Un an de lombricompostage – 2 : organisation

Avr 3, 2015 | 18 commentaires

Voilà un mois environ que nous avons démarré le lombricompostage.

Il est temps pour l’article bi-mensuel des aventures d’Edgar et Frésille les vers – pour le choix des prénoms, l’explication est ici.

un-an-de-lombricompostage-clementine-la-mandariine

Pour que les choses restent simples, nous avons choisi de mettre nos épluchures et le carton dans le bio-seau. J’utilise du carton de boite d’œufs, non coloré. Je récupère beaucoup de boites d’œufs de mon entourage, pour les transformer en cartes postales. Le dessous nous sert soit à peindre, soit à réguler l’humidité du lombricomposteur !

s-organiser-pour-le-vermicompostage-clementine-la-mandarine

Pour réguler l’humidité, j’utilise aussi une bouteille d’eau, avec une pompe, ancienne bouteille de shampoing. Un spray aurait certainement été plus pratique, mais je n’en ai pas de disponible à récupérer pour l’instant. J’ai disposé l’ensemble bio-seau et bouteille d’eau sur le plan de travail de la cuisine où nous préparons les légumes. Ils sont ainsi à porté de main !

organiser-lombricompostage-maison-clementine-la-mandarine

Pendant les deux premières semaines, nous avons mis peu d’épluchures, pour laisser à Edgar et Frésille, les vers, le temps de se remettre de leur voyage en sac plastique. Amandine de la Boite à Terre nous a conseillé un verre d’épluchures tous les deux jours. Je ne suis pas certaine que nous ayons scrupuleusement respecté la consigne. Cependant, en cette période printanière, les légumes sont rares pour qui mange de saison. Aussi, nous n’avons de toute façon pas des monceaux de déchets à offrir à Edgar et Frésille.

moisissure-au-démarrage-du-lombricompostage-clementine-la-mandarine

Au début, mon Amoureux y a ajouté un filtre a café entier. L’humidité trop importante accompagné d’une charge de déchet trop grande a créé de la moisissure dans le bac. J’ai remué le tout en ajoutant du carton. Cela a bien amélioré les choses, mais la moisissure est revenue autour du filtre a café. Je me suis alors rappelée les conseils d’Amandine :

Il faut déposer les déchets coupés en morceaux : plus les morceaux sont gros, plus le compostage est long. Toutefois pas besoin d’exagérer, l’idéal est de ne pas excéder 3 cm.

J’ai donc enlevé le filtre a café. Dorénavant, nous le déchirons en petits morceaux avant de le placer dans le bio-seau, sur une couche de carton déchiré. Depuis, nous n’avons plus remarqué de problème de moisissures ☺

proteger-lombricompost-des-mouches-et-moucherons-clementine-la-mandarine

Nous avons fait face à une tentative d’invasion par des mouches et mouchettes. Mon Amoureux, muni d’une balayette – oui oui, ça fait une tapette à mouche plus que convenable ! – les a chassé. Pour éviter qu’elles se reproduisent, j’ai placé du papier kraft sur le dessus du bac. Grâce à ces deux approches, nous sommes venus à bout des mouches en deux semaines à peine. Depuis maintenant deux bonnes semaines, plus rien

compostage-avec-des-vers-en-appartement-un-an-de-recap-clementine-la-mandarine

Sur les conseils d’Amandine, j’ai cessé de remuer le contenu du bac :

On conseille en général de ne pas trop remuer la litière, cela l’empêche de s’organiser en couches (le compost au fond, puis la matière en décomposition et en haut les déchets) et cela perturbe l’écosystème vers – bactéries – … Mais si dans un premier temps cela a permis de faire sortir les mouchettes et surtout de surveiller ton humidité, c’est pas trop grave. Il faudra arrêter à un moment pour laisser la litière et les vers s’organiser seuls. Évidement tu peux vérifier de temps à autre que tout va bien jusqu’au fond. Environ tous les 3 ou 4 jours on va voir jusqu’au fond du nôtre ce qu’il se passe, en essayant de se faire les plus discrets possibles :)

composter-avec-des-vers-en-appartement-un-an-d'aventure-a-suivre-clementine-la-mandarine

Edgar et Frésille n’aiment effectivement pas qu’on les observe, et sont très peu enclins à poser pour les photos.

