Du chocolat bon pour les hommes et la planète, ça existe ?

Fév 6, 2015 | 11 commentaires

Le chocolat, c’est bon. Miam.

J’aime le chocolat noir, le chocolat au lait – pas trop sucré, le chocolat praliné, le chocolat blanc, le chocolat fourré au lait – nous en trouvons au sucre complet, il est excellent.

J’aime les gâteaux au chocolat, les poires couvertes de chocolat fondu, le chocolat chaud, les brownies, les cookies, les…

Alors, ce met si prisé, d’où vient-il ? Qui le cultive ? Comment ? Comme pour tout ce que nous consommons, j’aime à trouver des réponses à ces questions, afin de faire des choix de consommation éclairés. Je partage aujourd’hui avec toi le fruits de mes recherches.

Note : je ne traite pas ici du véganisme pour le chocolat, car je ne me suis pas encore penchée personnellement sur la question. Sois certaine que j’en parlerai lorsque j’aurai franchi le pas ! En attendant, je mange presque exclusivement du chocolat noir ☺

Choisir son chocolat éthique et écologique

Un peu d’histoire, par simple curiosité

Le cacaoyer est originaire d’Amérique du Sud. Le premier européen a consommé du cacao fut Christophe Colomb, qui but un breuvage offert par les Aztèques en 1502. Une fois le met adopté par les européens, ce fut environ 250 000 personnes qui furent réduites en esclavage pour sa culture.

Les bienfaits du cacao

Le beurre de cacao contient de la vitamine E et d’autres molécules – flavonoïdes et acide félurique, à tes souhaits ! – qui sont des anti-oxydants. Elles s’opposent à l’oxydation des cellules, nocive, qui a lieu par tout un tas de facteurs externes, tels que le contact avec la pollution ou les UV.

Attention, si tu veux avoir accès à ces bienfaits, il faut donc acheté du chocolat confectionné avec du beurre de cacao et non pas d’autres huiles.

Le beurre de cacao fait aussi une excellente crème hydratante, voire même anti-rides !

Qui cultive le cacao ?

Choisir son chocolat éthique et écologique

Ce met délicieux et plutôt bon pour la santé, qui le cultive ?

Les fèves de cacao sont produites à 80% dans des exploitations familiales de moins de 3 ha. Ces familles reçoivent dans le commerce traditionnel environ 5% du revenu généré par les fèves, soit 1$ par jour. Très pauvres, ces familles font travailler leurs enfants, qui manipulent produits chimiques ou machettes. Rien qu’en Côte d’Ivoire, on estime à 250 000 le nombre d’enfants travaillant dans les exploitations de cacao.

Arg, pas réjouissant tout ça. On arrête de manger du chocolat ?

Non, ouf ! Il existe du chocolat commerce équitable. Grâce à ces labels, tu t’assures qu’aucun enfant n’a travaillé pour produire ton chocolat. De plus, l’éthique du commerce équitable permet aussi de s’attaquer aux sources du travail des enfants, en payant mieux leurs parents qui peuvent ainsi employer du personnel pour être secondé, et en montant des projets de construction d’écoles par exemple.

Et l’écologie dans tout ça ?

Maintenant que tu manges du chocolat socialement correct, qu’en est-il de l’aspect écologique ?

La culture du chocolat est responsable de déforestation et d’appauvrissement des sols. La forêt est rasée et son sol fertile est appauvri en 20 à 30 ans, incitant les exploitants, dont c’est la seule source de revenus, à raser un nouveau morceau de forêt.

Euh… cette fois je dois arrêter le chocolat ?

Choisir son chocolat éthique et écologique

Le CIRAD propose un document sur l’agro-foresterie appliquée à la culture du chocolat. Cette méthode permet de conserver voire restaurer la fertilité des sols, de diminuer les maladies des cacaoyers, et offre aux exploitants d’autres sources de revenus. Il existe donc des manières de cultiver le cacao écologiques !

Le commerce équitable est encore une fois un allié, puisqu’en plus des critères sociaux, un travail est effectué dans le domaine environnemental. Tu trouveras sur le site eco-sapiens un classement des labels d’éco-consommation ainsi qu’une fiche détaillée pour chacun, qui te permettra d’y voir plus clair.

