Zéro déchet : vive l’eau du robinet !

Juin 22, 2018 | 18 commentaires

Je suis toujours assez stupéfaite de constater qu’autant d’eau en bouteille est vendue.

Ok, c’est possible d’oublier sa gourde un jour de grosse chaleur et d’acheter une petite bouteille d’eau parce qu’on a vraiment trop soif. Ok. Mais sinon… Franchement, l’eau en bouteille, c’est quand même pas cool ! Voyons comment faire pour passer à l’eau du robinet.

L’eau du robinet vs l’eau en bouteille

La santé

Avec la pub, une idée est rentrée dans nos têtes : l’eau en bouteille est meilleure pour la santé. Mais, on peut largement douter de l’objectivité des pubs !

Moi qui ai tendance à tout remettre en question, je me suis demandée si c’était vrai. La conclusion : l’eau du robinet est très contrôlée, et les normes sont très strictes. Tu n’as aucun soucis à te faire pour ta santé. Si un problème survient, ta mairie se doit de t’en informer au plus vite. Dans certaines zones, c’est même de l’eau de source qui n’a pas besoin d’être traitée qui coule au robinet.

On a toutes une amie qui a une tante dont le cousin par alliance a été malade à cause de l’eau du robinet un jour. Hum. Je ne dis pas qu’il n’y a jamais de problème avec l’eau du robinet. Mais franchement, les scandales sanitaires des grosses multinationales, c’est pas ce qui manque ! Et puis, tu as accès à tout moment aux analyses de l’eau de ton robinet. Donc tu peux te faire une idée tous les jours de ce que tu bois. Pour l’eau en bouteille, c’est impossible d’avoir accès à ces renseignements.

L’écologie

Quelles sont les différences niveau écologie entre l’eau du robinet et celle en bouteille ? L’eau en bouteille pose (au moins) les problèmes suivant, que l’eau du robinet ne pose pas :

☆ Il y a bien entendu les bouteilles en plastique, issues de l’industrie pétrolière et de tous les problèmes qui lui sont liés : forage, marées noires, conflits militaires, et j’en passe. Ces bouteilles ne sont pas toujours recyclées ni même recyclables. Et même si elles sont recyclées, cela demande énormément d’énergie. Trop finissent encore dans la nature, allant jusqu’à l’océan, et le polluant, tuant la faune marine.

☆ A tout cela, il s’agit d’ajouter le transport des bouteilles par camions de la zone d’embouteillage, à tous les grossistes, puis aux magasins. Puis le transport des bouteilles vides de nos poubelles jusqu’au centre de traitement. Ça en fait des kilomètres !

☆ Il y a aussi qu’au moins certaines des multinationales qui commercialisent cette eau ont des politiques sociales et environnementales plus que douteuses.

Le goût

Beaucoup de personnes de mon entourage boivent de l’eau en bouteille parce que l’eau du robinet n’est pas bonne au goût. Alors oui, selon les régions, on n’a pas toutes la même qualité gustative d’eau. Pour palier à ce problème, il existe plein de méthodes. Il y a bien entendu les carafes filtrantes bien connues, ainsi que les filtres à poser directement sur le robinet. Tu peux aussi miser sur le charbon actif ou les perles de céramique. Enfin, parfois, laisser poser l’eau dans une carafe pendant quelques temps suffit à faire passer le goût. Et si tu aimes, tu peux utiliser ton eau du robinet dans une machine à bulles, et ainsi, avoir de l’eau pétillante presque zéro déchet !

Comment faire au quotidien ?

Au quotidien

A la maison, et bien bois tout simplement l’eau du robinet et bannis l’eau en bouteille. Ton dos, ton porte-monnaie et ta conscience écologique te remercieront. Si l’eau n’est pas bonne au goût, opte pour l’un des systèmes de filtration dont je t’ai parlé juste au dessus. Tu peux miser sur une jolie bouteille en verre que tu placeras au frigo pour avoir de l’eau fraîche. Par exemple, récupère de belles bouteilles de limonade ou de bière artisanale : ces bouteilles ont l’avantage de se fermer avec des bouchons bien hermétiques. Selon le nombre de personnes vivants chez toi, il te faudra deux ou plus de bouteilles, à faire alterner.

