Au secours ! Comment tout gérer à la maison ?

Mar 22, 2020 | 6 commentaires

Il y a celles qui ne savent pas quoi faire de leur temps.

Et celles qui se sentent totalement noyées dans tout ce qu’il y a à faire. Occuper les enfants, télé-travailler, et gérer la maison. Plusieurs fois, j’ai lu “burn-out avant la fin du confinement” dans des commentaires ou des messages.

La première question qui me vient à l’esprit est : Est-ce que tu ne t’imposes pas trop de choses ? Je suis bien placée pour te poser cette question, car je suis du genre à m’imposer des emplois du temps de folie, des missions ingérables, et surtout des exigences de dingue. Je commence à lâcher prise sur certaines choses. Et ça fait un bien fou, même si, au début notamment, c’est vraiment difficile car cela donne l’impression que tout va s’écrouler. Mais scoop : en fait, non !

S’occuper et occuper les enfants

Il y a la panique de l’école à la maison. Bien faire les devoirs prescrits par le site du CNED, les instits, suivre le programme, ne pas prendre de retard… Alors, j’ai envie de dire : on se calme ! Et si, au contraire, on en profitait pour apprendre autrement, loin des programmes, des acquis, du socle de compétence et compagnie ?

Soit tes enfants sont en difficultés scolaires, et dans ce cas, appréhender les apprentissages autrement ne pourra leur faire que du bien. Revenir sur les savoirs de base, qui peut-être sont fragiles, mais autrement, pour retrouver confiance. Soit tes enfants n’ont pas de difficultés scolaires, et dans ce cas, ils s’en sortiront parfaitement au retour à l’école, et c’est le moment de leur faire découvrir des choses autrement. Bref, c’est vraiment la façon dont je vois les choses : en profiter pour sortir du tout scolaire. Apprendre, oui ! Mais autrement ! Je te prépare un article avec une foule de solutions d’apprentissages alternatives.

Et les devoirs à la maison envoyés par l’école ? Tout d’abord, fais le tri. Oublie tout ce que tes Petits Lutins savent déjà. Pour le reste, vois comment aborder les notions autrement. Les soustractions à retenues ? Compte combien d’argent il te manque pour le Lego Harry Potter dont tu rêves ! Les régions de France ? On dessine une carte avec le nom de la région, et on localise le lieu de vie de toutes les personnes que l’on connaît.

L’idée devient alors non pas d’avoir des horaires et des exercices d’apprentissage, mais de miser sur le principe du unschooling : l’enfant apprend tous les jours, de lui-même. Il est curieux de nature. Et dans la vie de tous les jours, il y a déjà une foule de choses à apprendre. Faire un gâteau, c’est des maths, de la chimie, de la motricité fine. Fabriquer un château-fort en carton, c’est de l’art plastique, mais aussi de la physique, des mathématiques, de l’histoire.

Nous fonctionnons facilement, Petit Lutin et moi, de cette façon ; cela nous est relativement naturel. Si ce n’est pas le cas pour toi, tu peux tout simplement préparer une liste d’activités dans lesquelles proposer à tes Petits Lutins de piocher lorsqu’ils s’ennuient. Voici la liste que j’ai commencé ce matin pour Petit Lutin, qui pourra peut-être t’inspirer :

  • continuer le château-fort – histoire en racontant la vie à cette époque, physique pour un système de pont-levis, mathématiques pour la fabrication des patrons…
  • faire un exposé, pour nous sur l’évolution ou la vie d’une femme qui marqué l’histoire – français pour la lecture et la compréhension, biologie, géologie, histoire…
  • écrire le quoi de neuf du jour, journal en ligne qu’il partage sur Slack avec ses camarades de classe – français : écriture, orthographe, syntaxe
  • écrire et illustrer un album pop-up – français : rédaction, art-plastique, motricité fine, physique pour les pop-up
  • jouer aux puzzles de géographie
  • dessiner une carte de France et localiser tous les gens que l’on connaît dessus – géographie, dessin, écriture
  • jardiner – biologie, mathématiques (plan de jardin)

