La face cachée de la Maman Bienveillante #3 : Habille-tôôôôaaaaaa !

Fév 9, 2017 | 32 commentaires

Mercredi, 11h20.

A. est malade, sa grande sœur L. et son grand frère E. ne pourront pas venir jouer à la maison. Petit Lutin et moi, nous sommes déçus. Alors on se dit que l’on va en profiter pour aller manger au travail de mon Amoureux, et passer un bon moment avec lui. Petit Lutin saute de joie à l’idée de manger au restaurant. Sauf que… il lui faut s’habiller avant de partir ! “Maman, tu peux m’habiller ? ” Ok, je suis de bonne humeur, j’accepte de l’habiller.

As-tu déjà essayé d’habiller la version accélérée de Shakira qui danse ? C’est à peu près ce à quoi je me confrontais. J’explique doucement une fois, deux fois, trois fois que je suis d’accord pour l’habiller, mais que dans ce cas, il reste calme et se concentre sur se vêtir. Lui continue à chanter à tue-tête et à danser. Je me répète une quatrième fois, par dessus son chant et ses rires, en évitant les coups de pieds en mode ninja, et en lui expliquant que j’en ai marre et que c’est mon dernier essai. Aucun changement. Je pose le pantalon, et je vais m’habiller dans la salle de bain.

Pleurs.

Hurlements.

Tu vas me dire, cet enfant, il a presque 6 ans, il sait s’habiller seul, ce sera moins crisant pour toi.

probleme-habiller-enfant-matin-clementine-la-mandarine

Là, je me mets à rire. Tu sais, un peu un rire diabolique genre les méchants dans Disney. Mouahahahahah ! On a testé, on a testé. On a pensé à adopter un perroquet et lui apprendre à dire “Habille-toi Petit Lutin” en boucle. Parce que personnellement, à la 5ème occurrence j’en ai marre. J’ai l’impression de devoir concentrer toute mon attention sur son habillement, cela sur une durée de temps allant de 10 à 30 minutes suivant son humeur et sa fatigue ce matin là. Et au milieu de tout cela, je n’ai alors pas le temps de me coiffer, de m’habiller complètement, avec une tenue correcte et assortie, ou de manger. Je suis frustrée car c’est important pour moi, je finis toujours par m’énerver.

Tu l’as compris, l’habillage, c’est LE sujet de crise de nerfs à la maison. Presque tous les matins, je pars de la maison agacée et stressée car le moment de l’habillage ne s’est pas bien passé. Avec cette impression de ne pas avoir le droit à l’erreur, que si je suis agacée, bim bam boum, tout dérape.

Il y a des méthodes qui fonctionnent. Faire parler les vêtements. Tu prends une voix super aigue et tu dis “Je suis la culotte, vite vite mets-moi ! », puis tu changes de voix et tu fais les chaussettes “Mets-moi en premier, je suis la plus belle. Non, moi en premier. Non, moi ! » Avec la voix suivante, tu fais le Tshirt, puis le pull… C’est rigolo pour Petit Lutin, hyper efficace. Sauf que je n’ai pas envie tous les matins de faire la doublure des vêtements.

On a aussi essayé la version : “Je te le dis une fois, c’est l’heure de s’habiller. Tes vêtements sont ici, tu as tout ce qu’il te faut. A toi la responsabilité d’être vêtu ou non au moment de sortir.» Soyons honnête, ça ne marche pas.

habiller-enfant-matin-clementine-la-mandarine

La faculté d’anticipation n’est tout simplement pas possible à son âge. Du coup, j’ai mis des réveils en place. 8h15, 8h20, 8h25 et 8h30. A 8h30, on est censé être dehors. Le premier réveil, à 8h15 veut dire “On part bientôt, si tu n’es pas habillé, c’est le moment, si tu es en train de faire quelque chose, il te reste 5 minutes pour terminer”. A 8h20, on lâche tout ce qu’on fait, et on met chaussures et manteau. A 8h25, on commence à sortir, on prend la lunchbox, le sac à dos, etc… et à 8h30 on est dehors. Cette méthode a fonctionné un temps. Et puis, ces sonneries stridentes (en mode musique horrible sur mon très vieux téléphone) finissent par me stresser.

