Challenge Mars-Avril 2017 – Beauté bio, écolo, naturelle et zéro déchet

Mar 3, 2017 | 17 commentaires

Tu l’auras deviné, dans les deux mois à venir, nous allons parler de produits de beauté naturels, de salle de bain zéro déchet, de recettes maison, de DIY

Après réflexion, j’ai eu envie d’approfondir ce challenge en parlant aussi des dictas de la société, de l’image de la beauté, de se sentir belle quand on n’est pas comme on “devrait” selon la norme… Bref, de notre écologie intérieure, notre estime de nous, parce que c’est au moins aussi important que le reste !

beaute-bio-naturelle-zero-dechet-clementine-la-mandarine

Pourquoi dire non à la beauté de la société de consommation ?

Imagine 3 poupées Barbie identiques. La seule différence est leur couleur de peau : blanche, noire ou entre les deux et la couleur de leurs cheveux : blonds, brun ou noir. En grande majorité, les enfants trouvent que la plus belle Barbie est la blonde. Cette expérience est reconduite de nombreuses fois, aux USA, depuis les années 50 et les résultats sont toujours les mêmes. Pourquoi ?

Le standard de beauté de notre société serait donc le suivant : peau blanche (mais qui bronze !), cheveux clairs, mince voire très mince, yeux bleus, l’air éternellement jeune…

Pour arriver à ce résultat, on nous vend des crèmes, du maquillage, des produits colorants ou décolorants pour les cheveux, des soins chez l’esthéticienne… Tout cela à grand renfort de produits chimiques, nocifs pour nous et la planète.

Où est notre estime de nous dans tout ça ? Notre droit à être telles que nous sommes ? Ai-je vraiment envie de dépenser énormément d’argent dans des produits qui ne feront que me conforter dans l’idée que naturellement, je ne suis pas assez bien et me donneront envie d’en acheter plus, toujours ?

Estime de soi, paix intérieur, écologie, bien-être, produits naturels : tous ces thèmes qui, selon moi devraient être au centre de la question de la beauté sont totalement absents de l’industrie de la cosmétique traditionnelle. Vendre toujours plus, à grand renfort de marketing est le seul objectif. Cela me semble en soit une raison suffisante pour dire non à la beauté de la société de consommation. Si on y ajoute les économies que l’on fera, notre estime de nous qui grandira, et la planète que nous respecteront, alors, vraiment, il est tant de se lancer !

ranger-maquillage-pot-recycle-clementine-la-mandarine

Comment faire pour se sentir belle et prendre soin de soi autrement ?

Je ne crois pas avoir besoin de me conformer à ce que la société de consommation veut me faire croire pour me sentir belle. Et c’est pour cela que j’ai envie de dire Non ! aux standards, Non ! aux cosmétiques traditionnels. Je vais même jusqu’à me demander : n’est-ce pas un acte militant, important, nécessaire, que de se rebeller contre ces dictas, et de montrer, que oui, nous pouvons être nous, pleinement, et nous sentir belles et épanouies telles que nous sommes ?

Sur le principe, c’est bien joli, mais comment faire ?

Pendant les deux mois à venir, je souhaite me poser une foule de questions, qui vont finalement bien au delà des cosmétiques écologiques (ce qui était prévu au départ) :

C’est quoi être belle ?
Comment se sentir belle si on ne rentre pas dans le moule ?
Comment s’épanouir mieux, en refusant la course aux produits de beauté à la mode ?
Quelles valeurs transmettre aux enfants, petites filles et petits garçons ?
La beauté extérieur et l’acceptation intérieur sont-elles associées ?

Et puis aussi, bien entendu, parler aussi de zéro déchet, de cosmétique maison, de produits écologiques :

Quels produits utilisés pour soigner sa peau, ses cheveux… ?
Quels produits d’hygiène utiliser dans la salle de bain ?
Comment aller vers une salle de bain zéro déchet ?
Quels produits d’hygiène féminine ?

menage-naturel

Comment participer au challenge ?

Ces thématiques te parlent ? Pour participer toi-aussi à ce challenge, tu as plusieurs solutions :

Lire, réagir

Tu peux tout d’abord lire les articles du challenge, que tu retrouveras tous par là : Challenge Beauté bio, écolo, naturelle et zéro déchet. Tu pourras aussi bien entendu commenter les articles, donner ton point de vue, partager tes astuces, poser tes questions. S’il y a des thématiques précises que tu souhaites voir abordées pendant ce challenge, pose tes questions en commentaire de cet article. Je ferai de mon mieux pour y répondre, en commentaire ou dans un article.

