Garde-robe minimaliste : comment faire ?

Jan 9, 2017 | 25 commentaires

La garde-robe minimaliste ou garde-robe capsule est très en vogue.

Tu trouveras en ligne de nombreuses propositions de garde-robe minimaliste, avec un nombre défini de pantalons, jupes, robes, chemises… à posséder. Ces propositions sont de belles sources d’inspiration pour avoir une idée de quoi peut-être constitué une telle garde-robe. Cependant, son contenu ne correspondra pas forcément exactement à tes besoins. Je te propose aujourd’hui une méthode pas à pas pour te constituer ta garde-robe minimaliste.

garde-robe-capsule-clementine-la-mandarine

1- Trie ta garde-robe actuelle

La première chose, avant de chercher à te constituer une garde-robe minimaliste est de trier ta garde-robe actuelle. On a quasiment toutes des pièces qu’on ne porte pas. Comme ce jean un tout petit peu trop petit, que tu espères porter un jour depuis un an…

Trier mes vêtements me paraît maintenant si simple, mais ça ne l’a pas toujours été. Je te livre dans mon article Vers le minimalisme : le cas difficile des vêtements les astuces que j’utilisais avant pour trier ma penderie. Avant ? Oui, parce qu’aujourd’hui, j’ai une garde-robe minimaliste, et plus besoin de trier. Je me sépare au fur et à mesure des vêtements qui ne me servent pas.

Quelques astuces en plus :

  • si tu as beaucoup de vêtements à trier, n’hésite pas à trier plusieurs fois, à un ou deux mois d’intervalle
  • si tu as du mal à te séparer de certaines pièces que tu ne portes pas, mets les de côté au fond de ton placard
  • tu peux considérer ton tri terminé une fois que tu n’as plus dans ta garde-robe que des pièces que tu aimes beaucoup et porte souvent
  • il est tout à fait possible qu’une fois ton tri terminé, tu n’aies plus assez de vêtements ! On passe alors à la phase suivante.

tri-vetements-clementine-la-mandarine

2- Évaluation des besoins

Pour te constituer une garde-robe minimaliste, dont toutes les pièces te seront utiles, il est important d’évaluer tes besoins, qui vont varier selon différents paramètres, dont principalement :

La région où tu habites

Ma Maman me parle souvent de vêtements “mi-saison”. Chez nous, à Grenoble, il n’y a pas vraiment de mi-saison. C’est l’été ou l’hiver, il fait froid ou chaud. Alors les vêtements de mi-saison, je n’en ai pas besoin. Par contre, j’ai besoin de vêtements d’hiver vraiment chaud, comme par exemple des bottes fourrées et un manteau très chaud. Si nous habitions en Bretagne, nous n’aurions pas les mêmes problématiques.

Selon la météo et les saisons chez toi, tu auras différents besoins. Prends cela en compte lorsque tu listes les vêtements dont tu as besoin, et fais éventuellement des listes de vêtements spécifiques pour certaines saisons.

Le travail que tu fais

Si tu travailles en tailleur tous les jours, tu n’auras pas les mêmes besoins que si tu es peintre, Maman à la maison ou encore guide de haute montagne ! Quelque soit ta profession, tu auras des besoins spécifiques pour tes vêtements : confortables, chics, tout terrain… Réfléchis à ce que tu as besoin de porter au travail, et la fréquence à laquelle tu te changes.

clementine-la-mandarine

Les loisirs que tu as

Selon si tu aimes lire, danser, escalader, jouer du violoncelle, parcourir la montagne en VTT ou visiter des musées, tu n’auras pas besoin des mêmes vêtements. Réfléchis donc à ce dont tu as besoin pour tes loisirs et si tu as des besoins spécifiques pour t’y épanouir.

Quelques astuces supplémentaires :

  • si tu as des loisirs qui salissent les vêtements, comme un sport nature, la peinture ou la menuiserie, lors de ton tri de vêtements, tu peux mettre quelques pièces de côté pour les réserver à cet usage : ainsi, tu n’abîmeras pas le contenu de ta garde-robe minimaliste
  • si tes loisirs demande des vêtements spécifiques, comme la plongée ou l’équitation, pense là aussi à rester minimaliste et à ne garder/acheter que ce dont tu as vraiment besoin
  • pense aussi vêtements multi-fonction autant que possible : et si ton pantalon d’équitation d’hiver, étanche et doublé pouvait aussi servir pour faire des raquettes ? Si, c’est possible – testé et approuvé !

