Littérature de jeunesse

Sep 19, 2017 | 10 commentaires

A la maison, on est toujours à fond dans les BD.

Je continue à en emprunter au rayon jeunesse les ouvrages dont la couverture m’interpelle. C’est un des avantages que j’aime tant à la bibliothèque : j’essaie. Si ça ne me plaît pas, et bien ce n’est pas grave. Je rapporte le livre, et voilà.

Pour la première fois, je t’ai concocté des vidéos, qui te donneront un aperçu du contenu de ces magnifiques ouvrages. Comme je suis totalement débutante en vidéo, elles n’ont pour l’instant pas de son. Un peu de calme, ça fait du bien ! J’espère que ça te plaira ☺

La cité sans nom

Faith Erin Hicks – Tome 1, 16€

Cette BD fait plus de 230 pages ! Un régal qui nous propulse dans une cité antique, aux allures un peu asiatiques. La cité sans nom est le carrefour commercial le plus important de la région, et le seul a offrir un accès à la mer. Cela rend la cité source de toutes les convoitises par les royaumes adjacents.

C’est un livre d’aventures qui veut nous faire croire qu’il parle de coups montés, de trahisons et de guerres. L’histoire nous raconte aussi l’amitié improbable entre un jeune soldat et une jeune fille des rues qui évoluent ensemble dans cette cité, avec chacun leur point de vue sur la situation. Ainsi, si on est attentif, ce roman illustré parle plutôt d’apprendre à se connaître, de courir sur les toits et d’injustice sociale. Et aussi de découvrir la confiance, le pardon, l’espoir et le rôle que chacun peut jouer dans l’évolution de la société. De quoi nous inspirer pour mettre en avant nos valeurs et contribuer nous aussi, à notre échelle, à l’émergence du monde auquel nous aspirons !

J’ai récemment lu beaucoup de bandes dessinées de la maison d’édition Rue de Sèvres et je dois dire que je trouve leur sélection vraiment extra ! Je t’ai déjà parlé d’Elianor Mandragore et j’ai notamment aussi découvert Bjorn le morphir (adaptation de romans) récemment. Tous de gros coups de coeur ♥

L’épouvantable peur d’Epiphanie Frayeur

Séverine Gauthier et Clément Lefèvre – 18€95

Epiphanie, huit ans et demi a peur de son ombre. Et sa peur, qui a huit ans aussi, grandit bien plus vite qu’elle. Epiphanie se lance alors dans une grande aventure pour rejoindre le Docteur Psyche en espérant qu’il puisse l’aider. Dans un monde digne d’un roman de Lewis Carroll, Epiphanie rencontre des personnages hauts en couleurs qui vont tenter de l’aider à vaincre sa peur. Jusqu’à ce qu’elle découvre la clé pour s’en débarrasser.

On est dans un monde merveilleux où les personnages parlent en métaphores et expressions idiomatiques. Ephiphanie, qui n’a que huit ans et demi est souvent perdue. Mais elle ne se laisse pas démonter et poursuit son chemin. Ce livre aux illustrations magnifiques et à l’ambiance étrange et magique traite de sujets importants telles que les peurs, les adultes qui ne prennent pas le temps d’expliquer aux enfants et du courage que les enfants ne savent parfois pas qu’ils sont capables d’avoir. De quoi lire et discuter en famille !

Et toi, tu lis quoi en ce moment ? Apprécies-tu les bandes dessinées ? Aimes-tu aller à la bibliothèque avec tes enfants ? S’il te plaît, partage tes goûts en commentaires !

Petits liens qui vont pour aller plus loin :

___________

Certains liens dans cet articles sont des liens affiliés. Cela signifie que si tu utilises un de ces liens pour acheter quelque chose, je toucherai une commission sur la vente. Cela ne te coûtera rien du tout en plus à toi ! Pour tout savoir sur les liens affiliés sur ce site, c’est par là. Je te remercie du fond du ♥ pour ton soutien. 

10 Commentaires

  1. Bonjour Clémentine,
    Merci pour ces avis ! Mon grand de 5 ans et demi a tres souvent peur : de dormir seul, d’une petite fourmi, s’il ne sait pas quoi… Je ne sais pas trop comment l’aider. Penses-tu qu’il soit trop jeune pour l’Epouvabtable peur ? (Le vocabulaire n’est généralement pas un souci pour lui).

    Réponse
    • Je n’ai même pas essayé de le lire à Petit Lutin, qui a 6 ans. Il a un vocabulaire très riche lui aussi, mais à mon sens ce n’est pas le problème dans ce livre. Il est très métaphorique, ce qui est difficilement appréhendé pour eux si jeunes. Beaucoup de dialogues sont uniquement par des expressions idiomatiques, qu’il faudrait expliquer une à une. Enfin, l’ambiance du livre est tout de même assez sombre et inquiétante, ce qui va très bien avec le thème, mais est peut-être trop pour un enfant de 5 ans. La fille de notre bibliothécaire n’a pas souhaité le lire à 8 ans à cause de cela.
      Bref, je ne pense pas que ce soit le bon livre pour ton petit bout. Tu peux regarder sur la mare aux mots, peut-être auront-ils des suggestions ? Ou demander dans ta bibliothèque ? Sinon, dis-moi, je demanderai chez nous !

    • Merci beaucoup, je ne connaissais pas la mare aux mots je vais aller voir !

    • Avec grand plaisir ! J’espère que tu y as trouvé ce que tu recherchais :)) Petit Lutin aime aussi beaucoup le CD de la grenouille (les méditations), ça l’aide bien !

    • Ce qui m’a finalement permis de l’accompagner vers la sortie de ses peurs, c’est le livre “J’ai plus peur !” de Lawrence Cohen. En particulier lui demander d’évaluer l’intensité de sa peur, ça lui a permis de se rendre compte que sa “peur” (c’était peut être de l’anxiété ?) pouvait disparaitre spontanément en quelques secondes.

    • Génial, je suis ravie pour vous ! Merci beaucoup pour ce titre, Petit Lutin est anxieux en ce moment, et je vais donc regarder pour le trouver :)

  2. Bonjour Clémentine,

    J’aime beaucoup les éditions Hong-Fei (http://www.hongfei-cultures.com/actualités/), toutes leurs publications sont tendres et poétiques, avec une volonté de présenter des titres en provenance de toutes les cultures :)

    Merci encore pour le temps que tu nous consacres, nous chanceux lecteurs de ton blog !

    Plein de bonnes ondes !

    Réponse
    • Merci beaucoup pour cette découverte ! Je ne connaissais pas du tout cette maison d’édition :))

  3. Bonjour, je repense à un livre que mes louloutes, 6et 8 ans et demi avait adoré ( et moi aussi !) : Félix tête de veau, je ne sais plus l auteur ni l édition mais c était un régal ! Félix dont le nom de famille est tetedeveau parvient à changer son positionnement par rapport à ce nom différent et difficile à porter …
    Un régal …

    Réponse
    • merci pour ce titre ! je regarderai s’il est disponible dans notre bibliothèque de quartier !

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Des arbres !

Zéro déchet

Cartes Postales

Jardinage urbain

Encore un peu de lecture ?