Journal d’une reconfinée #14

Nov 15, 2020 | 2 commentaires

Huit heures trente.

J’essaie de ne me laver les cheveux plus que deux fois par semaine – contre un jour sur deux avant. Du coup, quand je les lave, je prends le temps de mettre un après-shampoing, chose que je ne faisais jamais avant. En ce moment, j’en teste un qui sent la menthe. C’est assez déconcertant, l’odeur de menthe dans un après-shampoing. Incongru. Ca donne l’impression de s’être trompé avec le dentifrice. C’est fou ces préjugés, par habitude, que l’on transporte sans forcément sans rendre compte. Alors je suis heureuse, à chaque fois que j’utilise mon après-shampoing à la menthe : ça me rappelle de déconstruire des préjugés, et ça m’interloque suffisamment pour que je fasse vraiment attention à ce que je fais, et donc, le savoure plus. Tout ça avec un après shampoing.

Midi.

Matinée rédaction depuis la maison. C’est dur de travailler à la maison. Il y a tellement d’autres choses plus “intéressantes” à faire que travailler. Ou d’autres tâches que la rédaction, comme créer des cartes postales, que j’ai beaucoup plus envie de faire, là maintenant tout de suite. Et toute cette nourriture qui n’attend que d’être mangée…

1- soupe orange de Mémé Lélé (cf journal d’hier), 2- ZE salade de chou, 3- petit pain fourré au Nocciolata ♥

Midi trente.

La sauce soja sucrée dans la salade chou, c’est très très bon. Avec un peu d’huile et de vinaigre, et des graines de sésame.

Quinze heures.

Atelier princesses et princes. Nous avons repris la liste de ce que peuvent savoir faire les princesses et les princes faite par les enfants la semaine dernière, et on a tenté de répartir en trois colonnes : seulement les princesses, seulement les princes, les deux peuvent le faire. Les enfants ont tous mis dans “les deux”, sauf avoir un bébé dans son ventre. Mais A. nous a dit “Maman m’a dit qu’il y a avait un garçon qui avait eu un bébé dans son ventre“. Alors on a parlé d’identité sexuelle, et des filles qui peuvent se sentir garçon dans un corps de fille, et inversement. Et après, on a lu l’histoire de la princesse Barbedouce. C’était vraiment chouette de voir les enfants avoir cette ouverture d’esprit. Ca donne de l’espoir pour l’avenir.


Notes écolo en vrac de cette journée :

♥ j’ai reçu l’après-shampoing via la box de cosmétiques Belle au Naturel. J’ai expliqué mon avis sur ces box sur cette page dédiée. En ce moment, j’adore aussi la crème pour les mains qu’il y avait dans la box, car avec tout ce gel hydroalcoolique, ça fait du bien à la peau desséchée !

2 Commentaires

  1. Quand j’ai passé quelques mois au Canada, j’ai acheté un dentifrice sur place… à la cannelle ! Au début c’était horrible de me brosser les dents avec, puis je m’y suis habituée ;).
    Je n’utilise pas d’après shampoing. Quand j’étais petite ma mère m’en mettais pour me démêler les cheveux, mais maintenant je les démêle quand ils sont en train de sécher. Ton après shampoing te permet de faire un soin qui sent bon et/ou il a une fonction en plus ?
    Au fait, mon shampoing est à la menthe aussi ! Je l’aime beaucoup car il me rappelle un gel douche à la menthe poivrée (découvert au Canada aussi ^^). Je vais penser à toi quand je me lave les cheveux :).

    Réponse
    • Aux États-Unis aussi ils avaient ça ! C’était très étrange.
      Ici, l’après-shampoing est un masque aussi de soins effectivement. Et il sert à démêler les cheveux. Je pense que cet effet est aussi sur la durée car je trouve que j’ai moins de noeuds en ce moment.
      Du coup, moi aussi je vais penser à toi quand je me laverai les cheveux :)

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Des arbres !

Zéro déchet

Cartes Postales

Jardinage urbain

Encore un peu de lecture ?