La fréquence des lessives

Si tu fais une lessive par jour, tu n’auras pas besoin d’autant de vêtements que si tu vas à la laverie une fois toutes les deux semaines. Demande-toi à quelle fréquence tu fais tes lessives, pour évaluer la quantité nécessaire dans ta garde-robe idéale. En croisant cette info avec la fréquence à laquelle tu as besoin de laver tes vêtements, tu pourras évaluer le nombre de pièces de chaque type dont tu as besoin.

decorer-une-vieille-machine-a-laver

Ceci est notre machine à laver, que j’ai décorée ☺

3-  Constitution

Combine toutes les informations précédentes, pour trouver, pour chaque type de vêtements, la quantité dont tu as besoin. Par exemple, si tu portes tous les jours des pantalons, que tu les salis modérément et peux les porter 3 jours, et fais la lessive une fois par semaine, il te faudra 3 pantalons :

  • tu en porteras 2 dans la semaine que tu saliras
  • et tu porteras le 3eme pendant que les deux autres seront au sale ou dans la machine à laver.

Si tu doutes, teste toujours avec le nombre inférieur. Tu hésites entre 2 ou 3 chemines ? Commence ta garde-robe minimaliste avec 2 et si vraiment, ce n’est pas assez, tu pourras en acheter une 3ème.

Prends alors une feuille de papier, et note pour chaque type de vêtements la quantité dont tu penses avoir besoin : chaussettes, petites culottes, pantalons, shorts…

liste-garde-robe-capsule-clementine-la-mandarine

4- Test et réévaluation

Une fois que tu as constitué ta liste, compare-la avec ta garde-robe actuelle et note les différences entre les deux. Prévois d’acheter les pièces qu’il te manque, en réfléchissant bien à tes achats de façon à n’avoir que des pièces que tu aimes énormément. Et si, une fois ta liste de garde-robe idéale et minimaliste réalisée, tu te rends compte que tu as gardé encore trop de vêtements ? Et bien, ce n’est pas grave : recommence ton tri ! Si tu as de jolies pièces qui partent, fais-en profiter tes sœurs, tes amies… qui les aime !

Et maintenant, il te reste à passer à l’action. Commence par le point 1, le tri des vêtements. Là, maintenant, tout de suite. Non, pas demain, pas tout à l’heure, pas ce WE, maintenant. Allez, tu as le droit d’aller aux toilettes avant, c’est tout.

Nous verrons prochainement des astuces pour ne pas ré-encombrer ta garde-robe, pour acheter écologique, éthique ce qu’il te manque…

Es-tu minimaliste au niveau des vêtements ? Ou au contraire, as-tu du mal à désencombre ta garde-robe ? S’il te plaît, partage tes astuces et tes questions en commentaires !

☆☆☆ Note : cet article est extrait de l’accompagnement Je deviens plus écolo au quotidien. Dans l’accompagnement, il est associé à une fiche de route pour t’aider à mettre en place les différentes étapes. ☆☆☆

Petits liens qui vont bien pour aller plus loin :
programme-ecolo-particulier-quotidien-clementine-la-mandarine minimalisme-pour-se-simplifier-la-vie-clementine-la-mandarine challenge-vetement-ecolo-bio-clementine-la-mandarine

——————————–

Cet article fait partie du Challenge écologique et créatif de Janvier-Février 2017 : Garde-robe écologique, éthique et minimaliste. Pour ne rien louper des challenges, je t’invite à t’inscrire en haut à droite. Tu recevras en cadeau un mini-challenge écolo de 7 jours.

25 Commentaires

  1. J’ai fait plusieurs tris successifs dans ma garde robe. J’ai donné tous les vêtements en bon état à une association.
    Quel bonheur chaque matin d’ouvrir son armoire, certes bien moins remplie qu’auparavant, mais contenant uniquement des vêtements dans lesquels on se sent bien. Quelle sérénité ! quel gain de temps!

