Notre première phase de test d’école à la maison est maintenant terminée.

Nous avons fait 15 jours d’école à la maison en Juillet. Une seconde phase, de deux semaines elle aussi aura lieu en Août. Nous nous sommes dit que sur deux fois quinze jours, nous aurions le temps de voir comment ça se passe, et si cette nouvelle organisation convient à tout le monde. Voici notre ressenti au bout des deux premières semaines.

Organisation

La première semaine de notre test, nous étions chez mes parents. Autant dire que Petit Lutin avait envie de tout sauf de se poser à un bureau pour travailler ! Nous avons donc juste fait des bilans de fin de CP. Cela nous a pris  30 minutes à 1 heure par jour. Petit Lutin faisait les pages de bilan du jour, le plus possible en totale autonomie pendant que je travaillais sur un projet. Les après-midi ont été consacrées à vadrouiller en montagne, et profiter des paysages grandioses. Je vois l’opportunité de faire l’école à la maison aussi de cette façon : avoir une bien plus grande liberté sur nos emplois du temps, et donc consacrer plus ou moins de temps au travail scolaire selon les autres activités qui se présentent !

La seconde semaine, nous avons réellement travaillé comme cela sera le cas, dans ce que nous avons imaginé, l’année prochaine. Petit Lutin a pris entre 1h et 1h30 pour faire le travail purement scolaire du début de CE1 qui correspondait, d’après ce que j’ai compris, à ce qui est attendu sur une journée. En suite, il consacrait le reste de la matinée à des projets qu’il a mis en place tout seul. Il a commencé à dessiner une BD, à répertorier des dinosaures et leurs caractéristiques principales… Ces activités l’ont fait lire, écrire et commencer à appréhender la grammaire et l’orthographe. Nous avons aussi commencé à parler des projets plus globaux qu’il aimerait mettre en place, comme par exemple, avoir l’opportunité de passer un moment en compagnie d’une personne travaillant dans un magasin.

Nos après-midi ont été consacrées à des sorties, autant que la chaleur nous le permettait, avec bien souvent des amis et de l’eau au programme. Nous avons aussi été deux fois voir les juments, comme cela sera le cas l’année prochaine. Mon Amoureux et moi en avons aussi profité pour continuer nos activités personnelles les soirs. L’organisation de cette seconde semaine était donc aussi proche que possible de ce qu’elle sera lors de l’année scolaire prochaine.

Comment ça s’est passé ?

Ce qui me faisait le plus peur, c’était de ne pas réussir à accepter le fait d’être interrompue sans cesse dans mon travail. Alors oui, certaines activités, comme écrire un article de blog sont bien complexes en étant interrompue très fréquemment. Mais il y a tout un tas d’activités qui demandent moins de concentration que je peux réaliser sans que cela ne me soit gênant d’être coupée : répondre à certains mails, prendre des photos pour le blog par exemple. C’est donc vers ces activités que je me tourne pendant les moments d’école à la maison, et je fais le reste tôt le matin, avant que Petit Lutin ne se lève. C’est une nouvelle organisation à mettre en place, et j’ai pris le plis bien plus rapidement que je ne le pensais. J’ai énormément apprécié cette semaine d’école à la maison, et j’en suis ressortie vraiment motivée pour la suite !

J’ai remarqué aussi que notre positionnement global avec Petit Lutin a changé. Nous passons encore plus de temps à lui expliquer des choses,  à observer la nature,  nous sautons encore plus sur les opportunités d’activités éducatives. Par exemple que nous avons croisés des bébés tritons lors d’une balade. Après les avoir longuement observés, nous avons fait sur place des recherches dans wikipédia pour nous assurer qu’il s’agissait bien de tritons, ce que nous n’avions pas le réflexe de faire avant. J’ai aussi laissé Petit Lutin cuisiner un gâteau en presque totale autonomie, alors qu’avant, je lui préparais tout. Cette fois, c’est lui qui a lu la recette, dressé la liste de course de ce qui nous manquait, pesé, mesuré, mélangé…  – ici, un Cake Marbré de Vegan Débutant de Marie Laforêt. Je pense que ce changement d’attitude découle de toute la réflexion que nous avons eu sur l’école à la maison, ainsi que de nos lectures, dont certaines parlaient beaucoup de unschooling.

Petit Lutin a pas mal rechigné à se mettre au travail car… c’est les vacances ! Il nous a bien expliqué qu’il avait fait toute une année d’école, et qu’il retournerait peut-être à l’école à la rentrée, alors que travailler en plus pendant les vacances, c’était vraiment pas drôle ! Nous avons beaucoup discuté de pourquoi il était important de faire se test avant de prendre la décision de faire l’école à la maison. Une fois qu’il a eu bien compris le sens de ce test, il a été beaucoup plus motivé. Voici ce que lui nous en dit :

J’ai trouvé que c’était très bien. C’était pas pareil que l’école avec un maître ou une maîtresse. Y’a à peu près rien que j’ai pas aimé. J’ai tout aimé surtout quand il me reste du temps parce que je peux faire ce que je veux, comme une BD ou un exposé sur les dinosaures. 

Petit Lutin s’est en effet rapidement approprié le temps de projets prévu dans chaque matinée, pour faire ce qu’il aime à partir de ce qu’il a disposition. Il s’est adapté à la pédagogie des cahiers d’exercices du CNED et d’école sur lesquels nous nous sommes basés. Chaque matin, il a réalisé le plus en autonomie possible la liste des activités que je lui avais noté dans son petit carnet, avant de continuer ses projets. J’ai pour l’instant encore du mal à me rendre compte si ce que je lui ai proposé chaque jour est réellement suffisant par rapport à ce qui lui sera demandé par le CNED. Cependant, je suis très confiante sur le fait qu’une matinée lui suffira amplement pour explorer ce qui lui sera demandé et pouvoir rester sur une optique d’activités d’apprentissages libres les après-midi.

Conlusion

Nous sommes bien motivés pour notre second test de deux semaines en Août, et nous penchons pour l’instant pour le choix de l’instruction en famille à la rentrée. Il nous faudra sûrement encore faire quelques ajustements à la rentrée, lorsque nous aurons réellement en main les cours du CNED. Il m’est difficile pour l’instant de me rendre compte de la masse réelle de travail qui est demandée et j’espère ne pas avoir trop sous-estimer la quantité de travail à fournir. A suivre en Août !

Et toi, tu as déjà essayé l’école à la maison ? As-tu apprécié cette expérience ? Est-ce que c’est quelque chose qui te tente mais pour lequel tu n’as pas encore osé te lancer ? S’il te plaît, partage ton avis en commentaires !

Petits liens pour aller plus loin

——————————–

Cet article est écrit en autre grâce à vôtre soutien sur Tipeee, et ça représente énormément pour moi ♥ Tu aimes ce contenu, il t’apprend des choses, t’aide à avancer vers une vie plus écologique, sereine, bienveillante ? Soutiens-moi sur Tipeee !