La part du Colibri #1

Avr 13, 2017 | 40 commentaires

Dans mes moments optimistes, j’ai vraiment l’impression que la société est en train de changer, petit à petit, lentement, mais qu’un changement certain se profile. Je suis alors très heureuse et fière des choses que je mets en place au quotidien, pour faire ma part de colibri, et participer à mon échelle à ces changements.

Dans mes moments pessimistes, car il y en a, j’ai l’impression que tous mes efforts sont totalement vains, que rien ne change, et que nous nous dirigeons vers une catastrophe imminente. Dans ces moments là, ça va pas fort. Je me suis désespérée de l’être humain et j’ai l’impression que je devrais sauver le monde à moi toute seule, convaincre tous les humains de changer de paradigme. La bonne blague !

Mon Amoureux est toujours là pour me rappeler cette notion de petits pas qui me tient tant à cœur, ainsi que me rappeler que non, je ne me dois pas de sauver le monde à moi toute seule, que nous faisons largement notre part. Pour me rendre compte de nos petits pas, j’ai décidé de dresser des listes mensuelles de ce que nous avons fait dans ce que je pense être le bon sens, et de ce que je pense il serait bon d’améliorer. J’ai choisi de noter ces listes, au fur et à mesure du mois, dans mon bullet journal. Ce mois-ci, je te partage ma liste pour le mois de Mars.

faire-sa-part-de-colibri-clementine-la-mandarine

A améliorer

Alimentaire :

  • les poivrons : ouais, c’est pas franchement la saison hen ! Ils viennent d’Espagne et ont forcément poussé sous serre. Nous en avons consommé environ 2 par semaine.
  • les avocats : ils viennent d’Espagne aussi, c’est pas local cette histoire. Etant donné mon régime alimentaire végétal, je m’accorde cet écart pour 2 ou 3 avocats par semaine.
  • la supermarché du quartier : nous avons complété nos courses pour ce qui nous manquait au quotidien, comme du pain notamment, par de petites courses au petit supermarché de notre quartier. Je n’aime pas l’idée de leur donner mon argent, car je trouve leurs pratiques vraiment exécrables, notamment vis à vis des producteurs. Je souhaite vraiment limiter nos dépenses dans ce magasin, car depuis qu’il a ouvert, nous y allons régulièrement alors qu’on s’en passait avant !

Transports :

  • aller au « poney » : je me suis rendue environ 3 fois par semaine voir mes juments, cela en voiture. J’ai privilégié autant que possible le co-voiturage avec des amies, il n’en reste pas moins que ce fut des trajets en voiture. Je n’ai hélas pas la possibilité de m’y rendre en transport en commun d’une manière qui soit raisonnable en temps, j’ai déjà retourné ce problème dans tous les sens et je ne vois pas comment faire mieux. J’assume donc ce choix, en attendant que le réseau de bus se développe de façon à me permettre de m’y rendre en bus.
  • trajets diverses en voiture : nous avons effectué divers trajets en voiture, pour des sorties natures, des fêtes auxquelles était convié Petit Lutin… Encore une fois, je ne vois pas comment nous aurions pu faire autrement sans nous priver de ces sorties.

Autre :

  • le vaccin : Petit Lutin a subi un rappel de vaccin. Je ne suis pas convaincue par l’innocuité des vaccins, mais j’avoue ne pas m’être penchée sur la question en détails. Des recherches dans des journaux scientifiques, pour des résultats les plus partiaux possibles me semblent être une bonne piste à suivre. Petit Lutin a donc eu le minimum obligatoire.

actions-colibri-clementine-la-mandarine

Colibri

Alimentaire :

  • le marché de producteurs : nous sommes allés au marché de producteurs plusieurs fois dans le mois, pour y acheter le maximum de choses
  • les courses en magasin bio, local ou zéro déchet : nous avons acheté la presque totalité du reste de nos courses alimentaires en magasin bio. Mon Amoureux a fait les courses en rentrant du travail, en transport en commun ou en vélo
  • no cantine : j’ai constitué tous les jours la box repas de Petit Lutin, avec les restes de nos repas et des aliments qu’il affectionne, mon Amoureux a quant à lui la majeur partie du temps mangé aussi des choses que nous avons cuisiné, quant à moi, j’ai mangé à la maison tous les midis
  • compost : j’ai trouvé un moyen efficace de composter nos déchets verts sans risque de moucherons chez nous. Nous descendons un petit sac poubelle, du type des anciens sacs plastiques de supermarché deux fois par mois, et il n’est pas souvent plein.
  • jardinage : j’ai prévu le plan de notre balcon, et ce sera le plus dense et le plus comestible possible cette année : vive le super local !

