Les haies sont un véritable atout pour le jardinage.

Malheureusement, en ville, on voit souvent du béton végétal : des haies faites de laurier ou de thuya, dont le seul réel bénéfice est de permettre de créer de l’intimité. C’est déjà pas mal ! Pourtant, avec une belle haie permacole, on peut faire tellement plus, tout en gardant cet impératif propre à la vie urbaine.

Pour écrire cet article, je me suis inspirée du livre Manuel de culture sur buttes de Richard Wallner (lien Decitrelien Amazon), qui est vraiment très complet, et une immense source d’inspiration au quotidien pour notre culture sur balcon, alors même qu’il est dédié à la base à la culture sur buttes, donc en pleine terre.

Une bonne haie, c’est comment ?

Si on s’en tient aux préceptes de la permaculture, une haie a diverses utilités :

  • abriter des animaux prédateurs, qui aident au contrôle des nuisibles. Des hérissons par exemple, qui mangeront les limaces.
  • limiter la vitesse et la turbulence du vent
  • réguler la température, dans son environnement proche.

Elle doit donc être :

  • diversifiée : elle contiendra une grande variété de plantes, avec des feuillus caducs et d’autres persistants
  • dense : elle sera très touffue, et laissera passer le vent en le freinant, été comme hiver
  • stratifiée : elle sera garnie à toutes les hauteurs, depuis sa base jusqu’à son sommet, grâce aux différentes essences présentes

Il s’agit aussi de faire une haie proportionnée à la taille de ta surface. Si tu as 80 m² de jardin, tu ne vas pas prévoir une haie de 2 m de large car cela prendrait bien trop de place. Sur notre balcon, la haie prend en largeur environ 1/4 – 1/3 des pots, suivant les endroits. Cela est un bon compromis, puisqu’ainsi, elle protège efficacement les autres cultures du soleil plein sud et nous coupe de la rue tout en nous laissant une belle propotion pour les autres cultures.

Que mettre dans ta haie ?

Je trouve important, mais c’est un point de vue personnel, d’allier esthétisme et utilité dans une haie en ville. Ainsi, alterner des arbustes décoratifs, avec de jolies fleurs, comme des clématites – j’adore leurs fleurs, surtout les petites blanches, très simples ! – avec des éléments plus utilitaires, comme des framboisiers par exemple. Penses aussi à utiliser en priorité des essences locales, adaptées à ton lieu de vie. En permaculture, il est aussi conseillé de mettre essentiellement des espèces sauvages, afin d’abriter une faune qui sera ensuite alliée du jardin. Ce précepte est surtout valable en jardin, et en campagne, la vie en ville offrant plus difficilement la possibilité d’héberger des animaux sauvages. Cela s’avère presque impossible sur un balcon, mis à part éventuellement des insectes. Des plantes mellifères seront aussi les bienvenues, puisqu’elles attireront les pollinisateurs dans ton potager. Enfin, utilise au moins très principalement des plantes vivaces, afin de mettre en place ta haie une bonne fois pour toute, sans avoir à y revenir tous les ans.

Voici des idées d’essences à mettre dans ta haie :

  • arbustes ou petits arbres : arbres fruitiers nains (abricots, pommes, poires…) , sureau, figuier
  • plantes décoratives: clématites, lavande, troène, bambou
  • baies et fruits rouges : framboisiers, cassis, groseilliers, mûres sans épines… et pourquoi pas des fraisiers au pied

Notre haie sur le balcon est composée d’essences qui résistent à la chaleur, puisque le balcon est orienté plein sud. Nous rentrons en hiver les essences qui ne supportent pas le froid, ce qui n’est pas optimisé. Cependant, avec les faibles surface qu’offre la culture sur balcon, nous n’avons pas trouvé comment faire autrement. Nous y avons mis :

  • un citronnier – qui ne donnera sûrement jamais de citron
  • un avocatier – qui ne donnera jamais d’avocats…
  • un olivier – qui donne quelques olives tous les ans
  • des choux de Bruxelles – qui donnent bien, miam !
  • des tournesols – très appréciés des oiseaux
  • des aloès – à priori pas des vera, zut zut !
  • des fleurs diverses : bourrache, capucines, soucis…

Te voici prête à te lancer dans la création d’une haie sur ton balcon ou dans ton jardin urbain. J’espère que tout cela t’inspirera !

Est-ce que créer une haie te tente ? En as-tu déjà une chez toi ? S’il te plaît, partage ton avis et tes envies en commentaires !

Petits liens qui vont bien pour aller plus loin :


Pour découvrir les livres présentés dans cet article, je t’invite à regarder en premier lieu s’ils sont disponibles dans la bibliothèque de ta ville. Si ce n’est pas le cas, tu peux essayer de te les procurer dans une librairie indépendante autour de chez toi. Pour commander en ligne, je t’invite à utiliser les liens de cet article dont certains sont affiliés. En achetant via ces liens, tu soutiens mon travail de bloggueuse, et je t’en remercie du fond du cœur ♥. Pour tout savoir sur les liens affiliés, et mes choix à ce sujet, et notamment pourquoi je mets des liens vers Amazon (bouh!), je t’invite à consulter cette page.

Certains liens de cet article sont sponsorisés ou affiliés. Pour tout savoir sur les liens sponsorisés ou affiliés, et mes choix à ce sujet, je t’invite à consulter cette page. Je te remercie du fond du cœur pour ton soutien pour mon travail de blogueuse ♥