8 questions à se poser pour désencombrer efficacement

Oct 1, 2014 | 50 commentaires

Octobre.

Les jours raccourcissent, l’automne est bien là, on ne peut plus faire semblant d’être encore en été. Nous allons passer plus de temps à l’intérieur de nos maisons. C’est le bon moment pour les rendre agréables, pratiques et fonctionnelles à vivre, pour passer un ensuite un bel hiver dans ce cocon douillet.

Alors, ensemble, on va se simplifier la vie en diminuant nos possessions et nos déchets.

Faire de ton logement un cocon douillet

Seulement, ce n’est pas forcément facile de faire le grand tri. Quoi garder, de quoi se séparer sans regrets ?

Voici 8 questions à te poser lorsque tu as un doute. Ces questions sont le fruit de ma propre expérience, mixée avec les questions du livre Zéro Déchet de Béa Johnson.

1- Est-ce que c’est cassé ? Est-ce que je peux le réparer ?

Si ton objet ne fonctionne plus, mais que tu le penses réparable, tu peux aller dans un Repair Café pour essayer de le réparer. Il te reste à te poser la question : “Est-ce que cela fait longtemps qu’il est panne ? Est-ce que je pense le réparer rapidement ?” Sois honnête avec toi-même : si ton grille pain est en panne depuis 3 mois et que tu t’en passes très bien, tu peux t’en séparer.

2- Est-ce que tu t’en sers ?

Continues à être honnête ! N’utilises pas un objet la vieille juste pour te donner le droit de le garder en bonne conscience. Demande-toi depuis combien de temps tu n’as pas sortie ton appareil à raclette, et combien de fois par an en moyenne tu l’utilises. Peut-être que pour seulement 2 utilisations par an, tu pourras emprunter celui de ta Maman ? Quand j’ai un doute, je mets un post-il avec la date du jour sur l’objet. Et je ne change cette date que lorsque je m’en sers. Souvent, cela me décide à me séparer de l’objet en question !

3- Est-ce que tu en as plusieurs ? Est-ce qu’un autre objet peut remplir cette fonction en plus de la sienne ?

8 questions à se poser pour désencombrer efficacement

Par exemple, en ce moment, à la maison, nous avons un couteau économe et deux épluche-légumes. Je les ai gardé tous les trois car : il y a l’épluche-légume tout en métal que j’aime beaucoup, même si sa lame est rouillée, celui avec le manche en plastique ne peut pas remplacer le premier car il est un peu cassé et j’ai peur qu’il nous lâche. Et puis, on garde un économe car ma Maman m’a dit “Les économes, c’est le plus pratique.” Nous ne nous en servons jamais, mais si ma Maman dit que c’est mieux, alors il faut qu’on le garde…

Voilà le genre de piège dans lequel il est bien facile de tomber pour s’excuser de garder tout un tas de choses inutiles ! Finalement, grâce à cette question, j’ai mis la bonne lame de l’épluche-légume cassé à la place de celle qui était rouillée, et j’ai mis mon économe dans le bac “à donner”. Quand ma Maman viendra, elle n’épluchera pas les carottes. A la place, elle pourra jouer avec Petit Lutin.

4- Est-ce que c’est dangereux pour ta santé ?

Cette crème dont tu ne mets jamais car elle contient trop d’ingrédients que n’arrivent pas à prononcer, ta vieille poêle en téflon d’étudiante… C’est le moment de te libérer de tous ces objets qui peuvent avoir un effet néfaste sur toi ou tes proches. Nous verrons au fil du mois comment les remplacer par des solutions saines et souvent moins onéreuses.

5- Est-ce que tu aimerais avoir cette place disponible pour autre chose ?

Nous manquons souvent, quelque soit la taille de notre habitation, de place dans les placards. Alors, on y range façon Tétris nos affaires et c’est un vrai calvaire pour les en sortir. Tu sais, par exemple, les 20 romans que tu gardes depuis le collège et le lycée, que tu es sure que tu vas relire. Tu penses vraiment que c’est une bonne idée de prendre toute cette place sur ta bibliothèque pour eux ? Ils seraient pourtant bien mieux chez un libraire qui vend des livres d’occasion ou dans une bibliothèque municipale. A la place, tu pourras mettre une jolie plante verte !

moins d'objets, plus de vie

6- Est-ce que ça prend trop de temps à entretenir ?