Et toi, as-tu un lombricomposteur ? Si tu ne t’es pas encore lancée, y a t’il des questions qui te turlupinent et t’empêchent de franchir le pas sereinement ? S’il te plaît, partage ton expérience et tes questions en commentaires !

Petits liens qui vont bien pour aller plus loin :


moins-de-dechets-pour-une-vie-plus-remplie-clementine-la-mandarine la-boite-a-terre-lombricomposteur-en-bois-fabrique-en-france-clementine-la-mandarine un-an-de-lombricompostage-clementine-la-mandarine

18 Commentaires

    • Je vous souhaite plein de chouettes aventures et de jolis composts à tes vers et toi ☺

  1. Ici çà fait qq années qu’on en a un….. on a vite oublié de mettre les fruits en été car sinon les moucherons reviennent aux galop…. et les araignées adorent mais bon c pénible…..sinon ben je trouve que c vraiment cool et ma poubelle adore aussi…..

    Réponse
    • Merci Emilie pour le partage de ton expérience. J’attends de voir cet été si nous aurons le même soucis avec les moucherons. Je croise les doigts pour être épargnée !

  2. Pour mon lombricompost que je gère depuis 2 ans maintenant, j’utilise un morceau de carton découpé à la bonne taille (sans écriture !) comme « couverture ». Au bout d’un moment, il est tellement gorgé d’humidité et entamé par les petits affamés que je fini par le découper grossièrement et je le remplace par un nouveau.
    Je vois que tu mets aussi les épluchures de poireaux. Cela n’acidifie pas trop le compost ? J’avais lu qu’il ne fallait pas en mettre…
    merci pour le partage d’expérience !

    Réponse
    • Bonsoir Malva-Alcea :)

      Deux ans de lombricompostage en effet, cela permet déjà de faire un bon bilan ! Nous utilisons aussi l’astuce de la plaque de carton, surtout lorsqu’on enchaîne les démonstrations dans les magasins, pour préserver l’environnement des vers. Il semblerait qu’ils apprécient beaucoup !

      Nous mettons aussi nos poireaux, en quantités modérées et en petits morceaux, en sachant que nous ajoutons régulièrement les coquilles d’œufs broyées (qui atténuent l’acidité).

      À bientôt !

    • Merci à toutes les deux pour vos astuces associées aux poireaux. Je m’en vais demander à mon amoureux de garder dorénavant ses coquilles d’œufs pour le lombricomposteur ☺

  3. Ça y est, on a commandé le notre ! Nos « mignons » (c’est comme ça qu’on les a appelés ^^) ne vont pas tarder à arriver… Je prends donc bien note de tes conseils, et il me tarde de commencer !

    Réponse
    • Génial Laëtitia ☺ Je te souhaite une bonne installation et mise en route de ton lombricomposteur !

  4. J’ai commencé mon lombricomposteur en septembre, mon soucis maintenant c’est que mes 3 étages sont remplis, mais le bac inférieur n’est toujours pas près à récupérer, une grande partie des vers y sont encore en activité

    Réponse
    • Bonjour Lisie, est-ce un lombricomposteur en bois ?

      Nos plateaux on une capacité de 18L chacun, ce qui est déjà très gros pour du lombricompostage. Peut être que votre lombricomposteur ne suffit pas à absorber les déchets de votre consommation de fruits et légumes si elle est très importante. Combien de personnes comporte votre foyer ?

      À bientôt,
      Amandine.

  5. Ravie de voir l’avancé du procédé! Mon lombricomposteur est presque terminé, j’ai hâte de tester! Une petite question, c’est quoi la base que vous aviez dans le tiroir pour accueillir les vers? De la terre, du compost?
    Merci :)

    Réponse
  6. Hello !

    La base est une litière fournie avec le lot de 500gr de vers. La litière est généralement un amendement composée de lombricompost et de fumier mais on peut en recomposer une à partir de terreau, papier journal déchiré, morceaux de carton sans oublier d’ajouter de l’humidité.

    Où as-tu prévu de te fournir en vers ?

