7 clés pour révolutionner ta vision de la méditation (2) – Maman Zen

Sep 8, 2014 | 20 commentaires

Julie de Maman Zen nous a dévoilé dans un premier article 3 premières clés pour révolutionner ta vision de la méditation.

Voici les 4 suivantes, comme promis.

Julie m’a très gentillement proposé d’offrir à l’une de vous un bel ensemble d’outils pour débuter la méditation. Tu pourras y découvrir des séances audio, un livre complet sur la méditation, des postures de yoga à réaliser…

Pour tenter ta chance, dis nous en commentaire laquelle des 7 clés proposées par Julie est la plus difficile pour toi avant le 15/09 à minuit.

Clé n°4 : La durée

7 clés pour commencer la méditation quand on n'a pas le temps

C’est souvent une des raisons qui empêche de se lancer : le temps ! Je ne sais pas pourquoi les gens s’imaginent qu’il faut consacrer des heures à la méditation, pourtant même une séance d’une seule minute fait déjà beaucoup de bien !

Lorsque j’ai lancé le challenge méditation Maman Zen l’année dernière, on avait convenu de mettre en place nos séances selon le programme suivant :
• une semaine à 1 minutes par jour,
• puis une semaine à 5 minutes par jour,
• puis une semaine à 10 minutes par jour,
• puis une semaine à 15 minutes par jour,
• puis une semaine à 20 minutes par jour,

Certaines sont restées à 1 minute parce que ça leur convenait bien, d’autres sont allées jusqu’à 20 minutes par jour.
On peut aussi y aller encore plus progressivement en ajoutant 1 minute chaque semaine… peu importe, ce qui compte c’est de passer à l’action et de se féliciter de l’avoir fait !

Clé n°5 : Les pensées

8 conseils pour commencer simplement la méditation

Beaucoup de personnes pensent qu’une méditation réussie c’est une séance sans aucune pensée… cette croyance est une cause de grande frustration.

Je dis souvent à ceux qui bloquent là-dessus que l’absence totale d’activité cérébrale n’est pas signe de bonne santé !

En réalité, méditer n’implique pas de supprimer nos pensées ou de se vider l’esprit. Ces tentatives sont d’ailleurs un très bon moyen d’entretenir le stress et les pensées justement ! C’est contre-productif … plutôt que de pousser l’esprit à ne plus penser, on va observer ces pensées et profiter des moments de silence qui existent déjà entre les pensées.
Lorsqu’on médite, on focalise son attention sur un objet (la respiration, une image, un mantra) qui va permettre à l’esprit de s’apaiser (pas de s’éteindre !).
A chaque fois que des pensées vous viennent, observez-les et ramenez votre attention sur l’objet de votre méditation. Avec la pratique les moments de silence se feront plus longs.

Clé n°6 : Terminer votre séance

7 clés pour commencer la méditation quand on n'a pas le temps

A la fin de votre temps de méditation, prenez trois respirations profondes, ouvrez les yeux, étirez-vous ou faites quelques mouvements pour réactiver votre corps en douceur et écrivez vos sensations dans un joli carnet réservé à votre pratique ! Mais attention… pas de comparaison, pas de jugement : vivez chaque séance comme si c’était la première et faites preuve de bienveillance envers vous.

Clé n°7 : La fréquence

7 clés pour commencer la méditation quand on n'a pas le temps

Plus vous allez pratiquer et plus vous serez efficaces alors pour ne pas oublier votre séance quotidienne, voici quelques astuces :
– programmez un rappel sur votre téléphone portable. Un rappel qui dirait : « Besoin d’une pause ? »
– collez une gommette sur le miroir de votre salle de bain,
– prenez rendez-vous avec vous en notant votre séance de méditation dans votre agenda,
– faites de la méditation votre première action de la journée : méditez au saut du lit.

Swami Sivananda disait à propos de la méditation : «Une once de pratique vaut mieux que des tonnes de théorie» alors je vous propose de démarrer votre séance immédiatement… offrez-vous une minute de méditation et venez nous raconter !

—————————————

Cet article fait parti d’une série pour t’aider à commencer la méditation. Ils sont proposées par des blogueuses qui ont la gentillesse de partager leur travail ici. Le texte et les illustrations présentés ici reste leur entière propriété. Merci de les contacter directement avant de partager leur travail.