Demande toi si tous ces objets sensé te simplifier la vie ne te prennent pas énormément de temps d’entretien. Ton robot de cuisine, qu’il faut sortir, monter, utiliser, laver, pour finalement batailler pour le faire tenir dans le placard. Honnêtement, une râpe manuelle, ce serait plus rapide non ?

7- Est-ce que tu te sens obligée de le garder ?

Parce que c’est un cadeau. Ou parce que tu l’as payé cher. Ou parce que tout le monde en a un. On garde parfois des choses parce qu’on sent coupable de les éliminer. Comme cet affreux Tshirt jaune qu’on t’a offert. Ou ce bibelot ridicule remisé au fond d’un placard. Halte à la culpabilité : c’est toi qui vit dans ta maison, toi qui doit supporter ce qu’elle contient. Tu as donc le droit de choisir ce que tu gardes ou non. Si on te le reproche, remercie la personne pour son présent et explique avec diplomatie que tu as envie de te simplifier la vie pour être vraiment heureuse.

8- Est-ce que c’est réutilisable ?

Si ce n’est pas le cas, dans l’idée de réduire les déchets, demande toi si tu ne peux pas offrir cet objet à quelqu’un qui de toute façon se l’achèterait puis le remplacer par une solution durable. Par exemple, offre les lingettes bébé à ta cousine qui en consomme pour sa fille, et découpe une vieille serviette éponge pour te créer des lingettes lavables.

Aller, on récapitule avec une jolie image à partager sur tes réseaux sociaux préférés :

8 questions à se poser pour désencombrer efficacement

Il te reste un doute à propos d’un objet ? Range le à la cave, chez ta Maman ou dans le grenier de ta meilleure amie. Note dans ton agenda, dans un mois, de te poser la question “Est-ce que cet objet m’a manqué ? Suis-je allée le chercher alors qu’il se trouvait loin ?”. Tu sauras si tu peux t’en séparer ou non.

Dans un prochain article, nous verrons que faire de tous ces objets dont tu vas te séparer. Et puis, ensemble, pièce par pièce, on va désencombrer !

Tu vois d’autres choses à ajouter ? S’il te plaît, donne ton avis en commentaires !

Petits liens qui vont bien pour aller plus loin :

4-semaines-pour-epurer-ta-maison-clementine-la-mandarine le-tri-par-le-vide-pour-moins-d-oppression-clementine-la-mandarine

 

50 Commentaires

  1. Chouette ! chouette ! chouette ! Je vais m’inscrire sur le challenge. J’ai déjà bien désencombré la maison et à plusieurs reprises, je fais d’ailleurs une piqûre de rappel une à deux fois par an mais je pense pouvoir encore progresser, et puis l’automne, c’est le bon moment pour se délester de ce qui n’est pas essentiel non ?

    Réponse
    • Merci Christine pour ton retour !
      Le plus difficile semble être de ne pas se ré-encombrer. Ce sera le thème de la fin du challenge.

  2. Ho que oui! ma maison à bien besoin d’être aérée, désencombrée…
    C’est fou tout ce que l’on peut garder, en tout cas dans ma famille. Je pense que l’on a le gêne de la conservation (ma grand-mère et mon arrière grand mère avaient toutes 2 connue la guerre, et elles conservaient Tout, je dis bien Tout avec un grand T bref, ma maman à prit le même travers, et je ne suis pas loin de l’avoir même si je lutte.
    J’ai déjà fait beaucoup de tri dans les vêtements (tout tien dans 1 placard) mais pour le reste….
    La preuve en ai que nous avons emménagé il y a presque 8 ans maintenant, et que certains cartons sont toujours au garage! Je sais que si je les ouvre, je ne voudrais rien jeter, et pourtant cela fait 8 ans qu’ils sont là à attendre. Mais j’ai peur de les jeter comme ça au risque de perdre une photo importante ou un souvenir égaré… :/
    J’ai peur d’être incurrable! :(

    Réponse
    • Ah ah ma Mémé aussi garde TOUT. Comme je te comprends. J’ai le souvenir d’un voyage en voiture, enfant avec elle. Il avait fallu pousser des cagettes pleines de prospectus pour me faire une place, et le tableau de bord était à moitié caché par un carton de sirop contre la toux (vide).
      C’est dire si question génétique, j’ai du travail comme toi ! Bon courage ☺

