Pour les deux à venir, je souhaite questionner avec toi notre alimentation.

C’est l’un de nos besoins fondamentaux : nous nourrir. Cet acte nous paraît parfois si banal, et pourtant, en y réfléchissant, il peut cautionner un modèle de société qui ne nous plaît pas forcément ou encore devenir un acte militant. Bien se nourrir, c’est aussi le premier acte à questionner pour être acteur de sa santé.

Cet acte quotidien, qui revient si souvent et que l’on fait parfois sans y prêter attention n’est-il un des premiers enjeux écologique à revoir dans notre quotidien ? Posons-nous durant 2 mois ces questions !

alimentation-ecolo-clementine-la-mandarine

Pourquoi dire non à l’alimentation conventionnelle ?

De manière conventionnelle, actuellement, pour se nourrir, nous allons faire nos achats en supermarché. On y trouve tout, produits frais et conserves, plats prêts à réchauffer et divers produits secondaires tels des gâteaux, des biscuits apéro, des chips, des bonbons, des barres chocolatées… Le supermarché se vente d’être pratique, rapide, bon marché. Est-ce vrai ? Et si oui, à quel prix pour les agriculteurs ? La planète ? Notre santé ? Pourquoi dire non à ce système si encré dans notre société ?

Pour notre santé
Nous sommes, à proprement parler, ce que nous mangeons. Nos cellules se fabriquent grâce aux aliments que nous ingérons. Notre santé dépend donc crucialement de la qualité des aliments que nous consommons. Comment manger en toute tranquillité un aliment qui a poussé dans un champ aspergé de pesticides, produit reconnu toxique puisque l’agriculteur le manipulant se doit de porter un masque à gaz ?!

Pour le respect du travail des paysans
Mais le bio, il est là aussi en supermarché. Alors, pourquoi ne pas l’y acheter ? Les supermarchés et l’industrie agroalimentaire sont si puissants financièrement qu’ils décident seuls à quels prix ils souhaitent acheter les aliments aux agriculteurs. Les paysans ne peuvent alors pas vivre de leur travail, et doivent s’en remettre aux aides de l’Europe pour vivre alors que les entreprises et leurs actionnaires affichent des profits colossaux. N’y a t’il un problème dans ce système ?

Pour limiter les déchets
De plus, les aliments bio de supermarché sont vendus sur-emballés, pour qu’ils ne soient pas confondus avec les aliments non bio. Achète 4 pommes, et tu auras en prime une barquette en bois ou en carton, un film plastique transparent et une étiquette collée sur le tout. Ça me donne l’impression d’acheter autant de déchets que d’aliments !

Pour le respect de la planète
L’agriculture intensive épuise les sols, qui se retrouvent sans vie. La terre ne contient plus de vers de terre, de bactéries, et se meurt ! Les pesticides tuent toute la vie, sans distinction, et la biodiversité en pâti. Dans les zones équatoriales, des hectares de forêt sont brûlés chaque jour pour remplacer les terres qui ont perdues toute fertilité. L’eau des ruisseaux, des nappes phréatiques, l’eau que nous buvons – au robinet ou en bouteille ! – est toujours plus contaminée par les nitrates des engrais. Les abeilles disparaissent à cause des produits phytosanitaires utilisés sur les plantes…

Bien d’autres arguments viennent en défaveur des supermarchés : les transports, la saisonnalité, les conditions de travail dans les supermarchés ou dans les exploitations maraîchères en Espagne, la pauvreté en nutriments…

Ainsi, refuser d’acheter en supermarché, c’est refuser ce système. Chacun de euros dépensés disent “je cautionne la façon dont cette entreprise agit, je lui fais confiance, je lui donne du pouvoir en lui donnant mon argent“. Refuser d’aller en supermarché le plus possible, c’est un acte citoyen fort.

lot de sacs à vrac lavables

Comment s’alimenter autrement ?

D’accord, mais alors, on mange quoi ? On fait nos courses où ?

Pour s’alimenter autrement, il existe une foule de solutions locales, à tester, expérimenter. L’idée de ce challenge sera de te proposer des alternatives :

  • locales
  • de saison
  • biologiques, permacoles, agroécologiques…
  • végétales
  • complètes, non raffinées
  • zéro déchet
  • sauvages
  • etc…

Nous parlerons aussi très concrètement de budget, de choix budgétaire : quel budget pour manger sainement ? Quels choix mettre en place ? Est-ce que c’est vraiment seulement pour les riches ? Ces questions sont cruciales, pour que nous devenions actrices de notre changement !

