L’hiver, il fait froid, et la saison de cooconer à la maison.

Si j’adore m’emmitoufler dans une couverture, avec un bon thé, et lire sur le canapé, j’ai tout de même besoin de sortir, au moins une fois par jour. Et une sortie dans la nature, c’est encore mieux.

Je reviens avec la suite de ma série d’article Randonner avec des enfants. Je t’ai déjà fait part des mes astuces pour rendre une balade super fun pour de jeunes enfants. Voici maintenant comment rester au chaud, quand il fait froid, voir super froid dehors. Chausse tes bottes d’esquimau et tes moufles de ski, et c’est parti !

hiver-rando-au-chaud-clementine-la-mandarine

1- Le bon moment, au bon endroit

L’hiver, au soleil, les températures basses semblent tout de suite plus supportables. Dès que le soleil se cache, brrrrr ! Les températures chutent rapidement, et l’impression de se transformer en glaçon arrive rapidement. Sortir lorsque le soleil est lui aussi de sortie est le plus judicieux. En plein hiver, prévois les transports de façon à arriver vers 11h sur place, pour repartir entre 15h et 16h.

Si l’été, il est agréable de miser sur les parcours dans les bois, à l’ombre, pour bénéficier de la fraîcheur de la forêt, en hiver, c’est l’inverse. Choisis des parcours ensoleillés et abrités du vent. La plupart des descriptifs de randonnées et balades mentionnent si les parcours sont accessibles l’hiver. Lis aussi le descriptif dans son intégralité, pour découvrir les paysages traversés pendant la randonnée, et en déduire l’ensoleillement. En hiver, les versants Nord ne reçoivent presque pas, voire pas du tout, de soleil, contrairement aux versants Sud, sur lesquels il est bon de se balader.

balade-hiver-famille-clementine-la-mandarine

2- Adapter la durée de la balade

Il y a quelques jours, nous sommes partis explorer une zone montagneuse qui avait été habitée par des hommes préhistoriques, au Magdalénien et à l’Azilien. J’aime beaucoup tout ce qui touche à la préhistoire, et Petit Lutin semble lui aussi fasciné. Nous avons arpenté un plateau calcaire, recouvert d’une forêt de bouleaux et dont le sol était parcouru par des tranchées naturelles creusées par la pluie dans la roche. Un moment totalement hors du temps.

Tellement hors du temps, qu’à 15h30, le soleil bas, et la balade loin d’être finie, j’ai paniqué. Comment rentrer de nuit dans ce dédale de petits chemins tortueux ? J’ai pressé Petit Lutin, qui, fatigué, s’est mis à marcher à une vitesse escargotiesque. Heureusement, super Amoureux a sorti sa cape, et nous a trouvé un raccourci pour rentrer. Petit Lutin sur le dos, nous sommes redescendus de notre plateau avant la nuit.

La morale de l’histoire, c’est qu’en hiver, la nuit tombe vite, et que prévoir des balades longues avec de jeunes enfants, ce n’est pas une bonne idée. Pour pouvoir prendre le temps d’explorer, d’observer la nature, de s’amuser en chemin, nous prévoyons des balades de 2 ou 3h qui durent en fait 4 ou 5h avec les différentes pauses. Avec Petit Lutin qui a 5 ans, même s’il est capable de marcher plus longtemps et de faire plus de dénivelé, c’est ainsi que nous pouvons éviter d’avoir froid et de stresser sur le chemin du retour.

rando-famille-hiver-clementine-la-mandarine

3- Faire des pauses courtes

S’arrêter de marcher, d’explorer, c’est indéniablement se refroidir. Mise sur des pauses courtes, même si elles sont plus fréquentes. Si pour une fois, le repas de midi se fait en 3 étapes à 30 minutes d’intervalles, ce n’est pas grave ! Pense aussi à t’arrêter au soleil autant que possible, tu auras moins froid.

S’il n’y a pas de banc, ou de tables de pic-nic en route, prévois une couverture étanche pour poser au sol. Cela vous évitera la déconvenue d’avoir les fesses humides ! Nous utilisons un tissu récup’ simili-cuir, une nappe plastifiée fait aussi très bien l’affaire. Tu peux aussi acheter de telles couvertures, par exemple ici.

explorer-nature-hiver-clementine-la-mandarine

4- Bien se couvrir

Bien s’habiller est extrêmement important, pour les enfants, et aussi pour les parents. Avoir froid fini toujours par rendre grognon, que l’on soit petit ou grand. Randonner avec des jeunes enfants veut dire marcher plus doucement, faire des pauses fréquentes, explorer, observer… Se maintenir au chaud grâce à l’effort physique n’est donc pas tellement au programme. Se vêtir chaudement est donc indispensable.