Transports :

  • l’école de Petit Lutin : nous avons conduit tous les jours Petit Lutin en transports en commun à l’école, car pour des raisons d’organisation, il n’est pas possible pour nous d’y aller en vélo
  • le travail de mon Amoureux : il a fait tous ses trajets en transport en commun ou en vélo
  • l’escalade : Petit Lutin a commencé l’escalade dans une salle où nous pouvons facilement nous rendre en transport en commun et nous avons trouvé une salle de block juste à côté de chez nous !

Loisirs :

  • la fête d’anniversaire de Petit Lutin : pour son anniversaire, nous avons réalisé une fête zéro déchet, et en grande partie bio. Nous avons réussi à trouver un compromis sans bonbons chimiques ! Les seuls déchets furent les emballages cadeaux.
  • matériel d’occasion : j’ai acheté du matériel sportif d’occasion au lieu de neuf (skate, chaussons d’escalade, roller) dans une bourse au sport

Voilà pour le mois de Mars. Finalement, cette liste me permet de réaliser que mon Amoureux a bel et bien raison. Nombreux sont nos pas dans la direction que nous souhaitons. S’il reste bien entendu des comportements qui sont en contradiction avec nos valeurs, ils restent minimes comparés à l’ensemble de nos actions positives et la plus part du temps, sont des choix éclairés, conscients, car nous n’avons pas trouvé de meilleure alternative. Le plus gros point sur lequel je souhaite travailler est de diminuer les « petites courses » dans le supermarché de notre quartier. 

Dis-moi, est-ce que cet article t’a plu ? T’est-il utile ? Te poses-tu toi aussi toutes ces questions ? S’il te plaît, partage ton avis en commentaires !

Petits liens qui vont bien pour aller plus loin :


Edit 14/04/2017 : si tu ne connais pas la légende du Colibri, tu peux la découvrir sur ce lien

40 Commentaires

  1. J’aime beaucoup l’idée de noter sa part de colibri, pour s’encourager à améliorer le reste…
    C’est très inspirant ! Je suis loin d’en être à ton niveau, mais du coup, ça me donne envie d’ajouter ces 2 pages à mon Bullet Journal également : pour l’instant, il contient une liste d’objets à acheter pour être un peu plus green (je pense à une belle gourde en inox et à des pailles dans la même matière).
    Merci !

    Réponse
    • Ah les pailles en inox : nous en avons 4, du site sans bpa, elles sont géniales ! Petit Lutin adore pouvoir boire tous ses jus à la paille ! Un vrai bonheur ☺ Je te souhaite de jolies listes ☺☺

  2. Bonsoir,
    Ici en pleine campagne, il faut quand même accompagné les garçons à la gare pour aller au collège où Lycee !
    Mais avec 4 enfants difficile de se passer des trajets en voiture 🚗 !
    Monsieur lui prend son vélo 🚴 pour aller à la gare !
    Donc on essaie ! De limité au max !
    Pour les courses c’est au maxi local ou Monsieur les prend au mag de vrac en allant au travail, du coup il a toujours dans son sac à dos un bocal et un sac en tissus !
    On a des poules 🐔 pour les restes, un jardin potager et bien 😊 sur un composte, mais jamais de problème de mouches ou d’odeur !
    Quand on est une fratrie de 6, il y a des choses plus compliquées que d’autres à mètre en place!
    Le plus dure a été de s’y mètre maintenant plus de contenant en plastic à la maison 🏡, on a investit dans des gourdes, verres, paillles, ect en inox pour le sport et les sorties et du verres pour la maison! C’est comme les cosmétiques ou les produits d’entretien fait maison c’est rentré dans les habitudes …
    On se dit que les petites actions de chacun c’est comme les petits ruisseaux qui font de grandes rivières !

    Réponse
    • Hihi, il est rigolo ton message avec tous ces petits dessins.
      C’est souvent le paradox de la campagne : on peut y faire son potager et élever quelques animaux, avoir une maison, donc des installations telles que une éolienne, des panneaux solaires, un système pour récupérer l’eau de pluie… mais la voiture est nécessaire pour beaucoup de choses.
      Merci pour ton retour, plein de chouettes idées !