Te voilà maintenant parée pour déguster du chocolat en toute bonne conscience sociale et écologique ! Huuuum, je le trouve encore meilleur ☺

Et toi, es-tu une chocolat addict ? Comment gères-tu l’aspect social et environnemental de ce met ? S’il te plaît, partage tes astuces en commentaires !</strong span>

Sources :

Histoire de la culture du cacao, Wikipédia
Les propriétés du cacao, Wikipédia
Les labels d’éco-consommation : classement, Eco-sapiens

11 Commentaires

  1. Bonjour Clémentine !
    Merci pour cet article. Je suis une addict (ou bien une droguée, je ne sais plus bien) au chocolat.
    J’avais déjà connaissance de la possibilité d’acheter « équitable » pour le chocolat, mais pas « écologique ».
    J’ai bien regardé les liens que tu cites, et du coup, je me dis que ce qui serait top ca serait d’avoir directement le nom des marques à privilégier. Non pas que je sois fainéante, mais je n’ai pas la liste des labels quand je suis au magasin ;) Tu en penses quoi ?

    Par exemple, je prend une de mes marques fétiches :
    La marque fait partie des alliances rainforest, et Care. C’est un bon point.
    En plus pour le moment (je ne sais pas si c’est nouveau par contre), la marque s’engage à semer une plante chaque fois que vous entrez un code sur leur site. Donc c’est une démarche plutôt positive, non ?

    Voilà pour ma petite pierre à l’édifice :)
    Bonne dégustation !

    Réponse
    • Je préfère ne pas mentionner de marques sur mon site car je ne souhaite pas faire de publicité aux grosses multinationales. Je réfléchis à écrire un article sur de petites marques qui proposent des alternatives saines, mais je ne suis pas encore fixée sur le bénéfice ou non de ce projet.

      L’alliances Rainforest est à ma connaissance très peu exigeante et plus un produit du greenwashing qu’autre chose.

      Tu peux imprimer la liste des labels (il y a un document pdf à télécharger, récapitulatif). Une fois dans le magasin, tu sors ta fiche pour ton faire ton choix. Pour éviter que ce soit trop long et compliqué, tu peux réaliser ce travail rayon par rayon. D’abord le chocolat et le café, puis les biscuits, puis…

  2. Du chocolat ? Je ne résiste pas sauf pour le blanc…
    Le chocolat bio et équitable étant cher, cela va m’aider à réduire ma consommation. Mais promis : pendant tout le mois de février, je n’en achèterai pas d’autre, espérant garder la bonne attitude ensuite.
    Je vais essayer de localiser un magasin vendant du chocolat en provenance d’Haïti car j’y ai vécu et là-bas l’esclavage des enfants existe bel et bien. Il fait même -malheureusement – partie des mentalités des autochtones. L’histoire particulière de cette île, sa misère expliquent mais ne justifient pas.
    Ce sera ma façon de continuer à les garder au coeur.

    Réponse
    • Là où nous allons faire nos courses, nous trouvons du chocolat bio et équitable à 11€ le kilo de chocolat noir, sous forme de petits palets vendus en gros sachet. C’est du chocolat à pâtisser à 55%. Il y a les mêmes sachets à 70% légèrement plus cher. Le label de la marque, Bio Equitable est un des plus exigeants et le chocolat excellent. C’est un peu déroutant qu’il ne soit pas sous forme de plaque au début, mais on s’y est fait très vite, et manger un palet au lieu d’un carré diminue la consommation ;-)

      Peut-être as-tu des opportunités similaires là où tu fais tes courses ? Dans notre magasin, c’est caché tout en bas du rayon !

      Je te remercie pour le partage de ton vécu à Haïti :-)

  3. On deviens ce que l’on mange… Je suis donc du chocolat!
    Impossible de résister, au point de : quand je suis invité j’apporte du chocolat pour être sûre de finir le repas sur cette note chocolaté (en général les gens ouvrent le paquet lorsque nous sommes là :D )
    Je prend du chocolat bio, déjà c’est un grand pas parfois équitable (mais il est beaucoup plus cher). J’ai déjà fais ce travail sur le café (bio ET équitable), mais lez chocolat au vu de notre consommation, cela ferai trop cher…
    J’ai essayer le chocolat cru à Pâques dernier… c’est très très bon, fort en gout, mais pas amer du tout. Au vu du prix, on en mangeait qu’un tout petit peu :)
    Mais promis je vais faire des efforts de ce côté aussi.