Après tout ces tests, toutes ces crises, je me pose deux questions :

  • pourquoi est-ce que Petit Lutin n’a autant pas envie de s’habiller alors qu’il est totalement paniqué à l’idée de partir en pyjama ?
  • qu’est-ce qu’il y gagne lui, à ce comportement ? Car oui, il y a forcément un bénéfice pour lui, même si c’est très tordu psychologiquement.

Après une longue réflexion, je suis arrivée à la conclusion que :

  • Petit Lutin préfère rester à la maison avec moi plutôt que d’aller à l’école, même s’il aime son école, même si l’éducatrice est géniale, même s’il y a V. et A. ses meilleures amies du monde, même s’il aime y travailler et apprendre plein de choses.
  • Petit Lutin a besoin de connexion le matin. Et même si c’est par les cris, au moins, de cette manière, on se connecte vraiment à lui – cf l’article de Maman Zen sur le sujet.

besoin-connexion-enfant-matin-clementine-la-mandarine

Alors on va tester quoi maintenant ?

La méthode des images, qui indiquent quoi faire dans quel ordre. Un, je me lève. Deux je m’habille, trois je mange… J’ai bien pensé à mettre cela en place, mais je n’ai pas encore testé. C’est donc notre prochaine étape :

  • se lever assez tôt pour avoir le temps le matin
  • faire les choses ensemble : manger ensemble, s’habiller ensemble…
  • mettre en place une boite avec les étapes à réaliser pour tout le monde, en images, y compris ce qui relève de ma responsabilité ou celle de mon Amoureux comme penser à emmener la lunchbox, et s’y tenir.

Et chez toi, ça se passe comment l’habillement ? As-tu développer des astuces qui fonctionnent ? S’il te plaît, partage-les en commentaires, elles seront utiles à tout le monde ☺

Petits liens qui vont pour aller plus loin :

education-bienveillante-positive-clementine-la-mandarine

——————————–

Cet article est écrit en autre grâce à vôtre soutien sur Tipeee, et ça représente énormément pour moi ♥ Tu aimes ce contenu, il t’apprend des choses, t’aide à avancer vers une vie plus écologique, sereine, bienveillante ? Soutiens-moi sur Tipeee !

32 Commentaires

  1. Bonjour Clémentine,

    Comme je comprends ton désarroi. Maman de deux enfants (3 et 5 ans) ça se compliquait bien pour nous il y a quelques mois. J’ai comme toi testé de nombreuses méthodes. Sans succès ou sur une durée très limitée…

    Finalement, j’en suis arrivée à la même conclusion que toi : un grand besoin de connexion. Pour ma fille, cela s’est résolu avec le fait qu’elle prenne le petit-déjeuner sur mes genoux. A trois ans, ça peut paraître bizarre, mais elle a besoin d’être collée à moi pendant un temps le matin. Mon grand visualise un peu plus le temps qui passe. Alors, comme on a une grande horloge à aiguilles dans le salon, je lui montre à quel endroit l’aiguille sera au moment de partir et il se régule plus tout seul. Côté connexion, le réveil en douceur suivi d’un gros câlin lui suffit. J’ai aussi appris à accepter qu’ils aillent à leur rythme. Et oui, des fois ils sont encore en culotte alors que je commence à dégivrer la voiture… Dans ces moments-là, je prépare le plus de choses pour accélérer le mouvement (manteau, chaussures, sacs à dos, … tout est prêt pour qu’ils sautent dedans! ;-) ) Ca me donne de quoi m’occuper et ils me voient faire alors ils se dépêchent un peu.

    Hélène

    Réponse
    • Hélène, merci pour la douceur de ton retour et tes astuces, qui me seront très utile, j’en suis sure ☺ L’horloge dans le salon, mais oui, qu’elle excellente idée !