  3. J’essai tous les jours de simplifier, réduire… et ça prend du temps mais ça en vaut la peine !
    Tiens hier j’ai mis en ligne sur donnons.org un tapis dont je me servais plus et il y a déjà 2 personnes intéressées, ça va désecombrer un peu mon garage… bon il y a du boulot encore…

    Réponse
    • Merci Aude pour ton retour, et bon désencombrage – que j’espère efficace si tu es adeptes des vides greniers ;-)

    • Euh oui j’adore les vide grenier mais j’y vais en tant qu’acheteuse… mais je me retiens (c’est surtout pour les vêtements enfants et jouets)

  4. Depuis que je me suis inscrite à ce challenge, j’ai naturellement mis au rebut (à donner) :
    *4 livres sur la pâte à sel (dont j’ai horreur) que j’avais pris à une amie pour lui faire plaisir -en me disant ça pourrait servir pour une autre pâte !-jamais servi.
    *une centrifugeuse acquise par mon SEL-jamais servi.
    *des revues-(recyclage).
    *des aliments-qui traînent depuis depuis des siècles dans mes étagères (tisanes de 15ans éventées…) : au compost.

    Mais il y a un boulot énorme : comme vous , je suis issue de parents qui gardaient tout, et achetait beaucoup pour peu que ça soit pas cher ! Et c’est dur de ne pas ressembler à ses parents !

    Réponse
    • Oh oui ! on apprend par mimétisme enfant, et adulte, c’est difficile de sortir de cet apprentissage ! C’est pour cela qu’un challenge, en se motivant toutes les unes les autres me semble une bonne idée ☺
      Bon courage à toi pour la suite de ce super début !

  5. Ton challenge tombe à pic ! Je me suis donnée un an pour désencombrer mon appartement dans l’attente (ou plutôt l’espoir) de déménager l’été prochain avec un minimum de choses !
    Il y a du boulot, j’ai le syndrome “ça pourrait servir… je ne sais pas encore à quoi, mais ça pourrait…”
    ;-)

    Réponse
    • Je crois que ton syndrome est très commun Anne-Laure ! Ces questions sont justement là pour essayer de s’en départir. Et l’astuce à la fin de l’article aide beaucoup aussi je trouve.

  6. Pour moi qui suis une “gardeuse” maladive, cet article va, je l’espère, m’aider (j’ai au moins 10 épluches légumes ;))

    Réponse
    • Hihihi 10 ! Choisis ton préféré et donne les autres. C’est la rentrée, il y a plein d’étudiants qui cherchent de la vaisselle ;-)

  7. Nos parents et nos grand parents gardaient Tout… mais ils ont connu la guerre.
    Pour nous séparer “en douceur” des souvenirs que l’on ne veut pas oublier/perdre et surtout transmettre à nos enfants: prenez-les en photos! Faites un bel album de toutes ces objets (même les plus insolites si pour vous ils sont importants), ces lieux qui vous sont chers.
    Vous gagnerez de la place et une vie plus légère tout en gardant quand même des traces du passé.
    A vos APN :-)

    Réponse
    • Merci pour cette idée Caroline ! C’est vrai que ça permet de garder un souvenir à moindre place.

    • Excellente l’idée de prendre les souvenirs en photo.
      Je vais la mettre en pratique.
      Je ne raconte pas les parents et les grands-parents, la guerre, etc…
      Ça ne ferait qu’une de plus.

  8. J’avais adoré le livre de Béa Johnson et déjà fait bien évolué mon intérieur après sa lecture même si il y aurait encore beaucoup à faire, ce petit rappel fait du bien.
    À noter que quand on emménage en couple il y a souvent des choses en double, c’est ce qui s’est passé avec le mixer à soupe, j’ai donné le mien à Emmaus en me disant que celui de mon chéri serait plus solide, résultat ce traitre (le mixeur, pas le chéri) nous a lâché qq jours après. :( Ce sont des choses qui arrivent !
    Merci en tout cas pour les astuces.
    Une autre Clémentine.

