Parlons Slow Cosmétique.

Le plus logique, pour une sobriété heureuse en matière de cosmétique, après un mode de vie sain me semble être l’utilisation de produits bruts, végétaux, biologiques. J’ajoute bien volontiers qu’il est encore mieux de choisir des produits :

  • avec un faible niveau de transformation nécessaire, tels que les huiles ou les beurres
  • issus autant que possible de plantes locales
  • issus, sinon, du commerce équitable, cultivés dans des zones sans déforestation notamment et qui ne privent pas les populations locales

Tu peux aussi, si plusieurs choix s’offrent à toi, favoriser les contenants recyclables ou mieux, rechargeables.

produits-bruts-cosmetique-clementine-la-mandarine

Tu peux trouver facilement ces huiles et beurres dans les magasins bio, ainsi que sur internet, chez eco-sapiens par exemple, si tu n’as pas de magasin qui les proposent à proximité de chez toi.

Je te présente aujourd’hui les 3 produits bruts que nous utilisons à la maison. Il en existe bien entendu des tas d’autres, qui seront appropriés pour différents types de peau. Je choisis de ne te parler que de ceux-là que j’utilise car je les connais.

cosmétique-produits-bruts-simplicite-clementine-la-mandarine

Le beurre de Karité

Essentiellement destiné à Petit Lutin, nous avons beaucoup utilisé le beurre de karité pour le soulager ses irritations locales lorsqu’il était constipé.Après avoir discuté lors d’un marché de Noël avec la responsable, très engagée, d’une marque de beurre de karité équitable, j’ai découvert qu’en Afrique, il était énormément utilisé de cette façon, pour ses effets laxatifs. Nous ne l’avons jamais donné à manger à Petit Lutin ; en application locale, le beurre le soulageait en fondant. Effet placebo ou réel ? Cela restera un mystère !

Nous utilisons aussi le beurre de karité lorsque nous avons la peau très sèche. Il est très efficace contre les irritations autour des lèvres que peut avoir Petit Lutin par moment. Comme il lèche continuellement ces zones, le beurre de karité nous offre une solution hydratante qu’il peut avaler sans problème !

aloe-vera-slow-cosmetique-clementine-la-mandarnie

Le gel d’Aloe Vera

L’aloé vera est une plante qui pousse naturellement dans les zones chaudes du globe. Tu peux la cultiver en pot, en la gardant à l’intérieur, derrière une fenêtre en hiver, et en la plaçant au soleil l’été. Tu pourras alors extraire toi-même le gel des feuilles, très facilement, en les incisant.

Tu trouveras dans le commerce des gels d’Aloe Vera biologique, certifiés cosmebio, qui contiennent 97% d’aloe vera, reconstitué à partir de poudre et d’eau. Le reste se partage entre la gomme de xanthan, du carraghénane, de la glycérine pour épaissir et gélifier, de l’acide lévulinique, du sorbate de potassium… Bref, un cocktail chimique, même à faible dose.

J’ai testé le gel frais, extrait de la plante directement contre des coups de soleil, et le gel en tube. Le gel frais m’a semblé bien plus efficace, ce qui me paraît tout à fait logique puisqu’il n’a subit aucune transformation. Je rêve donc d’avoir un ou deux plants d’aloé vera chez nous. Je m’en sers notamment pour :

huile-de-bourrache-slow-cosmetique-clementine-la-mandarine

L’huile de Bourrache

La bourrache est une jolie petite fleur bleue, que tu peux faire pousser chez toi, dans des bacs ou dans ton jardin. Une huile est extraite de ses graines. En application cutanée, elle a des effets contre le vieillissement de la peau, et diverses éruptions cutanées et l’exzema. Elle peut aussi être utilisées pour les ongles et les cheveux.

J’utilise cette huile lorsque je sens que ma peau a besoin d’être nourrie. Je la mets en général le soir, car je n’aime pas trop son odeur. Elle pénètre facilement dans ma peau, et je sens réellement une différence le lendemain matin.

J’attends maintenant avec joie que les graines de bourrache plantées sur mon balcon germent et que nous puissions ainsi découvrir cette plante sous ses formes culinaires et visuelles !

Tu as soif d’autres avis sur les produits bruts en cosmétique ? Je te conseille de lire l’excellent article de Natasha à ce sujet.

Et toi, quelles sont les produits bruts que tu utilises en cosmétique ? Huiles ? Beurres ? S’il te plaît, partage ton expérience en commentaires !

Note : j’ai utilisé les articles Wikipédia sur le beurre de karité, l’aloé vera et la bourrache dans la rédaction de cet article. Et je me suis fait une joie de faire un don de 2€ pour soutenir cette association.