    Réponse
    • Je suis tellement tellement d’accord avec toi ☺ Merci pour ton retour !

  2. Oh qu’elle est belle ta machine à laver ! Ta décoration est très réussie =)
    Pour le moment, j’ai probablement plus de vêtements qu’une garde-robe capsule n’en nécessite. Mais comme ce sont toutes des pièces que j’aime bien, je les conserve jusqu’au bout.
    Concernant le tri, je me retrouve le plus souvent avec des vêtements non-donnables car trop usés (trop vieux, tachés, déformés). Du coup, au lieu de les jeter, je les conserve dans ma pile : “Vêtements de voyage ou pour les sorties de terrain”. Comme nos voyages sont plutôt “nature”, j’ai quelques vieux vêtements que je prends avec et que je ne crains pas d’abîmer lors d’une marche dans un site un peu sauvage. Cela me permet de conserver mes habits du quotidien en bon état :-)
    J’adore aussi ta penderie-branche, je trouve l’idée géniale !

    Réponse
    • un peu dans le mm sens, parfois un vêtements est déchiré, si le tissu est encore ok, ex une robe ) snock (poitrine élastiquée), je m’en fais une jupe, ou je la transforme en vêtement pour ma puce (j’adore coudre).
      j’ne garde pour les travaux jardins, peinture, …
      et puis il y a ceux que j’aimerai vendre mais qui ne partent pas.
      ET ceux que je garde, même trop grand (ai maigri bcq, ou trop petit (ai repris un peu), car ils sont sentimentaux (ex ; la robe que maman m’a payée pour mes examens de fin d’étude 2001 – elle a eu dur, nous étions dans une mauvaise situation €). La robe de communion ou d’été que mamy m’a cousu (j’avais 11ans) = souvenirs souvenirs.
      D’autres que je donne mais j’ai du mal, car ai déjà été “attrapée” je donne à quelqu’un qui dit avoir besoin, et après je retrouve sur le net, ou le cas d’un landau : une future maman demande de l’aide, chicco 1990 ok mais complet nacelle cosy assise … parfait état propre nickel, elle me dit non je veux celle ci !

    • Merci Emilie pour ton retour ! Je garde aussi mes vêtements usés pour des sorties natures, notamment l’été car je n’ai alors pas fait d’achat de vêtements spécifiques. Je m’en sers aussi pour monter à cheval.
      Hélas la penderie-branche n’existe pas (encore). Je l’ai installée provisoirement pour la photo, et j’attends d’avoir fini le tri de notre atelier-chambre pour enfin la mettre en place de façon définitive. Je te remercie en tous cas pour le compliment ☺

  3. J’ai aussi entamé le voyage vers une garde-robe minimaliste l’année dernière. Après un premier gros tri, il y avait certaines pièces dont j’avais du mal à me séparer. Du coup, j’ai mis en place un processus saisonnier. Je garde “en sursis” les pièces que j’hésite à donner, mais si à la fin de la saison à laquelle j’étais sensée pouvoir porter le vêtement, je ne l’ai pas ou peu utilisé, deux possibilités :
    1) je regarde si je peux “l’upcycler” : par ex coudre un autre vêtement pour moi ou mes filles à partir de ce vêtement.
    2) si aucun projet d’upcycling valable ne sort de ma réflexion, je donne.
    Nos armoires et commodes respires bien mieux maintenant.
    Quoique encore un peu moins de repassage ne me déplairait pas ^^

    Réponse
    • Merci Gwen pour ton retour sur ta méthode pour trier tes vêtements ☺
      Pour le repassage, ne peux-tu pas tout simplement ne pas repasser et l’assumer ? Je ne repasse jamais rien, et ma fois, je m’en porte très bien. Je me dois tout de même de préciser que ni mon Amoureux ni moi n’avons à porter des tailleurs/costumes pour aller travailler, ce qui nous permet de faire l’impasse du fer à repasser.