    J’espère avoir répondu à ta question, à bientôt !

    Réponse
    • Amandine : Emma, de Planète addict, vis loin, très loin d’ici (amérique du sud !).

  7. J’ai 2 questions
    Le lombricompost, est ce des verres de terre dans de l’humus au Ph neutre ou autre chose ?
    Est – ce qu’il y a un revêtement autour sachant que le bois est biodégradable par essence, même le mélèze ?
    Aussi une dernière, pour éviter la décomposition anaérobique (source de méthane) comment l’aérer facilement sans trop deranger l’écosystème stratifié ? Et quand sais t on quand l’engrais vert est près et comment le récupérer?

    Réponse
    • Bonjour Jackson,

      N’hésitez pas à visiter les différentes rubriques de notre forum qui répondront à la plupart de vos questions : http://laboiteaterre.fr/forum/

      Notre lombricomposteur est désormais en Douglas issu de forêts Françaises gérées durablement, il est naturellement imputrescible et utilisé sans traitement et sans revêtement pour les menuiseries des chalets par exemple.

      Il est de ce fait naturellement respirant, et la construction laisse la place pour une aération supplémentaire à la base du lombricomposteur et également autour du couvercle ou entre les différents plateaux.

      Le lombricompost est prêt lorsqu’il n’y a plus de vers dedans, cela signifie qu’ils ont décomposé tous les déchets. Il suffit de soulever le deuxième plateau pour vérifier le contenu du premier. Il y a une rubrique du forum avec des illustrations expliquant les rotations.

      Merci pour vos questions, et n’hésitez pas si vous en avez d’autres,

      À bientôt !

  8. Hello,
    ça fait un an que je compost via ce système qui porte mal son nom de lombricompost , vu qu’il n’y a aucun lombric dedans , mais des vers à fumier ou eisenia foetida ou eisenia andrei.
    Je dois quand même faire remarquer que le poireaux , l’ail, l’oignon ont des propriétés vermifuges et donc nos petits protégés ne raffolent pas de leurs épluchures !
    J’ai, comme beaucoup qui essayent cette technique, eu des problèmes de mouchettes et retrouver encore beaucoup de vers dans mon bac inférieur alors que le compost est mûr .
    Pour les mouchettes je fais attention quand je met des épluchures de fruits , de bien les enfouir dans la litière ou en tout cas de bien les recouvrir de litière , pour les vers que je retrouve dans mon bac inférieur , je dépose le compost sur un tamis sous une lampe puissante, sous le tamis j’y ai accroché un sac et celui ci est dans un seau .
    Je récupère les vers , qui fuient la lumière et se réfugient dans le sac. Il restent toujours quelques oeufs de vers dans le compost( petits, bruns vert et elliptiques) mais ce n’est pas bien grave car les vers se multiplient assez vite .
    Ma vermiscompostière est en plastique et est munie d’un petit robinet qu’il me suffit d’actionner pour récupérer le thé de compost ou jus de compost ou plus précisément percolat de compost , attention cet engrais est très puissant il faut le diluer au ratio de 1/10 avec de l’eau sinon il brûlerais les racines de vos plantes !!! Aussi, le compost obtenu est très riche également je le mélange avec de la terre de jardin 1/3 de compost 2/3 terre de jardin pour les jardinières , toutes les plantes ne sont pas aussi gourmandes que les courgettes .
    On peu facilement se procurer des vers dans un compost de jardin , ou de quartier si tu vis en ville , en belgique il y a un bottin des maîtres composteurs ( voire internet ) qui peuvent également t’aider dans cette recherche. Bonne continuation a tous !

    Réponse
    • Merci pour toutes ces informations Ben :)

Laissez une réponse à Lisie Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Encore un peu de lecture ?

Ca t’a plu ? Continue ton cheminement écolo !

Tu recevras un mail par semaine, avec des astuces écolo, les récap des challenges écolo… Promis, je garde ces infos juste pour moi. Et pas plus d’un mail par semaine.

Et pour fêter ton arrivée, un mini-challenge d’une semaine pour faire tes premiers pas vers une diminution de tes déchets avec 7 astuces faciles et efficaces.

Pendant ce temps sur Instagram…