  3. Ah les poivrons… m’ont Chéri m’en réclame souvent, mais je ne cale pas, ce n’est pas de saison ! Bon, je l’avoue volontiers, j’ai horreur de ça, c’est du coup bien plus facile pour moi de m’en passer ;)
    La voiture par ici est une vraie nécessité, petite campagne et pas de transports en commun (et puis, à 4 ans, on ne prend pas seule le bus pour aller à l’école ;)). Cependant, je limite fortement son utilisation. Pour l’école donc… on est une peu loin pour y aller à pieds et il y a un bout de départementale à 70 (90 pour la plupart…) qui ne me rassure pas avec 2 enfants. Et pour les courses, je vais « loin » pour avoir du bio et/ou de la qualité, donc c’est une fois par semaine seulement. Je ne ressors que pour la viande, là aussi pour avoir de la qualité, mais c’est à quelques km.
    Je pense souvent comme toi, que tout ça et vain, que je me « prends la tête » pour pas grand chose. Puis non, je suis contente de moi, de prouver aux autres que j’y arrive, qu’on peut vivre autrement. Le grand pas ce mois-ci a été le passage réel aux couches lavables. Je m’y suis mise depuis quelques mois mais j’ai eu pas mal de soucis. Tout est (presque) réglé désormais, et je suis hyper contente ! C’est plutôt positif ces petites listes là, j’ai hâte de lire tes prochaines :)

    Réponse
    • Ahah oui, c’est plus facile pour les poivrons si tu n’aimes pas. J’adore ça, et en été, on en mange quasiment tous les jours !
      Il n’y a pas de ramassage scolaire pour ta puce aller à l’école ? Dans le petit village où vit ma soeur, les enfants prennent le car tous ensemble. Ils adorent ! Et pas de petits sentiers pour aller à l’école ? Cela pourrait être une solution, aux beaux jours en tous cas, car en hiver de nuit, bof bof ;)
      Et bravo pour ton passage aux couches lavables ☺☺

  4. Bonjour,
    Je lis le blog depuis un moment mais c’est mon premier commentaire :-)
    Penses-tu faire un nouvel article sur le compostage ? Je suis très intéressée de savoir comment tu as pu te débarrasser des moucherons ! As-tu abandonné le lombricomposteur pour une autre solution de compostage ou bien as tu réussi à éliminer les moucherons tout en gardant ton lombricomposteur en bois ?
    J’ai le même type de lombricomposteur que celui dont tu avais parlé dans plusieurs articles mais il est maintenant sur le balcon car c’était vraiment devenu impossible de le garder à l’intérieur à cause des moucherons !
    Mais maintenant que les températures commencent à monter, il va falloir que je trouve une solution pour que ça ne chauffe pas trop…
    Donc je suis curieuse de connaitre ta solution :-)

    Réponse
    • Véronique, non, je ne pense pas reparler de lombricompostage. Si nous nous sommes débarrassés sans problèmes des moucherons du type drosophiles, nous ne sommes jamais venu à bout des autres, qui sont devenus bien trop envahissants. J’utilise donc actuellement une autre méthode pour le compostage. J’ai réservé le partage de toutes mes astuces aux inscrites à l’accompagnement à l’écologie.

  5. Non pas de ramassage, ni de petit sentier… Avec les beaux jours et les filles grandissant, ça sera plus facilement gérable à pieds ;)
    Merci pour les couches :) Du coup, j’ai aussi enchainé avec les lingettes lavables que j’utilisais comme ci, comme ça. Là, c’est vraiment ! =D

    Réponse
    • Yeah! Vive les lingettes lavables. Elles nous servent encore lors des picnic (elles ont maintenant 6 ans !)

  6. Bonjour Clémentine,
    Le colibri fait partie de mon éducation (né en 1970, ayant connu « la chasse au gaspi », et étant élevé avec un Papa Géo Trouvetou-Mac Gyver et une Maman bonne ménagère), je consomme les produits de saison et si possible locaux ou pour le moins en provenance proche.
    J’ai toujours privilégié les déplacements à pied ou train.
    Je recycle à peu prés tout ce qui est possible et envisageable. Je dépose ce que je ne veux plus et qui n’a pas trouvé preneur dans mon entourage chez Emmaus, je trouve chez eux des livres et autres bricoles qui me plaisent.
    Je plante mes petites graines récoltées en fin de saison ou échangées …
    Je suis de plus en plus attentive à la provenance de ce que j’achète mais cela ne me pose pas un réel soucis éthique.
    Je privilégie néanmoins les achats d’occasion, le prêt et surtout l’utilité de celui-ci.
    Je vous souhaite de belles Pâques et à bientôt,

    Réponse
    • Merci pour ton retour et toutes tes astuces ☺Que d’idées à mettre en pratique !

  7. Bonne idée, j’ai rajouté cette rubrique dans mon bullet journal !

    Réponse
  8. Bravo pour tous ces gestes ! C’est vraiment une bonne idée de faire cette liste, je pense que je vais adopter le système.