  4. Bonjour,
    Me voilà lancée dans le mini-challenge !! :)
    Pour l’instant çà va, le 1er défi était déjà relevé depuis longtemps ! ouf ! ^^
    Pour la garde-robe idem je suis en pleine réflexion suite à un défi couture lancée par une blogueuse.
    Je vais essayer de me faire une collection capsule, le but est de coudre une pièce par mois. Pour ma part je sais déjà que je ne tiendrai pas le rythme et je n’ai pas envie de me mettre la pression alors çà sera sans doute 6…à voir selon mes besoins !
    Autant dire que ton challenge tombe pile-poil pour déjà commencer un désencombrement ou “upcycling” de toutes les vieilleries que je ne mets plus !!
    En tous les cas j’ai hâte de voir la suite de ton programme ;)
    Merci !!
    A bientôt,
    Elodie.

    Réponse
    • Merci Elodie pour ton retour et ton enthousiasme ! J’espère que le mini-challenge t’a plu et que tu trouveras ici plein d’idée pour ta garde-robe capsule ☺

  5. Je suis vraiment étonnée d’apprendre qu’il n’y a plus de mi-saison à Grenoble et que l’on passe du froid au chaud et du chaud au froid ! J’ai de si beaux souvenirs printaniers d’enfance… j’adorais cette période où l’on pouvait sortir sans manteau, juste avec une jolie veste !
    Je suis donc d’autant plus heureuse d’être installée dans une ville où l’on peut encore profiter des 4 saisons ! :-)

    Réponse
    • Nous ne passons tout de même pas de -10°C à 40°C en 5 jours bien entendu. Mais effectivement, je trouve qu’il fait vite assez chaud pour se passer de veste au printemps, ou alors, lorsque le temps est maussade, un imper ou une veste chaude ne me sont pas de trop. Mais peut-être est-ce parce que je suis frileuse ? En tous cas, je ne ressens pas le besoin d’avoir une veste de mi-saison, comme j’ai pu en avoir lorsque j’habitais encore chez mes parents.

  6. Moi aussi j’ai déjà commencé ce challenge , j’ai emmené a emmaus 4 énormes sacs de fringues sortant tout droit de mon dressing , j’ai presque uniquement gardé ce que je me suis fait sauf les pantalons car ce n’est pas encore mon truc mais cela fait partie de mes projets …j’ai donc 3 jeans dans lesquels je me sens à l’aise mais ils ne sont plus en très bon état , il va falloir que j’en rachète au moins 1 ou 2 mais comme je fais uniquement les brocantes ou emmaus : dur dur !!!
    Mais j’ai hâte de poursuivre avec toi !!

    Réponse
    • Merci pour ton retour et le partage de ton expérience. Je te souhaite une belle réussite dans la couture de tes vêtements, un beau projet ☺

  7. Clémentine,
    le propos du blog et de votre démarche est aussi de développer la bienveillance… et j’ai trouvé que ce post en était empli parce qu’il tient compte des besoins de chacun (on ne s’habille pas de la même façon selon nos métiers et lieux de vie).
    Plutôt que de trier et donner ce que je ne porte pas alors que cela me plaît et me va, je m’engage à reporter tous mes vêtements. En fait, dans mon cas, je pense que c’est par paresse que je ne porte plus certains vêtements. Oui, la flemme de faire tourner les vêtements dont la plupart viennent de friperies ou vide-greniers !
    Mon challenge est peut-être de prendre le temps la veille au soir de choisir le vêtement du lendemain, en faisant attention à tout utiliser ce que j’ai.
    Jusqu’à usure…

    Réponse
    • Je te remercie Claire pour ton commentaire qui me fait chaud au cœur. J’essaie oui, d’être bienveillante, même si ce n’est pas toujours facile et que j’ai des râtés !
      Je suis passée par la même phase que toi, et j’ai tout simplement arrêté d’acheter des vêtements pendant plusieurs années. Depuis, j’ai tout usé – surtout quand c’est des vêtements de friperie, ça va hélas assez vite !!

  8. merci pour tes conseils :) J’ai déjà fait beaucoup de tri dans mon armoire mais je ne suis pas encore arrivée au stade “j’aime toutes mes fringues”, j’ai encore des problèmes avec certains vêtements qui sont “trop beaux pour m’en séparer” ou “trop cher pour jeter” tu vois le genre ! Mais petit à petit j’avance ^^

    Réponse
    • As-tu essayé de revendre ces vêtements trop cher ou trop beau ? Ou de les donner à quelqu’un que tu connais et que tu sais les portera ? Je trouve que ça aide !

