J’aime la montagne.

Me balader loin du vrombissement des voitures, écouter le murmure d’un ruisseau, le chant des oiseaux… sont pour moi des plaisirs essentiels à mon équilibre.

Lorsque Petit Lutin était bébé, c’était facile. Je le mettais dans le porte-bébé, et hop, on partait. S’il avait faim ou soif ? Rien de plus simple avec l’allaitement ! S’il avait envie de sortir du porte-bébé ? On faisait une petite pause !

Aujourd’hui, Petit Lutin a 4 ans, et ce temps est terminé. A nous la joie de partager les chemins avec lui ☺

Si randonner avec de jeunes enfants peut-être une grande source de joie, cela peut aussi prendre des allures de cauchemars éveillés. Voici les astuces que nous avons éprouvés et qui fonctionnent chez nous pour rendre ces moments aussi doux que possible :

partir-en-randonée-avec-les-enfants-clementine-la-mandarine

1- Bien choisir la durée de la balade

Qui dit jeune enfant, dis petites gambettes ! Petit Lutin, à 4 ans, n’est pas encore capable de randonner longtemps, ni de grimper de forts dénivelés.

Nous choisissons donc des balades courtes en durée, dans des livres de balades en famille. Pour une sortie sur la matinée, nous prenons des balades de maximum 1h et sur la journée, 3h. Puis nous prenons notre temps, et notre excursion dure en réalité bien plus longtemps – cf astuce 5.

La promesse de partir à l'aventure dans la nature se ressourcer

2- Choisir le moment de la balade

Pour que la sortie se passe bien, il s’agit que tous les participants soient en forme. Pour nous, le matin est le meilleur moment : nous avons bien rechargé nos batteries après de bonnes nuits de sommeil !

Au fur et à mesure de la journée, Petit Lutin fatigue, et sa bonne humeur, son enthousiasme peuvent très vite être balayés par une petite contrariété. Se balader le matin, manger sur place, puis rentrer à la maison, avec un petit somme dans le bus ou la voiture, voilà la formule idéale pour une balade réussie ! A toi de faire varier cette formule en fonction des besoins de ta famille ☺

La promesse de partir à l'aventure une fois par semaine

3-Des balades avec des buts

Petit Lutin ne marche pas pour le plaisir de marcher. Il aime avoir un but, et même des buts à la balade. Et non, le but “on monte au sommet” n’est pas convaincant pour lui !

Nous cherchons donc, tous ensembles, des balades avec de multiples attraits : cascades à observer, ruisseaux à traverser sur des ponts, des passerelles, à gué, animaux domestiques en route, cueillette de fruits sauvages, ruines à visiter, grottes à explorer… Lors de la préparation en famille, nous mettons en avant ce qui est rigolo dans la balade. De cette manière, Petit Lutin attend avec joie cette nouvelle aventure ! Nous discutons ensuite, mon Amoureux et moi, des aspects plus techniques.

D’un point à découvrir à l’autre, Petit Lutin garde sa motivation, grâce à l’attraction de nouvelles découvertes. L’espacement entre les différentes découvertes doit être assez court, ainsi l’excitation de l’aventure n’a pas le temps de trop disparaître !

Pour motiver Petit Lutin, nous le faisons aussi participer à la lecture de la carte. Il suivit avec son doigt le chemin déjà parcouru, visualise les prochains points de découverte et apprend à reconnaître les différents éléments sur la carte. Un bonheur de plus pour lui pendant la balade !

laisser-les-enfants-observer-les-beautés-de-la-nature-clementine-la-mandarine

4- Toujours avoir à manger et à boire

Hungry kid, grumpy kid ! – Enfant affamé, enfant grognon – C’est bien connu !

Nous avons toujours de multiples aliments à grignoter en route : biscuits, fruits, compotes, chips… ainsi qu’une grande gourde d’eau. Nous prévoyons volontairement toujours plus que ce qui nous semble nécessaire. Ainsi, si nous souhaitons rester sur place plus longtemps, ce sera possible ☺

idees-nature-pour-prendre-son-temps-avec-un-enfant-clementine-la-mandarine

5- S’arrêter pour explorer

Je t’en ai déjà parlé dans l’article des petites bêtes croisées en balade, nous aimons explorer, observer lors de nos excursions. La marche, encore une fois, n’est pas l’attrait de la balade pour un jeune enfant. Aux yeux de Petit Lutin, observer un papillon butiner, escalader des escaliers mystérieux, patauger dans un ruisseau… sont des activités bien plus épanouissantes.

Ainsi, nous prenons le temps d’explorer tout ce qui se présente à nous et nous fait envie. Le choix de la durée de la balade, évoquée à l’astuce 1 prend tout son sens avec cette façon d’appréhender nos randonnées.

Commencer la méditation : bilan un mois après

6- Raconter des histoires

Parfois, Petit Lutin en a marre, il perd sa motivation, le chemin monte trop, les fraises des bois ne sont pas encore mûres… Alors nous racontons des histoires ensemble. Ou je les raconte seule.

Un jour où nous avons gravi le Charmant Son, un sommet proche de chez nous, j’ai raconté une histoire à Petit Lutin. Un petit cochon qui partait à la mer avec ses amis et son papa. Il leur ait magiquement arrivé des aventures jusqu’à ce que nous atteignons le sommet, sans que Petit Lutin ne s’en aperçoive ! Une randonneuse qui nous suivait m’a même indiqué avoir écouté l’histoire avec attention pour la raconter à ses petits enfants lors de leur prochaine excursion ! Un autre jour, on m’a suggéré d’en faire un livre…

Il existe certainement bien d’autres idées pour rendre les randonnées et balades attrayantes pour les enfants. Vois-tu des astuces que j’ai pu oublier ? S’il te plaît, partage tes idées en commentaires !

Petits liens qui vont bien pour aller plus loin :

Partir à l'aventure en famille 50 idées d'activités nature à faire avant 10 ans