Article et photos par Julie Lemaire du blog Maman Zen. Illustration Clémentine la Mandarine.

Petits liens qui vont bien pour aller plus loin :

Articles sur la méditation maman-zen-julie-lemaire Un mois pour commencer à méditer : conseils, astuces et idées tous les jours pendant un mois

* indicates required
Que souhaites-tu recevoir ?

20 Commentaires

  1. J’y pense aussi depuis quelques mois. je dirais que le plus difficile est de trouver le bon moment dans la journée.
    Peut être que je vais y arriver grâce au challenge?

    Réponse
  2. La clé la plus difficile pour moi est celle des pensées car faisant un métier ou il faut sans cesse anticiper,penser a tout j’ai l’impression que même au repos les pensées fusent…vais profiter DZ ma journée de repos pour prendre rdv avec moi même ;-)

    Réponse
  3. Personnellement c’est la fréquence qui me pose un problème. Clé N°7.
    Je n’arrive pas à me programmer quotidiennement ma séance de méditation.

    Réponse
  4. Le plus dur c’est de trouver le bon moment à intégrer dans la routine. Mais tip top l’astuce pour y aller progressivement. Je vais essayer juste après ce mail déjà. Pour la concentration, j’ai essayé cet exercice qui renforce la concentration qui consiste à compter jusqu’à 10… inspire 1…expire 2 jusqu’à 10 ( on finit toujours par l’expire à 10 sinon on recommence). Je le trouve pas mal même pour les pensées.

    Voili voila.-)

    Bonne méditation!

    Réponse
  5. Je me suis pas relu:-) J’espère que c’est compréhensible.

    Réponse
  6. En fait, j’ai deux clés que je n’arrive pas à gérer. Cette rentrée scolaire est synonyme de course effrénée et c’est donc la clé n°7 qui me pose problème, mais elle n’est pas sans lien avec la n°3. J’ai les lombaires abîmées et ça ne m’aide pas à tenir une position assise confortable suffisamment longtemps. Mais pour me motiver, je me suis confectionné un zafu. Il ne me reste plus qu’à l’essayer!
    Bonne méditation à toutes!

    Réponse
  7. Merci de nous proposer ce petit concours !
    Pour moi, la clé qui me semble la plus « difficile » est la position ; il m’arrive de méditer dans la bonne position bien assise, sans rien faire. Mais seulement voilà, d’après moi la méditation n’est pas une question de position, on peut méditer partout, en marchant dans la rue, dans le métro, en courant, que sais-je ; la méditation pour moi se pratique au quotidien, le plus souvent possible en s’émerveillant de chaque chose comme un enfant le ferait, en regardant la vie et surtout en l’appréciant, en laissant couler le flot de ses pensées sans y prêter attention ou au contraire en les utilisant dans un but bienveillant.

    Réponse
  8. Moi je trouve que le plus difficile est de ne pas se laisser envahir par le flots de pensées. Souvent quand je m’arrête et que je médite, une to do liste défile dans ma tête, et ça peut être très perturbant !

    Réponse
  9. Bonsoir à toutes.
    Le choix peut être difficile pour chaque étapes, dès qu’il sagit de changer nos habitudes quotidiennes.
    Pour ma part, la difficulté que j’éprouve, se trouve bien souvent à la fin d’une séance, la clé nº7…
    Quitter cet état de légèreté, de calme, de paix, de sérénité, me coûte mais heureusement, cela ne dure que quelques instants :)
    Douce soirée à vous!,

    Réponse
  10. Bonjour

    Un grand merci pour cette surprise et ces clés pour bien se lancer dans la méditation.
    Alors je dirais que c’et la clé nº7 la plus difficile pour le moment. Ce n’est pas encore une habitude donc je ne prends pas toujours le temps de le faire.
    Mais ce qui me rassure beaucoup c’est la clé sur la durée, je devrais donc finir par réussir à m’organiser un moment par jour. :-)