Lorsque tu te déplaces, penses à toujours avoir une gourde avec toi. En verre ou en inox, il existe des gourdes pour tous les goûts qui sont vraiment jolies et totalement inertes quelque soit le liquide que tu y placeras, même avec les jus acides comme le jus de citron ou de tomate. Si tu mises sur une gourde isotherme, tu pourras y placer ton café ou thé le matin, puis la rincer et y mettre de l’eau pour le reste de la journée, avec même une rondelle de citron ou une feuille de menthe, miam !

Au travail

Pour toi personnellement, tu peux tout simplement transporter une jolie gourde avec de l’eau et la boire au travail. Il existe des gourdes qui sont très chics, bien plus qu’une bouteille d’eau ! Si besoin, ajoute un système de filtration d’eau dedans.

Viens ensuite les problématiques communes. En réunion, lorsque tu as la main, prépare un pichet d’eau et des verres au lieu de bouteilles individuelles. Tu peux aussi demander la mise en place d’une fontaine à eau branchée sur l’eau du robinet au lieu de bonbonnes d’eau. Pour compléter la démarche zéro déchet, tente d’initier l’utilisation de verres en verre ! Bien entendu, selon ton lieu de travail, ces démarches seront plus ou moins faciles à mettre en place.

J’espère que maintenant, tu as toutes les clés en main pour passer à l’eau du robinet, si ce n’est pas déjà fait !

Et toi, tu bois l’eau du robinet ? Tu as aussi toujours une gourde sur toi ? Comment gères-tu tout cela ? S’il te plaît, partage tes astuces en commentaires !


Certains liens de cet article sont sponsorisés. Pour tout savoir sur les liens sponsorisés ou affiliés, et mes choix à ce sujet, je t’invite à consulter cette page. Je te remercie du fond du cœur pour ton soutien pour mon travail de blogueuse ♥

18 Commentaires

  1. A la maison on n’a jamais vraiment consommé d’eau en bouteille, hormis pour les sorties mais ça fait bien longtemps que chacun à la maison a sa propre gourde d’eau glissée vite fait dans le sac de chacun le matin et c’est parti! Je les ai choisi en inox très simple avec une anse pour les randos et balades et pour personnaliser un peu on a misé sur les stickers rigolos…
    On a aussi investi dans une énooooorme gourde isotherme pour nos sorties/séjour en famille dans une région chaude ou très froide.

    Réponse
    • Oh quelle bonne idée de mettre des autocollants sur les gourdes ! Ils tiennent bien dans le temps ?

  2. 100% d’accord avec toi. Gourde en rando et au bureau. Thermo l’hiver. Pour l’eau pétillante. La machine que l’on utilise a des bonbones rechargeable. On l’utilise que l’été ou si on a des invités. Donc la recharge tient plus de deux ans. Super article

    Réponse
    • Des bonbones rechargeables ? C’est génial ! Quelle est la marque de ta machine à bulles ? Nous pensons investir prochainement, et le fait que ce soit rechargeable est un plus indéniable !

  3. Complètement d’accord avec toi, et je rajouterais même que l’eau en bouteille est bourrée de BPA qui “fuit” du plastique de la bouteille. Alors vive l’eau du robinet !!

    Réponse
    • Il y en a encore dans les bouteilles en plastique ? C’est encore pire du coup ! Toutefois, je me demande parfois l’état des tuyaux pour l’eau du robinet pour être parfaitement honnête. Mais l’eau y stagne beaucoup moins longtemps !

