Organisation semaine 4 : les repas

Sep 25, 2015 | 24 commentaires

La nourriture, les frichtis, les repas…

Connais-tu ce syndrome : tu as faim. Tu ouvres un placard, rien qui te plaît, placard suivant, pareil, frigo, pareil. Tu quittes la cuisine pour y revenir trois minutes plus tard, et tu recommences en baissant tes attentes d’un cran. Et ainsi de suite jusqu’à trouver quelque chose à manger.

C’est en quelque sorte la maladie du placard vide. Celle qui dit qu’il faut aller faire les courses, vite. Et arrêter d’acheter tous ces trucs que tu ne cuisines jamais, pour acheter uniquement ceux que tu apprécies.

Pour pallier ce problème, mon Amoureux a mis au point une technique redoutablement efficace. Tant que nous l’utilisons, nous savons quoi manger, quoi ajouter dans le panier des courses, et tout va bien. Dès que nous cessons de l’utiliser, tout devient plus compliqué.

organise-tes-repas-un-quotidien-serein-clementine-la-mandarine

Voici comment opérer :

1- Toutes les semaines, le jour de l’AMAP si tu y vas, liste tes produits frais à consommer, et note les priorités éventuelles.

2- Jette un œil dans les placards, pour avoir en mémoire ce dont tu disposes.

3- Programme un planning de repas qui et permette de consommer tous les produits frais qui ont besoin de l’être. Au fur et à mesure, note les courses que tu as besoin de faire, au marché ou en magasin pour compléter.

C’est tout simple, et très efficace ! Cette méthode nous permet notamment, lorsque nous la respectons :

  • de manger tous les légumes de l’AMAP
  • d’acheter uniquement le nécessaire aux courses, et de gagner en temps et en argent
  • d’éviter la rengaine : On manque quoi ? Je ne sais pas… On fait des pâtes ? Oh, non, pas encore des pâtes !

methode-planning-repas-sans-jeter-clementine-la-mandarine

Cette méthode ne nous empêche pas, bien entendu, de modifier nos plans selon nos envies soudaines, ou des changements. Il nous arrive d’échanger deux repas, d’en modifier un tout en conservant les mêmes produits frais à utiliser…

Pour t’aider à trouver de chouettes idées de plats, j’ai créer sur Pinterest de nombreux tableaux de plats vegan. Ils mènent tous à des recettes de tous les jours, simples, en Français ou en Anglais. Je te joins ici mes favoris, tu peux découvrir les autres sur mon profil Pinterest.

Follow Clémentine la Mandarine’s board Vegan – En chemin vers le végétalisme on Pinterest.

Follow Clémentine la Mandarine’s board Vegan – Burgers, sandwich, wraps… pour manger avec les doigts ! on Pinterest.

Follow Clémentine la Mandarine’s board Vegan – Pâtes, riz… on Pinterest.

Follow Clémentine la Mandarine’s board Vegan – C’est l’hiver on Pinterest.

Et toi, tu fais comment pour éviter le casse-tête des repas ? S’il te plaît, partage tes astuces en commentaires !

Petits liens qui vont bien pour aller plus loin :

oraganisation-zen-clementine-la-mandarine organisation-quotidienne-zen-clementine-la-mandarine

24 Commentaires

  1. En ce moment, l’objectif est de vider mon congélo.
    Il est donc comme un panier au trésor. Je redécouvre son contenu et compose les menus en fonction.
    Les achats ne se font que dans cet objectif : le vider… pour le remplir plus tard !

    Réponse
    • Oh, bel objectif ! Nous avons fait pareil… pour nous en séparer ensuite car nous ne pensions jamais à manger ce qui s’y trouvait.

  2. Bonjour !

    Ça fait un moment que je suis ce blog et je le trouve génial, merci pour toutes ces idées, ces astuces ! Certaines m’ont bien aidée, comme celle sur le rythme de travail par tranche de 25 minutes ! Je suis à la fac et c’est parfait pour travailler à la maison !