    Réponse
    • Merci Clémentine pour ton retour. Oui, c’est parfois un peu la loterie lorsque l’on doit choisir entre deux fois le même objet.
      Bonne continuation de désencombrement-zéro déchet à toi ☺

  9. Ca fait des mois que je me dis qu’il faut que je fasse du tri, alors je compte sur ce challenge pour me motiver, mais ce n’est pas facile. Moi aussi, j’ai des parents qui garde tout. Et je suis un peu comme eux. Je garde pas mal de vêtements qui ne servent plus dans l’idée aussi de les recycler, mais je n’ai pas trop le temps. Mais je n’aime pas l’idée de me séparer de quelque chose si finalement, plus tard, je me rend compte que cela aurait servi…
    J’ai lu le livre de Béa Johnson. J’admire son courage. Autant pour le désencombrement, je me dis qu’on peux y arriver aussi, autant pour sa façon de faire les courses, je suis très dubitative : je ne me vois pas arriver avec un tas de bocaux en verre et demander aux commerçants de me servir du vrac dedans…surtout que beaucoup de chose n’existe pas en vrac chez nous….Ou alors, il doit falloir faire des km….Et pour arriver à faire ce qu’elle fait, il faut que tous les membres de la famille s’y mette, et là, je crois que chez moi, c’est peine perdue. Y’a qu’à voir la réaction, quand j’ai mis en place le lombricomposteur…

    Merci beaucoup pour ton initiative, Clémentine!

    Réponse
    • Bon courage à toi Linette !
      J’ai déjà effectué deux fois de grands tris chez moi, et je n’ai jamais regretté ce que j’ai pu donner/vendre/jeter. Une fois, j’ai racheté un appareil similaire à celui que j’avais donné (un mixer sur pied, du type de ceux pour faire des smoothies) mais j’en avais donné un en plastique pour m’en racheter un en verre : j’aurai donc de toute façon fait le changement. Ceci dit, je comprends tout à fait cette peur, qu’il m’arrive encore d’avoir. Je fais alors le test mentionné en bas de l’article en mettant l’objet hors de porté pendant un mois.
      Pour les bocaux, tout dépend de où tu fais les courses. Sur le marché de producteur où nous nous approvisionnons, cette démarche est très reçue. Mine de rien, ils font ainsi des économies ! Et ce sont aussi des personnes engagées écologiquement, à qui la démarche parle.
      Quant au vrac, effectivement, ce n’est pas toujours facile d’en trouver… Et nous aussi, nous avons du mal à tout obtenir sous cette forme.
      Et pour motiver ta famille, quoi de mieux que de lui montrer l’exemple ? Mon amoureux aussi est souvent dubitatif à chaque fois que je lui parle d’un tel projet. Mais finalement, une fois qu’il le voit en action, si ça fonctionne, il change d’avis ☺ Ceci dit, je comprends tes craintes car c’est une démarche longue et parfois difficile et que le soutien de ses proches est très appréciable.
      Merci pour ton témoignage ☺♥

  10. salut, super les 8 question en plus ça m’aide à me les poser et c’est plus facile de faire le tri merci.

    Réponse
    • Merci Zahra, je suis ravie que ça t’aider ☺

  11. Bel article clémentine! Je triche un peu car j’ai commencé mon désencombrement depuis un mois! Mais je n’ai pas totalement convaincu ma moitié! Gros challenge!
    En tout cas l’expérience montre que non la machine a expresso n’est pas indispensable surtout quand on boit du thé! (Déclinable pour la plancha, la fondue, le presse agrumes…) Et qu’un dressing qui déborde ne vous assure pas d’être bien habillée! :) et que oui avoir des étagères vides ça fait un bien fou! bon courage pour celles qui commencent.

    Réponse
    • merci Cécile pour le partage de ton expérience ☺
      Pour moi aussi, j’ai eu du mal à convaincre mon Amoureux de nous lancer dans l’aventure. Maintenant, il nous reste à convaincre Petit Lutin, et ça, c’est pas facile non plus !
      Bravo à toi pour ton désencombrement, et bon courage pour la suite.