    Réponse
    • Chouette ☺☺ et merci !

  9. Super cette idée ! En effet, on a tendance de ne retenir que les « Pas Colibri » et oublier tout les « Colibri » (en partie parce que certaines pratiques sont devenues une veritable habitude et qu’on ne s’en rend même plus compte !). En tout cas, je note que sur ton illustration, la balance penche du côté Colibri :D
    De notre côté, pour les transports, nous n’avons jamais eu de voiture (même avec 2 et bientôt 3 enfants) mais nous vivons dans le centre ville de Toulouse et les transports + vélo nous permettent de faire toutes les activités quotidiennes (boulot, école, courses, loisirs). Et même pour les vacances, nous essayons de privilégier le déplacement doux (cyclo camping et train). La plupart des gens se demandent comment on peut vivre comme ça d’ailleurs et pensent que nous nous privons de plein de choses …
    Niveau Colibri, ce mois ci, j’ai réussi à : faire des cadeaux « verts »: diy (couture avec des tissus récup uniquement) ou alors achats de vêtements de bonne qualité et donc durable (meme si malheureusement je n’ai pas trouvé ce que je cherchais en bio et local …). E tout ça dans des emballages tissus :) Nous continuons à privilégier biocoop + AMAP+ marché pour l’alimentation et j’ai pu augmenter encore la part de « fait maison ». Travail de long haleine mais en prenant du recul, je me rends compte qu’on n’achète quasiment plus de préparations culinaires (mis à part les biscuits qui ont encore la part belle dans notre panier …).
    Et puis, nous avons enfin réussi à avoir le réflexe d’éteindre (pas de mise en veille mais extinction complète) tous les soirs notre materiel informatique (en particulier la box internet) ceci par souci économique mais aussi sanitaires (diminuer les ondes WiFi). Et le grand pas : plus de TV, nous avons rendu notre box multimedia. Et nous gagnons vraiment en qualité de vie !
    Niveau « Pas Colibri », je m’en veux toujours d’acheter des fruits exotiques qui ne sont pas très locaux :( C’est un peu notre péché mignon mais on essaye au moins de diminuer les quantités … Et je voudrais aussi faire un effort sur le gaspillage alimentaire car nous perdons encore régulièrement des legumes. Pour ça, il faudrait que nous arrivions à programmer en avance nos menus mais nous avons vraiment du mal à nous y mettre (et encore plus à s’y tenir). Et je te rejoins complétement sur la superette de quartier !! Même constat chez nous. Quant aux déchets, nous compostons, nous recyclons, nous achetons souvent en vrac mais je me retrouve encore avec des sacs plastiques ou jetables car j’oublie les miens parfois, grrr ! Et j’ai craqué pendant les vacances en achetant trop souvent des sandwichs (avec les emballages associés …) car je n’ai pas trouvé l’énergie de les faire moi même …
    Pour les vaccins, je suis dans la même démarche que toi mais pas simple de démêler tout ça. De notre côté, on s’est contenté du ROR et du combo DTpolio-coqueluche-influenza-hepatite B et j’avoue que je me repose des questions pour le 3ième enfant. N’est ce pas déjà trop … Pffff, dur, dur !
    Le plus gros challenge qui nous attend dans les mois à venir est de garder nos bonnes habitudes malgré l’arrivée du 3ième qui va forcément désorganiser complétement nos journées :) Bon, pour les couches et l’alimentation du petiot, pas de problème, on fera couches lavables + allaitement comme pour les 2 premiers. La question est plutôt : va t on trouver le temps et surtout l’énergie de continuer ce qu’on fait aujourd’hui …
    Oh là là je cause trop ! Encore merci pour cet article, et les autres aussi ! qui m’inspirent dans la vie de tous les jours pour « verdir » notre vie.
    Bon WE

    Réponse
    • Comme toi, j’ai tendance à me focaliser sur les choses « pas colibri » et à me culpabiliser. Cette liste m’aide à y voir plus clair. Et effectivement, il y a les pas qu’on ne voit plus, et qui pourtant sont si importants ! Merci pour ton retour et le partage de ta liste ☺☺

  10. Super idée les listes dans ton bujo ! Je pense que je vais faire pareil même si étant toujours chez mes parents (et pas prête d’en partir puisque je n’ai même pas commencé mes études supérieure ) les parts que je peux faire sont assez réduites. Je ne gère pas l’achat des cosmétiques, je ne fais pas les course, ect… Je vais quand même à l’école en vélo ou en co-voiturage et j’essaye de réduire mon utilisation de cosmétiques mais j’avoue que c’est dur de dire à ses parents  » Euh… oui mais en fait, faudrait pas faire comme ça, plutôt comme ça ! ». J’essaie et parfois je suis frustrée de pas pouvoir faire tout comme je veux ! Mais j’adore la légende du colibri et c’est quelque chose que mon père me rappelle souvent quand j’oublie de faire ma part ! Et moi aussi j’ai ces moments où tout va bien et où le monde change et ceux où tout va mal et où je suis la seule à faire des efforts !
    En tout cas merci pour ton blog il est très inspirant !

