Oh lala, voilà une bien longue absence !

C’est que nous avons déménagé, et que tout cela prend du temps. Avec Petit Lutin à la maison, les grosses chaleurs et une jument blessée, encore plus de temps que prévu. Et je me suis laissée le droit de ne pas revenir ici, pour éviter de me surmener plus que ce que je ne l’étais déjà.

Maintenant qu’il pleut dehors et un petit vent frais entre lentement dans le salon depuis notre micro-jardin, je profite d’un temps calme pour commencer la rédaction des mille et un articles qui attendent de voir le jour dans ma tête. Avec le déménagement, la série “Mon balcon mois par mois” se transforme en “Mon micro-jardin mois par mois”.

Notes :

  • Nous avons la chance d’avoir maintenant un micro-jardin de 25m², exposé Ouest, ainsi qu’un carré d’environ 2m² plein Est. Ils sont bien ombragés en été tous les deux, soit par les arbres voisins, soit par des bâtiments.
  • Nous avons gardé nos deux Bacsacs, qui nous servent sur la partie terrasse de notre micro-jardin, et la suite des aventures telles que nous l’avons connu sur le balcon, en pot, n’est donc pas encore révolue !

Ce que j’ai fait :

  • le transport des plantes : Il nous a fallu transporter toutes nos plantes depuis notre balcon jusqu’à la maison. Elles ont souffert moins que je ne le craignais du voyage, et surtout du manque d’attention pendant la période intense de déménagement. Tout le monde ou presque a survécu, et l’installation dans leurs nouveaux quartiers se fait petit à petit.
  • vider et transporter les bacsacs : Ces grands carrés potager n’étaient évidemment pas transportables plein. J’ai transporté la terre dans de grands sacs à courses, pour les vider à l’arrivée. J’ai été très agréablement surprise par la qualité de la terre présente dans les bacsac : un magnifique terreau ! Je les avais rempli grâce à la méthode des lasagnes de culture, et quelques années après, je confirme que cette méthode est absolument géniale.
  • planter le pêcher en pleine terre : oui, je sais, c’est pas la saison. Oui, je sais, il aurait mieux fallu attendre un an, observer le jardin, le soleil… Sauf que le pauvre pêcher était en train de mourir dans son pot tellement trop petit pour lui et que de l’autre côté de notre jardin, c’est un terrain qui sera à vendre très prochainement. Qu’adviendra t’il sur ce terrain ? Parc municipal, immeuble, maison… ? Mystère, et cela va prendre plusieurs années. Alors, en attendant, on investit tout de même le jardin !
  • semer des arbres : j’ai semé, totalement au pif, des noyaux d’abricots et de prunes sauvages dans le jardin. Pour certains, j’ai conservé le fruits, abîmé, autour car cela est un plus pour la graine. J’ai aussi mis des noisettes dans les Bacsacs. Poussera qui se sentira bien au printemps prochain.
  • semer des légumes et fleurs : Haricots Langue de Feu et Gaillarda Flamboyante de la box Mon Petit Coin Vert du mois de Juillet notamment, ainsi que de la mâche, de la bourrache, des soucis…
  • utiliser l’eau de la piscine pour arroser : Petit Lutin s’est vu offrir une piscine pour son anniversaire. Bien entendu, hors de question pour moi d’aller y mettre du chlore ou tout autre produit chimique. Je peux ainsi utiliser l’eau pour arroser le jardin.

Et bien entendu, je n’ai pas pu m’empêcher de faire quelques expérimentations :

  • tenter des boutures de framboisiers : J’ai tout simplement coupé des bouts de framboisiers sauvages lors d’une balade, que j’ai piqué dans des pots à la maison, et j’ai beaucoup arrosé ces pots. C’est tout. On verra !
  • semer des graines périmées : j’ai retrouvé des graines de tournesol et de pavot oubliées au fond d’un placard. Je les ai semées à la volée. Germeront-elles ? J’en doute ! Elles composteront sur place ou nourriront les oiseaux.
  • planter des pieds de houblon : j’ai récupéré deux petits pieds de houblon lors de l’ouverture d’un bar-brasserie local. Le houblon en tisane sert contre les problèmes de transite et digestif, les bouffées de chaleur hormonaux lors de la pré-ménopause et aide en cas de nervosité et à s’endormir ! Et puis, c’est joli et rustique comme plante.
  • fabriquer des socles à jardinières : j’ai réalisé des socles à jardinières pour pouvoir suspendre les nôtres aux différents grillages qui entourent le jardin. J’ai tout simplement plié les grilles d’un ancien étendoir à linge fichu !

Ce que nous avons prévu de faire :

Notre jardin est vraiment totalement en bazar pour l’instant. Nous l’avons récupéré sans que personne ne soit vraiment investit dedans depuis la construction de la maison. Une grande zone a été dallée, avec des dalles en béton surmontées de dalles en bois que nous avons prévu d’enlever mais qui pour l’instant accueillent la piscine de Petit Lutin. La partie en terre est parsemée de souches de buissons. Mais nous avons plein de projets en tête pour en faire un lieu plein de vie :

  • Une micro-forêt comestible : nous avons prévu de planter des arbres basses tiges et des arbustes. Bien entendu, nous ne pourrons avoir de grands arbres, car la surface du jardin ne le permet pas. Notre idée est donc de planter ou semer une dizaine d’arbres fruitiers et arbustes, et de cultiver tout autour d’autres plantes, tout en laissant un petit espace pour mettre une mini-table de jardin ainsi qu’un peu de place pour que Petit Lutin puisse circuler et jouer
  • Trois carrés potagers : l’un dans l’espace orienté Est devant chez nous, les deux autres dans les Bacsacs, où l’espace sera partagé entre figuiers, noisetiers et plantes potagères.
  • Des lasagnes de culture : pour compléter la terre manquante dans les Bacsacs, composter ainsi une partie de nos déchets verts et pouvoir ensuite profiter de cette terre riche pour nos cultures.
  • Cultiver au maximum à la verticale : pour gagner de la place, car elle manque cruellement ! Nous allons donc utiliser les murs et grillages ainsi qu’une pergola pour faire pousser des plantes comestibles à la verticale : courges, vigne, kiwi… Nous avons aussi prévu de mettre des panneaux en bois pour séparer notre jardin de celui des voisins. Ces panneaux intègrent directement des jardinières, où nous pourrons cultiver des herbes aromatiques ainsi que des salades. Et je place aussi au fur et à mesure les pots et jardinière dont je dispose le long des grillages.

Et toi, as-tu jardiné le mois dernier ? Qu’as-tu entrepris ? Quelles plantes poussent chez toi ? S’il te plaît partage tes idées en commentaires pour nous inspirer !


Certains liens de cet article sont sponsorisés ou affiliés. Lorsque tu commandes quelque chose via les liens affiliés, je touche quelques euros sans que cela ne te coûte rien de plus à toi. Pour tout savoir sur les rémunérations sur mon blog, et mes choix à ce sujet, je t’invite à consulter cette page. Je te remercie du fond du cœur pour ton soutien pour mon travail de blogueuse ♥