    Réponse
  11. Bonjour!
    Merci pour ces clés :-) et notamment celle sur l évolution du temps des séances car j ai tendance à toujours vouloir faire plus de 5minutes, mais c est un peu dur! C’était donc une des clés me posant pb, la seconde étant le moment de la séance… Je vais essayer au saut du lit pour être certaine de ne pas la mettre de côté par manque de temps!
    Et pour Arte miss: quand je méditais il y a qq années, j’avais pris l habitude, avant de commencer, de penser à toutes mes activités, pour noter les to do s y rapportant (boulot, ménage, courses, courrier, etc), comme ça, cela sortait de mon esprit, et je gagnais en efficacité après! A essayer? :-)

    Réponse
  12. Pour moi le plus dur est la clé 7 : j’ai du mal à m’organiser surtout en ce moment où j’ai décidé de prendre en main une certaine partie bricolage de la maison. Alors quand j’y penses c’est le soir avant de me coucher mais je ne me trouve pas très à l’aise …. il faut que j’essaie de « m’imposer » en tout début d’après-midi quand bout’chou commence sa sieste mais …..

    Réponse
  13. Le plus galère pour moi c’est clairement la régularité (et pas la fréquence). À la naissance de mon fils j’avais choisi de faire une séance par mois le jour de son mensiversaire… Ça a duré le temps du congé parental. Actuellement c’est du grand n’importe quoi à base de « Hé j’ai 5 minutes » (pas que faire une séance de 5 minutes soit une mauvaise idée, bien au contraire à mon avis). Ceci étant je n’avais pas pensé au téléphone portable (qui me rappelle pourtant bien des choses grâce à son horripilant tlouïn tlouïn).

    Réponse
  14. Le plus difficile est d’arriver à ne pas penser aux soucis, aux papiers à faire, à ce petit sourire triste du gnome en le laissant repartir chez son papa.

    Les pensées affluent et ça n’aide pas à méditer…
    Mais je m’accroche ;)

    Réponse
  15. C’est géial ! Merci à vous, Clémentine et Maman zen car j’ai pu me lancer après lecture de cet article. Plus de problème de temps, je ne culpabilise pas de ne pas savoir réserver 5 mn à la méditation. Plus de souci de pensées parasite, je les laisse passer gentiment et je me recentre sur ma respiration. A ce sujet, j’arrive de mieux en mieux à remplir ma cavité abdominale plutôt que le haut du torse. Pour ce qui est du moment, je me sens plus disponible le soir avant de me coucher. Alors c’est mon rituel d’avant-dormir, maintenant.

    Réponse
  16. La clé la plus difficile pour moi (après longue réflexion et hésitation entre deux) je dirais que c’est la posture. J’ai tendance à essayer de méditer un peu n’importe où (y compris sur mes toilettes, où ça marche très bien :p) mais ce n’est vraiment pas dans mes habitudes de me tenir droite (c’est mal c’est mal).
    En fait souvent, ça me demande plus de concentration pour bien me tenir que pour respirer ou penser à l’instant présent, et ça eclipse un peu le reste.

    J’hésitais avec la fréquence, car souvent quand j’y pense c’est au moment de dormir en mode très fatiguée ou en mode la flemme totale :p

    Merci pour tous tes précieux conseils (et ceux de tes invités) :)

    Réponse
  17. Oh ben comme beaucoup ici, c’est la fréquence qui me pose problème! Mais j’ai le même problème pour toutes mes activités hors boulot et repas! :-) En même temps j’ai tellement d’envie que j’ai du mal à même ne consacrer que quelques minutes à une activité au quotidien (en plus si ça ne dure pas assez longtemps, j’ai l’impression de mal faire!)

    Réponse
  18. pour moi le plus difficile est la fréquence! avec le retour des vacances et le rythme de chacun à retrouver.
    merci pour ces articles forts intéressants et inspirants.

    Réponse
  19. Plusieurs points peuvent me poser problème, en fait ça dépent des jours! :D
    Mais je dirais quand même comme beaucoup la fréquence… parfois je prends le temps de le faire plusieurs fois par jours mais de très courtes durées, et puis y’a des jours ou j’oublie tout simplement
    Mais ça viendra surement.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Encore un peu de lecture ?

la boutique

Acheter, c’est voter ! Fais-le selon tes valeurs.

Pendant ce temps sur Instagram…