  2. Mes enfants sont grands ( 10, 17 et 19 ) et je repense avec nostalgie aux câlins qui vont avec l’habillage du matin.
    Oui, c’était stressant d’en avoir 3 à accompagner à l’heure, oui maintenant je n’ai que moi à habiller et c’est facile…mais finalement c’est moins chaleureux maintenant !

    Réponse
    • Merci Christelle pour ce rappel. C’est vrai que pris dans le quotidien, on a parfois du mal à savourer les petits bonheurs, ce qui est pourtant essentiel, et l’essence même, à mon avis, du bonheur ♥

  3. Je compatis ! L’habillage a toujours été compliqué ici ainsi que le lavage de dents… Parce que j’ai deux grandes rêveuses qui sont loooooongues pour tout. Et je dois en plus gérer les disputes et au final faire attention qu’elles ne soient pas dans la salle de bains en même temps…
    Ce qui marche bien, c’est la course d’habits, surtout avec la petite de 5 ans: je suis dans la salle de bains, elle est dans la pièce à côté et on fait la course, en mode “je retire mon pyjama”, “moi je mets mes chaussettes”, si elle voit que je suis plus en avance qu’elle elle accélère. Bien sûr, je triche un peu, je ralentis pour qu’elle gagne, et j’en profite pour me coiffer, etc.

    Réponse
    • Oh mais oui !
      Mes parents faisaient ça avec mon frère et moi aussi !
      Et des fois, juste avec mon petit frère, on faisait la course aux habits (aussi bien à l’habillage qu’au pyjama :) )
      Ça marchait super bien :D et c’est ludique :P

      Il faudra que j’y repense au moment où mon flocon sera en âge de s’habiller tout seul (à 3 mois on y est pas encore :P )

  4. On a connu ça aussi de notre côté avec notre poupy de 5 ans. Elle, son truc, c’est de révasser. En se levant plus tôt, elle révassait plus longtemps. En promettant un petit dessin animé avant de partir, elle préférait aussi révasser. Et bizarrement, ce qui a marché (mais pas sûr que cela marche jusqu’à la fin de l’année…), c’est de mettre une horloge à aiguille dans sa chambre et lui dire:
    – Quand l’aiguille est sur le 3, tu dois avoir fini de t’habiller sinon tu as perdu 1 point
    – Si tu as fini avant, tu gagnes 1 point
    Et quand tu as 10 points, tu as le droit de choisir soit ce que tu veux manger un soir
    Et quand tu as 20 points, tu as le droit de choisir une sortie (en ce moment, elle est très piscine)
    Elle a donc un tableau avec des dessins qui comptent les points

    Ces choses qui, avant étaient fréquentes, le sont devenu moins mais servent efficacement de carotte !!

    Réponse
    • Merci Fanny pour ton astuce. Pour notre part, on essaie d’éviter le système de punition/récompense, donc de carotte. J’ai plutôt envie qu’il s’habille car il comprend qu’il a besoin de s’habiller pour être bien à l’école, pas parce qu’il veut manger des pâtes les soir ;) J’espère que ça fonctionnera pour vous en tous cas !!

  5. Hier j’ai eu la chance immense d’assister à une conférence d’Isabelle Filliozat :) Elle répondait à une question concernant un enfant de 5-6 ans qui râlait tous les soirs avant d’aller au bain même s’il appréciait ensuite d’y être. Isabelle Filliozat a commencé par nous expliquer qu’un enfant de cet âge adore les rituels ….. et du coup, si l’enfant a commencé à râler plusieurs fois de suite, il est possible que ça soit devenu maintenant un rituel !!! je n’y avais jamais pensé dans ce sens ! Du coup, il faut rompre le rituel et là elle proposait de changer l’horaire (ou par exemple intervertir bain et dîner ou habillage et petit dej) ou mettre un nez rouge ou tout autre chose ludique…
    Et concernant mon expérience perso, quand mon loustic était tout petit il adorait quand je chantais “prom’nons nous dans les bois” : petit lutin est plus grand mais peut être que ça pourrait l’aider à avancer ?
    Bon courage !