Et lorsqu’ils proposent d’eux-mêmes une activité, regarde-la comme une formidable source d’apprentissage, même si cela te semble être juste un jeu. Pose leur, sincèrement, des questions. Raconte-leur des anecdotes que tu connais sur le sujet. Tu sais quoi ? Au moyen-âge, au total, le cheval du chevalier portait jusqu’à 300 kg sur son dos ! Et tu sais pourquoi les escaliers tournent toujours dans le sens des aiguilles d’une montre dans le château ? Et pourquoi toutes les marches ne font pas la même taille ? Etc…

Télé-travailler

Nous avons choisi, mon Amoureux et moi, de télé-travailler chacun à notre tour, deux fois 1h30 dans la journée. A cela nous ajoutons des temps le soir, une fois Petit Lutin au lit ou le matin avant son lever si besoin. Cela représente des journées à mi-temps, mais réparties sur toute la semaine sans interruption : on est donc à 3 jours et demi de temps plein sur la semaine. C’est un compromis que nous trouvons acceptable car il nous permet de ne jamais avoir à faire deux choses en même temps, et donc de limiter le stress tout en nous laissant une durée de travail raisonnable.

Bien entendu, selon ton travail, ces horaires ne sembleront peut-être pas acceptables à ta hiérarchie. Peut-être peux-tu expliquer les choses : non, en télé-travaillant avec les enfants à la maison, ce n’est pas possible d’être aussi efficace que d’habitude. Non, les horaires ne peuvent pas être les mêmes. La vie est chamboulée, complètement retournée, et il me semble totalement fou de demander une efficacité de travail semblable à l’habitude ! C’est quelque chose dont il est nécessaire de te convaincre toi-même, et ainsi, de te sentir légitime pour l’imposer sereinement, par des actes simples comme ne pas répondre du tac au tac aux mails. La plupart du temps, sauf pour les personnes dont le travail est de gérer la crise actuelle (personnels des mairies, soignants…), les urgences n’existent plus réellement. Soyons honnêtes, parfois, on se l’invente un peu, l’urgence – je sais de quoi je parle !

Gérer la maison

Hé ! Tu sais quoi ? Vous êtes plusieurs à la maison. C’est pas à toi de tout gérer. Si si, je te jure ! C’est le moment idéal pour impliquer les enfants dans les tâches quotidiennes. Ils rechignent ? Petit Lutin aussi ! La meilleure façon que j’ai trouvé pour l’impliquer est de lui expliquer calmement qu’il vit ici, et que c’est normal qu’il participe. Cette discussion est d’autant plus efficace qu’elle se déroule en dehors d’un moment où une aide est requise. Ensuite, lorsque je lui demande quelque chose, je le fais sous la forme d’une demande d’aide : “Dis, tu veux bien ranger les couverts s’il te plaît Petit Lutin ? Ca m’aiderait vraiment !” Le oui enthousiaste est presque toujours au rendez-vous.

Nous avions, mon Amoureux et moi, une répartition des tâches ménagères déjà équitable avant le confinement. Lui : ménage, vaisselle, courses magasin bio. Moi : lessive, cuisine, courses au marché. On a tout simplement décidé de continuer comme ça. En ce moment, il n’y a rien d’autre à gérer que ça ! C’est le moment où jamais de trouver une répartition équitable des tâches ménagères, puisque tout le monde est à la maison ! Tu peux utiliser ce tableau de répartition des tâches pour t’aider si tu le souhaites.

