L’éducation bienveillante. 

Voilà un bien joli terme, qui semble plein de promesses. Un peu paradoxal aussi : est-ce qu’un parent pourrait consciemment choisir de donner à son enfant une éducation malveillante ? J’ai du mal à le croire !

Pour moi, et c’est une définition très personnelle – et constamment remise en question, l’éducation bienveillante est un accompagnement de l’enfant en restant à l’écoute de toute la famille. Dans cet accompagnement, l’enfant est considéré comme un humain à part entière, qui a le droit de ressentir des émotions, de les exprimer. Cet être humain est écouté, au mieux. Ses besoins sont pris en compte, au même titre – ni plus, ni moins – que ceux des autres membres de la famille, adultes et enfants.

10 idées simples pour un monde plus beau

Les enfants ne reçoivent ni punitions ni récompenses.

Lorsque le comportement d’un enfant ne peut être toléré par une autre personne, l’enfant ne sera pas puni ni châtié. L’adulte lui expliquera, par un message “je” pourquoi son comportement le dérange et les émotions qu’il suscite. L’enfant pourra alors choisir de lui-même de cesser le comportement ou chercher un compromis avec l’adulte.

Lorsque le comportement d’un enfant fait grand plaisir à une autre personne, l’enfant ne sera pas récompensé. L’adulte lui expliquera, par un message “je” pourquoi son comportement lui plaît et les émotions qu’il suscite. L’enfant sera remercié, et ses actions pourront être détaillées verbalement, afin qu’il puisse se les remémorer en partageant le plaisir avec l’adulte.

Ainsi, l’éducation bienveillante n’est pas laxiste. Non, non ! Je répète : L’éducation bienveillante n’est pas laxiste. Les outils utilisés pour faire cesser les comportements intolérables sont seulement radicalement différents de ceux employés dans l’éducation traditionnelle (fessées + punitions versus récompenses).

balade-en-luge-en-foret-clementine-la-mandarine

Par contre, et c’est encore mon point de vue personnel, l’éducation bienveillante est épuisante émotionnellement pour l’adulte, quand celui-ci n’a pas reçu un tel accompagnement enfant.

Il s’agit d’apprendre un nouveau langage et surtout une nouvelle façon d’être et de considérer les enfants, et les autres de façon générale. Choisir ce mode d’éducation a été pour moi une ouverture sur le monde, sur le respect, sur les autres humains, sur l’empathie. C’est à la foi merveilleux à découvrir, et harassant. J’ai très souvent en tête des phrases toutes faites, entendues pendant mon enfance, qui refont surface. Je dois alors prendre garde à ne pas les dire, puis chercher quelle manière me semble juste pour exprimer ce que je ressens.

Chaque mercredi, le soir, après avoir passé une journée seule avec Petit Lutin, je me sens épuisée. Même si la journée s’est formidablement bien passée, et que les besoins de chacun ont pu être écoutés et comblés, que les conflits, inévitables, ont pu être réglés de manière sereine.

Il me semble que la bienveillance, comme toute nouvelle connaissance, s’apprend avec le temps et demande des efforts.

Merci à toutes pour votre participation échange ton smartphone contre une box

C’est bien joli tout ça, mais comment faire pour accompagner ses enfants avec bienveillance lorsque nous-même n’avons pas été élevé de cette façon ? Je te propose de t’inscrire au challenge pour nous rejoindre dans cette découverte.

Lors de cette première quinzaine de jours du mois de Mars, je te propose de découvrir des ressources, des témoignages pour commencer ou continuer sur la voie difficile mais oh combien merveilleuse de l’éducation bienveillante. Entre-nous, pas de chichis. Oui, c’est difficile, et nous en parlerons. Oui, tous les parents ont des ratés, et nous en parlerons. Oui, nos enfants sont tous merveilleux, et nous en parlerons aussi ☺♥

Je t’invite dès aujourd’hui à apporter ton témoignage à ce merveilleux challenge, en répondant aux questions que tu trouveras sur ce formulaire.

Echange ton ancien smartphone contre une box cadeau écologique et personnalisée

Note : Dans le seconde partie de ce challenge, nous parlerons de la bienveillance envers soit-même et de la communication non violente. Patience !

Et pour toi, c’est quoi l’éducation bienveillante ? S’il te plaît, donne-nous ton avis en commentaire… bienveillant !

Petits liens qui vont pour aller plus loin :

  education-bienveillante-clementine-la-mandarine challenge-education-bienveillante-communication-non-violente-clementine-la-mandarine