Le groupe Facebook associé aux challenges te permettra de partager avec les autres participantes tes découvertes, commenter leurs publications, poser tes questions, discuter… Si tu n’en fais pas encore partie, tu peux demander à le rejoindre.

Pour recevoir toutes les informations, les bilans et documents de ce challenge, je t’invite à t’inscrire en haut à droite de cette page. Tu recevras en cadeau de bienvenue un mini-challenge écolo de 7 jours.

Partager ton avis, tes découvertes

J’aimerais énormément accueillir des témoignages pour ce challenge !

Tu as peut-être envie de partager ton cheminement, ton vécu dans un article qui sera publié sur le blog ?

  • tu as réussi à t’accepter telle que tu es, et tu te sens belle en étant toi-même
  • tu as complètement changé ta relation aux cosmétiques et cela a eu beaucoup d’impact dans ta vie
  • tu travailles avec des enfants et tu cherches à leur donner une autre image de la beauté
  • etc…

Envoie-moi un email à clementine@clementinelamandarine pour m’expliquer brièvement ce dont tu aimerais parler lors de ce challenge, je reviendrais très vite vers toi pour te dire si ton idée pourra prendre place dans les articles du challenge.

Comparatif entre 3 hébergeurs de blogs

Si tu connais une marque, une bloggueuse, une boutique… dont tu penses qu’elle serait parfaitement en adéquation avec ce challenge, envoie-moi un email à clementine@clementinelamandarine pour me la faire découvrir. Grâce à toi, elle pourra peut-être nous apporter son point de vue lors de ce challenge !

Publier, te faire connaître 

Tu es une bloggueuse beauté écolo ? Tu gères une boutique de beauté écolo ou une marque écolo ? Tu souhaites partager ta routine beauté ? Tu as réussi à te sentir belle sans rentrer dans les cases imposées par la société ?

Si tu as envie de participer plus en avant à ce challenge, contacte-moi par email clementine@clementinelamandarine.com et propose-moi tes idées précisément. Une collaboration peut prendre des formes très diverses, je te laisse réfléchir à ce que tu souhaites me proposer : interview, article sur ton vécu et ton expérience, DIY, recette…

Et toi, quel est ton regard sur la beauté ? Es-tu une cosmétique addicte, une minimaliste écolo engagée ou te fiches-tu éperdument de tout cela ? S’il te plaît partage tes interrogations en commentaires pour que je puisse les prendre en compte pendant le challenge.

Petits liens qui vont bien pour aller plus loin :

  beaute-au-naturel-clementine-la-mandarine beaute-bio-naturelle-zero-dechet-clementine-la-mandarine

——————————–

Cet article fait partie du Challenge écologique et créatif de Mars-Avril 2017 : Beauté bio, écolo, naturelle et zéro déchet. Pour ne rien louper des challenges, je t’invite à t’inscrire en haut à droite. Tu recevras en cadeau un mini-challenge écolo de 7 jours.

Tu aimes ce contenu, il t’apprend des choses, t’aide à avancer vers une vie plus écologique, sereine, bienveillante ? Soutiens moi sur Tipeee !

17 Commentaires

  1. Très intéressant !
    Particulièrement pour moi qui ai déjà subi trois opérations au visage dont une, il y a 15 jours (et ce n’est vraiment pas un choix !!! Mais merci aux chirurgiens plastiques de travailler aussi pour les brûlés, cancéreux, accidentés et autres blessés)… A chaque fois, il faut se réapproprier les traces de la maladie et des interventions (et j’ai la chance d’avoir jusqu’à présent bien cicatrisé).
    La seule crème à laquelle je ne renonce pas (santé oblige) est la crème solaire.
    Sinon, plus de shampoing, plus de dentifrice… Encore du savon.
    Aucun maquillage. Jamais utilisé de gel douche (ah, si : une fois chez des amis).
    Yes, le minimum.
    La partie du challenge qui va me plus le motiver est celle qui concerne la beauté intérieure et le fait de se libérer des modèles standards pour s’accepter corporellement.
    Merci, Clémentine !

