Qu’est-ce que réellement l’énergie verte ?

Jan 24, 2020 | 6 commentaires

On nous en parle souvent…

L’énergie renouvelable. L’énergie verte. Personnellement, je n’y connais pas grand chose. Chez nous, impossible de choisir son fournisseur d’électricité. Nous avons donc coché la case “énergie verte” de notre contrat, sans pouvoir faire plus et je n’ai jusque là pas fait plus de recherches. Et puis, Estelle, qui travaille chez Plüm, un fournisseur d’électricité verte engagé m’a contacté. En discutant avec elle, je me suis rendue compte à quel point j’étais ignorante dans ce domaine, et j’ai donc décidé de me renseigner plus en avant.

L’énergie réellement verte, c’est quoi ?

Alors, l’énergie réellement verte, c’est quoi ? Pas celle des centrales nucléaires, pas celle des usines à charbon, ok. Mais alors ?

On considère une énergie comme verte lorsqu’elle est créée par une source renouvelable (soleil, vent, eau…). Un producteur réellement engagé ne produira et n’investira donc que dans des moyens écologiques de production d’énergie, ce qui n’est pas le cas des géants du secteur, dont les offres vertes masquent des investissements principalement dans les énergies non renouvelables. A cela, il est bon d’ajouter une notion géographique : une énergie verte devrait être produite localement. Cela aura aussi un impact social puisque’il y aura création d’emplois locaux et non délocalisables. Une marque a vu le jour dernièrement, créé par Plüm, qui cherche à fournir de l’électricité répondant à ces critères : EVOC. Greenpeace a aussi créé un classement écologique des fournisseurs d’électricité qui te permettra d’y voir plus clair.

Les solutions qui sont réellement considérée comme de l’énergie verte sont :

  • les barrages hydrauliques
  • les panneaux solaires
  • les éoliennes
  • la biomasse
  • les systèmes utilisant les forces de la marée

Bien entendu, ces solutions ne sont pas parfaites. Les panneaux photovoltaïques nécessitent l’extraction de minerais rares, dans des conditions sociales et environnementales déplorables. Les barrages changent le lit des rivières, et perturbent la faune et la flore, même si les barrages les plus modernes sont moins problématiques. Etc…

La meilleure énergie, c’est celle qu’on ne consomme pas

Alors, quand on sait que même l’énergie verte, bien que nettement plus écologique que son équivalent classique a tout de même pas mal de défauts, comment faire ? Et bien, il s’agit en premier lieu de consommer moins d’énergie, tout simplement, car la meilleure énergie au niveau écologie est celle que l’on ne consomme pas. Comme toujours en écologie, la sobriété est un point crucial de la réflexion. Il y a plein de petites choses à mettre en place facilement pour consommer moins : chauffer moins son logement, changer ses ampoules pour des LED, utiliser les cycles éco pour l’électroménager, régler son chauffe-eau, dégivrer son congélateur… Tu peux trouver plein d’autres idées pour diminuer ta consommation sur le blog de Plüm.

De plus, d’un point de vue plus global, il est aussi intéressant de faire attention aux horaires auxquels on consomme. En effet, il y a de grandes variations dans les consommations énergétiques, qui obligent à produire en permanence assez d’électricité pour satisfaire la demande aux moments des pics. Ainsi, tous les soirs, vers 19h, machinalement, en rentrant chez soi, on met une machine à laver en route, l’ordinateur, la tablette et le téléphone à charger, le four ou les plaques pour le repas, le chauffage… Tenter, dans la mesure du possible, de décaler les horaires de tout cela permet un étalement de la consommation électrique sur la journée. Pourquoi ne pas programmer la machine à laver ou le lave-vaisselle pendant la nuit si le bruit ne dérange pas ? Recharger les appareils électroniques au travail pendant la journée ? Cuisiner en décalé, par exemple le week-end, pour n’avoir qu’à réchauffer en semaine ?

Et toi, t’es-tu déjà renseignée sur l’énergie verte ? As-tu la chance de pouvoir choisir un fournisseur d’électricité verte ? S’il te plaît, partage ton expérience en commentaires.


Je remercie Plüm d’avoir financé la rédaction de cet article. Pour tout savoir sur les rémunérations sur mon blog, et mes choix à ce sujet, je t’invite à consulter cette page. Je te remercie du fond du cœur pour ton soutien pour mon travail de blogueuse ♥

Photos : 1- @Rohan Makhecha on Unsplash, 2- @delfi de la Rua on Unsplash, et 3- @he gong on Unsplash

6 Commentaires

  1. Bonjour !
    Une collègue m’avait parlé de ces énergies vertes, mais j’avoue ne jamais avoir passé le cap.
    J’ai toujours eu peur des bouleversements tarifaires…

    Réponse
    • Oui, je comprends, beaucoup de monde a cette crainte. Peut-être qu’avec ton relevé, tu peux faire des estimations sur d’autres sites ? Je ne sais pas aussi s’il est possible d’avoir accès à l’évolution des tarifs sur plusieurs années. Ca peut valoir le coup de demander.

  2. Bonjour,

    Je comprends la démarche de Plüm que je ne connais pas et que je vais donc aller découvrir.

    J’ai quand même envie de signaler l’existence en France d’Enercoop qui fonctionne sous forme de coopérative d’achat d’électricité verte locale à de petits producteurs et qui s’engage à toujours équilibrer le nombre de KW vendus et ceux achetés.
    Ils sont même premier ex aequo sur le classement Greenpeace.

    Je suis cliente depuis des années.

    Peu importe le fournisseur choisi, prenez le temps de trouver celui qui correspond vraiment à vos valeurs et surtout essayer les astuces pour faire baisser vos consommations tout en gardant du confort ;o)

    Merci pour cet article qui permet de diffuser les bonnes pratiques et initier de nouveaux petits pas de chacun.

    Réponse
    • Oui, je connais aussi Enercoop, leur projet est vraiment chouette. J’aime le fait que ce soit une SCOP !

  3. Bonjour, je m’interroge beaucoup sur l’énergie verte.
    Je cherche sur le web les meilleures façons de produire son électricité mais aussi sa recuperation d’eau .
    Aller peut etre vers une autonomie énergetique et plus ou moins alimentaire.
    Je ne suis pas encore au zéro déchets car pas assez de renseignements sur les produits que nous possédons.
    Peut on recycler tout ses vetements ? Peut on en faire de l’energie? Comment ?
    Peut on recycler toutes ses boites et autres contenants plastique ? Peut on en faire la aussi de l’énergie?….
    Bien sur tout cela a titre individuel. Je ne suis pas pour les panneau photovoltaïques qui ne sont toujours pas recyclables, la plupart atterrissent en chine ou au japon mais s’entassent lamentablement dans des zones a déchets. L’éolienne, super, mais pas assez efficiente.(toujours a titre familial). Les turbines que l’ont peut mettrent a un cours d’eau……….la aussi beaucoup de contraintes dont une et pas la moindre ,il faut un accord de la prefecture ou la mairie ou ………..enfin bref, comment devenir completement autonome ?????

    Réponse
    • Les vêtements et contenants sont, à ma connaissances soit recyclés, donc il faut les dispositifs pour le faire, soit incinérés, et là, il faut aussi un dispositif spécifique. Je ne vois pas comment faire cela à titre individuel.

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Des arbres !

Zéro déchet

Cartes Postales

Jardinage urbain

Encore un peu de lecture ?