  9. Depuis quelques mois j’essaye de réduire les vêtements contenus dans ma garde-robe et comme beaucoup d’entre nous, il y a souvent une bonne raison de les garder.
    J’ai fait un premier tri global cet hiver et vais profiter du changement de saison pour refaire un tri dans les vêtements d’été pour ce faire, je vais mettre les vêtements portés dans une autre armoire et en fin d’été, tout ce qui sera dans la garde robe seront des vêtements non portés que je donnerai d’office

    Réponse
    • Quelle excellente idée ! Au moins, c’est radical et on ne peut plus avoir d’excuses !
      Je fais pareil pour aider Petit Lutin à se séparer de jouets dont il ne sert plus : on les met dans une caisse et si au bout d’un mois il ne les a pas ressorti, c’est qu’il ne s’en sert plus et qu’ils peuvent partir.

  10. Salutations ^^
    C’est une bonne idée de trier sa garde-robe, depuis quelques mois je vis dans une chambre étudiante et les deux-tiers de mes vêtements sont restés chez mes parents… et… j’en ai encore trop ‘^’ donc je pense que je vais le faire et après je donnerai le reste à des amies, la famille ou des associations.
    Mais j’ai un problème avec les t-shirts, chez moi c’est maladif, j’ai tendance à collectionner les t-shirts de conventions, de concerts etc. donc je réfléchis à les prendre en plus grand pour les partager avec mon petit ami c: (et continuer ainsi à exercer ma passion des t-shirts en toute joie et sérénité)

    Réponse
    • Merci pour ton retour ! J’espère que tu as depuis trouvé une solution pour ton addiction aux Tshirts (sans faire déborder l’armoire de ton copain !)

  11. Bonjour,
    Après avoir fait plusieurs fois un tri, j’ai racheté énormément ! En fait, j’aime varier mes tenues. Porter toutes les semaines La même chose, c’est un peu morose… comment faites-vous pour garder si peu ? Et vous en contenter?
    De plus, habitant en Belgique, j’ai besoin de tout : hiver bien chaud, hiver léger, mi-saison, été, et archi-léger pour les vacances dans les îles. + les tenues de fêtes et soirée de gala pour le boulot. Alors au final, c’est vraiment beaucoup. Des astuces pour tendre vers le minimaliste mais sans la monotonie des tenues répétitives ?
    Merci beaucoup.

    Réponse
    • Personnellement, cela ne me dérange pas de porter souvent les vêtements. Je choisis avec soin des vêtements que j’adore, et ainsi, pas de problème. Après, avoir un peu plus, cela peut ne pas être un problème si tout est porté, et cela jusqu’à usure. Il y a aussi le principe des trocs de fringues, qui permet de renouveler les vêtements, sans gâchis puisque l’on est sur un échange.

  12. Bonjour, je découvre ton site et tes différentes propositions correspondent bien à mes démarches actuelles. Tout comme Elodie, j’aime varier mes tenues et les accorder à mon humeur. Pour réussir à combiner l’ensemble il y a quelques années j’ai commencé à faire des trocs fringues avec mes copines, celles de ma sœur, les copines des copines…Au début c’était troc une fringue contre une autre, maintenant c’est voilà ce que je ne porte plus servez-vous. Chacune pioche. Ce qui m’a beaucoup étonnée au départ c’est que le problème de taille n’en est pas toujours un: vive les mailles extensibles! Ainsi une robe pour moi faisait une tunique pour une autre, un top ajusté devenait loose sur une autre morpho!
    Il y a également certains vêtements dont je me suis lassée mais dont j’aime le tissu: je les transforme en un autre vêtement ou en cadeau bébé ou pour faire des lingettes…
    Merci à toi .

    Réponse
    • Merci Ellie pour le partage de tes différentes idées :)) Je n’avais pas pensé à tout cela pour les tailles des vêtements !

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Des arbres !

Zéro déchet

Cartes Postales

Jardinage urbain

Encore un peu de lecture ?