Disons le tout de suite : j’ai a-do-ré ce livre !

Isabelle Filliozat est pour moi une référence incontournable de l’éducation bienveillante et de la parentalité positive. J’aime ses ouvrages, car elle reste très pragmatique et réaliste.

Oui, il y a eu et il y aura des erreurs. Oui, c’est possible de les réparer. Non, je ne suis pas une Maman parfaite, et non, ce n’est pas grave.

J’ai adoré la lecture de la partie théorique du livre. Je me suis posée énormément de questions, sur mon vécu d’enfant, sur ma relation avec Petit Lutin. Et j’ai découvert plein de choses. Par exemple, tous les matins, Petit Lutin vient me faire un câlin au lit. Ce moment de douceur avant le levé était trop souvent entâché de râleries de ma part du style “Tu veux bien arrêter de faire le petit asticot ?”.

Et puis, grâce à la lecture du livre, je me suis revue enfant, dans le lit avec ma Maman, apeurée à l’idée de bouger et l’empêcher de se rendormir. J’osais à peine respirer, et rien qu’à l’idée que je ne devais surtout pas bouger, j’avais des démangeaisons partout ! Prendre conscience de ce vécu, qui me gâchait mon moment du matin avec ma Maman m’a permis de comprendre pourquoi je râlais après Petit Lutin.

pas-de-parents-parfaits-mon-avis-clementine-la-mandarine

Depuis, le matin, il a le droit de remuer, sans que je râle. Du coup, il s’est drôlement calmé, et gigote beaucoup moins. Et les matins où il a vraiment la bougeotte, le levé est précédé d’une bataille de chatouilles qui lève tout le monde de bonne humeur !

Les exercices, que j’ai commencé depuis une semaine maintenant sont très stimulants. Je me rends compte que suivant les situations, j’ai des à priori trop ou pas assez valorisants sur mon comportement. Grâce à cette introspection et cette auto-observation, je me rends compte des situations qui sont conflictuelles systématiquement, des comportements automatiques que j’ai. Je me rends aussi mieux compte des choses que je fais comme ma Maman. Parmis elles, je fais alors plus consciemment, et avec plus de plaisir celles qui me plaisent, et je peux plus facilement arrêter de reproduire celles qui me déplaisent.

Bref, je suis ravie de cette lecture ! Je vais continuer à faire les exercices, et je pense même que les refaire régulièrement, à chaque étape de croissance de Petit Lutin est une excellente idée.

Voici aussi le témoignage de deux lectrices :

headerlivre-du-mois

Aurore

Je pense que tout le monde a du se retrouver dans une ou plusieurs des nombreuses situations évoquées dans ce livre. L’auteure nous met face à notre réalité mais elle nous permet de dédramatiser pour penser positif et comprendre que tout ce joue au moment où en prend conscience. Et pour couronner le tout, elle nous offre des solutions. Un très bon livre qui nous ouvre à la compréhension de nos enfants en passant par la nôtre. Merci pour cette découverte.

Julie – Chouettes Moments

Ce livre est un bon condensé des questions qu’on peut se poser lorsqu’on devient parent de la grossesse à l’âge adulte. I. Filliozat nous rassure et grâce aux exercices pratique en fin de livre, on peut approfondir ce qu’on vient d'”apprendre”. Quand on sent que ça va déraper, on peut penser :” est-ce que je dirais / ferais cela à un ami / collègue / conjoint ?” et en général, ça permet de clamer le jeu… J’ai retenu que tout vient de son histoire “Nos blessures guident insconsciemment nos attitudes” (chap2), qu’il faut éviter de juger (jugement = conditionnement , chap 1)mais plutôt entendre ses émotions et celles de ses enfants. Le mot phare pour moi cette année, c’est “oser” et j’ai ressenti comme un écho avec ce livre. “Osons regarder ce qui se passe en nous dans les moments de dérapage” (Chap 2). Si je devais conseiller UN livre d’Isabelle Filliozat, je conseillerais celui-ci. L’ayant déjà lu au tout début de ma prise de conscience, le relire maintenant m’a rappelé plusieurs points et l’exercice de l’enfant intérieur m’a bouleversé et fait du bien. J’ ai encore avancé d’un pas dans la révélation de ma personnalité envers les autres et dans les réflexes conditionnés par mon éducation avec mes enfants. Il reste encore du chemin à parcourir mais rien que d’en prendre conscience et de rectifier le tir immédiatement permet d’être plus sereine ! Je terminerais par une phrase du livre (Chap 3) qui résume à elle-seule ce livre pour moi : “Guérir notre propre histoire nous aide non seulement à aimer nos enfant mais leur rend la liberté d’être eux-même”

As-tu lu ce livre ? As-tu fait les exercices ? T’ont-ils aidé à y voir plus clair dans ta relation avec tes Petits Lutins ? S’il te plaît, partage tes envies en commentaires !

Petits liens qui vont pour aller plus loin :



les-3-facons-les-plus-ecolos-de-lire-clementine-la-mandarine club-de-lecture-écolo-et-bienveillant-clementine-la-mandarine

se-nourrir-lesprit-clementine-la-mandarine