    Réponse
    • Oh, merci Claire pour ton retour. Je te souhaite un excellent rétablissement de ton intervention.
      Cette partie du challenge est très… challengente (non, ce mot n’existe pas !) pour moi aussi. Je suis en recherche de ressources, d’astuces, de témoignages, et j’espère que tout cela te plaira beaucoup !

  2. On a vraiment envie de montrer le bon exemple à nos enfants et chez nous le changement s’est fait très rapidement. Je fabrique mes savons saponifiés à froid, huiles bio et fleurs séchées de notre jardin. Ce savon a remplacé la plupart de nos produits nettoyants : produit vaisselle, lessive, hygiène corporelle,… Le maquillage… c’est impressionnant la vitesse à laquelle j’ai pu tout réduire, en 1 an j’ai utilisé un fond de teint, 1 crayon noir contour des yeux, 1 blush, un rouge à lèvres, 1 mascara, et c’est tout, je n’ai jamais été tentée d’acheter plus ! J’aime sortir légèrement maquillée, une bonne mine pour bien démarrer la journée. Non à la surconsommation et oui au minimalisme et à la simplicité ! Merci Clémentine pour ce challenge, tu trouves toujours de belles idées :-)

    Réponse
    • Merci Fanny pour ton retour plein d’enthousiasme !! As-tu déjà essayé de réaliser tes propres maquillages ? Comme perso je n’en porte pas, ça m’est totalement inconnu. Et vu que tu fabriques ton propre savon (waou !!!) je me dis que ça doit tout à fait être à ta portée ☺

  3. Ohlala, ce challenge ne me motivait pas trop, parce que les produits de bauté, ca n’a vraiment jamais été mon truc… Mais maintenant que je sais qu’on parler de la notion de beauté personnelle et intérieure, je suis motivée à fond!

    Réponse
    • Génial, merci Kellya pour ton retour ! Finalement, on dirait bien que c’est cet aspect qui plait le plus ☺☺☺

  4. Bon, eh bien je vais jouer la “dépendante” ! ecolo quand meme, mais je me maquille (et tout n’est meme pas bio ! je sais, mais ce n’est pas si facile a trouver, et je crois que coté cosmetiques, on fonctionne souvent au “coup de coeur”, achat impulsion peut etre ? Influencées par la pub (pourtant je la zappe le plus souvent possible, télé ou écrite); j’utilise un savon, pas de gel douche mais je n’ai pas réussi a passer au no-poo (tentative 3 semaines), je ne sais pas comment aller travailler ou me sentir bien avec les cheveux gras collés… et si je ne colorais pas les cheveux (coloration végétale, achetée en magasin bo), ils seraient entièrement blancs depuis longtemps(patrimoine génetique; merci papa !), ce que je n’assume pas du tout pour le moment (j’ai 49 ans)
    J’ai enfin deniché un déo bio qui marche, parce que l’été, commencer a sentir la transpiration a midi, hum hum…je déteste (et j’en ai testé ! donc ça m’est arrivé… :-(
    Donc je suis prete a vous écouter sur la beauté naturelle, y a t il un juste milieu entre “tout laisser faire” et barbie esthéticienne; et qu’en pensent ces messieurs, cela entre en jeu ?

    Réponse
    • Merci pour ton retour ! L’idée n’est bien entendu pas de rester sale, ou d’être mal à l’aise, mais au contraire, de se poser des questions sur ce qui est vraiment important pour chacune. Et toutes les réponses seront différentes ☺☺
      ps : c’est quoi la marque du déo ? Je pense que tu vas intéresser mon Amoureux !!!

    • Le deo qui marche que j’ai finalement trouvé, c’est la marque Alva, déodorant cristal roll on intensif (vegan); en magasin bio bien sur