Notre organisation quotidienne

Voici notre organisation quotidienne, qui diffère légèrement d’un jour à l’autre, suivant les aspirations et besoins de chacun. Par exemple, quand mon Amoureux a des cours en ligne à donner, nous adaptons les horaires de télé-travail de chacun en fonction. Je te la partage ici non pas, bien entendu, comme une organisation parfaite à suivre, mais comme une proposition qui pourra éventuellement t’inspirer :

★ entre 6h30 et 7h30 lever pour moi, sans réveil, je suis une lève-tôt
★ entre 8h30 et 9h lever pour les garçons, idem, sans réveil : Petit Lutin se lève et le bruit réveille mon Amoureux
★ 9h30-11h télé-travail pour moi, activités ensemble pour les garçons
★ 11h-12h30 télé-travail pour mon Amoureux
★ 11h-12h activité pour Petit Lutin et moi
★12h-12h30 écran au choix pour Petit Lutin, avec mon aide quand il a besoin, pour scratch notamment et préparation du repas pour moi
★ 13h30-15h télé-travail pour mon Amoureux, activités dans le jardin pour Petit Lutin et moi
★ 15h-16h télé-travail pour moi, activités pour les garçons
★ 16h goûter tous ensemble
★ 16h30-17h télé-travail pour moi, activités pour les garçons
★ 17h temps calme pour mon Amoureux, activités pour Petit Lutin et moi
★ 18h30-19h écran pour Petit Lutin, préparation du repas par mon Amoureux et/ou moi
★ 19h30-20h30 rangement de chambre, dents… et lecture de Harry Potter
★ 20h30-21h lecture au lit pour Petit Lutin
★ 21h Petit Lutin s’endort, soirée pour les grands

Et toi, tu gères comment cette période de confinement ? Tu te sens submergée, où tu as réussi à lâcher prise ? S’il te plaît, partage tes astuces ou tes problèmes en commentaires.


Je travaille sur ce blog à plein temps.
C’est ton soutien qui me permettra de pouvoir continuer ♥

6 Commentaires

  1. Coucou !
    Submergée la première semaine, on a acquis un rythme a peu très convenable pour tous, entre la toute petite, les devoirs des grands, et la gestion de la maison. Pour le moment, on a évité les dessins animés. mais quand même droit à des jeux sur ordi (éducatifs ;-) ! )

    Réponse
    • Merci pour ton retour Coralie :) C’est chouette d’avoir réussi à trouver un rythme !

  2. Bonjour!
    Cela rassure de voir que je ne suis pas la seule à être débordée ! Entre le télétravail, l’école à la maison et la logistique, je n’ai pas le temps de m’ennuyer. Les enfants passent peut-être trop de temps devant un écran, mais j’essaie au moins de contrôler le contenu.
    Sinon, j’ai mon balcon-jardin, il me sauve la vie !
    Amicalement
    Valérie

    Réponse
    • Et en appartement, c’est encore plus complexe. Je prépare justement un article sur le jardinage sur balcon. Moi aussi, le jardinage me fait énormément de bien !

  3. Merci pour cet article, ça fait toujours du bien de savoir que l’on n’est pas seule dans cette situation :)
    moi aussi j’ai mis au point un planning car j’ai deux enfants en CP et CE2 qui doivent continuer à avoir leurs cours, et moi qui doit continuer à travailler de chez moi. C’est du sport !
    Le coté positif comme tu le dis, c’est que j’ai saisi ce moment pour redispacher les tâches ménagères avec eux, et ils jouent (presque toujours…) le jeu.
    et cela me permet de passer plus de temps avec eux, de faire des activités, la cuisine ensemble.
    Bref il faut aussi voir les bons cotés, surtout que pour l’instant nous sommes tous en bonne santé et ça c’est le plus important :)
    belle semaine à toi

    Réponse
    • Merci Séverine pour ton retour. Oh, non, tu n’es pas seule. Loin de là à mon avis !
      C’est chouette qu’ils jouent le jeu des tâches ménagère, bravo à vous trois !! Et j’espère que vous resterez en bonne santé.

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Encore un peu de lecture ?

Ca t’a plu ? Continue ton cheminement écolo !

Tu recevras un mail par semaine, avec des astuces écolo, les récap des challenges écolo… Promis, je garde ces infos juste pour moi. Et pas plus d’un mail par semaine.

Et pour fêter ton arrivée, un mini-challenge d’une semaine pour faire tes premiers pas vers une diminution de tes déchets avec 7 astuces faciles et efficaces.

Pendant ce temps sur Instagram…