  12. Merci Clémentine pour ce Challenge,
    Depuis quelques années je désencombre, par couches comme un oignon, cela me prend comme une crise urgente, je ne supporte plus le bazar, et je sens que c’est ce qui m’empêche d’avancer… Mais les habitudes ne sont pas faciles à perdre. En pleine reconversion je n’ai plus de salaire et donc peur de manquer!!! du coup il je garde tous les bocaux pour conserver sans plastique mes restes, au congel, et mes aliments secs, résultats, mes placards débordent. Et comme je crée beaucoup mais uniquement à partir de récup, j’ai encore peur de manquer de matière première, ma penderie tend vers le minimalisme mais faut pas regarder du côté des vêtements à recycler en patchwork, doudous et compagnie… là c’est l’accumulation totale…
    Et le pire c’est la famille autour, qui te regarde choquée comme une sans cœur quand tu explique ton besoin de simplifier ta vie…
    Alors oui, j’ai besoin d’aide pour re-booster ma motivation. Merci encore !

    Réponse
    • Oui, c’est vrai que c’est compliqué d’expliquer cette démarche à son entourage sans le vexer. Certaines personnes sont tellement loin de cet état esprit, ou tellement ancrée dans les conventions “ça ne se fait pas de se débarrasser d’un cadeau” ou “ça ne se fait pas d’arriver les mains vides” qu’elles ne comprennent pas. Mais la plupart du temps, ça fonctionne super bien, notamment quand nous proposons aux personnes à la place des biens matériels, de vivre des moments de partages avec elles.
      Bon courage à toi !

  13. Pour faire le vide, je trouve que le plus facile est de, effectivement, vider le placard, l’armoire voire la pièce et de n’y remettre QUE ce qui sert et y peut rentrer. Je me sens tellement allègée ensuite…je vais même ouvrir la porte pour admirer le rangement !

    Réponse
    • Ouiiiiiiii ! Je fais pareil : j’ouvre le placard et je me dis “waou, c’est beau, c’est propre, c’est partique !” et je me sens légère et toute fière de moi ☺
      Merci pour ton retour Mariette !

  14. :-D Moi j’ai un homme qui est du style à se débarrasser des doublons tandis que moi je les garderais bien “au cas où…”. Donc généralement il le fait quand je ne suis pas là et il évite de me dire ce qu’il a donné/jeté/… et de toute façon, il fait bien parce qu’il ne m’arrive jamais de lui réclamer une de ces choses… Mais j’adore bricoler et je me suis mise à la couture, deux passe-temps qu’il est difficile de concilier avec un rangement par le vide parce qu’on peut (presque) tout recycler!
    Mais, fort heureusement pour moi, ma fille ressemble plus à son père (du haut de ses trois ans, elle va me dire “ah ben je le mets à la poubelle si c’est cassé!” (et je dois me faire force pour lui dire que c’est une bonne idée… Surtout ne pas lui transmettre mes manies…) :-D
    Bref, j’apprends tout doucement à leur contact ^^
    Merci pour cet article qui permet de se recentrer sur l’essentiel!

    Réponse
    • Ah oui… le fameux au cas où ! Pas facile de s’en défaire de celui là. Pour nous, le déclic a été de se rendre compte comme cela facilite la vie d’avoir moins de choses à ranger ☺

  15. Super défi, je désencombre depuis un moment, je crois que je fais partie des confirmées du désencombrement et du minimalisme, mais j’ai encore du travail et ton challenge me motive :)
    Donc ça y est, je suis inscrite!
    A bientôt!
    Alice

    Réponse
    • Bienvenue Alice, et bonne continuation dans le désencombrement et le minimalisme ☺

  16. Vider la maison était ma SEULE résolution pour 2014 et je viens de m’en souvenir. Oooh que ce billet tombe à point nommé pour m’encourager et mettre un peu de méthode dans ce gros chantier ! Toute ma gratitude !

    Réponse
    • Je suis ravie que cet article te soit utile Pascale ! Bon courage à toi ☺et merci pour ton retour ☺

  17. Je suis une adepte du désencombrement ! Le seul problème c’est de trouver le temps de le faire…Faudrait peut-être que je commence par désencombrer mon temps et mes journées ;-) ! Merci pour les petits conseils ! Chouette article !

    Réponse
    • Merci Rose pour cette remarque ! Le but du désencombrement est aussi d’avoir à terme plus de temps : moins de choses à ranger, à gérer, à nettoyer !
      Bon courage à toi ☺

  18. Pas du tout d’accord pour les livres : en avoir sous la main pour permettre la découverte par les enfants, la redécouverte par soi ((ok ne pas garder ceux qu’on n’a pas aimé). Quand je lis de remplacer par une plante je bondis. Pourquoi ne pas devenir une plante aussi ?
    C’est peut-être le but ?

