Un an d’école à la maison : bilan

Oct 17, 2019 | 7 commentaires

Depuis Septembre, Petit Lutin a repris le chemin de l’école cette année.

Pourquoi le retour à l’école ?

Petit Lutin a fait toute sa scolarité en école Montessori, depuis ses 2 ans chez les tous-petits en maternelle jusqu’au CP inclus. Nous avions fait le choix de l’école à la maison car son école avait fermée et qu’il n’y avait pas d’autre école alternative dont le projet nous correspondait. Une nouvelle école alternative à ouvert, juste à côté de chez nous, dont la philosophie nous parlait vraiment. Après une visite et discussion avec les éducatrices, nous sommes repartis tous les trois très enthousiastes. Petit Lutin a clairement eu envie d’y aller, et nous l’avons donc tout simplement soutenu dans ce choix. Aujourd’hui, il adore son école, et les activités qui lui sont proposés, et il a donc envie d’y poursuivre sa scolarité.

Bilan de cette année d’école à la maison

Il est très difficile pour moi de tirer un bilan de cette année d’école à la maison. L’année fut emplie de nombreux événement complexes à gérer et nous n’avons guère été sereins. Ce n’était vraiment pas de bonnes conditions pour tenter cette aventure.

Nous avions fait le choix de suivre les cours du CNED, et cela de manière extrêmement stricte, avec les évaluations et tout. Oh ! Grosse erreur ! Ce fut beaucoup de stress pour pas grand chose, avouons-le, car ce type d’apprentissage ne nous correspondait pas du tout, ni à Petit Lutin, ni à moi. Une fois que nous avons décidé de totalement envoyer promener tout ça, nous étions, Petit Lutin et moi, épuisés de tous ces mauvais moments, et nous n’avions plus tellement l’énergie de nous investir dans des apprentissages libres.

J’ai aussi fait l’erreur de vouloir continuer à travailler autant tout en gérant l’école à la maison. Grosse grosse erreur, surtout avec en plus les autres soucis à gérer. Petit Lutin est un enfant très demandeur et très bavard. Il est tout simplement im-pos-si-ble de travailler à côté de lui ! Et faire l’équivalent de deux journées en une, en travaillant le matin tôt et le soir tard s’est vite avéré une très mauvaise idée. J’ai très vite été totalement épuisée, et je ne faisais plus rien correctement : ni l’IEF, ni le blog – tu as dû voir que les publications étaient bien moins fréquentes !

Est-ce que tu referas ?

Nous savons déjà que pour le collège, il n’y a aucune solution alternative proche de chez nous. A moins que Petit Lutin n’exprime l’envie de tester un collège classique, nous avons déjà dans un coin de notre tête l’idée d’un retour à la maison. En sachant ce que cela représente comme investissement que de faire l’école à la maison, j’espère que nous saurons mieux nous y prendre !

Et toi, as-tu déjà pensé ou pratiquer l’école à la maison ? Comment as-tu gérer cela ? S’il te plaît, partage ton expérience en commentaires !

7 Commentaires

  1. Autant en maternelle et primaire l’idée m’a souvent titillée autant au collège je suis plus mitigée.
    C’est un age où on gagne en autonomie, ou les relations avec les parents deviennent différentes (pas forcément difficiles mais différentes ça c’est sur)
    ou les acquis demandés, le rythme, les apprentissages se durcissent (d’ailleurs au collège il y a un prof par matière ce n’est sans doute pas pour rien) et même en ayant un bon niveau scolaire, je pense que ce n’est pas si simple d’accompagner son enfant en IEF.
    Et puis c’est un age charnière où à mon avis les enfants ont besoin d’autre chose qu’un tête à tête avec son parent h24.

    Mais je pense aussi qu’il faut vivre les années les unes après les autres… et que ce qui est adapté pour un enfant ne l’est pas forcément pour le voisin même dans une même fratrie!

