La fin de l’été approche, même s’il est encore difficile de s’en rendre compte au thermomètre !

L’heure du bilan a sonné, pour la saison de jardinage estivale 2016. Bien entendu, tout ne fut pas parfait ! J’ai beaucoup appris, et c’est merveilleux. Comme dit Petit Lutin “Se tromper, ça sert à apprendre».

Notre balcon est exposé plein sud, avec une balustrade en vitres, un toit et le tout en plein Grenoble. L’été, il y fait donc très très chaud et très très sec. Ce micro-climat bien particulier demande des ajustements en conséquence. Je te partage ici mon expérience. Selon ta région, l’endroit où tu jardines, l’exposition… ces idées et astuces ne te concerneront pas tous.

un-ete-potager-bio-sur-balcon-clementine-la-mandarine

Les ratés

Il y a des légumes qui n’ont pas poussé ou rien donné.

Les carottes n’ont fait que des feuilles, de même pour les betteraves : elles ne devaient pas avoir assez de lumière pour se développer. Les aubergines ont très difficilement germé, puis brûlé avant d’avoir plus de deux feuilles tant il faisait chaud.

Les courgettes avaient systématiquement besoin d’une pollinisation manuelle, et nous n’avons donc eu que peu de fruits car les fleurs ne restent ouvertes que peu de temps. J’en ai loupé énormément ! Pour l’année prochaine, j’espère prendre l’habitude de vérifier systématiquement le matin s’il y a des fleurs.

Les citrouilles et courges butternut ne nous ont donné aucun fruit : tous ont fini par se flétrir, même si la fleur avait été pollinisée et le fruit déjà bien grossi, comme celui de la photo. Il me semble tout simplement que leur culture en pot est compliquée, voir impossible. Et ma conclusion est la même pour les melons.

citrouillle-balcon-clementine-la-mandarine

Les tomates

Notre plant de tomates précoces a super bien donné, même si les tomates étaient assez petites. De même que les 3 pieds de tomates cerises obtenues avec les graines de la box à planter. A un moment, nous avions tant de tomates cerises que je les ai utilisées pour faire des sauces tomates !

Lorsqu’il a commencé a faire chaud et sec, nos plants de tomates ont très vite été attaqués par des acariens. Ces petites bêtes pompent la sève des plantes, et les feuilles se dessèchent. J’avais installé le plant de tomates précoces dans le coin le plus au soleil du balcon, juste à côté de la vitre. Autant dire qu’il faisait chaud, très chaud !

tomate-acariens-clementine-la-mandarine

J’ai testé, dans l’ordre :

  • un spray d’eau sous les feuilles : ça a peut-être ralenti un peu la progression, mais rien de plus
  • un spray avec du piment : idem, je n’ai pas vu de grande différence, et lorsque je l’ai fait plus concentré, j’ai brûlé ma plante (ben oui, pourtant c’était bien écrit sur la recette… !)
  • le paillage avec arrosage du paillage matin et soir et bols remplis d’eau au pied des plants : j’ai vu littéralement mes plants réssucités, à la base, en refaisant des jeunes branches, avec des fleurs !
  • détacher les branches : j’avais attaché les branches des plants à une tige de bois pour les garder verticaux, alors qu’elles avaient tendance à fuir la vitre. Grosse erreur : la branche savait de quoi elle avait besoin ! J’ai alors laissé les jeunes poussent vivre leur vie comme elles l’entendaient. C’est certes atypique, mais elles s’en portent bien mieux.

Nous avons aussi un mini balcon qui est lui orienté plein nord, sans toit et reste à l’ombre presque toute la journée. J’ai pour projet d’y installer des plants de tomates, pour voir s’ils souffriront moins de la chaleur de ce côté.

jardiner-bio-sur-balcon-clementine-la-mandarine

Les choux et les pois

J’ai souhaité tenter cette année les choux de Bruxelles car j’adore ça. Les pieds ont eu bien du mal à démarrer à cause des chenilles qui dévoraient les feuilles. Aurons-nous de ces petits choux cet hiver ? A suivre !