    Réponse
    • Oui, c’est sur que c’est compliqué lorsque l’on n’est pas indépendant. Nous avons vraiment pu commencer à mettre en place ce qui nous tenait à coeur avec mon Amoureux lorsque nous avons été indépendants financièrement, pas avant.
      J’espère que tu pourras trouver de petits gestes à faire ici et là qui te permettront d’avancer ☺☺

  11. Super idée cette liste, merci beaucoup de la partager avec nous! Nous n’avons qu’une seule voiture et nous essayons de l’utiliser le moins possible au quotidien. On devrait meme arréter complètement à partir du mois prochain, puisqu’on démßenage plus prés de mon boulot (et pas bcp plus loin de celui de chéri). Et chéri aura un supermarché bio sur le chemin, j’ai trop hate de déménager!!!
    Je suis en doute existenciel sur les poivrons: on avait (presque) arrété tout l’hiver, mais de petits poivrons longs sont réapparu il y a 15 jours chez ma productrice bio au marché, et du coup j’ai recommencé à en acheter. Il y a des variétés longues précoces, alors j’ai l’espoir que ce soit ca… en été on en mange aussi plusieurs fois par semaine, et j’avoue que je me languissais de voir les légumes des beaux jours revenir! Je dois dire aussi que ma productrice importe quelques légumes d’Italie, et je les considère assez locaux pour moi: ne manger que des légumes allemands m’est vraiment trop dur, déjà que choux/patates pendant 4 mois c’Est dur, mais si je n’avais que ca pendant 6 longs mois…

    Réponse
    • Pour cultiver moi-même des poivrons et les acheter direct au producteur, ils ne sont, hors serre, là qu’en Juillet je dirai (et encore, des verts). Je pense qu’ils ont poussé sous serre. A voir si c’est des serres chauffées ou non. Les serres chauffées sont vraiment pas cool pour l’environnement, si elles ne le sont pas, c’est déjà « moins pire ». Voilà pour ce que j’en sais, je suis désolée, je crois que je ne t’aide pas beaucoup, et je comprends fort bien ton désarroi !

  12. Super idée, cette liste ! :)
    Chez nous, ça pourrait donner ça :

    Colibri : pas de TV, peu de vêtements, majoritairement récup’ et recyclerie (je viens de faire les changements de placards de mes 3 filles de 2, 4 et 6 ans ; à part les chaussures et quelques leggings pour ma grande, besoin de rien de neuf pour cet été, et mes filles sont ravies de leurs nouvelle garde-robe !), un potager 100% bio sur une belle butte, un compost, le tri des déchets, des légumes et fruits majoritairement bio et locaux, échange et recyclage pour le mobilier / les jouets / et même l’aménagement du magasin : en palettes !
    Quasi pas de produits cosmétiques, en grande majorité faits-maison, idem pour les produits ménagers et la lessive.
    Les couches lavables et l’allaitement long, ça compte aussi !
    Très peu de plastique chez nous, même si je pourrais encore faire mieux (un jour, je ferais une razzia sur le site de BPA… quand j’aurais des sous, un jour…)
    Nous vivons à 5 dans 80m2, nos 3 miss sont dans la même chambre ; et un jour, peut-être, une Tiny House ? ;)

    Pas colibri : le transport ! Le véhicule diesel de monsieur fait au moins une centaine de km par semaine (opticien à domicile), mon gros monospace fait au moins 8 trajets par jour en période scolaire, souvent 2 de plus pour l’activité du soir (la vie de campagne !)… Et comme la famille habite loin (entre 500 et 1000km), on fait régulièrement de très longs trajets. Or, à 5, le train n’est absolument pas abordable : le triple voir plus du coût du trajet en voiture !!! oO Et il faut de toute façon une voiture une fois sur place, avec 3 sièges-auto… Donc voilà, la voiture est notre 2è lieu de vie… :/
    Pour l’alimentation, j’ai encore des progrès à faire ; ce n’est pas toujours simple de concilier les impératifs de tout le monde, mes aspiration et ma capacité (temps et énergie disponibles).
    J’utilise le lave-linge et le lave-vaisselle tous les jours, voir plusieurs fois par jour… Pour le coup, je n’ai pas du tout d’idée pour diminuer leur usage, et aucune intention de m’en passer !!! :P
    Encore trop d’appareils en veille, il faut vraiment que je prenne le temps de chercher une solution pratique pour nous et inaccessible à notre petite dernière…

