Vers le minimalisme : le cas difficile des vêtements

Oct 22, 2014 | 16 commentaires

Je dois t’avouer : une suis pas une vraie fille – paraît-il.

Je n’ai jamais été une grande fada de mode. Faire les magasins m’ennuie.

Je suis très exigeante lorsque j’achète des vêtements neufs : provenance, labels, condition de travail… Cela à l’avantage de me cantonner à trois magasins en ville qui correspondent à mes critères. Au vu du prix des vêtements qui s’y trouvent – qui le valent bien lorsque l’on prend conscience de leur qualité – mes virées shopping sont très réduites.

Cela ne veut pas dire que je ne me retrouve pas avec une garde-robe que je dois trier deux ou trois fois par an. Il y a ma Maman et ma sœur,  »fashionistas », qui m’offrent très souvent des vêtements, ou me donnent ceux qu’elles ne portent plus. Et puis il y a une amie, qui me donne les vêtements que ces deux filles trient. Et en peu de temps, je me retrouve tout un tas de vêtements, que je garde par politesse, parce que ça peu servir, parce qu’ils sont gratuits.

Et moi aussi… j’ai une armoire qui déborde !

Voici ma stratégie pour faire le tri de sa penderie, ou

Du minimalisme et des vêtements

garde-robe-minimaliste-et-tri-des-vetements-clementine-la-mandarine

Je sors de l’armoire tous les vêtements d’un type : pantalons, T-shirts, robes et jupes… Je vais aussi chercher ceux qui sont dans le linge sale. Je les trie en 3 piles :

  1. les vêtements que je porte et que j’adore
  2. les vêtements que je ne porte pas ou peu et que j’aime beaucoup quand même
  3. les vêtements que je ne porte pas et que je n’aime pas plus que ça – ceux que je garde par politesse par exemple, mais qui ne me plaisent pas

J’essaie d’être honnête avec moi-même et de ne pas mettre seulement une vieille paire de chaussettes dans la 3ème pile !

Cette troisième pile, je la mets dans un sac poubelle que je dépose, fermé, dans l’entrée. Je l’y laisse jusqu’à ce que l’encombrement qu’il génère dépasse la peur de vouloir y piocher de nouveau. Et hop, je l’emmène dans une benne à vêtements où ils seront revalorisés.

Quelques temps plus tard, je recommence, en resserrant mes critères, et en étant plus stricte sur ce que contient la 3ème pile. Même sans y penser consciemment, j’ai toujours réfléchi au contenu de ma garde-robe entre temps et ma conscience de ce que je porte réellement s’est affinée.

le-tri-vers-la-garde-robe-minimaliste-clementine-la-mandarine

Et je continue jusqu’à ce que le contenu de mon armoire me convienne vraiment.

Alors à quoi sert la 2ème pile vas-tu me dire ? Simplement à me faire lentement à l’idée que non, ces vêtements ne me sont pas indispensables, ni même utiles. Mais je me laisse le droit de les garder encore un peu. C’est un outil psychologique pour me préparer à éliminer en douceur.

En procédant ainsi, je n’ai jamais regretté un vêtement parti. Jamais. Et je me suis toujours sentie mieux lorsque mon placard était vidé de tous ces vêtements que je ne portais pas.

Voici aussi quelques autres ressources pour t’aider dans ce tri, parfois si difficile :

Ophélie nous livre ici un article complet sur la question du minimalisme dans la garde-robe, ainsi qu’un bilan, avec en bas une proposition de garde-robe minimaliste. Tu peux aussi découvrir l’exercice de mémoire de Joanne, l’intéressant témoignage avant/après de Pauline et une belle réflexion sur la garde-robe minimaliste.

Et pour éviter les emballages lors de l’achat de vêtements, privilégie l’occasion.

Et pour toi, c’est compliqué le tri de la penderie ? Tu t’y prends comment ? S’il te plaît, partage tes idées en commentaires !

