Comment bien choisir ton savon de Marseille ?

Déc 14, 2021 | 0 commentaires

Des savons de Marseille, il y en a plein. Des bons pour la planète et la peau, et d’autres bien moins. Alors, comment le choisir ?

On trouve de tout sous le nom « savon de Marseille ». De l’huile de palme bien entendu, et il y a même parfois de la graisse animale, bœuf ou porc, dans la composition… Pourtant, dans un savon de Marseille, à la base, il n’y a que 4 ingrédients, et le gras, c’est l’huile d’olive.

Pourquoi un bon savon de Marseille, c’est trop bien ?

Le savon de Marseille a diverses utilités, notamment pour laver à peu près tout. Bien entendu, le corps, mais aussi le linge, la vaisselle, et pourquoi pas les cheveux ou les dents. Il sert aussi pour désinfecter les petites plaies, et en ce moment notamment, les mains de façon générale. J’avais rédigé un article sur les utilisations du savon de Marseille que tu peux retrouver sur ce lien.

Souvent vendu sans emballage ou presque, le savon de Marseille permet aussi de tendre vers le zéro déchet et zéro gaspillage. Les gros blocs sont parfois compliqués à manipuler, il suffit alors de le couper en 3 morceaux avec un grand couteau bien aiguisé : un morceau pour la salle de bain, un pour la cuisine, un pour la buanderie.

Comment le choisir ?

Les ingrédients : ils sont au nombre de 4, car comme souvent, plus c’est simple, et plus c’est sain :

  • huile d’olive : soduim olivate
  • eau : aqua
  • sel : soduim chloridrate
  • soude caustique : soduim hydroxyde c’est ce qui sert à la saponification

Bien souvent, il n’y a pas que de l’huile d’olive dans le savon, car, je suppose, il serait alors trop onéreux. Je n’en ai en tous cas croisé que rarement qui soit fabriqué exclusivement avec de l’huile d’olive. La plupart du temps, c’est l’huile de palme (sodium palmate) qui complète l’huile d’olive. Mieux au niveau environnemental, tu pourras aussi trouver de l’huile de tournesol : c’est local ! Si ce n’est pas de l’huile de palme, le plus souvent, c’est de l’huile de coprah (sodium cocoate), réalisée à partir du raffinage de la pulpe de la noix de coco, qui vient compléter l’olive. Cette dernière huile est aussi utilisée pour la fabrication du monoï.

Et la couleur : verte ou jaune ? Si le savon est vert, c’est qu’il est principalement à base d’huile d’olive, c’est donc le mieux. Attention toutefois à ce qu’il ne soit pas coloré artificiellement : c’est là que limiter le nombre d’ingrédients à quatre est essentiel. De même, un savon de Marseille n’est pas parfumé : exit donc les parfums, surtout chimiques ! Et puis, naturellement, un savon de Marseille sentira bon l’huile d’olive.

Un bon savon de Marseille contient 72% d’huile dans ses ingrédients. C’est ce qui permet qu’il soit aussi doux pour la peau, et qu’il dure longtemps : en effet, s’il contient moins d’eau, il aura un pouvoir lavant plus élevé et donc s’usera moins rapidement. Ce chiffre de 72% est historique, et assurait à l’époque de la qualité du savon.

Avec tout ça, tu peux choisir sereinement ton savon de Marseille !

Et toi, utilises-tu du savon de Marseille ? Quels sont tes critères de sélection ? Où en trouves-tu ? S’il te plaît, partage en commentaires tes astuces !


Crédits photo : 2 @Matthew Tkocz, 1 et 3 @jackmac34

Je remercie la Corvette d’avoir financé cet article et de m’aider ainsi à continuer mon travail sur ce blog. Pour tout savoir sur mes choix de collaborations, et mes choix à ce sujet, je t’invite à consulter cette page.

* indicates required
Que souhaites-tu recevoir ?

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Encore un peu de lecture ?

la boutique

Acheter, c’est voter ! Fais-le selon tes valeurs.

Pendant ce temps sur Instagram…