    Réponse
    • Aaah les appareils en veille… il est préconisé de ne pas éteindre complètement les box internet le soir. Je me demande bien pourquoi, et si on ne pourrait tout de même pas le faire ???
      Pour le train, as-tu regardé en prenant une carte enfant+ pour l’une de tes puces ? Ca fait 50% de réduction pour jusqu’à 5 personnes accompagnant l’enfant. Si tu prends tes billets lors de l’ouverture des ventes, 3 mois avant, ça peut peut-être devenir abordable ? Bon, c’est une simple suggestion, aussi bien, ça ne vaudra pas du tout le coup ! Et ça ne règle pas le problème sur place.
      J’ai aussi vu que de plus en plus d’entrepreneurs se déplaçaient avec des triporteurs. Bon j’imagine que c’est faisable si le périmètre d’action reste raisonnable.
      Bon, voilà de petites pistes, même si j’imagine que tu as déjà pensé à tout cela ! Bon cheminement à vous.

    • Ah oui, le triporteur, c’est top… sur moyenne distance et sur le plat ! :)
      J’avais un Taga quand je n’avais qu’une miss et que nous étions en ville, j’ai continué enceinte, puis un peu avec un nourrisson dans le porte-bébé, mais suite à notre déménagement dans un village de montagne trèèèès en pente, je l’ai revendu au profit d’un vélo avec assistance électrique et une remorque pour mes 2 miss. Mais voilà : ma grande est immense et n’a vite plus du tout été à l’aise, et miss3 est arrivée… Revendu ! J’attends avec impatience de pouvoir m’offrir un triporteur 4 places (+ assistance électrique, parce ce que je n’arriverais jamais à rentrer chez nous ni à monter à l’école !).
      Bon, ça reste impensable pour mon compagnon (entre 30 et 100 km de route de montagne, faut en avoir dans les mollets ! Ici c’est le paradis des grimpeurs du Tour de France, avec tous les cols !!!) ; et je crois que l’odeur à l’arrivée ferait fuir les clients !!! :D

      Oui, on avait bien fait le tour de toutes les offres possibles ; le train reste vraiment le mode de transport le plus onéreux (surtout quand on doit ajouter une location avec 3 sièges-autos à l’arrivée). Je n’arrive pas à comprendre pourquoi le train est toujours plus cher que l’avion ; l’effet de la concurrence, peut-être ?

      Pour la box, j’en connais beaucoup qui l’éteignent la nuit. Je ne suis effectivement pas convaincue, car les faire vieillir prématurément, ce n’est finalement pas si écologique que ça…

      C’est quand même difficile, je trouve, d’avoir une information fiable pour forger son opinion.

    • Concernant les boxs internet, il semblerait en effet qu’elles soient concues pour être utilisées 24/24 et ne supporte donc pas bien les extinctions. Personellement, je n’ai jamais eu de soucis. Concernant la durée d’une vie d’une box, on les garde rarement plus de 5 ans (l’opérateur change de version assez régulièrement) donc même si on économise le materiel, il finira, malheureusement, un de ces jours au rebut juste parce que l’opérateur aura décidé de changer la version… Du coup, nous avons pris le parti de l’éteindre pariant sur le fait qu’on nous fera changer avant qu’elle dysfonctionne. Une autre raison pour ne pas l’éteindre est qu’en dégroupé total, on perd le téléphone fixe également quand on l’éteint. Ayant des téléphones portables, le problème est réglé de notre côté. Et enfin, certaines mises à jour du logiciel de la boite se font quand elle est allumée mais normalement ces mises à jour se font aussi au rallumage.
      Je vous avouerai que je l’éteins en premier lieu à cause des ondes WiFi … (certaines box continuent à cracher du WiFi même si celui ci est désactivé …) car j’essaye de minimiser dans mon domicile les émissions d’ondes (c’est pour ça que j’ai aussi supprimé le DECT – telephone fixe sans fil pour un modèle à fil). C’est très très personnel comme avis et réflexion et je peux comprendre qu’on trouve ça bizarre, lol !