Petits liens qui vont bien pour aller plus loin :

4-semaines-pour-epurer-ta-maison-clementine-la-mandarine moins-de-dechets-pour-une-vie-plus-remplie-clementine-la-mandarine minimalisme-pour-se-simplifier-la-vie-clementine-la-mandarine

16 Commentaires

  1. Bonjour Clémentine, bonjour tout le monde,
    Après un tri difficile de mes habits dimanche, où j’ai été toute « chamboulée », je me suis rendue compte que les vêtements que j’avais accumulés dans de nombreuses tailles différentes reflétaient une image de moi qui n’était pas… moi justement.
    J’ai voulu coller à des étiquettes, bien « présenter », être hyper féminine alors que je suis plutôt quelqu’un de très simple qui va vers le confort et le pratique…
    Après une discussion très intéressante avec une amie hier, je me suis rendue compte que ces vêtements trop petits et pas dans mon style m’oppressaient, je n’arrivais pas à me projeter dans ces habits si jamais je maigrissais.
    Alors la rage m’a prise au ventre, j’ai vidé les 2/3 de ma garde-robe « trop petite », je vais revendre tout ce qui est neuf et en bon état, donner le reste, faire un immense vide et recommencer tout à zéro.
    Si j’ai eu les moyens de dépenser des centaines d’euros pour acheter tous ces trucs inutiles, j’aurais, après revente et mûre réflexion, les moyens de me constituer une jolie garde-robe minimaliste et surtout, à ma taille! Enfin! Assumer sa taille, s’offrir de jolies choses, éthiques et de qualité, et passer à autre chose, parce que y’a autre chose dans la vie que les fringues.
    Bien habillée oui, mais après c’est bon ;)
    Je vous souhaite une excellente journée les filles, prenez soin de vous c’est important! :)
    Amitié,
    Alice

    Réponse
    • Ooooh félicitations Alice !! Je suis tellement heureuse pour toi ! Merci pour ton retour, qui je suis sure, inspirera et insufflera du courage à bien d’autres ☺♥

  2. c’est drôle : moi non plus je ne suis pas une vraie fille : le pire calvaire de toute l’année c’est d’accompagner mes deux plus grands aux soldes (d’ailleurs je m’arrange toujours pour déléguer ce moment à quelqu’un d’autre !) Du coup le tri est plus facile à faire et d’années en années je me retrouve de plus en plus souvent à ne retirer que ce qui est usé-troué. A part deux trois vêtements « sentimentaux » je n’ai que des vêtements portés (et usés jusque mort s’en suive ;-)!)
    Par contre pour être tout à fait honnête, pour le tissus « récup’ c’est autre chose. Ton article me donne d’ailleurs envie de mettre mon nez dedans et de faire de la place.

    Réponse
    • Ah oui, les tissus récup’… Ici aussi, un bon tri serait utile. Pourtant, j’en ai déjà fait plusieurs. C’est une autre sorte d’addiction finalement ;)

  3. J’ai trié mes armoires de façons draconiennes (et je ne regrette pas!!), d’ailleurs c’est la loose, il ne me reste plus qu’un jean potable et 2 troués que j’ai rapiécés, bref…Et pour les achats neufs, j’aime bien essayer ce que j’achète donc pas de net, alors je concentre mes achats dans des petites boutiques indépendantes pour éviter les chaines…Et puis je couds, j’ai un patron magnifique sous le coude, il me reste à trouver le tissu et le temps !!!!!