    Réponse
    • Merci Hildegarde pour ton retour. Nous avons trouvé dans notre magasin biologique des paquets de chocolat à pâtisser, sous forme de petits palets, par paquet de 1kg. Il existe en chocolat blanc et noir 55% et 75% et n’est vraiment pas cher au vu du label (l’un des plus exigeant bio et équitable). Sortir du format tablette nous a permis de continuer à manger du chocolat, tout en y ajoutant l’éthique. J’espère que tu trouveras une solution qui te satisfasse ;-)

  4. Bonjour
    j’achète mon chocolat au groupement d’achat près de chez moi, je en parle pas des merdouilles que je mange compulsivement au boulot, mais du chocolat pour la consommation familiale, celui qu’on déguste avec délice :
    Bio, au beurre de cacao et sucre complet, équitable, fabriqué dans la drôme.
    C’est un régal, il y a au moins une dizaine de variétés différentes, noir ou lait avec des fruits, des fruits secs, des épices etc… Moi je craque pour le noir pomme/épices et le noir gingembre confit.
    Evidemment il est un peu cher (aux alentours de 2,50€ la tablette) mais tellement bon !
    Si vous trouvez cette marque, Saldac, essayez-la sans hésiter. Je ne sais pas si on la trouve dans le commerce normal.
    Quand j’étais jeune je n’aimais que le chocolat au lait, mais finalement j’aime bien le bon chocolat noir très corsé. Et COMME C’EST FORT EN GOÛT ON EN MANGE MOINS, LA TABLETTE DURE BEAUCOUP PLUS LONGTEMPS !

    Réponse
    • Merci Dominique pour ton retour ☺ J’ai vécu la même chose : du chocolat au lait enfant, pour maintenant apprécier le chocolat noir, en plus faible quantité. Je me demande si enfant, j’étais persuadée de n’aimer que le chocolat au lait car c’est une croyance populaire, véhiculée par les marques de chocolats industriels pour enfants, qui nous martèle que les enfants n’aiment que le chocolat au lait plein de sucre ou si c’était vraiment le cas ? En tous, Petit Lutin que nous laissons libres de ces choix, les aime tous et finalement, mange ce qui est disponible !

  5. Merci beaucoup pour cet article et tous ces commentaires qui donnent plus d’éléments de réflexion!
    J’avais lu de mon côté il y a quelques années que les producteurs de cacao (même ceux des réseaux de commerce équitable) n’ont jamais mangé de leur vie du chocolat tel que nous le consommons en Europe! Pour ma part c’est cette information qui m’a fait diminuer fortement ma consommation de chocolat. Je trouvais que c’était le paroxysme de l’injustice.
    Au début c’était très dur pour moi d’arrêter le chocolat, j’avais l’impression de devoir me sevrer, j’étais comme une droguée qui avait besoin de sa dose, ça n’a pas été évident et je comprends très bien que ce ne soit pas une décision facile pour certaine, voir impossible à prendre.
    Aujourd’hui j’ai perdu l’habitude d’en manger, ça m’écœure très vite et de la poudre 100% cacao dans un peu de lait d’amande de temps en temps est devenu un vrai délice, bien plus grand que lorsque je mangeais une tablette entière de chocolat en une seule fois!

    Réponse
    • Merci Maële ! Quelle bonne idée le cacao dans le lait d’amande.
      Cet été, pour mes recherches, j’ai travaillé sur des textes du XVIIe siècle (récits de séjour au Mexique et au Guatemala). La grande questions à l’époque était de savoir si le chocolat était une nourriture ou une boisson car c’est en tant que telle qu’il était consommé.
      Merci ,Clémentine, pour ta piste. Je continue mon mois haïtien qui va me donner le temps de poursuivre la réflexion et de voir ce que je trouve par chez moi comme chocolat écolo-bio-équitable.

    • Merci Maële pour ton retour. Cela paraît effectivement illogique que les producteurs ne puissent consommer du chocolat ! Je pensais qu’ils en consommaient cru, en boisson. C’est d’ailleurs sous cette forme que ma Maman m’en a ramené de Sainte Lucie.

Laissez une réponse à Soane Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

* indicates required
Que souhaites-tu recevoir ?

Encore un peu de lecture ?

la boutique

Acheter, c’est voter ! Fais-le selon tes valeurs.

Pendant ce temps sur Instagram…