Pour jardiner sur ton balcon, il te faut des pots, de la terre, des outils, de l’eau, des graines, des godets, des plants…

Tout cela peut très vite devenir très onéreux ! Pourtant, tu peux jardiner sur ton balcon sans ouvrir ou presque ton porte-monnaie.

Voici regroupées toutes mes astuces pour jardiner écologique et économique ☺

astuces-economiques-et-ecologiques-pour-jardiner-sur-balcon-clementine-la-mandarine

Les contenants

Tu peux planter dans à peu près tout ce qui te tombe sous la main : imagine ce qu’il te plaît ! Voici ce que nous avons testé à la maison :

  • un demi-tonneau
  • des paniers en osier, doublés de sacs plastiques que nous avons percés
  • des sacs de courses – du type des gros sacs en plastique tressés des supermarchés
  • une poubelle en plastique
  • des seaux
  • des pots et jardinières
  • un petit meuble à étage en plastique, doublé d’un sac plastique transparent

Tu peux aussi imaginer utiliser :

  • des boites de conserve grand format
  • de vieux faits-tout, soupières
  • des bassines en bois ou en métal
  • des pneus en ajoutant un fond
  • directement des sacs de terreaux

contenant-pot-recup-pour-jardiner-sur-un-balcon-clementine-la-mandarine

Nous avons récupéré ici et là tous ces objets, au fil du temps. Voici les meilleurs endroits pour trouver des contenants gratuitement ou à tout petit prix :

  • dans le grenier ou le garage de tes grands-parents, parents : découvre des ustensiles qui ne servent plus, des paniers oubliés, des bassines, des tonneaux, des pneus…
  • au près des fleuristes : ils reçoivent les plantes dans des seaux, qu’ils jettent parfois ensuite
  • dans les bennes des cimetières : des pots y sont souvent jetés une fois les fleurs fanées
  • au près des restaurants, ou des cantines des collectivités : demande leur de te garder les grandes boites de conserve
  • à la déchetterie – s’il y est permis d’y prendre des objets
  • dans les vides greniers, les ressourceries : tu trouveras pour quelques euros des merveilles !

Nous avions aussi utilisé des caisses de vin et cagettes de fruits et légumes. Ces éléments tiennent mal l’humidité. Il est donc impératif de les doubler d’un sac plastique et il faut que tu gardes en tête qu’ils ne tiendront peut-être qu’une saison.

Les plantations directement en sacs laissent le sol humide. Pour l’éviter, tu peux placer tes sacs sur une palette posée au sol.

Le substrat

Cultures en sac sur balcon facile et économique

Une fois que tu as tes pots, il faut les remplir !

Je t’ai présenté l’année dernière une manière économique et écologique de fabriquer ton propre terreau à partir de déchets organique. Tu peux te munir d’un lombricomposteur pour avoir du compost de qualité à donner à tes plantes. Tu peux aussi te rapprocher des centres hippiques pour leur demander du fumier : attention, il est très riche !

Pour récupérer de la terre, munis toi d’un sac ou d’un seau et d’une petite pelle de jardinage, et collecte :

  • la terre des taupinières
  • le sol, en forêt, au printemps, qui est très riche des feuilles de l’automne compostées pendant l’hiver

Les graines, les plants

Semis écologiques dans de la récup'

Pour avoir des graines, tu peux :

  • conserver des graines de tes plants d’une année sur l’autre
  • échanger sur le site Graine de troc
  • ramasser des graines dans la nature, à l’automne – attention à ne pas tout prélever et à ne pas prendre dans les zones préservées ou aux plantes protégés
  • acheter des graines reproductibles, chez Kokopelli par exemple

Une fois tes graines en poche, tu sèmes tes propres plants, dans de petits contenants récup’ comme des rouleaux de papier toilette ou des boites d’œufs.

astuces-economiques-et-ecologiques-pour-jardiner-sur-ton-balcon-clementine-la-mandarine

Que penses-tu de ces astuces ? AStu d’autres idées pour jardiner écologique et économique ? S’il te plaît, partage les en commentaires !

Petits liens qui vont bien pour aller plus loin :




jardinage-en-ville-clementine-la-mandarine challenge-jardinage-et-cueillette-sauvage-en-ville-clementine-la-mandarine un-an-de-lombricompostage-clementine-la-mandarine