Comment s’occuper de ses plantes d’intérieur écologiquement ?

Fév 18, 2020 | 5 commentaires

La culture des plantes d’intérieur n’est vraiment pas écologique.

Celles-ci grandissent arrosées d’engrais, dans des serres chauffées. On les achète dans des pots minuscules part rapport à la taille de la plante, et dans un substrat contenant tout un tas de produits chimiques. Une fois ceux-ci utilisés par la plante, trop souvent, elle meurt. Triste histoire !

C’est pour cela que pendant longtemps, je n’ai pas souhaité avoir de plantes d’intérieur. Mais les plantes changent un intérieur, le rendent plus chaleureux, plus douillet. C’est un peu de nature, bien rangée, bien ordonnée certes, mais un peu de nature à l’intérieur de la maison. Mon Amoureux a dernièrement souhaité ajouter des plantes dans notre intérieur, et s’est chargé d’en acheter. Si nous n’avons pas encore pris le temps de trouver des pépiniéristes dont les pratiques sont respectueuses de l’environnement, nous nous sommes alors posés la question de comment les entretenir pour qu’elles restent en bonne santé le plus longtemps possible.

Voici différentes astuces que nous utilisons pour nos plantes :

♥ une seule personne responsable
Quand on a essayé de faire ensemble, on a trop arrosé parce que l’on ne savait pas que ça avait déjà été fait (adieu plantes grasses) puis pas assez par peur que ça recommence… Alors maintenant, une seule personne est dédiée à l’arrosage des plantes, comme ça, plus d’erreur pour cause de mauvaise communication !

♥ utiliser l’eau de cuisson pour arroser
L’eau de cuisson des légumes, que ce soit à la vapeur ou à l’eau contient une foule de nutriments. S’il n’est pas toujours possible de l’utiliser en cuisine, une fois refroidie, elle est excellente pour les plantes, que ce soit au potager ou les plantes d’intérieur. Étant donné le peu de plantes d’intérieur que nous avons pour l’instant, nous les arrosons presque tout le temps avec de l’eau de cuisson.

♥ pailler avec du thé
Lorsque j’ai fait du thé, je place le contenu de ma cuillère à thé dans les pots des plantes qui ont besoin de beaucoup de nutriments. Cela créer un paillage, comme on le ferait au potager. En se décomposant lentement à la surface du pot, les feuilles de thé apportent des nutriments petit à petit à la plante : le thé sert d’engrais. Notre citronnier semble particulièrement apprécié ce traitement !

♥ utiliser un biostimulant naturel
Nous testons actuellement le biostimulant naturel Trilis, qui complète l’engrais en feuilles de thé. L’idée de ce produit est d’aider la plante à capter au mieux les nutriments dans le sol en essayant de mimer un sol forestier, qui est le sol le plus fertile qui soit. Le charbon végétal, associé aux mycorhizes, des champignons microscopiques, structure le sol pour que la plante puisse au mieux s’y développer et s’y nourrir. J’ai apprécié utiliser ce produit car il est pensé écologiquement dans sa globalité : bois issus de forêts durablement gérées, techniques écologiques pour créer le charbon (pas de feux !)…

Avec ces quatre astuces, nos plantes d’intérieur se portent bien. Notre prochaine étape est donc de trouver où acheter les prochaines, chez des pépiniéristes dont les pratiques environnementales et sociales nous correspondent.

Et toi, comment entretiens-tu de façon écologique tes plantes d’intérieur ? S’il te plaît, partage tes astuces avec nous en commentaires !


Je remercie Terra Fertilis d’avoir financé la rédaction de cet article. Pour tout savoir sur les rémunérations sur mon blog, et mes choix à ce sujet, je t’invite à consulter cette page

5 Commentaires

  1. Coucou!
    Merci pour ton blog que j’aime beaucoup.
    Pour les plantes, j’ai fait des boutures des plantes peu exigeantes de ma grand- mère, et ce sont elles qui poussent le mieux: chlorophyte, misère et langue de belle-mère. Je ne met jamais d’engrais et les rempote très rarement. Les autres n’ont pas survécu à ce régime. Le choix des plantes est très important.

    Réponse
    • Ah c’est génial ça de pouvoir faire des boutures ! Mon papa m’a donné des bébés aloé aussi. Cela évite effectivement de passer par les pépinières :)

  2. Je suis entièrement d’accord avec Frédérique, le choix des plantes est décisif, je le vois bien sur mon balcon. Pour le rempotage, si nécessaire, utiliser du terreau sans tourbe. Et pour l’arrosage, tester avec les doigts: si la terre est sèche en surface, il est temps d’arroser!

    Réponse
  3. Bonjour,
    C’est une très bonne idée l’utilisation de l’eau de cuisson et des feuilles de thé. Je vais essayer ;-). Ici mes plantes vont beaucoup mieux depuis que je les arrose à l’eau de pluie laissée quelque temps auparavant à température ambiante…
    Belle journée,
    Christoul

    Réponse
  4. Pour trouver des plantes, rien de tel que les trocs : essaie de te renseigner s’il existe des bourses aux plantes dans ta ville, comme chez moi à Nice : https://tomatesansgraines.blogspot.com/2015/04/la-bourse-aux-plantes-de-printemps-au.html. Là-bas, tu auras des jardiniers amateurs passionnés, qui font souvent des boutures de leurs plantes, des semis, etc. Donc ça me semble beaucoup plus écolo et ta plantoune aura une histoire/un passé plus sympathique que si tu l’achetais directement dans un magasin. :-) Sinon, il existe des groupes de dons/trocs sur Facebook : soit spécifiques aux plantes, soit généraux, mais dans lesquels il n’est pas rare de trouver des annonces de ce type ! Voilà pour mes astuces. Bizzzz !

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Des arbres !

Zéro déchet

Cartes Postales

Jardinage urbain

Encore un peu de lecture ?