Un an de lombricompostage 6 – Comment se débarrasser des différents types de moucherons

Fév 18, 2016 | 43 commentaires

Trois types de moucherons ont envahi notre lombricomposteur.

Il y a eu des mouchettes noires classique et des drosophiles. Et en cadeau bonus, une sorte de mouchettes noires, qui ne volent presque pas, n’a des réflexes que très limités et est attirée par la lumière. Elles ont tendances à se cacher dans tous les recoins. Je ne sais comment s’appelle ces insectes. A ce jour, nous en avons encore dans notre lombricomposteur. Si jamais tu les reconnais, peux-tu me donner leur nom ? Cela m’aidera à mieux les connaître et donc à nous en débarrasser. Les voici en photo :

drole-de-moucherons-dans-le-lombricomposteur-clementine-la-mandarine

Pour les autres mouchettes et drosophiles, en débarrassé notre lombricomposteur fut rapide et facile. Il nous a fallu, une fois la méthode en place, environ une semaine pour ne presque plus avoir de moucherons. En deux semaines, ils avaient totalement disparus.

Comment nous nous sommes débarrassé des moucherons

Nous avons commencé par ne plus utilisé le bio-seau, contaminé, mais un bocal en verre, très hermétique, avec un couvercle qui se vise. Et nous prenons vraiment garde à bien le fermer cette fois ! Nous y voyons aussi l’avantage de pouvoir le laver à l’eau et au savon ou au lave-vaisselle. Nous réutiliserons certainement le bio-seau ensuite, bien plus esthétique.

La caractéristiques de ces mouchettes est qu’elles s’envolent pour s’échapper dès qu’on ouvre le lombricomposteur. Voici le plan que nous avons utilisé avec succès pour faire disparaître ces mouchettes. Ce système est compatible avec un lombricomposteur en bois, du type de ceux de la Boîte à Terre. Je ne sais pas s’il peut fonctionné avec un lombricomposteur en plastique.

moucherons-lombricomposteur-debarasser-clementine-la-mandarine
  • recouvrir le lombricomposteur d’un joli tissu : cela freine grandement la possibilité aux mouchettes de sortir du lombricomposteur
  • à l’intérieur, couvrir les déchets avec un morceau de carton
  • déterminer les lieux que fréquentent en particulier les mouchettes, et y disposer des pièges à mouches collant : pour nous, ce fut au dessus de l’évier de la cuisine
  • sortir le lombricomposteur sur le balcon pour l’ouvrir et chasser les mouchettes lors de l’ouverture avec le tissu, pour qu’elles sortent à l’extérieur : c’est le point crucial !

Et toi, as-tu déjà eu des moucherons dans ton lombricomposteur ? Connais-tu nos invités mystère ? As-tu des astuces pour t’en débarrasser facilement ? S’il te plaît, partage ton expérience en commentaires !

43 Commentaires

  1. coucou, depuis le temps que j’ai un lombricompost, j’en ai eu des mouchettes :-). Alors oui la solution c’est le carton. ne pas hésiter à mettre vraiment 1/3 de carton : dès qu’on met des déchets, on met du carton déchiré aussi! quand il y a infection de mouchettes, ralentir un peu les apports de déchets, surtout ceux provenant des fruits. J’ai l’impression qu’il y a des mouchettes quand le compost est trop humide, qu’il y a des déséquilibres. Amener de l’oxygène en remuant délicatement, c’est bien aussi.
    Et effectivement, c’est bien d’utiliser un contenant hermétique pour stocker les déchets avant de le placer dans le lombricompost. J’ai eu aussi les mêmes mouchettes que sur la photo (enfin je crois) des bêtes étranges qui sont collée par deux? je ne sais pas ce que c’est.

    Réponse
    • Oui, c’est ça, drôle de bestioles ! Merci pour ton retour Marina ☺

  2. Je suis passée à côté de cet article :)

    Hé oui, cette année les moucherons sont coriaces et il va falloir redoubler d’imagination pour les faire partir.

    Très belle solution, encore jamais proposée je crois, et qui a fonctionné apparemment ! Merci pour cette expérience Clémentine, que nous ne manquerons pas de transmettre de ta part à nos utilisateurs.

