10 bénéfices à vivre minimaliste

Oct 28, 2016 | 8 commentaires

Moins d’objets, plus de vie.

Vraiment ?

Et comment cela se fait-il ? Comment cela se fait-il que l’on vit mieux si l’on a moins d’affaires ? Au premier abord, on pourrait même penser le contraire. Voici mes 10 raisons préférées qui font que j’aime vivre minimaliste et que je trie régulièrement notre appartement.

de-l-aide-pour-desencombrer-ton-appartement-clementine-la-mandarine

1- Moins de rangement

Moins d’objets dans la maison, c’est forcément moins d’objets à ranger. Les placards et armoires sont moins remplis et chaque chose trouve plus facilement sa place. Finis le temps où il me fallait sortir les raquettes à neige, les chaussures de ski, les rollers et la tente pour avoir accès aux luges, le tout dans une armoire où même debout sur une chaise, je ne voyais pas le fond, et donc en recevant sur la tête moitié des objets !

Plus routinier, dans la cuisine, lorsque j’ai besoin de quelque chose, j’y ai accès directement. Il fut un temps où pour trouver le verre doseur, je devais systématiquement vider moitié du placard ! Maintenant, j’ouvre et je le vois tout de suite. Tout comme le mini-hachoir et les gourdes réutilisables de Petit Lutin qu’avant je cherchais au milieu des bols affreux dont nous ne nous servions jamais.

2- Ménage plus rapide

Maintenant, nous avons moins de meubles. Quatre chaises à poser sur la table, un fauteuil à mettre sur le canapé, et hop ! La pièce à vivre est prête à être aspirée et lavée. Petit Lutin adore de ce fait participer, et il n’y a plus de risque qu’il casse quelque chose avec le manche de l’aspirateur trop grand pour lui.

Il y a aussi moins de poussières à épousseter. Nous n’avons plus de meubles, ouverts, où la poussière entre facilement. Il ne nous reste qu’une bibliothèque, où les livres sont souvent consultés et où ils n’ont donc pas le temps de prendre la poussière. Finis les bibelots à épousseter pendant des heures ; un vrai bonheur !

eviter-jeter-nourriture-clementine-la-mandarine

3- Facile de trouver les affaires

Je me souviens de nos placards lorsque nos affaires y tenaient dans une imbrication complexe style tétris en 3D. Pour retrouver quelque chose qui était au fond du placard, c’était super compliqué. Bien entendu, il y avait tellement de choses que l’on ne se souvenait jamais exactement derrière quels objets se trouvait celui que l’on cherchait et nous finissions toujours par vider intégralement le placard avant de trouver ce dont nous avions besoin. C’était source de bien des frustrations et de crises de nerf.

Maintenant, tous les objets sont visibles lorsque l’on ouvre le placard. Comme ça, d’un coup d’oeil, on trouve nos affaires, et c’est très très agréable et facile !

4- Économique

Logique, non ?

Moins d’objets, ça veut dire moins d’achat et aussi moins de panne, de choses à remplacer ou à réparer. Alors forcément, c’est économique !

5- Écologique

Qu’on l’appelle minimalisme ou frugalité, l’idée est la même : créer moins d’objet veut dire dépenser moins de ressources et donc, c’est écologique !

en-accord-avec-tes-valeurs-ecolo-clementine-la-mandarine

6- Esprit libéré

Avant, nous avions un appareil à croque-monsieur et gaufres qui ne nous servaient jamais. Nous n’avions pas trouvé de recettes de croques véganes qui nous plaise et les gaufres cuites dans l’appareil ne nous plaisaient pas. Pourtant, chaque fois que je le voyais, je me sentais coupable de ne pas m’en servir. Alors je refaisais des gaufres, molles et caoutchouteuses ou je tentais une nouvelle recette de croques véganes, qui ne nous plaisait pas.

Nous avons fini par nous séparer de l’appareil. La personne qui l’a pris était ravie de pouvoir le donner à sa mère, qui avait le même qui venait de tomber en panne. Et moi, je me suis sortie de la tête cette obligation ridicule de me servir d’un appareil que je n’appréciais pas.

7- Reposant

Je trouve aussi cela plus reposant d’être dans une pièce minimaliste. J’aime pourtant beaucoup les maisons aux déco bohèmes, avec des tapis, des couvertures, des coussins partout, des décorations ici et là, qui donnent l’impression d’avoir été posées négligemment alors que tout est bien réfléchi.

J’aime beaucoup ce style de déco… chez les autres ! Pour quelques heures, quelques jours.

Pour y vivre, je trouve bien plus reposant une pièce minimaliste, que ce soit dans sa décoration ou dans son ameublement. Sans aller jusqu’à un intérieur spartiate ou austère, la limite étant très personnelle, j’aime évoluer tout en me sentant libre dans notre appartement, grâce à la place disponible et pouvoir laisser s’égarer mon regard et mon esprit sans qu’il soit happé par une multitude de choses.