    Réponse
    • Je t’avoue me sentir agressée par ton commentaire.
      Mon point de vue personnel est le suivant : je ne pense pas que garder 2 versions d’Antigone chez nous, livre que nous ne relirons jamais, parce que peut être un jour Petit Lutin lira ce livre dans 10 ou 15 ans soit un bon calcul, surtout sachant que toutes les bibliothèques de la ville en ont un exemplaire. Je préfère remettre ces livres dans un circuit de vente d’occasion ou de dons à des associations, afin qu’ils soient utilisés rapidement. Si un jour j’en ai besoin, je l’emprunterai à la bibliothèque ou le rachèterai d’occasion.
      Enfin, dans mon texte, il n’a jamais été question de se séparer des livres que l’on apprécie, mais uniquement de ceux que l’on ne relit jamais. Et oui, je préfère avoir une jolie plante verte que 20 livres dont je ne ferai jamais rien et c’est mon point de vue personnel. Pour l’instant, personne n’a de branches lui sortant des oreilles dans la famille ;-)

  19. Eh ben !!

    j’aime ton article (comme d’habitude :-)

    Et les grands esprits se rencontrent puisqu’en tant que grande amatrice de vide grenier chez moi c’est euhhhh encombré.
    Superbes objets que j’aime, collection d’ustensiles de cuisine en fer blanc, alu etc anciens. De belles bouteilles anciennes, des pots en argents, des couteaux idem, des pots à épices (genre 6 sur un bord de cheminée, café, farine….)enfin pleins pleins de choses que j’ai décidé de revendre en vide grenier.
    De la déco aussi toujours des objets anciens fin 18 ème début 19 ème.
    Donc en pensée j’ai fait ton challenge d’octobre. :-)
    D'”autant plus qu’une tendinite de Quervain m’a empêché de bosser depuis juillet.
    Je vais continuer par les habits, bien sur tous achetés en vide grenier sur Lyon (donc des jolies, presque neuves et de bonnes qualités .

    Tes conseils sont à la fois plein de bon sens et très difficile à mettre en oeuvre mais rien n’est simple dans ce bas mon de ma bonne dame hihi.
    Je suis vraiment contente de retrouver le net cela me manquait énormément.

    Trés très belle semaine à toutes et à toi Clémentine un autre gros bisou

    Réponse
    • Merci Yamina pour ton retour ! Et bon courage à toi pour ton tri et ta participation un vide grenier. J’espère que ce challenge t’aidera à faire le tri dans tout ça ☺

  20. Merci pour ce superbe article et pour ton blog en général, que je découvre :)
    Je désencombre régulièrement, deux fois par an, et c’est vrai qu’on se sent tellement bien après ! Pour moi, le plus dur c’est de me séparer des livres. C’est presque un crève coeur à chaque fois. Alors j’essaie de passer outre, mais ce n’est pas toujours simple. Ce qui est bête car je ne relis jamais 2 fois le même livre, je n’ai pas le temps, il y en a tellement d’autres à découvrir ! J’en revends régulièrement tout de même, ceux que j’ai aimé mais sans plus et ceux que je n’ai pas aimé. Quand j’hésite vraiment, je laisse passer un peu de temps, c’est parfois trop frais de le revendre juste après l’avoir lu, et je me rend compte que si je ne le vois pas dans mes biblis, ce n’est pas grave, donc je le revend. J’en prête aussi beaucoup à ma maman, et quand elle me les rends, souvent je les revends.
    C’est pas toujours facile, mais je conserve l’argent récupérer et toute la famille pourra en profiter :)

    Réponse
    • Merci pour ton retour ☺
      Je vois d’après ton blog que tu lis énormément ! As-tu essayé la bibliothèque ? Je trouve que c’est plus facile de se séparer d’un livre lorsqu’il ne nous appartient pas et que l’on sait qu’on pourra le reprendre lorsqu’on le souhaite.

  21. Merci pour tes conseils. J’ai lu le livre de Bea Johnson avant de découvrir ton site et cela me conforte un peu plus pour avancer. C’est vrai que de s’alléger fait un bien fou, plus de place dans les placards, moins de tri, de rangement, je me sens plus légère, ma tête aussi est moins encombrée….Continue de nous donner tes précieux conseils !