    Réponse
    • Oui, tout à fait, on va laisser venir… Simplement, on ne se ferme pas la porte. Et on verra ce dont Petit Lutin a besoin à ce moment-là, ce dont il a envie. Merci pour ton retour :)

  2. La lecture de cet article tombe à pic, notre fils est en Moyenne Section, c’est difficile: l’arrêt de la sieste, le programme imposé minutes par minutes, la demande d’obéissance à chaque moment, pas assez de motricité libre etc… Il y aurait beaucoup à dire sur la scolarité, privé, public confondus (avec des différences notables cependant!) Le fait est que, en tant qu’enseignante (en pause professionnelle/recherche de reconversion/repos après dépression etc…) l’IEF aurait pu tout à fait être une option mais tout ce que tu as évoqué me parle beaucoup dans la mesure où effectivement je ne suis pas “satisfaite” du système et que les écoles privées sont trop chères pour notre bourse.
    Le fait est que nous aussi avons été pas mal bousculés ces derniers temps et que ça aurait été difficile à gérer. Notre fils a besoin de découvrir des règles et des interdits différents des notres.
    D’autre part en tant que féministe j’ai aussi un soucis avec ça: l’ IEF est formidable mais tu soulignes la difficulté qu’il y a à travailler en plus de le gestion des enfants H24 et notamment de leur scolarité. Là encore il y a “cumul des fonctions” ce qui est parfaitement épuisant et repose souvent sur les femmes et notamment sur les mères….
    Et puis l’école, quelle que ce soit sa forme, est aussi une façon d’acter une séparation symbolique et très temporaire avec son enfant, de se projeter dans le monde, de découvrir l’Autre, de l’aimer, d’essayer d’y trouver son compte, malgré tout. Perso je ne renonce pas à ça pour mon fils…..ni pour moi!

    Réponse
    • C’est vrai que pour le côté féministe, cela reste un point que nous n’avons pas réussi à résoudre. L’idéal, à mon sens, serait de pouvoir travailler chacun à mi-temps, pour partager la tâche de l’IEF, et se garder autre chose. Hélas, avec les différences de salaires, cela n’est pas souvent envisageable. Il y a beaucoup de travail à faire de ce côté là – mais ça, tu le sais déjà ;)

  3. Bonjour,

    Nous avons essayé le CNED avec notre enfant lorsqu’il avait 5 ans car nous étions isolés et vraiment loin de l’école. J’avais du temps libre même si je devais également travailler à domicile.
    Avec le recul, c’est un bienfait qui permet de garder le lien. Je le referai sans problème. Mais, car il y a un mais. Et celui ci est d’importance. Il faut IMPÉRATIVEMENT ne pas oublier le lien social avec d’autres enfants au quotidien et surtout sur la durée. En d’autre terme fréquenter des enfants de son age quotidiennement afin d’avoir une nécessité de conflit et d’amitié qui se créait au fil du temps.
    L’école sert aussi à ça. C’est un lieu nécessaire à l’affirmation du caractère de l’enfant. Il est primordial que l’enfant est ce contact bénéfique ou non avec d’autres enfants de son age ou non.
    Après ce sera le développement intellectuel qui conduira l’enfant à se rendre compte que les gens ne pensent pas forcément de la même manière. Que ce soit un conflit “Enfant – Professeur” ou “Enfant – Enfant”, il est encore une fois IMPÉRATIF qu’il y ait cette rencontre.

    Réponse
    • Oui, c’est évident qu’il faut garder un lien. Cela n’a pas été du tout compliqué de notre côté. Nous vivons en ville, et je crois que Petit Lutin n’a jamais rencontré autant de monde que cette année là :)

  4. Bonjour,
    J ai également l experience du cned avec un de mes enfant ( j en ai 5 )….il a 16 ans et est Asperger donc difficultés d apprentissage et j en passe. Juste pour dire qu’il faut être limité prof pour accompagner ses enfants au cned. De plus je trouve que cette année les supports livres étant supprimés c est une grosse erreur….nous faisons la guerre à nos enfants pour ne pas qu’ils deviennent accros aux écrans et de l autre côté on vous “oblige” à travailler uniquement sur PC.
    L annee prochaine il reprend une école traditionnelle avec un super encadrement, mais le Cned va rester au sein de la famille car son petit frère de 6ans très très précoce fini son Cp ou il s ennuie clairement voir il régresse et malgré mes demandes auprès de sa maitresse et du directeur de l ecole , rien ne fait alors nous allons le garder a la maison et adapter l education a son niveau et ses demandes . Je cherche d autres solution que le cned , petit nous faisions Montessori mais j ai un peu peur de ne pas être à la hauteur, et de ne pas avoir suffisamment de temps, en fait c est l organisation qui me fait peur. Maman de 5 petits et grandes têtes blondes j ai un emploi du temps assez costaud, alors si vous avez des astuces gains de temps ou organisation ….je suis preneuse
    Bonne nournee5

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Des arbres !

Zéro déchet

Cartes Postales

Jardinage urbain

Encore un peu de lecture ?