8- Plus de temps pour faire et être

Moins de temps pour faire le ménage et ranger, moins de temps pour acheter, réparer, remplacer les objets, un esprit plus libre : tout cela m’apporte du temps disponible pour être et faire ce que j’aime vraiment. Jardiner sur le balcon, jouer avec Petit Lutin, me balader dans la nature, voir des amis, lire, dessiner, cuisiner, buller… C’est tout simplement plus de vie !

faire-le-tri-clementine-la-mandarine

9- Plus convivial

Je trouve aussi cela plus convivial. Nous sommes de nature huuum… désordonnée. Comme le rangement est bien plus rapide, nous avons plus de temps pour faire le ménage, et notre appartement est globalement plus propre. Maintenant, nous pouvons plus facilement recevoir des gens chez nous sans rougir de honte devant le bazar ou la crasse dans les pièces ! Bien entendu, on reste nous : ce n’est jamais nickel. Simplement suffisamment propre et rangé pour dire à amis à l’improviste : tu passes à la maison boire un thé ?

C’est aussi plus simple  pour recevoir de jeunes enfants. Ils ont de l’espace pour jouer même si notre appartement est petit. Il n’y a plus de multiples bibelots déco qu’ils n’ont pas le droit de toucher car elles risquent de casser et c’est donc bien plus serein.

10- Montrer qu’être est plus important qu’avoir

Dans la société de consommation dans laquelle nous vivons, Petit Lutin est très souvent tenté par la dernière boite de légo, le bidule-lapin-idiot-inutile-qui-va-traîner-casser dans le distributeur en ville… Si écouter l’envie, dire non, écouter la frustration sont importants, proposer des alternatives “être au lieu d’avoir” me semble tout aussi important.

Et les enfants apprennent par l’exemple. Alors quand Petit Lutin m’entend dire “Ooooh que c’est beau !” et passer mon chemin en suite, il apprend que trouver quelque chose de beau ne veut pas dire forcément “Je dois le posséder”. Et quand nous passons du temps avec lui, il apprend qu’être est plus important qu’avoir.

Et si tu n’es pas encore convaincue que les objets ne sont pas l’essentiel, voici une chanson de Souchon qui le dit de façon plus poétique – redécouverte dans la voiture par Petit Lutin qui pioche dans les CD vieux vieux vieux (le clip est quelque peu étrange !) :

Tu as envie de t’y mettre, et tu souhaites être guidée dans ton premier tri pour ne pas laisser tomber en route ! Sur ce site, deux solutions s’offrent à toi pour t’aider à trier :

En solo, avec un document pdf : un tri complet sur 4 semaines. Intensif, à réaliser seule si tu souhaites par exemple profiter de tes congés, ou d’un déménagement pour trier rapidement et être guidée pas à pas pour ne rien oublier.

En groupe, avec un accompagnement complet : un tri complet de ta maison sur 2 mois, avec un email quotidien et la force du groupe pour te soutenir et t’aider quand c’est difficile. Aidée au quotidien dans ta démarche, tu repars avec un pdf complet à la fin du programme pour recommencer autant de fois que tu le souhaites.

Clique sur les liens pour découvrir la méthode qui te correspond le mieux. A très vite !

8 Commentaires

  1. Coucou Clémentine! Est ce que tu vas à nouveau proposer ce programme dans le futur? Il m’intéresse beaucoup mais en ce moment je crois que je n’arriverais pas à dégager un moment chaque jour pour trier (et surtout pour évacuer ce que j’aurai trié)…

    Réponse
    • Valérie : je pense que oui, le programme sera de nouveau disponible, en 2017, une ou deux fois dans l’année, je ne sais pas encore. J’espère que la prochaine fois tu pourras trouver le temps de participer si tu en as encore besoin ☺

  2. Hello! Je viens de découvrir ton blog, et je relis tous les posts à rebours. J’adooooore! Mais le tri est déjà fait, j’étais bien obligée, Monsieur muté à 6000km, container de déménagement restreins, c’est fou tout ce que j’ai mis sur le trottoir (récupéré par des gens du voisinage d’ailleurs) et donné à des amis et la famille! C’est vrai que la vie est plus simple et plus belle quand elle n’est plus encombrée du superflu… Plus jamais! Bisous!

    Réponse
    • Merci Aline pour ton retour si positif. 6000km ?! Waou, ça doit être le dépaysement total !! Bonne continuation à toi à l’autre bout de la Terre ☺☺

  3. Coucou Clémentine,
    je n’ai pas encore le temps/la niaque pour le tri radical, mais je fais un challenge personnel d’un objet à donner par jour, et j’emmène les 7 -ou plus- choses dans la boîte à dons de mon quartier en portant mes déchets au composteur collectif.
    Ça donne une bonne dynamique de base…

    Réponse
    • Génial cette initiative ! Si cette solution te convient, et te permet de trier à ton rythme, c’est le principal !
      Quelle chance d’avoir une boite à dons près de chez toi, ça simplifie grandement le tri :))) Et le composteur collectif, encore mieux !!

  4. Je me suis intéressée au minimalisme et j’ai même consacré un épisode à ce sujet dans mon émission podcast. Bilan : je me suis débarrassée de 25% de ma garde robe !

    Réponse
    • Merci pour ton retour :)

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Des arbres !

Zéro déchet

Cartes Postales

Jardinage urbain

Encore un peu de lecture ?