    Réponse
    • Merci Amandine, je suis ravie que ma solution soit originale et que tu la partages ☺

  3. Après 5ans de lombricompostage avec des moucherons en quantité, je n’en ai plus qu’un ou deux de temps en temps (Pourvu que ça dure!) depuis que:
    -Je force sur le carton, (je rajoute un vrai 1/3 en volume des déchets apportés).
    -Je ne mets plus de fruits (ils vont dans ma grande jardinière en béton sur la terrasse et ils sont décomposés par les vers et les collemboles déposés avec le lombricompost précédent, et des cloportes venus d’on ne sait où…
    -J’aère assez régulièrement le plateau avec une fourchette.
    Mon lombricompost n’a jamais été aussi beau. Je n’ai plus du tout de jus dans le bac (le carton absorbe l’humidité en excès) mais tant pis..

    Réponse
    • Merci Jacqueline pour ton retour et tes idées !

  4. Bonjour, j’ai découvert le site de la boîte à terre récemment et je suis venue lire tes articles pour me faire une idée du procédé. Je suis désolée que tes vers n’ai pas tenu le coup la première fois mais bien contente que vous retentiez l’expérience !

    Réponse
    • Merci Aurélie pour ton retour !
      Pour leur décès la première fois, je plaide totalement coupable :( Et oui, on est bien motivé par ce second essai !

  5. Ces petits moucherons sont des sciarides. Il existe des nématodes a introduire dans le composte comme prédateur naturels et qui s’attaquent aux larves (on peu en trouver en jardinerie dans le rayon lutte biologique). Je n’ai jamais essayé mais en théorie ça ne devrait pas faire de mal aux autres vers. Moi aussi j’ai régulièrement ce problème, généralement ça diminue beaucoup quand les eseinia commence à dominer.

    Réponse
    • Merci Mick pour ton retour. Je tente de laisser les vers prendre le dessus alors :) A suivre !

  6. À la coloc, nous n’avons pas de lombricomposteur mais nous gardons les déchets pour le lombricomposteur du Jardin des Plantes qui est juste à côté de chez nous.
    Les déchets sont mis dans une poubelle… verte avec des fleurs jaunes, of course !
    Cette année, nous avons eu des moucherons quand nous tardions trop à aller reverser le seau de la poubelle au Jardin des Plantes.
    Nous mettons à la cuisine un petit pot en verre avec du vinaigre. Les moucherons viennent y boire et s’y noient. Pas sympa pour eux mais pratique pour nous.

    Réponse
    • Merci Claire pour ton astuce. Elle fonctionne bien effectivement avec les mouches qui aiment le vinaigre, comme les drosophiles ☺

  7. Bonjour,
    ce sont les moucherons les plus difficiles à déloger .Leur petit nom: coboldias fiscipes https://www.google.fr/?gws_rd=ssl#q=coboldia+fuscipes
    Ils sont capables de faire leur cycle de vie dans le lombricomposteur donc il faut écraser systématiquement tous ceux que l’on voit et effectivement comme c’est souvent recommandé, augmenter le carton, améliorer l’aération et ne pas stocker de déchets à l’air libre.
    A+
    Lombricolo63

    Réponse
    • Merci pour ton retour et tes astuces ☺
      J’ai l’impression qu’elles sont attirées par la lumière aussi (elles se collent aux fenêtres).

    • Bonjour je suis envahie dans mon composteur d’appartement par des petites bestioles en quantité astronomique qui se reproduisent à la vitesse éclair et en plus envahissent l’environnement de mon salon.

    • Dommage de ne pas pouvoir vous transmettre la photo de cette microscopique bestiole

    • Je te souhaite beaucoup de courage Elena ! Je me souviens que mon Amoureux les aspiraient, lorsqu’à la tombée du jour, ils ne volaient plus, mais se posaient sur les murs. Peut-être cela pourra t’il t’aider ?

  8. Je suis envahie en ce moment même… Et je n’ai pas encore trouvé de solution !

    Ils avaient quasi disparus depuis quelques semaines (j’étais déjà envie en mars) mais ils sont revenus de plus belle… Je sais que ce qui avait bien marché c’était de faire diminuer le taux d’humidité donc j’attendais longtemps que tout sèche avant de jeter mes épluchures et j’enlevais dès que possible de “thé” produit (qui revient trop vite, je n’arrive pas à l’écouler…). J’avoue que là je n’ai pas fait très attention ces derniers temps…

    Je garde en tête l’idée de recouvrir avec du carton (seule solution envisageable chez moi car il est sur le balcon) !

