poudre d’amandes, qu’on congèle en petites portions pour réaliser des feuilletés escargots tout au long de l’année. En apéritif, en accompagnement d’une soupe ou d’une salade, c’est notre régal 😋

    Réponse
    • Je mixai aussi avant les feuilles, mais je trouve que cela a trop un goût « d’herbe ». Je pense que cela vient de mon blender, car j’en ai déjà goûter plein de fois qui n’avaient pas cette caractéristique. Par contre, je n’avais jamais pensé à en faire des roulés. Miam ! Merci pour l’idée !

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

* indicates required
Que souhaites-tu recevoir ?

Encore un peu de lecture ?

la boutique

Acheter, c’est voter ! Fais-le selon tes valeurs.

Pendant ce temps sur Instagram…