    Merci pour toutes ces astuces que vous donnez !
    Bonne continuation
    Luw

    PS ; on dit “Pour pallier ce problème” et non pas “pour parlier à ce problème ” ^^ (il n’y a jamais “à” après “pallier”, comme pour “résoudre”)

    Réponse
    • Oh et bien tu m’apprends quelque chose. Je corrige grâce à toi cette erreur, merci ☺

      Je suis ravie que mes articles t’inspirent. Merci d’avoir pris le temps de me le dire, je suis touchée ♥

  3. J’ai à peu près la même technique , c’est simple et efficace. Quand je termine un légume, je varie avec un autre de saison.
    Sur le frigo au feutre, j’ai fait un tableau avec une colonne par source d’achat( ruche/ marché , biocoop, supérette (si besoin) ou autre) et je liste dessus chaque fois qu’on termine à côté un pour les menus de la semaine , ainsi je sais e que j’ai besoin et j’achetes au fut â mesure chaque fois que possible les quantité nécessaires ni plus ni moins .
    J’ai souvent un jour de la semaine , livre ( le vendredi ) ou c’eSt repas selon les restes qu’on cuisine différemment

    Réponse
    • Merci Cécile pour toutes tes astuces. Nous avons nous aussi plusieurs listes de courses. Cela nous facilite grandement la tâche ☺

  4. J’ai adopté cette méthode il y à quelques mois. C’est top, de plus cela me permet de ne plus acheter des quantités de produits “au cas où” !

    Soucieux de réduire mon empreinte écologique, pour le moment, l’objectif est de vider le congélateur pour s’en séparer ;) alors on fait un mix entre légumes du marché et congel’

    Préparer les menus, nous permet de se répartir les repas à préparer avec mon conjoint et ainsi de savoir quels jours organiser certaines tâches qui demandent plus de temps pour l’un ou pour l’autre. Ce qui est également très pratique.

    Et pour finir, nous avons rangé le maximum de choses en pots de recup’ et fait de jolies étiquettes sur les couvercles (pour s’accorder avec le rangement en tiroirs). Quand un pot est vide, j’ai une paniette sur le plan de travail où je mets le couvercle et ainsi je sais de quels produits secs j’ai besoin pour les prochaines courses ou quand je prépare les menus.

    Réponse
    • Nous avons fait pareil : nous n’avons plus de congélateur. Une belle économie d’électricité, qui se ressent sur la facture ☺
      Merci pour ton idée des couvercles, que je trouve très astucieuse ☺

  5. J’ai le même principe sauf que je suis la seule VG de la maison, donc il faut faire les menus et repas en double…
    Pour les omni chacun propose un ou plusieurs repas pour la semaine suivante pour faire les courses en conséquence. Pour moi, je regarde ce qu’il reste au frigo qui n’a pas été cuisiné dans la semaine est qu’il faut consommer rapidement, ensuite je me base sur le sommaire du livre vegan de Marie Laforêt, par ex jeudi c’est légumineuses et céréales, le samedi c’est quiches, tartes, pizzas et feuilletés etc… et faire les courses en conséquence le jour J.

    Réponse
    • Merci Sandra pour tes astuces.
      A la maison, je suis aussi la seule végé. Par contre, je ne fais qu’un seul menu. Et quand mon Amoureux ou Petit Lutin ont envie d’un oeuf, de fromage… ils le mangent simplement en plus. Et nous cuisinons aussi beaucoup de menus où tout le monde mange la même chose mais différemment. Par exemple, les wraps : nous cuisinons la base commune, avec des légumes, nous ajoutons dans une grande assiettes ces légumes cuits, avec de la salade et autres crudités de saison. Pour plus de consistance, les garçons ajoutent un peu de fromage, voir de la viande, et de mon côté, rien ou alors des protéines de soja par exemple. Ainsi, un seul plat pour tout le monde, mais avec chacun sa variante ☺

  6. à la maison, nous avons essayé des tas de méthodes de ce genre mais ça ne fonctionne pas… notre logement est super mal agencé donc faire la cuisine est une véritable corvée pour nous (enfin à mes yeux c’est une torture de faire la cuisine quelque soit l’endroit de toute façon) du coup nous ne cuisinons quasiment que des “plats-plaisirs” (donc pas équilibrés du tout) ; si quelqu’un ici a d’autres méthodes à proposer, je suis preneuse :)

    Réponse
    • Nous cuisinons aussi énormément de “confort-food”, des plats plaisirs. Nous les avons simplement transformés pour qu’ils deviennent des menus équilibrés : burgers végé au pain complet plein de légumes, wraps eux aussi gorgés de légumes… Ce sont des menus “en kit” : très rapides à confectionnés, il suffit de découpés quelques légumes, en frire un ou deux, et hop, c’est prêt.
      J’espère que cette idée pourra t’aider.

