… et le faire durer plus longtemps ?

Une des astuces pour réussir à acheter moins et mieux consiste à faire durer ses vêtements le plus longtemps possible. En prenant soin de tes vêtements, tu les feras durer plus longtemps. Cela est très écologique puisque l’objet le plus écologique est celui que l’on ne produit pas ! Tu vas aussi économiser de l’argent en achetant moins, ce qui te permettra d’acheter des vêtements de meilleure qualité, qui seront plus durables dans le temps. Et un cercle vertueux se met en place !

C’est sur une idée d’Emanuela, gérante du site Miculi Bio que je te propose cet article, rédigé avec son aide et sa clairvoyance.

Le lavage

Le lavage use les fibres des vêtements, que ce soit à cause de la lessive, du brassage ou de l’essorage. Voici quelques astuces pour mieux gérer de ce côté :

lave tes vêtements seulement lorsque cela est nécessaire : attends qu’ils soient tâchés par exemple. Si tu ne souhaites pas porter deux jours de suite la même tenue, tu peux installer un porte-manteau dans ta salle de bain ou buanderie et y garder les vêtements que tu peux porter de nouveau avant de les laver.
utilise des cycles courts ou doux et à basse température : notamment lorsque tes vêtements ne sont pas trop sales. Certaines machines proposent même des cycles spéciaux, qui servent juste à rafraîchir les vêtements.
essore tes vêtements à une vitesse relativement faible : en été, j’utilise un essorage à 800 tours par minute car avec la chaleur, les vêtements sèchent vite. En hiver, par contre, comme nous ne chauffons que peu chez nous, j’utilise l’essorage à 1000 ou 1200 tours par minutes.
utilise une lessive douce, dans des quantités raisonnables, afin de ne pas attaquer les fibres avec trop de détergent. Le mieux est une lessive au pH neutre, sans eau de javel bien entendu.
n’utilise pas de sèche-linge : la chaleur et la rotation use aussi les fibres des tissus et donc les vêtements. Étends autant que tu le peux tes vêtements pour les sécher.

Le sac Guppyfriend

Cette pochette de lavage permet d’éviter que des microparticules ne s’échappent des vêtements en fibres synthétiques, telles que le nylon, ou le polyester et n’aillent polluer les océans.

La pochette a le premier avantage de protéger les vêtements, et donc d’éviter en grande partie la casse des fibres. Ainsi, le vêtement dure aussi plus longtemps. Celles qui cassent tout de même restent emprisonnées dans le sac et ne disparaissent donc pas dans les eaux usées. Il suffit alors de les récupérer dans les coins du sac, et de les mettre à la poubelle. Visuellement, cette action permet aussi de prendre conscience de cette pollution invisible.

Oui, mais… La pochette en elle-même est en matériaux synthétiques. D’après le site internet de l’association qui fabrique ce sac, la façon dont elle est fabriquée évite que du plastique soit relargué dans l’océan. La pochette a été testée par des instituts indépendants, sur 50 lavages, qui l’ont certifié. Tu peux en lire plus sur le sujet ici (en anglais).

J’en teste une depuis très peu de temps, et nous n’avons que très peu de vêtements synthétiques : quelques vêtements techniques pour le sport, et quelques polaires. Je n’ai donc fait que deux lessives, avec une polaire chacune dans le sac. Je n’ai pas encore observer de dépôt à l’intérieur sur sac. Les polaires sont ressorties bien propres, et toutes douces. Test à suivre pour ma part !

Et toi, comment t’y prends-tu pour faire durer le plus longtemps possible tes vêtements ?  S’il te plaît, partage tes astuces en commentaires !


Je remercie Miculi Bio d’avoir financé la rédaction de cet article. Pour tout savoir sur les rémunérations sur mon blog, et mes choix à ce sujet, je t’invite à consulter cette page. Je te remercie du fond du cœur pour ton soutien pour mon travail de blogueuse ♥