Nous nous baladons parfois par des températures en dessous de zéro, et avec le bon équipement, c’est un régal. J’adopte la technique de l’oignon pour nous habiller, Petit Lutin et moi – mon Amoureux étant un être à part, qui doit avoir du sang esquimau et n’a presque jamais froid :

  • une paire de collants : pour moi, ce sont des vieux collants que je ne porte plus avec mes robes, type collants tricotés. Tu peux aussi utiliser des leggings. Pour les Petites Lutines, pioche simplement dans leur garde-robe quotidienne. Pour les Petits Lutins qui n’ont pas forcément de collants, tu peux trouver des sous-vêtement thermiques qui se glissent facilement sous un pantalon.
  • un pantalon chaud : Petit Lutin porte toujours un pantalon doublé en polaire, cousu par une amie. De mon côté, je porte un pantalon de rando épais, type pantalon d’alpinisme. Quand il y a de la neige, nous portons nos pantalons de ski.
  • des chaussettes chaudes : chaussettes de ski, chaussettes thermiques de randonnée hivernales… les magasins de sport proposent de nombreux modèles de chaussettes bien chaudes.
  • des bottes spécial froid : nous avons, Petit Lutin et moi, tous les deux des bottes de neige spécial grand froid – notre modèle ici en version enfants. Ici, le choix du matériel est vraiment crucial : comment apprécier une balade en ayant froid aux pieds tout le long ? Si tu dois faire un choix de qualité, à mon avis, c’est pour les chaussures qu’il est essentiel.

rando-hiver-chaussure-clementine-la-mandarine

  • un débardeur : je porte toujours en première couche un débardeur près du corps, que je glisse dans mes collants. Cette première couche évite les courants d’air !
  • un sous-vêtement thermique : comme pour les jambes, un sous-pull thermique est un must. Un bon sous-pull à col roulé fera aussi l’affaire, tant qu’il est près du corps.
  • un empilement de polaires : je porte ensuite une polaire fine près du corps, puis une ou deux polaires épaisses
  • une veste coupe-vent : sur les polaires, je passe ma veste style Kway respirant de randonnée. S’il fait vraiment très froid, entre la polaire fine et la polaire épaisse, j’intercale un blouson d’été coupe-vent près du corps.
  • des accessoires : un snood, un bonnet, des gants, une écharpe (la mienne fait 3m20 de long, ça me tient tellement au chaud, le cou, mais aussi les épaules et le bas du visage)…

hiver-nature-balade-clementine-la-mandarine

Dans une optique minimaliste, nous ne possédons qu’un seul jeu de vêtements de montagne, mon Amoureux et moi. Nous portons donc nos vêtements techniques, respirants, coupe-vent, lors de nos balades avec Petit Lutin. Comme les efforts physiques sont modérés, le côté technique de ces vêtements est totalement inutile dans ce contexte.

Pour les plus petits, dans leur porte-bébé, tu peux aussi miser sur une couverture de portage pour tenir ton Petit Lutin bien au chaud.

5- Boire et manger chaud

Pour se maintenir au chaud, rien de tel qu’une boisson chaude prise au moment du repas ou à chaque petite pause. Prévois une ou des gourdes thermos d’une contenance adaptée au nombre de personnes (quelques modèles ici et ). Si vous êtes nombreux, deux petites thermos seront mieux qu’une grande. En effet, la chaleur se conserve mieux dans une gourde pleine. Pour Petit Lutin et moi, nous prenons une gourde thermos de 700mL pour nos sorties (ce modèle), et cela nous convient parfaitement. Tu peux par exemple emporter :

  • de la soupe : une soupe bien liquide, que vous pourrez boire directement au goulot
  • du chocolat chaud : il y a des recettes végétales délicieuses. La plus simple : du lait de soja à la vanille et 1 càs de cacao en poudre non sucré par tasse (250-300mL).
  • du thé, des tisanes : Petit Lutin adore le roïbos Elixir des Petits Lutins et de mon côté, le thé vert à la citronnelle.

N’oublie pas de prendre aussi un peu d’eau froide. Nous emportons aussi toujours un verre en inox (ici par exemple). Cela permet à Petit Lutin de boire sa tisane mélangée avec un peu d’eau froide lorsqu’elle est encore trop chaude pour lui dans la gourde.

boire-chaud-rando-hiver-clementine-la-mandarine

Tu peux aussi emporter à manger chaud. Mise alors sur une boite à repas isotherme (quelques modèles ici et ) pour les solides. Le repas devra rester pratique à manger, avec les doigts, ou par tout le monde dans le même plat. Voici quelques idées :

  • des parts de tarte, de pizza
  • des pâtes, de la quinoa, du riz avec de la sauce, à manger à la petite cuillère : l’eau à une bonne capacité calorifique (elle reste chaude longtemps), mise donc sur une sauce généreuse, avec des légumes.
  • des petits pains fourrés : cuis-les juste avant de partir, puis glisse les dans ta boite isotherme.

Pour garder ta boite isotherme au chaud encore plus longtemps, emballe-la dans un tissu épais, une pochette en néoprène, un pull, une chaussette… Place-la dans ton sac à dos à côté de ta gourde isotherme chaude, et loin de ta gourde froide. Tu peux aussi emballer lunch box et gourde dans un sac isotherme, du type sac pour les courses surgelées. Si vous partez à plusieurs, prévoie un sac avec le chaud, et un sac avec le froid. Transporte tout ce qui est chaud dans l’habitacle de ta voiture ou du bus : elle y sera plus au chaud que dans le coffre ou la soute.

balade-hiver-enfant-clementine-la-mandarine

Et toi, comment fais-tu pour rester au chaud lors de tes sorties nature hivernales ? As-tu d’autres astuces ? Celles-ci t’inspirent-elles ? S’il te plaît, partage ton avis en commentaires !

Petits liens qui vont bien pour aller plus loin :