    • l’idée est à creuser… on ne deviendra jamais végétarien donc il faut trouver une astuce pour que la combo plaisir-équilibre se fasse d’une autre façon…

    • Avant d’être végé à la maison, nous cuisinions les mêmes plats, parfois végé, parfois pour les wraps par exemple avec quelques morceaux de poulets. Une escalope de poulet pour 3 : c’est peu de viande mais il y en a quand même.

  7. Haha faudrait que j’essaye mais j’avoue j’ai plusieurs problèmes : 1) je n’arrive pas à avoir suffisamment d’imagination pour trouver des plats 2) je n’arrive pas à respecter les plannings 3) je ne sais pas garder certaines choses longtemps…

    Bref, je suis un peu particulière. Le seul moyen que j’ai trouvé c’est avoir de grosses réserves d’épiceries. Je suis à une amap aussi. Trouver chaque jour un plat, selon mes envies très changeantes et des fois les envies mettent plusieurs jours à se réaliser. Faire les courses vite fait sur le chemin travail maison. C’est une épicerie bio, c’est petit, je connais par cœur, j’y passe pas 107 ans. J’ai pas de soucis de conservations car comme je tends vers le végétalisme… j’ai rien en dehors des légumes qui se périt vite. Il me reste juste à mémoriser ce que j’ai reçu à l’amap. Ce qui est très facile. Dans mon frigo aujourd’hui j’ai un très vieux poivrons, un poivrons frais, deux poireaux, un céleri et une très vieille betterave. J’ai des patates aussi (ah non je les ai mangé hin hin).
    Bref, je galère un peu des fois mais ça va. Je suis dans une lubie banane en ce moment. Des fois j’ai besoin de ma dose. Et faut pas que j’en achète pour la semaine, je suis capable de tout manger d’un coup D:

    J’ai essayé d’anticiper et d’aller dans un grand hypermarché mais j’ai pas acheté de choses constructives, je trouve. Enfin quelques unes. J’ai explosé mon budget, j’ai payé quasi 100€ alors que je vis seule. J’avais aucune idée repas après. Rien n’est perdu c’était pratiquement que de épiceries, rien n’a été jeté et je n’ai pas acheté de produits trop transformés. ça s’est accumulé dans mes placards. Enfin bon, j’utilise quasiment tout ce qu’il y a dans mes placards. Je n’ai quasiment pas d’ingrédients non maîtrisé qui traînent la depuis des années. Le seul point positif : le lait d’avoine bio qui y est bcp moins cher et qui là était en promo. J’ai eu 12L pour 14 soit 1€16 le litre au lieux de 1€97 en épicerie bio ou 1€88 en supermarché.

    Mais je commence à trouver mon rythme et mon fonctionnement. Je suis pas prête à anticiper, j’y arrive pas. Alors je consomme petit à petit dans mon épicerie bio. ça m’aide à gérer mon budget finalement même si c’est plus cher qu’un hypermarché et j’achète que pour le jour même ou le lendemain voir le surlendemain. Le reste du temps je vis avec mes réserves et les légumes de mon amap. Niveau fruits c’est pas top comme organisation, mais à peaufiner. Finalement je dois passer 15 minutes 2 à 3 fois par semaines à l’épicerie du coin, c’est assez rentable niveau temps. Et je n’ai pas à faire ce passage rituel qui prends quinze plombes le week-end. Après j’ai un petit Dia sur le chemin où je peux aller si je veux pas de bio, mais ça me prend le même temps du coup. Mais bon, j’ai tendance à y acheter des produits trop transformés et trop sucrés.

    Hier j’étais trop fière de moi. J’ai eu le courage malgré mon heure d’arrivée tardive de faire une pâte à pizza. J’ai donc fait une pizza à l’aubergine, c’était génial ! :D J’en ai même fait d’avance que j’ai congelé. Je sais pas trop comment je vais gérer la décongelation mais bon on verra plus tard. Faut que j’arrête avec les pizzas, j’en ai mangé une avant-hier, la même mais avec une pâte herta. C’est elle qui m’a motivé à faire ma pâte moi-même. Je n’aurais pas pensé qu’un simple passata de tomate avec de l’origan ferait aussi bien. J’ai ajouté les aubergines en tranches avec un peu d’huile et de sel, du râpé et hop ! La fois d’après je me suis avisé qu’en tranche c’était pas pratique à découper, j’ai fait des cubes. J’ai mis moins d’huile et de sel aussi.