    Réponse
    • Merci pour ton retour. J’espère que tu as pu t’en sortir facilement ☺

    • Non toujours pas, mais bon, j’ai appris à vivre avec du coup ^^

  9. En plus de le sortir sur le balcon, l’attaque de l’aspirateur est éfficace.
    Il suffit de passer au raz d’elles et pfff elles sont rapidement aspirées dedans, à ce demander si elles ne font pas exprès.
    A+

    Tibo

    Réponse
    • Merci pour cette idée ☺ Et ça n’aspire pas aussi d’autres choses ? J’imagine qu’il y a un coup de main à prendre.

    • Il faut faire attention en effet à ne pas passer trop proche des déchets mais c’est réalisable. Il faut faire décoller les mouches et les aspirer en vole.
      Bon courage

  10. Bonjour,
    En 4 ans de lombricompostage, je n’ai pas trouvé LA solution miracle mais j’ai arrêté de me battre et je cohabite correctement avec ces petites mouches. D’un part, j’ai posé un petit tissu tendu par des petits pois sur mon pot à épluchures, cela me permet de laisser respirer mes épluchures sans laisser rentrer les mouches avant d’amener mon pot au lombricomposteur dans ma cave. Car sinon bocal fermé, tout moisi vite et difficile à vider… Et puis près de mon lombricomposteur, je place une petite bouteille en verre avec un fond de jus de fruits, les mouches en raffolent et s’y noient et je n’ai plus qu’à vider et changer le jus de fruits 3 fois par jour à 1 ou 2 fois par semaine suivant le degré d’infestation. Pour moi, ça a radicalement changé les choses, en 3 à 4 jours plus que quelques mouches. Cela m’embêtait trop d’arrêter de nourrir mes vers pendant 3 semaines, car cela rend la remise en route un peu longue et donc des déchets qui s’accumulent vite sans être mangés et le cycle infernal recommence…
    Il est vrai aussi que mon compost est souvent très humide (composteur plastique) mais j’apprécie de récolter du “thé” pour mes plantes, moi qui n’ai pas vraiment l’usage du terreau dans ma mini courette…
    J’avoue aussi être assez fénéante, je ne nettoie pas assez régulièrement mon couvercle, et je remue rarement suffisamment mon compost de peur de faire mal aux vers. N’ayant plus de tapis “coco” et ne sachant pas où en trouver, je recouvre de morceaux de carton trop vite mangés par mes vers et donc les mouches peuvent facilement trouver l’accès aux restes…
    Voilà pour mon expérience !

    Réponse
    • Merci beaucoup Tam pour cette solution que nous ne manquerons pas d’afficher sur notre forum dans la partie des réponses aux problèmes fréquemment rencontrés !

    • Bonjour,

      Tu peux trouver des tapis “coco” sur ce site:
      “http://www.nature-ecologie.fr/boutic/28-tapis-d-humidification”

  11. Bonjour
    Alors, nous somme une famille de 6 et heureux propriétaires de Vers depuis 3 mois….
    Jusqu’ici tout va bien !
    Sauf que ce soir, je me suis rendue compte qu’il n’y avait plus personne dans mon lombricomposteur…. sauf mes plures !
    Je ne sais pas ce que j’ai mal fait, comment faire pour recommencer a zéro ?
    Je crois que j’ai besoin d’aide !!!!! :)

    Réponse
    • Il existe des sites pour acheter des vers, et d’autres pour en recevoir gratuitement de personnes qui ont des lombricomposteurs. Tu t’engages alors à en donner à ton tour, une fois que ta colonie sera suffisamment développée. J’espère que ça t’aidera !

    • Ahhh Oui, là ça m’intéresse, je suis pour le partage ;)
      Il va de sois ! (je le fait depuis des années avec le Kéfir :) )
      Connais tu des sites de don ?
      Merci

    • Comme le mentionne Pascal plus bas, il y a plus2vers.fr
      J’ai déjà vu aussi des dons sur des sites de dons comme recupe.net par exemple. Bonne recherche de vers !

  12. Bonjour,
    Comme toi j’ai eu les moucherons, et maintenant que j’en suis venue à bout : les mêmes petites mouchettes noires que tu as mises en photo au début de l’article. Et comme toi, je n’arrive pas à trouver qui elles sont, et donc comment m’en débarrasser… Tu as trouvé depuis la rédaction de l’article ?
    Merci de ton / votre aide !