    • Sinon, il y a des projets comme celui-ci :

      Je m’équiperais volontiers : https://fr.ulule.com/sybox-wifi/

      Chez nous, mon compagnon travail souvent le soir jusqu’à 1h du matin, et moi je prends le relais ensuite, donc box branchée la nuit obligatoirement… Mais de jour, ça se discute, car nous l’utilisons beaucoup moins. Le hic, c’est que même nos portables l’utilisent, car les antennes sont loin et peu fiables dans notre petite vallée. On communique beaucoup plus par les iMessage ou par le chat de facebook que par téléphone, ça ne capte pas assez ! Chez nous, les ondes, il n’y en a pas assez… :P
      En revanche, quand on habitait dans un immeuble en ville, j’avais été assez affolée que notre ordinateur réussisse à capter plus d’une quinzaine de box différentes, super-flippant !

    • Ah oui, en montagne, le vélo professionnel, ça me paraît impensable ! Ce serait en plus dangereux j’imagine, sur les nationales et routes tortueuses. Aaah, le triporteur, j’en ai beaucoup rêvé aussi. Maintenant, Petit Lutin a tout simplement passé l’âge, et dans notre ville toute plate, il pédale comme un grand. Mais en montagne, ce n’est pas la même chose, c’est clair !
      Pour le train, je ne comprends pas les prix non plus. Peut-être la privatisation ? Ca me fait rager bien souvent : comment demander aux familles de « préférer le train » si ça plombe le budget voyage totalement ??

      Merci Alexandra pour ton retour sur les box. J’avoue que ton expérience me parle, et je vais changer le montage chez nous, pour que la box s’éteigne le soir. Merci ! Même si, dans la mesure où on doit capter une quinzaine de signaux wifi, je me demande si c’est bien si important ? Même dans les maisons d’amis, en ville, c’est fou le nombre de signaux captés ! Gloups !

    • En effet, le nombre de signaux captés est impressionnant ! Je reçois même le mien à l’extérieur de notre immeuble alors qu’on est au dernier étage … Mais je me dis que éteindre le mien c’est éteindre la source la plus proche et potentiellement la plus puissante et puis faut bien que quelqu’un commence à s’y mettre. Au gré des discussions, les voisins seront peut-être​ inspirés !

    • Oui, je pars de ce principe là aussi, et je l’éteins tous les soirs avec le bouton wifi. Je vais le brancher sur la prise avec un gros bouton d’arrêt maintenant, comme ça au moins, on sera sur qu’il n’envoie plus rien. C’est déjà ça de pris !

  13. Je vois dans ta liste « faire sirop de lierre terretre » antitoux : c’est vraiment le moment,il est en fleurs!
    J’en ai fait un bon litre et en ai déjà donné 3 flacons, il a déjà guéri la toux d’une petite fille et de mon chéri.

    Réponse
    • Peux-tu me donner ta recette s’il te plaît ? Est-ce que tu stérilises tes flacons ? Merci pour les infos ☺☺

  14. Dernier petit pas, j’ai acheté une passoire en inox et un égouttoir en bambou pour remplacer ceux en plastique. Evidemment, il y a la commande, le transport et la livraison qui ne sont pas très écologiques… mais d’un autre côté, j’aurais dépensé autant si j’avais dû aller faire les magasins et je serais sans doute revenue bredouille, car il est difficile de trouver ce que je cherche. Alors je mets quand même ces achats dans les petits pas… parce qu’au quotidien, ça va améliorer les choses. Plus de plastique de ces côtés-là!

    Réponse
    • Un égouttoir pour la vaisselle ? On en cherche un aussi, avec un « étage » car on a décidé de se passer de lave vaisselle et en cuisinant tout maison, ça en fait de la vaisselle !! Je comprends ton choix de commander, j’ai eu plusieurs fois le même souci !

    • Pardon de me glisser dans le sujet.
      Un égouttoir, est-ce vraiment utile ? Si votre évier possède une paillasse, il suffit de poser la vaisselle dessus, quitte à en essuyer de suite une partie si vous en avez trop. En plus cela se fait en papotant et en riant. C’est un moment de convivialité.
      Et hop, un objet encombrant de moins (en plus l’égouttoir, il faut le nettoyer régulièrement).

    • Ohlala, ça m’a tellement changé la vie de trouver un lave-vaisselle quand nous avons déménagé il y a 4 ans, que j’admire ceux qui n’en ont pas !!!
      C’était infernal : impossible de faire la vaisselle après avoir cuisiné (enfants étaient trop affamés), donc s’ajoutait la vaisselle du repas (mais où je la mets ?!!), impossible à faire après le repas (c’est l’heure de la sieste/ du coucher), impossible à faire pendant que mes demoiselle dorment (ça fait trop de bruit pour miss2 qui sursaute au moindre vol de mouche), donc je me retrouvais avec une montagne à nettoyer au lieu d’être présente avec mes enfants une fois réveillés, qui bien sûr en profitaient pour multiplier les bêtises : 1/2h voir plus de liberté, vous pensez bien, c’est trop chouette ! :P
      Bref, plus jamais… tant que mes filles ne sont pas en âge de faire correctement leur tour de vaisselle ! :D

      Quand monsieur s’y collait, c’était la cata : il me manque la moitié de mes petites cuillères (parties à la poubelle), et retrouver des assiettes encore grasse dans le placard, grrr… Je ne compte pas les disputes de couple autour de cette corvée.