    Réponse
  22. Je suis en chemin … lentement mais sûrement. Le processus s’est enclenché après avoir vidé la maison familiale où 2 générations y avaient vécus. Ayant connu la guerre ils gardaient tout, tout mais tout.
    J’ai galéré, culpabilisé … à devoir prendre des décisions que mes parents et mes grands-parents n’avaient pas prises. Et puis nous sommes 4 avec des regards différents ….
    J’ai pris la décision que mes enfants ne connaîtraient pas pareille décision. Alors je trie, vends, donne …. et allège la maison. Pas toujours évident (les livres notamment). C’est limpide; les objets sont là pour nous faciliter la vie et non nous la compliquer !!
    Merci Clémentine de venir soutenir ma démarche par des conseils

    Réponse
  23. Oups !!…..que mes enfants ne connaîtraient pas pareille situation (bien-sûr)

    Réponse
    • Merci Marie-Françoise pour ton retour ! Je suis ravie que mes articles t’aident dans ton cheminement ☺

  24. Super ce challenge! Moi qui suis en plein déménagement d’un petit studio… ça tombe à pic. Je me retrouve avec pleins de doublons que j’hésite parfois à donner/jeter/revendre en vide-grenier. Ha, le fameux “ça peut toujours servir!”…
    Pour moi, les difficultés se concentrent dans la cuisine. Je trie assez régulièrement mais je l’avoue, j’ai encore trop de plats, de verres (“au cas ou ça casserait!) etc… je me donne jusqu’à la fin du mis pour alléger mes étagères.
    Coté placard à vêtements, cela m’est plus facile. Je préfère n’avoir sous la main que ce dans quoi je me sens vraiment à l’aise et belle à la fois: donc le trie est rapidement fait! Ce qui ne m’empêche pas de me tromper en achetant des pièces que je ne porte que pas ou très peu… J’ai du mal à faire les bons choix quand je suis dans les magasins! J’y vais peu c’est peut être pour ça?

    Moi aussi, comme Marie-Farnçoise, j’ai connu la situation de vider un appartement où ma mère gardait tout et je souhaite pas à mes enfants ces moments difficiles donc je trie, range et vide au moins 2 fois par an.

    C’est chouette de pouvoir lire les expériences des autres sur ton blog ;-) Merci pour le partage.

    Réponse
    • Waou, pour les verres, nous n’avons jamais pu nous dire ça : ils ont toujours cassé trop rapidement !
      Pour les vêtements, pour éviter ce problème, je vais toujours dans le même magasin à Grenoble : leurs vêtements correspondent à mes valeurs (bio, commerce équitable, fabriqués en France…) et ils sont de super qualité, ce qui m’évite d’y aller souvent, et je peux donc bien prendre mon temps, une fois par an, avec ma Maman ! Elle me dit si ça ne va pas ☺

  25. Super ce dessin résumé 😁 découverte dans le livre “L’abus de consommation responsable rend heureux!”

    Réponse
    • Je ne comprends pas le sens de ton commentaire, désolée.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Faire le vide | Hashtag Patate - […] La Mandarine qui publie régulièrement des tas d’articles supers chouettes, notamment celui-ci, qui m’a fait m’interroger sur mes possessions…
  2. 8 questions à se poser pour désencombrer efficacement  | Ladymidian's library - […] Source : 8 questions à se poser pour désencombrer efficacement | Clémentine la Mandarine […]
  3. Libérééeee, délivréééeee ! – Green Tips - […] petit article de Clémentine la Mandarine à ce […]
  4. Minimalisme 4 méthodes de désencombrement | - […] pièce choisie, vous pouvez vous lancer en vous posant une série de questions pour chaque chose. Clémentine a fait…
  5. 8 questions avec lesquelles vous pourrez désencombrer votre intérieur - […] Crédits: ClementineLaMandarine Download WordPress Themes FreeDownload Premium WordPress Themes FreeDownload WordPress Themes FreeFree Download WordPress Themesfree download udemy course…
  6. 8 questions avec lesquelles vous pourrez désencombrer votre intérieur - Astuces Maison - […] Crédits: ClementineLaMandarine […]

Laissez une réponse à Faire le vide | Hashtag Patate Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca t’a plu ? Continue ton cheminement écolo !

Encore un peu de lecture ?

Pendant ce temps sur Instagram…