    Réponse
    • Cette notion de rituel nous a beaucoup aidé, un grand merci Hélène (oui, j’ai lu ton commentaire lorsque tu l’as publié, et je réponds seulement maintenant, plus d’un mois après, j’en suis désolée). Nous avons pour le coup interverti habillement et petit déjeuner et ça va beaucoup beaucoup mieux !!

  6. Bonjour,
    Ma fille n’à que 5 jours mais j’aime bien vous suivre pour votre philosophie. Donc je ne pourrais pas vraiment faire un retour d’expérience réussie, quoique…
    Personnellement, quand j’étais petite, je n’aimais pas m’habiller le matin, parce qu’il faut ôter le pyjama bien chaud et douillet de la nuit pour des vêtements tout froids. D’ailleurs, aux cris de ma fille durant le change, je me dis que c’est peut être pareil pour elle.
    Du coup, je sais que ce n’est.pas très écologique, mais un petit coup de chauffage soufflant le matin et/où mettre la veille les vêtements sur un chauffe serviette pourrait peut être aider.
    Personnellement, à 35 ans, ça aide ;-)

    Réponse
    • Oh oui, quelle belle idée. J’essaierai de m’en souvenir pour l’hiver prochain !! Merci Marion ☺

  7. Coucou à tous,

    Mes enfants sont plus grands et n’en ont plus besoin, mais un instrument qui nous a bien aidés : le Time Timer http://www.timetimer.com/
    C’est très visuel et les enfants voient ainsi le temps qui leur reste.

    bises !

    Réponse
    • Merci Caroline, je ne connaissais pas du tout cet objet. Même pour le boulot ça peut être très utile !!!

  8. Bonjour,
    j’ai 4 enfants (dont 3 plus grands que petit lutin) et ils sont tous passés par une phase difficile au niveau de l’habillement. Ma méthode personnelle est effectivement d’essayer différentes choses car ce qui marche un jour ne marche plus un autre. Je partage toutes les réponses au-dessus y compris la question du chauffage des vêtements sur lequel j’ai lâché pendant quelques semaines (mais qui était réalisé en autonomie sur le sèche serviette de la salle de bain).
    Tout ce qui tourne autour du jeu marche souvent bien (on fait une surprise à Maman : il s’est habillé en surprise, on fait la course ensemble à celui qui s’habille le plus vite (et je perds toujours…). S’habiller avant le petit déjeuner marche pour certains, au contraire pour d’autres ils ne sont bien qu’après avoir petit déjeuné. Et effectivement la qualité du réveil est super importante car quand l’enfant est de bonne humeur ça marche toujours mieux !
    De mon côté je choisis de me lever 15 minutes plus tôt pour être sûre de ne pas courir et d’avoir le temps pour les questions de chacun !
    Bon courage !

    Réponse
    • Merci Claire pour ce concentré d’astuces ☺☺☺

  9. Moi aussi je me souviens du bon vieux temps …je préparais leurs vêtements la veille avec eu , pour qu’ils soient d’accord et le matin après le petite déjeuner et la toilette , ils se faisaient un “réel” plaisir à aller s’habiller tout seul ….enfin un jour sur 3 ou 4 …..

    Réponse
    • Hihihi !! Un jour sur 4 c’est déjà ça ;)

  10. Bonjour, j’ai une puce de 3 ans 1/2 qui a beaucoup de mal à s’habiller le matin (ou se mettre en pyj le soir…). Un soir de la semaine dernière, je commençais à m’énerver et lui dis “T’as intérêt à être prête dans 30 secondes” en commençant à compter. Elle s’est prise au jeu, en 15 secondes elle était prête et nous étions en train de rire toutes les deux. Depuis elle me l’a redemandé plusieurs fois. Je ne sais pas si ça durera longtemps mais j’aime bien car on s’amuse toute les deux. Ca rejoint un peu le jeu de celui qui ira le plus vite mais je n’aime pas rajouter de la compétition avec autrui alors qu’il y en a déjà tellement dans notre société. J’ai lu dernièrement le livre “Qui veut jouer avec moi” de Lawrence J. Cohen. Il explique que tout peut se régler par le jeu et j’en suis convaincue. D’ailleurs faire la voix des vêtements marche bien aussi. Si ça ne te motive pas, essaye de trouver un autre jeu et surtout prends-y du plaisir ! :) Bon courage !

