[Livre] Lectures d’automne

Nov 2, 2017 | 2 commentaires

J’ai toujours adoré lire.

Depuis que Petit Lutin est né, cependant, je lis beaucoup moins de romans et beaucoup plus de livres sur le développement personnel, la bienveillance, l’écologie… Ces lectures, aussi enrichissantes soient-elles, ne remplacent pas la lecture de romans, que j’ai toujours énormément affectionné.

Découvrir des univers, des mondes, faire la connaissance de personnages, de leur psychologie, de leur doutes, leurs peurs, leurs joies… Lorsque je lis un roman dont l’intrigue me plaît vraiment, je suis totalement transportée, ce ne sont plus des mots que j’ai devant les yeux, mais des images. Je vis réellement avec les personnages les aventures du livre.

Si, avant la naissance de Petit Lutin, je pouvais lire à peu près n’importe quel ouvrage, aujourd’hui, je gère très mal les romans qui finissent mal, dans lesquelles il y a beaucoup d’injustice, de sang… Une fois le livre fermé, je n’arrive pas à me sortir de l’histoire. Les injustices, les mauvais moments tournent en boucle dans ma tête et me minent le moral et m’empêchent de dormir. Je crois que ce phénomène a une explication très concrète. Le choix que nous avons fait, mon Amoureux et moi, d’accompagner l’enfance de Petit Lutin avec le plus de bienveillance possible me demande énormément d’efforts émotionnellement. Cette parentalité positive est en contradiction avec ce que j’ai pu vivre enfant, et l’appliquer au quotidien est fatiguant émotionnellement. J’imagine que beaucoup d’entre vous se reconnaissent dans cet état de fait ! De plus, Petit Lutin est un enfant très intense : qu’il soit heureux, en colère, joyeux, triste… la manifestation est importante et bruyante.

Une des conséquences de ce phénomène est mon incapacité à gérer les injustices pour lesquelles je n’ai aucune emprise, je ne peux rien (ou presque) faire. Les injustices dans les livres en font partie : je ne peux réécrire l’histoire ! J’ai donc fait un choix, simple et radical : je lis des livres dont j’ai la quasi certitude qu’ils finiront bien. Certes, je me prive ainsi d’une grande quantité de titres dont la lecture est un régal, comme par exemple le Trône de Fer. Je suis confiante : lorsque Petit Lutin sera plus grand, je pourrai de nouveau lire de tout. En attendant, je me préserve, et je lis des romans plutôt catégorisés romans pour adolescent.es.

C’est dans cette catégorie qu’entre les romans Magyk. Sept tomes, dont six traduits en français se succèdent, avec chacun une aventure pour les différents héros.

L’intrigue se passe au Château, une ville fortifiée proche de la mer, régie par une reine et un magicien extraordinaire. Tout commence par l’assassinat du magicien extraordinaire en place ainsi que de la reine par un nécromancien. La princesse, alors nouveau-né disparaît. Le nécromancien prend place à la tête du château et onze ans passent.

A partir de là, nous suivront les aventures de Jenna, septième d’une fratrie composée uniquement de grands frères magiciens, qui a des idées bien précises sur ce qu’elle veut et ne veut pas, et de 412, un orphelin enrôlé de force dans la jeune garde, faction militaire du nécromancien composés uniquement d’enfants. Autour d’eux gravitent la magicienne extraordinaire, la sorcière des marais et son cabinet de potions partikulières, les différents frères de Jenna, son père et sa mère.

Dans le premier tome, les différents protagonistes vont trouver leur véritable place dans le château, puis, dans les tomes suivants, luter pour le château, leurs vies et celles de leurs proches. Seul le dernier tome n’est pas traduit, ce qui laisse déjà 6 tomes à dévorer.

C’est pour moi un gros coup de cœur, j’ai lu tous les tomes deux fois, avec beaucoup de plaisir. Une lecture facile, où les gentils gagnent à la fin dans un univers emprunt de magie et d’extraordinaire.

Je t’invite à emprunter ces livres dans la bibliothèque de ton quartier. Si tu souhaites les acheter, pense à passer par un libraire indépendant en ville. Si tu as besoin de passer par un site internet, tu peux passer par la librairie Decitre. Ces liens sont affiliés, c’est à dire que si tu commandes via ces liens, je toucherai une toute petite part du montant de ton achat (5% environ). Cela ne te coûtera rien de plus à toi. Je te remercie pour ton soutient ♥

Et toi, quels sont les livres fantaisies tout doux que tu aimes lire ? S’il te plaît, partage tes préférences en commentaires !

——————————–

Certains liens dans cet articles sont des liens affiliés. Cela signifie que si tu utilises un de ces liens pour acheter quelque chose, je toucherai une commission sur la vente. Cela ne te coûtera rien du tout en plus à toi ! Pour tout savoir sur les liens affiliés sur ce site, c’est par là. Je te remercie du fond du ♥ pour ton soutien. 

2 Commentaires

  1. ce n’est pas de la fantasie mais il y a plein de romans passionnants
    sur les chemins noirs de Tesson
    tous les livres de Martin winckler
    un bucher sous la neige (et les autres du même auteur)
    Je me souviens de tous vos rèves

    voici ce qui me vient là comme ca sans trop réfléchir…

    Je lis beaucoup mais c’est vrai qu’avec les enfants c’est plus difficile de se plonger dans un bon vrai roman (hier nous rentrions de vacances et pendant le trajet j’essayais de lire… je me suis rendue compte que je n’arrivais pas à lire une page entière sans être interrompue au moins une fois… soupir…

    Réponse
    • Interrompue une fois par page ? Le rêve ! Ici, c’est plutôt une fois par phrase (et je ne lis pas Proust ;-)
      Merci pour ces titres de livres à découvrir ☺

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

* indicates required
Que souhaites-tu recevoir ?

Encore un peu de lecture ?

la boutique

Acheter, c’est voter ! Fais-le selon tes valeurs.

Pendant ce temps sur Instagram…