  4. Tout à fait d’accord ! Malheureusement tout le monde ne pense pas ainsi. Il est absurde de voir toutes ces bouteilles d’eau dans les caddies des magasins.
    Nous aussi nous avons tous à la maison une gourde. Mais je suis la seule à mon travail qui bois de l’eau du robinet. La pub a mailheureusment bien fait son travail !!!

    Réponse
    • Ah oui, changer tout cela prendra du temps. C’est pour cela que j’ai écrit cet article, même si tout cela me semble évident. Ça ne l’est pas encore pour tout le monde, et il est important je crois, que cela soit mis en avant régulièrement. Je me dis qu’offrir des gourdes à nos proches peut aussi éventuellement être une bonne approche ? A tester !

  5. Je n’ai jamais bu d’eau en bouteille, voir tout ce plastique me rend malade! J’habite en Italie et il y a ici une culture de l’eau “qui pique”, donc tout le monde achète des bouteilles, c’est fou! Et quand je dis que je bois l’eau du robinet je passe pour une folle! J’espère que les mentalités évolueront rapidement!

    Réponse
    • Pourtant, il y a la solution des machines à bulles maintenant ! C’est triste tout ça !

  6. Merci pour cet article.
    Personnellement, malgré mon non-amour du plastique, je continue à boire de l’eau en bouteille. En effet, les analyses montrent certes que l’eau du robinet est clean niveau bactéries, mais les déchets médicamenteux (en particulier les oestrogènes éliminés dans l’urine des femmes sous pilule) se retrouvent dans cette eau.
    Je réfléchis à acheter un filtre à eau, même si le prix me rebute encore un peu… Mais ce sera pour moi la solution la plus écolo et la plus saine.

    Réponse
    • D’après mes nombreuses lectures, les déchets médicamenteux sont tout aussi présents dans l’eau en bouteille que dans celle du robinet. Idem pour les pesticides, engrais…

  7. As tu trouvé des études fiables et complètes? Pour avoir cherché j’ai trouvé tout et son contraire…
    Je suis effectivement perplexe pour les résidus médicamenteux dans l’eau du robinet.
    Mais je ne suis pas sure que l’eau en bouteille soit mieux.
    Des amis choisissent de l’eau en bouteille “bio” (je me demande bien comment l’eau peut être bio?)
    De mon coté malgré mes questionnements, je fais le choix de l’eau du robinet. J’avais d’ailleurs fait ce choix aussi pour mes bébés quand ils sont passés au biberon. Je n’ai jamais acheté de bouteilles d’eau! (c’était même marqué dans le carnet de santé qu’on pouvait utiliser de l’eau du robinet pour les biberons!)
    Du coté des gourdes en inox, il y a un beau marché à cx*x en ce moment… alors qu’il en existe des trés simples et pas chères en magasin de sport par ex.

    Réponse
    • J’avais trouvé une étude scientifique oui, mais ça fait super longtemps et je serai bien incapable de la retrouvée !

