Qu’est-ce que l’écologie ?

Personnellement, je le vois comme un respect de la nature, du vivant, des écosystèmes.

Je pense, et peut-être suis-je naïve, que si la nature est respectée, elle n’a plus besoin d’être protégée. Je ne parle pas ici d’un respect imposé par la crainte, mais d’un respect profond, sincère, bienveillant. 

Le respect imposé par la crainte est celui qui nous fait ralentir dans les zones limitées à 30 km/h car nous savons que des policiers y sont souvent cachés. Le respect sincère est celui qui nous fait choisir de rouler à 30km/h car nous savons que des enfants jouent, des passants font leurs courses, les chiens du chenil sont promenés près de cette zone, et qu’il nous est important de veiller à leur sécurité.

De même, un respect profond pour la nature nous fera réfléchir sincèrement à nos actions, sur le long terme, en globalité. Par exemple, manger local et bio parce que c’est bon pour la santé mais aussi parce que cela respecte les agriculteurs et la nature.

La promesse de partir à l'aventure une fois par semaine

Cependant, pour respecter les autres humains, les animaux, la nature, je crois intimement qu’il faut commencer par se respecter soi-même. Et pour ce respecter soi-même, je pense qu’il est nécessaire d’écouter ses émotions, de les accepter.

Mais comment, en tant qu’adulte, écouter et accepter ses émotions si enfant cette aptitude ne nous a pas été enseigner, montrer ?

Accompagner les enfants avec bienveillance serait donc une solution. Leur permettre de s’épanouir en reconnaissant leurs émotions, en les acceptant, en les utilisant comme le merveilleux cadeaux qu’elles sont en fera, je pense, des adultes se respectant et respectant les autres, le vivant, la planète, naturellement.

En tant qu’adultes, nous n’avons pas forcément reçu un tel accompagnement enfant. Mais tout n’est pas perdu : nous pouvons nous essayer à l’écoute de nos émotions, pratiquer la communication non violente, et si besoin, nous faire aider par des groupes de soutient, des professionnels bienveillants, ou suivre des stages. Et alors, une fois le monde de nos émotions ouvert, nous pourrons connaître nos vraies valeurs, découvrir notre bienveillance, envers nous-même, envers les autres et envers la nature.

Commencer la méditation : bilan un mois après

Finalement, je crois que tout est lié. Écouter et accepter nos émotions nous permet de faire des choix honnêtes envers nous-même, et de nous respecter. Nous sommes alors sereines, vraies et nous pouvons montrer de la bienveillance envers les autres, envers la nature car nous faisons des choix en fonction de nos vraies valeurs. Et, j’en suis persuadées, elles sont profondément bienveillante chez tous les êtres humains.

Ainsi, si nous écoutons nos émotions, nous ne ferons jamais quelque chose qui nous fasse nuire à autrui ou la planète consciemment et nous œuvrons donc pour un monde meilleur, en respectant les hommes, les animaux, la nature, la planète dans son ensemble.

Et toi, que penses-tu de tout cela ? Tout cela te semble t’il naïf ou toi aussi crois-tu que la nature profonde de l’Humain est belle ? S’il te plaît, partage ton avis en commentaires !

Petits liens qui vont pour aller plus loin :

education-bienveillante-clementine-la-mandarine challenge-education-bienveillante-communication-non-violente-clementine-la-mandarine communication-non-violente-clementine-la-mandarine