  5. Pour moi depuis toute jeune shampoing maison à l’oeuf et huile d’olive et rincage au vinaigre parfumé à la lavande du jardin, dans le lavabo de ma grand-mère maternelle, plus tard cocquette du rouge à lèvres clair car mes lèvres gercent très facilement) et du vernis à ongle…..mais un gros souci jefais des allergies aux produits de beauté donc cela a été vite fait comme choix savon de marseille, vinaigre de fleurs maison, baume pour les lèvres et en plus j’ai des amis dont c’est le métier et qui quand ils passent chez nous nous offrent carrément la barre de savon de marseille à l’huile d’olive vierge alors… sur la peau une crème Bio aux immortelles de corse, qu’un de mes frères m’a offerte pour Noêl……….le vernis a disparu parce que s’occuper de son potager avec dur dur rien de pire que du vernis écaillé ! Pour le reste ménage fait avec les produits maison bicarbonate, vinaigre blanc, de jolis flacons anciens récupérés dans le labo du grand-père il y a fort longtemps disparu hélas.. Alors aujourd’hui c’est fils d’argent dans la chevelure et de plus en plus nombreux bien que pour mon êge j’en ai encore peu, par mesure d’économies et par curiosité ait essayé durant l’hiver le no poo……là aussi j’ai de la chance lors d’une hospitalisation de trois mois dans ma jeunesse tous mes visiteurs s’extasianet de la beauté de ma chevelure non lavée mais brossée matin et soir ….. et puis quelques rides toujours normal quand les années s’accumulent….. Le corps est le temple de l’âme alors veiller à l’entretenir convenablement même si la beauté n’est que le reflet de cette âme sur la corps …..à mes yeux en tous cas…

    Réponse
    • Merci pour ton joli retour ☺ Effectivement, jardinage et vernis, ça ne va pas ensemble, je confirme !! Et puis, même les “bio” sont pas très clean, donc je me dis que finalement, ce n’est pas si mal.

  6. De mon côté, j’ai pas mal simplifié tout ça, au fur et à mesure… J’ai découvert l’huile de coco en voyage il y a 2 ans. A la base pour un massage, je l’utilise maintenant en crème visage, hydratant corps, déo (avec une goutte d’HE de palmarosa souvent), masque cheveux la veille du shampooing (solide et bio, 1 fois/semaine). Déjà ça fait une sacré économie de temps et de packaging ! Je fais mon dentifrice maison avec la recette de la famille Presque Zéro déchets, ma crème à récurer maison (argile, HE citron et un peu de bicarbonate). Il y a juste pour la crème solaire que je garde en produit “normal”. Pour le nettoyage du visage, lingettes lavables avec un peu d’eau le soir, et le matin, nettoyage à l’eau et avec pour l’instant un échantillon de la crème purifiante du Docteur Hauschka (mais cher, pas sûre d’en acheter quand ça sera fini, j’aimerai en goupiller une maison…). Avant j’avais Angel on bare skin de Lush.
    Je me maquille assez peu, un crayon bio et un mascara (pas encore bio, mais je le finis!), et des fois un peu de rouge à lèvres, qui mettent bien longtemps à se finir vu mon usage.

    Réponse
    • Merci Amélie pour le retour de tes routines et habitudes cosmétiques ☺☺

  7. J’ai commencé à faire mes produits ménagers moi-même, lessive et liquide vaisselle, pour le reste c’est savon noir, vinaigre blanc et bicarbonate de soude, ça marche plutôt pas mal. Niveau maquillage, ça n’a jamais été mon truc, je ne peux donc pas vraiment me prononcer. J’ai toujours des bâtons de khôl et de la poudre à paupières que j’utilise de temps en temps, mais c’est très rare.
    J’ai encore quelques produits d’hygiène que je veux finir avant de passer au tout savon. J’ai déjà testé les shampoings solides mais je ne suis pas super convaincue… je finirai peut-être par trouver le bon.
    Pour l’hydratation, j’utilise des huiles végétales et du beurre de karité.
    La prochaine étape, ce sera de réaliser moi-même quelques produits de beauté… j’ai une petite liste.

    Réponse
    • Merci pour ton retour ☺☺ Et je te souhaite de bon moment à te concocter tes produits !

  8. Ce challenge est très intéressant ! Je modifie doucement mais sûrement mes habitudes de consommation, en particulier depuis 1 an, donc je souhaite rejoindre le groupe FB si possible (j’ai envoyé ma demande).
    C’est un sujet très intéressant et j’apprécie d’échanger dessus.

    Réponse
    • Ravie de te compter parmi nous Roanne, bienvenue ☺☺

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca t’a plu ? Continue ton cheminement écolo !

Encore un peu de lecture ?

Journal #53

Journal #53

Cinq heures trente. Impossible de me rendormir. Je travaille sur ma nouvelle boutique en ligne...

lire plus
Journal #53

Journal #53

Sept heures. Petit Lutin est réveillé depuis 4h du matin nous dit-il. Il a allumé dans sa chambre,...

lire plus

Pendant ce temps sur Instagram…