    Réponse
    • Merci Juliette pour toutes ces idées !! C’est vrai que le jeu arrange souvent les choses. C’est une habitude à prendre que de trouver le bon jeu au bon moment ☺

  11. Bonsoir Clémentine,
    comme mon petit bonhomme est un peu plus grand que le tien, j’ai presque envie de te dire que tu tiens le bon bout. J’ai l’impression de me revoir quand il était à la maternelle. Mais maintenant, l’habillage du matin c’est beaucoup beaucoup mieux.
    Voici quelques stratégies mises en oeuvre ici :
    – en semaine je prépare les vêtements pour ne pas ajouter encore quelque chose à gérer, mais cela lui arrive d’en choisir qui lui plaisent plus. Cela ne me gène pas.
    – j’ai testé une fois le “maintenant, on y va” (avec 15 minutes d’avance), après l’avoir prévenu plusieurs fois. Il était en pyjama. Nous sommes sortis… il a compris l’enjeu et s’est habillé à une vitesse tout à fait exceptionnelle (j’en rigole encore). Les 15 minutes de marge m’ont permise d’être relax et d’accueillir ses émotions. Je n’ai pas eu besoin de le refaire
    – c’est un petit mangeur le matin. L’habillage est donc avant le petit-déjeuner pour que le repas se passe sereinement
    – j’utilise aussi l’équivalent du time-timer et c’est super efficace parce que c’est très visuel (du style “le coucher est à 20 heures, si tu veux vraiment une histoire, tu as besoin de te laver les dents /ranger/etc sans trainer”)
    – mais ici le truc le plus efficace a été l’utilisation des pictogrammes : j’ai créé plusieurs fiches dont celle de l’habillage avec 1/ un picto de slip 2/ un picto de t-shirt etc

    Réponse
    • J’ai terminé ma réponse un peu vite. Je peux t’envoyer par email une photo de mes pictogrammes.
      Je les ai téléchargé là : http://www.sclera.be/fr/picto/telecharger

    • Merci beaucoup pour toutes ces idées. On a pensé aux pictogrammes plusieurs fois, et je ne les ai toujours pas mis en place. Arg ! Et maintenant, l’imprimante est en panne, zut zut !

    • Si c’est toi qui fais les très jolies illustrations de ce site (j’adore), tu devrais pouvoir te passer d’imprimante ;-) ;-) et les faire toi-même. Dans ce cas, ce que je t’ai envoyé peut t’inspirer.
      Je trouve que le plus simple est de mettre des pictogrammes clairs dans l’ordre en les numérotant. A l’âge de Petit Lutin, la suite numéraire de 1 à 5 ou 6 a normalement du sens.
      Je suis convaincue qu’un petit de l’âge de Petit Lutin a encore du mal à se souvenir d’une longue série de consignes. Les avoir sous les yeux, de manière lisible aide bcp.
      Je viens de regarder à nouveau “J’ai tout essayé” de Filliozat. Dans la catégorie 4-5 ans, il y a bien une page sur “Il met des heures à s’habiller”. Bref, tu n’es pas la seule à avoir ce point (ouf ouf :-) ). Elle rappelle que la notion de temps chez l’enfant n’est pas la même que chez l’adulte et recommande aussi de mettre l’ enfant dans un endroit dans lequel il n’a pas trop de distractions.
      Merci pour ces articles sur l’éducation bienveillante et les échanges d’idées qu’ils occasionnent. Je suis tjrs preneuse.