  8. Je n’ai quasiment jamais bu d’eau en bouteille sauf “urgence”, “oubli de gourde”, etc.
    Mes parents n’achetaient pas de bouteilles d’eau (trop lourd, trop cher) et on s’est vite habitué au goût de l’eau du robinet. Du coup, naturellement, j’ai suivi la même voie en grandissant. Au début je remplissais une bouteille en plastique et puis un jour (quand j’ai découvert les méfaits du plastique) je me suis décidé à m’acheter une gourde en inox qui me suit partout. Comme Coralie, j’en ai pris une sobre et je peux la customiser au fil de mes envies.
    J’avoue que dernièrement j’ai eu un doute quand un collègue m’a expliqué que l’eau de la région était “polluée” et que cela expliquait en partie la recrudescence des allergies alimentaires chez les bébés et jeunes enfants. Et puis, après je me suis dit que (malheureusement) l’eau de source n’est pas plus saine que l’eau du robinet … Du coup autant rester sur l’eau du robinet …
    Les oestrogènes dans l’eau c’est un fait maintes fois vérifié, ça fait peur … C’est aussi pour ça (même si ce n’est pas la raison première) que je suis passée à une contraception non hormonal (stérilet en cuivre). La raison première était que je ne voulais pas d’hormones artificielles et que je voulais respecter mon cycle naturel.
    En tout cas, ton article m’a donné envie d’essayer de faire bouger les choses au travail. Je travaille dans une grosse entreprise et qui dit réunion, dit bouteille d’eau. Je vais essayer de voir si il y a moyen de passer à la carafe et aux verres. Je suis sûr que ça ne devrait pas être compliqué d’autant plus que c’est la Sodexo qui gère cela (et qu’à la cantine, ils fournissent carafe, eau du robinet et verres !). Si ma requête ne suffit pas, il faudrait que je motive d’autres collègues pour avoir plus d’impacts.
    Un livre très intéressant sur l’eau, la pénurie en eau douce, la pollution des eaux, etc : l’or bleu de Tony Clarke et Maud Barlow. Le livre date un peu (2002) mais le constat est le même aujourd’hui (voir bien pire …). Il permet de se rendre compte de l’impact dramatique de l’activité humaine (en particulier l’agriculture intensive) sur nos réserves d’eau.

    Réponse
    • Je suis ravie, Alexandra, que mon article t’ait donné envie de faire bouger les choses à ton travail. J’espère que ta démarche rencontrera beaucoup de succès ! Merci beaucoup pour ton retour très instructif ♥

  9. Je suis d’origine allemande et boire l’eau du robinet y a longtemps été quelque chose d’assez inenvisageable – en revanche, les bouteilles étaient traditionnellement en verre! C’est avec l’arrivée des eaux plates françaises que sont apparues les bouteilles en plastique… Et avec les “machines à bulles” l’idée de boire l’eau du robinet. Enfin, dans ma famille, c’est surtout le déménagement en France qui a été responsable du passage à l’eau du robinet, à l’époque il n’y avait pas de cartouches pour la “machine à bulles” en France et on a fini par s’en passer.
    En région parisienne, j’ai eu une époque où j’achetais des bouteilles d’eau de source – l’eau du robinet était vraiment désagréable au goût et même si j’ai une carafe à filtre, les cartouches me coûtaient beaucoup plus cher au mois que les bouteilles: 12€ pour une cartouche à changer tous les mois contre 1€ le pack de 6x2L avec lequel je tenais 3 semaines, vu qu’il y avait de l’eau à disposition au bureau et que j’étais absente de chez moi quasi 12 heures par jour.

    Je n’utilise pas de gourdes, mais j’ai gardé une bouteille en plastique (avec des chevaux dessus!) que je remplis quand j’en ai besoin. Autrefois chez mes parents on avait des gourdes en inox, mais l’eau prenait un goût métallique bizarre au bout d’un moment.

    Donc actuellement je n’achète quasi pas d’eau en bouteille, sauf quelques bouteilles d’eau gazeuse, genre 4 dans l’année, pour faire des pâtisseries sans œufs. Mais j’ai tendance à boire beaucoup de jus de fruit, parce qu’au fond je n’aime pas beaucoup l’eau en général… Je coupe quand même avec de l’eau (1 litre de jus me fait une semaine) et je les achète plutôt en brique, mais quand même, ça fait des déchets. Il faudrait que je trouve quelque chose autre que l’astuce habituelle d’ajouter de la menthe (je n’aime pas trop) ou du citron (je ne supporte pas les agrumes, trop riches en histamine).

    Réponse
  10. je viens de lire votre article, et je m’interroge ?
    j’utilise beaucoup d’eau en bouteilles (hepart, courmeyeur) je vais faire un éssai eau du robinet et voir si cela était bien utile, je vous tiendrai informée
    merci

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Des arbres !

Zéro déchet

Cartes Postales

Jardinage urbain

Encore un peu de lecture ?