Oh lala, je suis super excitée !

Mon Amoureux et moi avions très envie d’avoir un lombricomposteur. Un beau, en bois, fabriqué en France. Nous rêvions très précisément du lombricomposteur de la Boite à Terre.

Grâce à Natasha, rédactrice du blog Echos Verts, voilà ce rêve devenu réalité. Amandine et Jérémie ont eu la gentillesse de nous offrir un lombricomposteur à deux étages. Et moi, je me suis engagée à te raconter notre aventure de compostage deux fois par mois pendant un an. Tu pourras retrouver toutes nos aventures à ce sujet dans la catégorie Lombricompostage en appartement.

Je suis tellement enthousiaste de partager tout ça avec toi, et j’espère que ce nouveau sujet t’intéressera.

Un an de lombricompostage en appartement

Nous avons reçu notre lombricomposteur et son bioseau bien emballés, tous montés, prêts à l’emploi. Un vrai bonheur ! Quelques aménagements de cuisine plus tard, le voici dans son petit coin, avec mes expérimentations de plantation en couvre-chef : de petits citronniers et un jeune avocatier, qui vont devoir changer de pot au plus vite pour que leur look soit à la hauteur de celui de la Boite à Terre ! Le composte n’aura pas à aller bien loin pour servir.

Quelques jours plus tard, nous avons reçu les vers. Petit Lutin les voit comme des animaux domestiques, faisant partie intégrante de la maison. Nous avons donc décidé de les nommés. Puisqu’il était assez compliqué de leur donner à chacun un nom, nous nous sommes mis d’accord pour baptiser Edgar les garçons et Frésille les filles. Je ne suis pas certaines qu’il y ait des mâles et des femelles chez les lombrics, mais Petit Lutin y tenait beaucoup.

Comme précisé par Amandine, pour débuter, nous avons nourri nos vers modérément : 1/2 tasse d’épluchures tous les deux jours. Ils sont donc pour l’instant au régime carotte-choux chinois-pomme. Un peu de moisissure est apparue. Amandine avait pensé à prendre les devants et à me prévenir que ce phénomène est possible :

Le démarrage du processus de compostage va prendre un peu de temps : les vers doivent s’acclimater à La Boîte À Terre en échange, tu dois t’acclimater à leur vitesse de compostage. Il est possible qu’une moisissure se forme dans les premiers temps. Cette moisissure prend en général la forme d’un nuage blanc, qui peut être un peu envahissant, mais pas dangereuse pour les vers. Elle va aider à préparer les déchets pour les vers, surtout s’ils ne vont pas assez vite pour les “digérer”. Tu peux la retirer, sans aucun problème. Dans un lombricomposteur bien lancé, cette moisissure n’existe plus ou très peu.

Un an de lombricompostage en appartement

Le bioseau sert à faire le transfert entre le lombricomposteur et le plan de travail où tu cuisines. Pour éviter tout risque de nous voir envahies de moucherons, Amandine nous conseille de mettre rapidement les épluchures dans le bioseau. Puis, une fois de temps en temps, d’ouvrir le lombricomposteur pour y placer les épluchures rapidement, en enterrant un peu les pelures de fruits, toujours pour éviter les moucherons.

Je suis impatiente d’arriver à un rythme de croisière dans le lombricomposteur, afin de pouvoir y mettre toutes nos épluchures, et observer la diminution de nos poubelles. C’est un petit pas de plus vers la vie zéro déchet, et j’en suis ravie ☺

Un an de lombricompostage en appartement


Et toi, as-tu un lombricomposteur ? Si tu ne t’es pas encore lancée, y a t’il des questions qui te turlupinent et t’empêchent de franchir le pas sereinement ? S’il te plaît, partage ton expérience et tes questions en commentaires !

Petits liens qui vont bien pour aller plus loin :


moins-de-dechets-pour-une-vie-plus-remplie-clementine-la-mandarine la-boite-a-terre-lombricomposteur-en-bois-fabrique-en-france-clementine-la-mandarine un-an-de-lombricompostage-clementine-la-mandarine