    Réponse
    • Hélas non, je n’ai jamais trouvé de solution, et j’ai fini par tout abandonné (d’où l’absence de nouvel article).

    • En cas d’invasion, aspergez l’extérieur du lombricomposteur de pyréthrine, c’est radical. Recouvrir d’une bache plastique transparente pour que les mouches ne puissent s’en échapper sans y passer.

  13. Pour les dons de vers , le site est plus2vers.fr

    Réponse
  14. bonjour! Je n’ai pas de lombricomposteur pour l’instant, mais je survole votre site pour avoir les expériences. Par contre j’ai un seau à déchets que je vide régulièrement au centre de mes buttes lasagnes. En été je suis régulièrement envahit par les mouches à vinaigres ou mouches à fruits, je m’en débarrasse en les aspirant à l’aspirateur, ou en mettant une couche ou deux de compresse médicale sur le bout de l’aspi….ça me permet de récupérer les moucherons pour les offrir en pâture à mes poissons guppys ! sinon il y a la lampe bleu destructrice d’insectes volants ( que j’appâte avec un trognon de pomme…)

    Réponse
    • Du coup tu aspires sur tes buttes ? Ou dans ta cuisine ?

  15. dans la cuisine ! l’idéal étant de les surprendre avant leur envol, et là on supprime en aspirant quasiment la totalité des moucherons…le reste étant aspiré lorsqu’ils se reposent pas trop loin en général… je viens d’être livré de 1 kg de lombric avec la Wormbox de la ferme du Moutta ! je pense limiter les moucherons avec le couvercle bien conçu (étanche aux moucherons…et en évitant leur possible envol avec l’épaisse couche de chanvre livrée avec…ou journal mouillé/mélange chaulé…le but étant d’éviter la fermentation.

    Réponse
    • Merci pour ton explication ! Je te souhaite une super expérience de lombricompostage ☺☺

  16. ah ! ça y est ils arrivent bien à se reproduire dans le premier niveau (vers la surface); j’ai fait l’erreur du débutant, en les nourrissant trop au début, avec des restes qui avaient fermenté…j’ai dû en perdre quelques un, mais heureusement j’en avais un kilos… Donc pour limiter les moucherons, j’ai un seau spécial composte à couvercle avec filtre anti odeur qui ferme de façon non hermétique ( donc pas de fermentation anaréobie) mais suffisante pour empêcher les moucherons de pondre dans les déchets avant de les mettre chez mes lombrics. Je pense en outre, que l’épaisse toile de chanvre humidifée qui est livrée avec, les empêche de voler librement dans le lombricomposteur, donc leur multiplication… en alternant épluchures, marc de café, essuie tout ouvert imbibé d’eau, le milieu est bien compacté et les moucherons n’aiment pas je pense car je n’en voit plus… donc la solution est d’alterner 70 pour cent de déchets verts azoté, et 30 pour cent de carbonné …le plus pratique étant l’essuie tout car je l’ouvre et je l’asperge d’eau au pulvérisateur sans excés… j ‘humidifie la toile de chanvre de la même façon.

    question subsidiaire ; est ce que les lombrics montent dans le niveau lorsqu’ils n’ont plus rien à manger, ou ils descendent aussi? merci !

    Réponse
    • Merci pour ton retour ☺
      Ayant arrêté le lombricompostage, je n’ai pas de réponse à ta question. J’espère que tu en as trouvé une depuis le temps !

    • Bonjour Clémentine,
      Je vois qu’en tu as arrêté ton lombricompost. Pourrais tu nous expliquer pourquoi? J’hesite à me lancer ou à opter pour pour un compost normal (de toute façon sur mon balcon) et je suis curieuse de avoir ce qui a pu te faire renoncer. On est une famille de 4 avec deux jeuneq enfants et on voyage pas mal donc on cherche une solution pratique! ;-)
      Mille merci pour tes retours

    • Nous avons arrêté pour plusieurs raisons : nous avions accès à un compost d’extérieur, bien plus simple à gérer. Puis, maintenant, c’est même notre ville qui ramasse les déchets compostables, et les composte de manière industrielle, récupère la chaleur pour le chauffage urbain et le compost pour les cultures alentours. Nous avons donc opté pour cette façon de fonctionner, tout simplement parce que c’est plus facile.

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca t’a plu ? Continue ton cheminement écolo !

Encore un peu de lecture ?

Pendant ce temps sur Instagram…