Mois de Novembre cette année.

Un soir, nous recevons un message de la directrice de l’école de Petit Lutin pour nous raconter qu’il a déclaré plein de confiance, devant toute sa classe, “Moi, je sais que le Père Noël n’existe pas pour du vrai.

Petit Lutin a 3 ans et demi et il n’a jamais cru au Père Noël. J’en suis absolument ravie.

pourquoi Petit Lutin n'a jamais cru au Père Noël

Alors les défenseurs du Père Noël me diront ‘Et la magie de Noël ?’

La magie de Noël est, je pense, bien présente chez nous. Nous passons une journée tous ensemble, dans la nature. Cette année, sur demande de Petit Lutin, nous irons faire de la luge le 25 Décembre. Nous glisserons tous les 3 sur la pente. Nous partagerons ce moment, qui sera convivial et chaleureux. Nous nous préparons aussi discrètement des cadeaux, que nous réalisons nous-même. La magie commence donc dès maintenant, avec le partage des activités de fabrication.

‘D’accord. Mais l’histoire du Père Noël, ça développe leur imagination.’

Je ne vois pas comment, comme le souligne Maria Montessori, le fait d’inventer une histoire en tant qu’adulte développe l’imagination de l’enfant. Sa crédulité, oui. Mais pas son imagination. Par contre, inventer ensemble des aventures rocambolesques qui arrivent au Père Noël, c’est très rigolo. Lorsque Petit Lutin y apporte sa touche personnelle, il développe effectivement son imagination.

pourquoi Petit Lutin n'a jamais cru au Père Noël

‘Admettons, mais tu lui fais perdre son innocence.’

Je ne développe pas sa crédulité, sa naïveté, d’accord. Je ne lui fais pas croire qu’un bonhomme rouge, toujours de bonne humeur, est capable de livrer des cadeaux à tous les enfants du monde, alors que pour Noël, certains n’auront même pas à manger.

Je ne pense pas que l’on doive protéger les enfants du monde cruel qui les entoure. Il est au contraire de notre devoir de leur fournir les capacités de le rendre meilleur. Je pense que cela passe par un accompagnement bienveillant et sincère.

Je ne souhaite pas lui cacher que dans certains pays, les enfants ont faim, froid, peur ni que certains jouets sont fabriqués par des enfants, des travailleurs exploités. Il a toutefois le droit d’en avoir envie. Alors ensemble, nous cherchons une autre solution ou nous faisons une concession, en toute conscience. Il ne s’agit pas de lui faire un exposé des horreurs qui se passent partout dans le monde tous les soirs. Simplement, de ne pas lui mentir lorsqu’un de ces sujets vient à être abordé. Et d’écouter attentivement les solutions qu’il propose, à son échelle.

La promesse de partir à l'aventure une fois par semaine

Je souhaite par contre montrer à Petit Lutin qu’il est possible d’agir autrement. Il connaît les AMAP, le marché de producteurs et sait ce qu’il se cache derrière ce qu’il mange. Petit Lutin reçoit ses vêtements de différents enfants et les donne lorsqu’ils sont trop petits. Il se déplace en bus, en vélo…

Je souhaite à travers cette démarche lui montrer qu’aussi petit que nous sommes, nos actes comptent pour transformer le monde.

A toutes ces raisons, vient aussi se greffer une raison écologique. Je pense que le Père Noël, tel qu’il est dépeint aujourd’hui aux enfants, n’est pas écolo. Je trouve qu’il incarne la société de consommation dans tous ses excès. Il demande des listes de cadeaux illustrés de découpages de catalogues de jouets. Il est capable de distribuer des montagnes de cadeaux sur toute la terre en 24h. Il fait travailler des Lutins dans un atelier toute l’année.

Question sobriété heureuse, nous sommes bien loin du minimalisme. Le Père Noël, tel que je le vois présenté à la télé ou dans les magazines ne met pas l’accent sur les cadeaux expérience. Il ne prône que le matérialisme. Nous nous efforçons d’expliquer et de montrer à Petit Lutin que les biens matériels ne sont pas ce qui rend heureux. Nous cherchons à partager du temps de qualité avec lui. Désolée Père Noël, mais tu es actuellement incompatible avec ma vision de la sobriété heureuse !

Minimalisme et enfant : astuces pour concilier les deux

Et puis, le Père Noël incarne un maître chanteur. Partout, il est décrit comme omniscient, sait si l’enfant a été sage, a bien mangé ses épinards, et travaillé à l’école. On se retrouve donc en présence d’un mensonge doublé d’un chantage, et cela m’effraie. Même si je ne pratique pas personnellement le chantage au Père Noël, il me semble présent dans l’histoire même qui l’accompagne.

Je n’ai pas envie que Petit Lutin exécute aveuglément tout ce que je lui demande juste parce que dans un mois, il a peur de ne pas avoir de cadeaux. J’aime qu’il remette en question, qu’il négocie, qu’il demande pourquoi. J’aime qu’il accepte -ou non !- en toute conscience. C’est épuisant, en tant que parent, mais c’est pour moi le considérer comme une personne à part entière, qui a des envies, des besoins.

J’apprécie aussi le fait qu’il sache d’où viennent les cadeaux. Il téléphone ainsi aux personnes pour les remercier et leur raconte comment il s’est approprié son nouveau jouet. Il demande à ce qu’on le prenne en photo pour les envoyer par mail. Et chaque fois qu’il se balade en draisienne, il pense à sa Mémé qui lui a offert.

Finalement, je vois le Père Noël comme un reflet de notre société. On fait croire, on se fait croire bien des choses, pour éviter de trop souffrir en faisant face aux horreurs pour lesquels nous avons l’impression de ne rien pouvoir faire. Je ne regarde pas comment est fait le fois gras, comment est fabriqué mon téléphone portable, ce que crache ma voiture.

En parler avec Petit Lutin est aussi une manière pour moi d’éviter de faire l’autruche, et de développer ma propre conscience du monde qui m’entoure, et d’y agir de façon à le faire évoluer, à mon échelle, vers ce qui me semble être plus juste, plus beau.

Je ne cherche bien entendu pas, par cet article, à te pointer du doigt si tu as fait le choix de dire à tes enfants que le Père Noël existe. Tout ceci n’est que mon point de vue personnel. Je suis au contraire très curieuse de savoir comment tu vois les choses, et quel est ton point de vue sur cette question. Il y a certainement des aspects auxquels je n’ai pas pensé !

Parce que j’ai été trop souvent blessée par des commentaires d’injures sous cet article, j’ai décidé de me protéger et d’en bloquer les commentaires. Je te remercie pour ta compréhension.

Edit 08/12 pour éviter de me répéter dans les commentaires : Nous n’avons jamais dit crument à Petit Lutin que le Père Noël n’existe pas, il l’a compris tout seul. Nous ne lui avons simplement jamais dit qu’il existe.

Petits liens qui vont bien pour aller plus loin :

10 idées d'activités simples pour un Noël chaleureux Articles pour un Noël convivial, chaleureux et écologique