      Chez nous, avec 3 enfants en bas-âge, il n’y en a qu’un qui peut s’y coller, donc aucune convivialité, juste une corvée… C’était devenu la blague quand nous recevions du monde : familles et amis se relayaient pour nous aider à faire la corvée de vaisselle ; tous les mecs en rang d’oignon dans le couloir pour essuyer au lieu de profiter de la fin de soirée, la plaie… Il y en a qui venait avec des assiettes et des couverts jetable pour échapper à la corvée, d’autres qui me répondaient « heu, je préfère qu’on se voit chez moi… » :/

      Bref, je bénis mon lave-vaisselle presque autant que mon lave-linge ! :P

      Là au moins, les enfants peuvent participer au quotidien : chacun débarrasse ses petites affaires à la fin du repas, je peux débarrasser au fur et à mesure ce qui est sale quand je cuisine (enfin un peu de place !), j’ai gagné entre 1/2h et 1h de temps avec mes enfants ; c’est pas rien ! Et je peux recevoir et être avec mes invités sans stresser, ouf !
      Si le lave-linge tombe en panne, je me donne 24h pour en changer avant de me noyer sous le linge. Si le lave-vaisselle tombe en panne, je me donne 48h avant de devenir chèvre… :D

      Je suppose que ça dépend beaucoup de la taille et de la praticité de la cuisine, de l’emploi du temps des 2 parents, de l’âge et du nombre d’enfants, du type de cuisine (fait-maison ou ouvre-boite), bref, comme toujours : tout est relatif.

      Chapeau à tous ceux qui s’en passent !

    • Claire : tout dépend de l’organisation de la vie de famille et de l’aménagement de la cuisine je pense. Pour nous, la cuisine est minuscule, clairement pensée pour ne pas cuisiner, mais uniquement ouvrir des boites ! On n’a qu’un minuscule évier, genre chambre d’étudiant. Alors la vaisselle, il faut la faire très souvent car 3 verres dans l’évier, et tu peux plus remplir le pichet d’eau ! On a donc besoin qu’elle puisse sécher au fur et à mesure. De plus, pendant que mon Amoureux fait la vaisselle, je prépare la box de Petit Lutin. Je ne suis donc pas disponible pour essuyer !

      Quant au lave-vaisselle, pour nous, c’est plus simple sans. Mais comme tu le mentionnes, Oops (quel est donc ton prénom ;), cela dépend de bon nombre de paramètres !!

    • Chez nous, il n’est pas envisageable de nous passer d’un égouttoir. Les soirées sont tellement chargées, que sécher la vaisselle au torchon, oh lala, non ! Cela dépend de ce que chacun se doit d’inclure dans sa soirée. Je te remercie pour ton idée, car selon l’organisation de chacun, cela peut inspirer du monde ☺

  15. En fait, je n’ai jamais eu de lave-vaisselle. Du coup c’est une chose à laquelle je ne pense pas. Si nous avions d’autres enfants, sans doute envisagerions-nous également la question.
    Et l’égouttoir est pour moi essentiel. On a déjà essayé la paillasse, on ne peut rien y mettre et mon conjoint n’adhère pas. Quand il y a beaucoup de vaisselle, c’est plus pratique de pouvoir la laisser sécher, surtout le soir quand tu couches les enfants et que tu as encore plein d’autres tâches à effectuer.
    J’en ai pris un tout simple, en bambou, avec un étage pour les assiettes et un petit étage pour le reste. Je trouve ça plutôt bien fait. ;)

    Réponse
    • Je partage complètement ton point de vue, un égouttoir est pour nous indispensable. Nous en avons un en métal pour l’instant, mais il est trop petit. Je suis en pleine réflexion pour organiser l’aspect vaisselle chez nous, car c’est un véritable casse-tête, entre l’évier minuscule et l’égouttoir trop petit ! Merci pour ton retour ☺

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

* indicates required
Que souhaites-tu recevoir ?

Encore un peu de lecture ?

la boutique

Acheter, c’est voter ! Fais-le selon tes valeurs.

Pendant ce temps sur Instagram…