    Voilà je t’ai raconté ma vie ! Haha !

    Réponse
    • Et ben Sabine, tu dois gagner le concours du commentaire le plus long :p
      Nous avons aussi ce problème de garder longtemps certaines choses. Pendant un temps, nous faisions les courses une fois par mois. Au bout de 7 jours, tous nos produits préférés avaient disparus ! Cette façon de fonctionner, avec un menu nous aide à plus tomber dans ce piège. Nous allons maintenant aux courses toutes les semaines.

  8. Chez moi aussi, les pates sont la solution de secours. Sauf que j’ai bien du mal à ne pas m’en servir, parce que la réaction est toujours “Oh oui, encore des pates!” Je suis complétement accro aux pates, et j’ai entrainé mon chéri dans cette habitude familiale. Du coup, on a pris le parti de passer à des repas moitié pates complétes moitié légumes. C’est assez équilibré et pas prise de tete.
    Le dimanche aprés-midi je cuisine quelques heures pour les repas de midi de la semaine et quelques repas du soir (quand je suis courageuse). Cela permet de tester de nouveaux plats et de manger plus de légumes!

    Réponse
    • Chez nous aussi nous faisons des pâtes aux légumes : aux poireaux ou à la courgettes, ce sont nos préférés. Mais j’essaie aussi de manger d’autres céréales et des légumineuses. Cuisiner d’avance effectivement permet d’ajouter de la variété.

  9. Je planifie au mois les menus et en même temps je fais la liste des courses hebdomadaires. Beaucoup moins de temps perdu et de gaspillage. Et bien sûr cela reste souple

    Réponse
    • Au mois ! Waou, quelle organisation !

  10. depuis un moment j’essaie de fonctionner de cette façon, en regardant ce que j’ai dans le placard et en listant les plats dont on a envie, et en établissant des menus en fonction. Mais ca necessite encore quelques ajustements car pour l’instant ca part souvent en ‘live’ :
    1/Il faut que je fasse un classeur regroupant toutes les recettes qu’on aime, qu’elles soient familiales ou qu’elles viennent de pinterest/livres,…
    pour aller + vite dans les choix de menus et arrêter de faire tjs la même chose
    2/ faire les courses + souvent car je les faisais toutes les 2-3semaines (avec du surgelé) mais effectivement ici aussi les produits préférés étaient engloutis trop rapidement…
    3/ mieux choisir mes recettes ou mieux m’organiser pour tenir le planning malgré les soirs de flemme…
    et surtout, tenir dans la durée !!!!! mon + gros point faible….

    donc à l’issue de cette série je vais faire 2 classeurs, 1 pour les recettes de cuisine et 1 pour le reste : planning, dépenses/budget, todo list,…. merci de vos articles sur le sujet !

    Réponse
    • Je suis ravie que ces articles t’aient inspirée, et je te souhaite de tout coeur de tenir dans la durée !!

  11. Coucou !
    J’ai reçu les plannings de repas et les listings des restes et de courses avec le chalenge ….
    Une petite astuce : nous avons colorié les supports puis plastifié puis recouvert les parties où l’on note de papier venilla blanc. Et hop un document imprimé une seule fois et réutilisable à l’infini avec un feutre effaçable ! Moins d’impression et moins de papier … Le côté plastifié permet de lui passer un petit coup d’éponge en faisant le ménage et qu’il ne s’abîme pas 😊

    Réponse
    • Je me demande souvent si cela est vraiment écologique – c’est réellement un questionnement.
      On compare d’un côté une feuille de papier plastifié sur laquelle tu écris avec un feutre en plastique plein de produits chimiques avec une impression qui peut être faite sur du papier brouillon et l’écriture qui peut être faite avec un crayon de papier écolo. Du coup, sincèrement, je ne sais pas ce qui est le plus écolo…

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Des arbres !

Zéro déchet

Cartes Postales

Jardinage urbain

Encore un peu de lecture ?