Au cours de challenge, des réflexions de fond viendront aussi compléter ces propositions concrètes. Quel rapport avons-nous avec notre nourriture ? Que serait un rapport “sain” à la nourriture ? Comment retrouver un lien à la terre nourricière ? Que peut nous apporter ce lien ? Pourquoi choisir ou non un régime végane ? Quels sont donc ces émotions si fortes qui résonnent et divisent sur ce sujet ? Et encore bien d’autres questions !

autonomie-alimentaire-en-ville-clementine-la-mandarine

Comment participer au challenge ?

Ces thématiques te parlent ? Pour participer toi-aussi à ce challenge, tu as plusieurs solutions :

Lire, réagir

Tu peux tout d’abord lire les articles du challenge, que tu retrouveras tous par là : Challenge Alimentation écolo : bio, locale, de saison, zéro déchet, végétale. Tu pourras aussi bien entendu commenter les articles, donner ton point de vue, partager tes astuces, poser tes questions. S’il y a des thématiques précises que tu souhaites voir abordées pendant ce challenge, pose tes questions en commentaire de cet article. Je ferai de mon mieux pour y répondre, en commentaire ou dans un article.

Le groupe Facebook associé aux challenges te permettra de partager avec les autres participantes tes découvertes, commenter leurs publications, poser tes questions, discuter… Si tu n’en fais pas encore partie, tu peux demander à le rejoindre.

Pour recevoir toutes les informations, les bilans et documents de ce challenge, je t’invite à t’inscrire en haut à droite de cette page. Tu recevras en cadeau de bienvenue un mini-challenge écolo de 7 jours.

Partager ton avis, tes découvertes

J’aimerais énormément accueillir des témoignages pour ce challenge !

Tu as peut-être envie de partager ton cheminement, ton vécu dans un article qui sera publié sur le blog ?

  • tu es devenue végane et tu souhaites nous expliquer pourquoi
  • tu as choisi de ne pas être végane après mûre réflexion et après t’être bien renseignée sur le sujet et tu veux nous expliquer ton choix
  • tu as changé ton alimentation du tout supermarché au bio/local/végétal/maison… et tu souhaites partager ton cheminement
  • tu es autonome pour te nourrir, partiellement ou totalement et tu aimes l’idée de nous présenter comment tu procèdes
  • etc…

Envoie-moi un email à clementine@clementinelamandarine pour m’expliquer brièvement ce dont tu aimerais parler lors de ce challenge, je reviendrais très vite vers toi pour te dire si ton idée pourra prendre place dans les articles du challenge.

Comparatif entre 3 hébergeurs de blogs

Si tu connais une marque, une blogueuse, une boutique… dont tu penses qu’elle serait parfaitement en adéquation avec ce challenge, envoie-moi un email à clementine@clementinelamandarine pour me la faire découvrir. Grâce à toi, elle pourra peut-être nous apporter son point de vue lors de ce challenge !

Publier, te faire connaître 

Tu es une blogueuse écolo ? Tu gères une boutique ou une marque alimentaire écolo ?

Si tu as envie de participer plus en avant à ce challenge, contacte-moi par email clementine@clementinelamandarine.com et propose-moi tes idées précisément. Une collaboration peut prendre des formes très diverses, je te laisse réfléchir à ce que tu souhaites me proposer : interview, article sur ton vécu et ton expérience, DIY, recette…

Et toi, quel est ton regard sur l’alimentation ? Es-tu une supermarché addicte, une jardinière effrénée, une locavore passionnée, une végane accomplie ou te fiches-tu éperdument de tout cela ? S’il te plaît partage tes interrogations et ton vécu en commentaires pour que je puisse les prendre en compte pendant le challenge.

Petits liens qui vont bien pour aller plus loin


jardinage-en-ville-clementine-la-mandarine
connexion-a-la-nature-clementine-la-mandarine

——————————–

Cet article fait partie du Challenge écologique et créatif de Mai-Juin 2017 : Alimentation bio, locale, de saison, végétale, zéro déchet. Pour ne rien louper des challenges, je t’invite à t’inscrire en haut à droite. Tu recevras en cadeau un mini-challenge écolo de 7 jours.