La dernière fois que je t’ai parlé de lombricompostage, il y a maintenant 7 mois, nous étions envahis par les moucherons.

J’avais suivi différents conseils qui m’avaient été prodigués pour éliminer les moucherons :

  • cesser d’alimenter le lombricomposteur
  • le recouvrir d’une couche de foin, puis d’un carton
  • enlever les épluchures infestées
  • n’ouvrir le lombricomposteur que quelques secondes pour voir si des moucherons en sortent

Tout cela avait été plus ou moins efficace. Nous avions fini par être débarrassé des moucherons… et des vers avec ! En effet, je n’avais pas tilté : le lombricomposteur était en plein soleil, derrière une fenêtre une bonne partie de la journée. Tout a desséché à l’intérieur, vers y compris. Woops ! Je n’avais pas du tout assez surveillé l’intérieur.

Nous avons donc décidé d’attendre la fin de l’été pour reprendre notre expérience. En Octobre, un collègue de mon Amoureux nous a apporté des vers. Et rebelotte, un mois après, nous étions de nouveau envahis de moucherons.

Un an de lombricompostage en appartement

J’avoue que je me demande ce qu’on fait de travers pour que les moucherons nous envahissent de cette manière. Voici le fruit de ma réflexion :

Pourquoi nous avons eu des moucherons ?

Ma première hypothèse va au taux d’humidité bien trop élevé dans le lombricomposteur. Mon Amoureux, qui après mon échec se chargeait du lombricomposteur avait mis bien trop peu de carton et moi, ajouté dans les déchets des éléments très humides. Aie ! Lui était persuadé que tout était normal, et moi, je n’y mettais pas mon nez… Jusqu’à ce que je remarque que le bois se tordait sous l’effet de l’humidité !

Ma seconde hypothèse vient du fait que notre bio-seau était contaminé par les moucherons. L’a t’on laissé ouvert ? A t’on ajouté des déchets contaminés ? Je ne m’en souviens pas, mais c’est tout à fait possible. Des moucherons en sont sortis un jour quand nous l’avons ouvert, et donc, nous avions placé des épluchures contaminées dans le lombricomposteur. Aie bis !

lombricompostage-trop-humide-que-faire-clementine-la-mandarine

Comment nous avons géré le surplus d’humidité

Pour faire revenir le taux d’humidité à la normale au plus vite, nous avons :

  • enlevé les déchets les plus humides – du fromage végétal et des épinards cuits, qui rendaient beaucoup d’eau
  • ajouté beaucoup beaucoup beaucoup… de carton, que nous avons mélangé au reste
  • placé des morceaux de carton sur le dessus, pour absorber l’humidité et que nous avons changés dès qu’ils étaient mouillés
  • recouvert de deux morceaux de vieilles serviettes l’ensemble pour éviter au couvercle d’être trempé
  • intercalé une seconde serviette entre les deux plateaux du lombricomposteur
  • disposé le lombricomposteur devant un radiateur, par périodes, couvercle ouvert

En quelques jours, le problème d’humidité était réglé ! Youpi !

bio-seau-et-bocal-pour-les-déchets-clementine-la-mandarine

Comment nous avons évité de jeter des déchets contaminés

Nous avons laissé en plan le bio-seau pendant un moment. Je l’ai lavé avec une éponge humide. Avec le recul, cela aurait aussi été malin de le mettre dehors, pour que les moucherons restant en sortent dehors.

Nous avons utilisé un bocal en verre, hermétique, avec un couvercle qui se visse. Nous prenons vraiment garde à ne pas le laisser ouvert cette fois ! Nous y voyons aussi l’avantage de pouvoir le laver à l’eau et au savon ou au lave-vaisselle. Nous réutiliserons certainement le bio-seau ensuite, bien plus esthétique.

Voilà quelle fut notre méthode pour éviter de contaminer à nouveau notre lombricomposteur. Petit à petit nous apprenons ; et c’est difficile, certes. J’aime beaucoup l’ingéniosité que nous tentons de mettre en oeuvre pour trouver des solutions originales, qui nous conviennent, aux différents défis à relever.

Le mois prochain, je t’expliquerai comment nous avons procédé pour éliminer les moucherons, car oui, aujourd’hui, il n’y en a presque plus, et j’ai bon espoir qu’ils aient totalement disparus pour mon prochain article !

Et toi, tu as déjà eu des moucherons dans ton lombricomposteur ? As-tu identifié d’où ils venaient ? Comment as-tu fait pour éviter de contaminer de nouveau ton lombricomposteur ? S’il te plaît, partage ton expérience en commentaires !

Petits liens qui vont bien pour aller plus loin :


moins-de-dechets-pour-une-vie-plus-remplie-clementine-la-mandarine la-boite-a-terre-lombricomposteur-en-bois-fabrique-en-france-clementine-la-mandarine un-an-de-lombricompostage-clementine-la-mandarine