Cosmétiques : comment faire au plus écolo ?

Juil 26, 2021 | 2 commentaires

Dans la salle de bain comme ailleurs, consommer des produits bio, c’est bien.

Consommer local, zéro déchet, c’est encore mieux. Mais pour compléter le tout, pour que tous ces efforts aient un sens, la frugalité volontaire, le minimalisme sont nécessaires. C’est d’ailleurs à mon sens la base de tout effort vers plus d’écologie : diminuer sa consommation, et la limiter à ce qui est nécessaire.

Et pour les cosmétiques donc, comment faire concrètement ? Je suis ravie d’avoir eu l’opportunité de me poser ces questions, suite à une réflexion entamée après la réception et le test des huiles Mira. Mon amie S. les utilise depuis un bon moment et les adore, et je dois dire que je conquise moi-aussi. L’huile à la vanille… huuum ! Je l’adore, elle sent tellement bon et est super hydratante. Mais je m’égare…

cosmétiques : comment faire au plus écolo possible ?

♥ Faire minimaliste

Pour faire minimaliste, tu n’achèteras que ce qui est nécessaire. Par nécessaire, je n’entends pas forcément uniquement ce qui est utile au sens strict. Utiliser de l’après-shampoing, pour le plaisir d’avoir les cheveux démêlés, plus lisses ou brillants, ce n’est pas quelque chose d’obligatoire. Mais c’est utile dans le sens où cela procure de la joie et du bien-être. Par contre, avoir 3 ou 4 après-shampoing différents, dont certains que l’on finit par jeter car ils sont périmés, non. S’accorder des plaisirs donc, sans culpabiliser à outrance, et se focaliser sur des objets, des consommables qui servent réellement pour éviter le gaspillage.

Si tu n’as pas été minimaliste jusque là, pour t’y retrouver, faire un tri est la première étape. Tu y verras plus clair. Voici une méthode efficace pour trier :

  • étale tous tes produits, par catégorie : les crèmes pour le visage ensemble, les shampoings ensemble…
  • prends les produits que tu utilises quotidiennement. Uniquement ce que tu utilises le plus, qui te sont indispensables.
  • donne les flacons dont tu ne te serviras pas, jette ce qui est périmé
  • mets de côté les produits pour lesquels tu as un doute, en notant sur un post-it la date du jour, puis range-les dans une boite dans un placard de ta salle de bain. Si par exemple dans un mois, aucune nécessité ou envie d’utiliser ces produits ne s’est produite, tu peux les donner aussi.

Veille ensuite à remplacer les produits dont tu te sers uniquement quand ils sont terminés. Bien entendu, de nouveaux besoins peuvent émerger suite à un changement de mode de vie ou tout simplement d’envie. Rien n’a besoin d’être figé, tant que tu utilises tous les produits que tu possèdes, sans qu’ils n’aient le temps de périmer, c’est que tout va bien !

Note : Si tu as besoin d’aide pour faire ton tri, de façon plus large dans tout ton logement, je t’invite à consulter cette page où je te propose deux solutions pour t’accompagner pas à pas dans ta démarche.

♥ Utiliser au maximum des produits bruts

Oui, tu peux être minimaliste dans les ingrédients aussi ! Utiliser des produits bruts nécessite moins d’énergie de transformation, moins de transport et de logistique de tous les composants du produit. C’est donc plus écologique. Il existe des livres très documentés, comme celui-ci chez Terre Vivante, qui passent en revue une foule d’huiles différentes, ainsi que leurs propriétés, ce qui aide grandement à faire ton choix en fonction de ton type de peau.

Bien entendu, si tu as des problématiques spécifiques, il est tout à fait possible que tu aies besoin d’un produit spécifique, plus élaboré que ce que peuvent offrir les produits bruts. Ou il est possible que tu aies une crème chouchou que tu n’auras pas envie de changer. Et c’est ok ! Faisons de notre mieux, et non pas parfaitement.

♥ Privilégier le local, le bio, le solide

Comme pour la nourriture, pour les cosmétiques, miser sur les produits locaux est plus écologique. Cela ne veut pas dire que si c’est l’huile de jojoba et uniquement celle-là qui correspond à ta peau, tu vas t’en priver. Non. Mais de faire au mieux pour utiliser au maximum les ressources locales et utiliser les produits de provenance plus lointaine uniquement si tu ne vois pas comment faire autrement.

Dans le même ordre d’idée, donne la préférence aux cosmétiques solides, pour minimiser la quantité de déchets produits. Moins de plastique, c’est fantastique ! Enfin, lorsque c’est possible, privilégie les cosmétiques bio ou naturels, c’est meilleur pour ta santé et celle de la planète. Pour t’y retrouver, j’ai écrit un article sur les différents labels qui existent.

Il existe de plus en plus de petites savonneries qui se développent un peu partout en France. Tu pourras certainement trouver leurs produits en magasins bio ou zéro déchet. Savon, shampoing, après-shampoing, pain de rasage, crème hydratante, dentifrice… les produits se développent de plus en plus.

utiliser des produits bruts pour les cosmétiques est plus écologiques.

En conclusion ?

Comme toujours, faire au mieux, sans se culpabiliser si ici ou là, quelque chose n’est pas parfait. Car il vaut mieux faire de façon imparfaite, mais qui convienne bien et dure dans le temps, que de façon en étant frustrée, et donc tout abandonner très vite !

Et toi, tu gères comment tes cosmétiques ? Tu es déjà minimaliste ou as-tu besoin de t’améliorer ? Comment penses-tu t’y prendre ? As-tu des astuces à nous partager pour nous aider ? S’il te plaît, partage tes questions ou tes idées en commentaires !


My Mira en quelques points :

  • des produits entièrement naturels
  • biologiques pour les cultures françaises, traçabilité pour les produits de Madagascar car les producteurs n’ont pas l’argent pour les accréditations.
  • des flacons qui seront réutilisés si tu les renvoies, contre un bon d’achat sur ta prochaine commande
  • une fabrication dans les Ardennes, dans ma ville d’enfance !

Je remercie Mira d’avoir financé cet article et de m’aider ainsi à continuer mon travail sur ce blog. Pour tout savoir sur les liens sponsorisés ou affiliés, et mes choix à ce sujet, je t’invite à consulter cette page.

2 Commentaires

  1. Belles découvertes !

    Pour ma part, je n’ai pas trouvé le shampooing solide de mes rêves, après l’utilisation d’un savon, mes cheveux sont rarement beau. Faire un soin chez le coiffeur, ce n’est pas l’idéal non plus.

    Pour le gel douche, j’utilise celui en vrac de mon magasin bio local.

    J’utilise une éponge naturelle pour éviter de me faire des gommages (avec des produits qui ne se trouvent pas forcément en vrac).

    Bonne journée !

    Réponse
    • J’ai eu beaucoup de mal à trouver une marque de shampoing solide qui me convienne. Contre toute attente, c’est en moyenne surface que je l’ai trouvé !
      Merci pour tes retours et tes astuces :)

Laissez une réponse à Cora Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Encore un peu de lecture ?

Ca t’a plu ? Continue ton cheminement écolo !

Tu recevras un mail par semaine, avec des astuces écolo, les récap des challenges écolo… Promis, je garde ces infos juste pour moi. Et pas plus d’un mail par semaine.

Et pour fêter ton arrivée, un mini-challenge d’une semaine pour faire tes premiers pas vers une diminution de tes déchets avec 7 astuces faciles et efficaces.

Pendant ce temps sur Instagram…