Je suis, comme tout le monde, triste.

Et aussi consternée. Abasourdie. En colère. Apeurée. Démunie.

Cet attentat me semble tellement irréel. Comment peut-on voler 12 vies à cause de dessins ? C’est tellement… absurde.

10 idées simples pour un monde plus beau

Et puis, je me sens coupable. Je n’en comprenais la raison. Mais il y a cette pointe de culpabilité en moi. Et j’ai trouvé ce statut sur la page facebook d’Isabelle Filiozat, et j’ai compris pourquoi :

Trois tueurs hier ont assassiné douze personnes, douze représentants de la liberté, de la démocratie. Trois personnes, dont deux frères… On les dit de même profil que Mohammed Merah. Ce qui signifie une enfance violentée et en déshérence, sans que personne ne se préoccupe de les écouter, de les regarder, de les prendre vraiment en considération. Nous sommes tous responsables de la tuerie, parce que nous avons collectivement laissé ces trois hommes devenir ce qu’ils sont devenus. Aujourd’hui en France, trop de jeunes sans repères, rejetés, sont exposés au prosélytisme de l’extrémisme islamique. Devenir kamikaze leur ouvre une possibilité de se sentir utiles, puissants, signifiants… Ne pourrions-nous faire en sorte que les citoyens trouvent autrement un sens à leur vie ? Ces jeunes sont abreuvés par internet de discours fondamentalistes, ils y trouvent une issue à leur haine. Une haine construite par la violence subie dans l’enfance et alimentée par les extrémistes (lire le livre du frère de Mohamed Merah). Si de plus en plus de jeunes se tournent vers le djihad, c’est que les deux besoins fondamentaux des humains, attachement et pouvoir personnel ne sont pas nourris, ils ne se sentent pas appartenir et se sentent sans pouvoir.
Depuis quelques années, notre liberté et notre démocratie sont de plus en plus illusoires. La pauvreté augmente, le chômage, ce qui permet de modifier peu à peu les libertés et les lois pour que les très riches obtiennent du travail toujours moins cher et puissent s’enrichir toujours davantage. Le monde semble désormais gouverné par la finance. Tant que nous ne changerons pas de direction, nous nous exposons à de plus en plus de sursauts de haine, de vengeance. Nous faisons le lit du terrorisme en continuant les politiques d’austérité, en continuant de servir les banques et les ultra-riches. En continuant de servir le monde de l’argent plutôt que le monde de l’humain.
La tentation peut être de répondre au terrorisme par la violence, par le tout sécuritaire. Si c’est la voie sur laquelle nous nous engageons, les commanditaires de ces pauvres diables auraient gagné. Car, s’il est utile d’interpeller les assassins, ils ne sont que des marionnettes. Les marionnettistes ? A qui profite le crime ? Interrogeons-nous. Les caricatures des dessinateurs ne sont que les déclencheurs, pas les causes de l’attaque. N’oublions pas les collusions financières entre les grands groupes financiers et les groupes terroristes…
Le monde est complexe, évitons de réagir de manière simpliste. Ne cédons pas à la peur et évitons les colères faciles auxquelles nous invitent les commanditaires de cet acte ignoble, prenons le temps de lire, analyser, comprendre, réfléchir pour que notre colère soit correctement dirigée.

Qu’ai-je réalisé, moi, pour éviter cette attaque ?

J’ai réfléchi, et je suis arrivée à cette liste d’actions simples, à mener tous les jours. Ce sont des actions globales, aux effets à long terme. C’est ma façon de tenter de diriger ma colère correctement. Cela ne rendra pas moins terrible cette tragédie. J’ai simplement espoir qu’elles fassent partie de mon humble contribution pour rendre le monde plus beau, plus humain.

Je les partage avec toi, comme une note d’espoir et d’humilité, en espérant qu’elles t’inspireront.

10 idées simples pour un monde plus beau

1- Boycotter les supermarchés – Des alternatives existent, chaleureuses et saines : les AMAP, la Ruche qui dit Oui, les marchés de producteurs, les ventes à la ferme, les magasins de producteurs, les magasins bio et leurs petites marques artisanales…

2- Écouter, vraiment, Petit Lutin, et l’accompagner avec bienveillance – Je suis intimement convaincue, au plus profond de moi-même, qu’un enfant qui grandit entouré de bienveillance deviendra un adulte équilibré, qui pourra contribuer à rendre le monde plus beau, plus juste.

3 – Écouter mon amoureux avec bienveillance – Parce qu’il n’y a pas que les enfants qui en ont besoin.

4- M’écouter avec bienveillance, prendre soin de moi – Parce que pour être bienveillant avec les autres, il faut d’abord l’être avec soi-même. Je vais essayer de prendre soin de moi, profondément ! Méditer, faire du yoga, du sport, manger sainement et me  tourner vers mon amoureux ou un(e) ami(e) lorsque j’ai besoin d’être écoutée.

5- Éviter d’acheter autant que possible aux grands groupes financiers – Que ce soit les vêtements, les objets du quotidien si insignifiants que des stylos ou du produit vaisselle, le mobilier… Quand je pourrai, je donnerai mon argent à de petites marques, à des artisans. Ce ne sera pas toujours possible, mais si à chaque fois que ça l’est, je fais l’effort, alors, ce sera déjà un pas immense qui sera fait. Choisir la façon dont j’utilise mon argent est un geste militant très puissant.

6- Changer de banque. – Il existe, à ma connaissance, en France, deux banques éthiques : la Nef et le Crédit Coopératif. Je n’en sais pas plus pour l’instant, et une de mes résolutions est de changer de banque, rapidement.
Edit grâce aux commentaires : et changer de fournisseur d’énergie aussi !

10 idées simples pour un monde plus beau

7- Sourire dans la rue. – Et aussi lorsque je m’adresse à la guichetière à la Poste, lorsque je dis bonjour à ma voisine – même si tu ne la connais pas plus que ça, lorsque j’achète mon pain, aux autres parents d’élèves à la sortie de l’école…

8- M’abreuver de nouvelles positives et les partager – Les mauvaises nouvelles sont très médiatisées, et c’est important de les connaître et d’en avoir conscience. Mais qu’en est-il de toutes les bonnes nouvelles, qui existent elles aussi ? Je vais les chercher et les partager, pour y prendre part et permettre aux gens que je côtoie de faire de même. C’est ainsi que les bonnes initiatives grandiront et changeront le monde !

9- Me débarrasser de notre télé – La boîte à caca comme l’appelle une amie à moi. Je te laisse lire cet article des plus intéressants à ce sujet pour te faire ta propre opinion. De mon côté, je vais remettre ce débat en question à la maison.

10- Lire la presse libre – Et la diffuser, la partager, l’offrir. Pour qu’elle soit partout, forte et puissante.

J’ai certainement oublié de belles actions à mener pour rendre le monde plus beau. S’il te plaît, partage tes idées en commentaires.