Pour les pois, nous avions planté des pois gourmands, et des petits pois. Tous les pieds ont énormément souffert de la chaleur, et sont morts grillés derrière les vitres, à cause des acariens. Nous avons eu le temps de récolter 4 gousses, très exactement, de pois gourmands. Je pense essayer encore l’année prochaine, dans une zone moins ensoleillée du balcon.

Les poivrons, les piments

Le pied de poivrons de la box à planter croule encore aujourd’hui sous le poids de ses fruits ! Et comme ces poivrons, bien que petits, sont délicieux, c’est une super réussite.

Notre plant de piments, bien que planté tardivement, donne lui aussi très généreusement. Nous espérons les rentrer l’un comme l’autre, car ils peuvent continuer théoriquement à donner en vivace toute l’année.

  jardinage-ecolo-en-ville-clementine-la-mandarine

Les plantes aromatiques

Le pot de plantes aromatiques de Petit Lutin est une véritable réussite ! Il refuse catégoriquement que l’on coupe quoique ce soit dedans pour le manger, aussi l’ensemble est très touffu, une mini-jungle.

De mon côté, la ciboulette a bien profité de l’apport de compost du printemps. Le persil a mis un bon moment avant de devenir touffu, mais il est aujourd’hui très beau. Il faut dire qu’au premier semis je n’avais pas respecté les conseils du calendrier lunaire de Terre Vivante, et qu’au second si. L’origan souffre quand à lui du manque de lumière, ce qui n’est pas étonnant vu son emplacement, le pauvre ! Je réfléchis à lui trouver une place plus adéquate, et à me servir de l’étage du meuble où il se trouve pour ranger des ustensiles de jardinage qui pour l’instant traînent. La menthe, dès qu’elle fut sortie de son pot en métal qui ne lui convenait pas, a bien repris. Elle partage son bac avec de la menthe sauvage prise dans un champs et toutes les deux se multiplient tranquillement. Le basilic mit un moment a grandir car il était à l’ombre des feuilles de courgette. Maintenant qu’il a son pot à lui, il pousse bien. Enfin, nous avions fait des boutures de romarin, qui ont bien pris, bien que peu grandi. A suivre !

basilic-bio-balcon-clementine-la-mandarine

Les fleurs

Les cosmos et les œillets ont été très prolifiques. Ces fleurs sont magnifiques, et j’ai adoré les regarder s’épanouir. Les ipomées, une fois débarrassées des courges et leurs feuilles géantes se sont épanouies et ont fleuri.

Nos soucis et capucines n’ont donné aucune fleur. Des feuilles, des feuilles, et des tiges longues, longues à n’en plus finir. Je suppose un problème de lumière. Sur le balcon, la lumière vient toujours du même côté et les longues tiges tentaient de la capter au mieux. Je pense faire les semis en godets l’année prochaine avant de les mettre dans les bacs.

cosmos-balcon-bio-clementine-la-mandarine

Les arbres fruitiers

Contrairement à l’année dernière, j’ai suivi mon instinct qui me disait de mettre un arrosoir complet d’eau à notre olivier tous les jours. Et bien, il porte une jolie quantité d’olives, qui je l’espère auront le temps de mûrir grâce à l’été indien.

Notre citronnier a énormément grandit. Ses feuilles sentent délicieusement le citron lorsqu’on les touche, huuuum. Lui aussi, je l’ai beaucoup plus arrosé que les années passées, en laissant tomber l’idée reçue que j’avais que ces arbres n’avaient besoin que de peu d’eau. Ils sont en pots, et ne peuvent avoir des racines profondes !

Le pêcher qui était apparu spontanément dans le compost l’année dernière a bien grandit. J’espère ses premières fleurs l’année prochaine. Je lui réserve un pot plus grand pour très bientôt car il doit commencer à être sérieusement à l’étroit dans son petit seau.

olives-bio-balcon-clementine-la-mandarine

Et toi, tu as jardiné cet été ? Comment s’est passé ta saison ? S’il te plaît, partage ton expérience en commentaires !

Petits liens qui vont bien pour aller plus loin


jardinage-en-ville-clementine-la-mandarine terre-vivante-clementine-la-mandarine la-box-a-planter-semence-paysannes-clementine-la-mandarine bacsac-potager-urbain-clementine-la-mandarine