    • Au final, on a opté pour des dessins à la craie sur la porte d’entrée, qui se sont vite transformés en mots écrits puisque Petit Lutin a très vite été capable de lire ! Un vrai bonheur que d’avoir l’ordre des opérations visible : ainsi, on sait où il en est, et il sait ce qu’il a à faire ☺

  12. téléchargéS, désolée

    Réponse
  13. Chez nous aussi le matin est source de conflits. Une fois l’habillement, une fois le petit déj’, une fois le choix vélo/draisienne/trotinette… Sans oublier la grande question “Qui c’est qui m’amène ? Oh ! Non ! je voulais que ce soit [l’autre parent que celui qui accompagne ce jour là]”. Du coup plusieurs choses ont été mises en place :
    – un petit planning hebdo avec une photo de celui ou celle qui accompagne ou récupère M. MiniDou
    – une “routine” du matin avec chaque étape illustrée avec SES affaires et SES habitudes (son Tshirt préféré, son petit déj’ classique, sa draisienne, son sac à dos)
    – une petite horloge qui, quand on bouge la grande aiguille, fait apparaitre le numéro de l’étape de routine à laquelle on doit être rendu à cette heure là (en ce moment en réparation pour cause de M. MicroDou curieux).
    Ça va nettement mieux. Y’a encore des ratés, mais cette semaine on a pour l’instant été à l’heure, dans le calme, 3 jours sur 4 (le quatrième tout le monde s’est rendormi au cours d’un câlin du matin en famille)(ça ne compte pas)(c’était la méga panique).

    Réponse
    • Merci pour ton retour et ces super idées ! La petite horloge, c’est toi qui l’a faite ?

  14. Bonjour !
    Cet article me parle vraiment… Mon fils de 4 ans refuse de s’habiller le matin, seul ou aidé, et devient encore plus catégorique si sa petite sœur est dans mes bras… Mais chez nous, il n’y a pas que l’habillement, tout est sujet à crises le matin, alors on a mis en place un système de “programme”. Tous les matins, au réveil, on lui déroule la journée avec force adverbes, qu’il connait maintenant par cœur et récite avec nous :
    – je bois mon lait tranquillement
    – je m’habille calmement
    – je joue un peu
    – je mets mon manteau quand maman dit qu’il est heure
    – je vais à l’école gentiment
    – j’écoute la maîtresse
    – …
    Il suffit de lui rappeler où on en est pour qu’il reprenne la barre ! Et maintenant, il réclame son programme tous les jours (c’est plus souple pour nous qu’un planning imprimé, je trouve).

    Un autre truc qu’on m’a donné mais que je n’ai pas testé : choisir ensemble une chanson pour s’habiller. De préférence quelque chose d’entraînant et qui plaise à tout le monde dans la famille car elle va souvent être entendue ! Et l’idée c’est que dès que la chanson commence, on s’habille, et il faut avoir fini avant la fin de la chanson.

    Réponse
    • J’aime beaucoup l’idée de la chanson ☺ Merci pour ton partage !!

  15. Bonjour ,
    je decouvre ce blog ce soir ( petit temps pour moi sans personne à la maison …je suis nulle en informatique , je cherche les smileys …)
    Bref , mon truc pour la préparation du matin :
    – programme ecrit du lever au depart pour l’ecole , ca aidait beaucoup ma seconde louloute qui se disperse vite …
    – Je les préviens que ca va etre l ‘heure d’aller à l’ecole… pour etre à l ‘heure!!! , je dépose en 1 er celle qui à fait l’effort de mettre chaussures et manteau en 1 er .
    Nous sommes déja arrivées en retard 1 fois ! juste une fois , ma fille a tellement eu honte après cet épisode, qu’elle me demandait le lendemain si on était bien à l’heure , que je devais surveiller l ‘horloge , nous avons mis une alarme …et depuis ca fonctionne assez bien ( elle devait etre en CP ) à l’époque .
    Je n’ai pas accentuer le fait qu’elle était en retard mais j’ai arréter de m’enerver, moi pour qu’elles soient , à l’heure ( ayant des souvenirs de ma maman stressée par le retard ) …
    après ca ne fonctionne pas avec tous les enfants …

    Réponse
    • Merci pour ton retour et le partage de ton expérience ☺ Souvent s’énerver ne sert qu’à les stresser et c’est encore pire après… mais c’est plus facile à dire qu’à faire !

Laissez une réponse à Juliette Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca t’a plu ? Continue ton cheminement écolo !

Encore un peu de lecture ?

Pendant ce temps sur Instagram…