    Réponse
    • Merci pour ton retour Céline ☺
      Waou, tu te couds tes propres pantalons, génial ! Ça a l’air relativement compliqué, je trouve. Bonne recherche de tissus alors ☺

  4. Comme je viens de déménager, j’ai déja fait un tri draconien… je vais en rester là pour le moment mais quelques réflexions à la volée (je suis allée lire la liste minimale d’antigone, ça m’a interessé !) :
    – Antigone « conseille » 1 pantalon chaud. Ben y’a pas moyen. Quand il fait vraiment froid, j’ai vraiment besoin d’un pyjama chaud et en continue et du coup, il m’en faut au moins deux pour tourner (parce que le linge c’est long à sécher, surtout en hiver, dans le nord de la france !). Donc 2 minimum. Avec 3, c’est l’aisance totale :P
    – Antigone utilise des catégories temps chaud / temps froid. Par exemple jupes légères / jupes chaudes… Moi je fais des catégories supplémentaires avec habillé / casual :( J’ai donc une robe habillée légère et une robe habillée chaude. On dirait que ça te multiplie tout par deux mais non, j’ai quand même très peu de vêtements, promis juré :P (par contre ma grand-mère multiplie TOUT par deux avec le noir / bleu marine qu’elle ne veut pas mélanger, donc deux versions de tout chaussures, gants etc. ahahah c’est un sketch !)
    – Là, où je pêche… c’est les pulls… je les ai tous ou presque tricotés moi même et j’ai pas le coeur de me séparer d’aucun. Les vêtement faits maison en général, c’est la plaie à ce niveau là. Bien que j’y arrive mieux pour les vêtements cousus (plus rapides dans leur réalisation) que les tricots… :'( Du coup, j’ai arrêté de tricoter parce que j’ai plus de place ! :'(

    Réponse
    • Merci pour ton retour Cicile.
      Je pense que les listes de vêtements minimalistes dépendent de là où on vit. La liste d’Antigone est par exemple bien plus étendue que celle de Béa Johnson qui elle vit en Californie et donc n’a pas besoin de vêtements hivernaux.
      Cela dépend aussi de sa résistance au froid. Mon chéri n’a pas exemple pas besoin de manteau lorsqu’il fait des températures automnales – 5-8°C le matin par exemple – alors que moi, j’aurai bien trop froid avec juste un pull !
      Chaque liste est à adapté selon ses besoins et ses envies, aucun n’est à prendre au pied de la lettre. Ce qui compte, c’est de te sentir bien dans ta garde-robe je pense !
      Pour le tricot, peut-être peux-tu tricoter pour des amis ou ta famille ? Enfin si c’est le fait de tricoter qui te manque.

    • J’aime beaucoup tricoter. J’aime les pulls que j’ai tricotés… MAIS je les porte pas tellement souvent… parce que mes pulls tricotés main avec amour, je les entretiens avec amour aussi (à savoir lavage main + séchage à plat). Et comme… j’ai d’autres choses que je prioritise, je finis souvent par porter des vêtements qui sont d’un entretien plus facile (en ce moment, je ne quitte plus tellement ma veste en polaire bien que ce soit tout à fait laid mmmh)…
      C’est un peu le même souci avec les vêtements faits maison, je couds principalement des cotonnades ou du lin. Du coup, ça se repasse et du coup… je porte autre chose quand je suis pressée par le temps (ou que j’ai un poil dans la main).
      Bref, le fait maison ça a malheureusement tendance à remplir mon placard sans que ce soit vraiment ce que je porte au quotidien (à savoir les jerseys qui passent en machine et ne se repassent pas…). Ou alors faut investir dans une surjeteuse pour pouvoir coudre les jerseys :/

    • Oui je comprends tout à fait ce problème. J’ai une jupe, cousue par mes soins lors d’un cours de couture, une taille trop grande pour moi, que je ne porte donc jamais mais dont je n’arrive pas à me séparer… !

  5. Le tri je le fais petit à petit, quand le matin je cherche un vêtement et que j’en trouve un que je n’ai pas mis depuis longtemps, je le mets de côté. Parfois c’est en le mettant je me dis celui-ci ce n’est plus possible ! J’essaye de les donner autour de moi car mettre dans les containers des vêtements qui sont encore mettables me gêne un peu, si ils sont utilisés pour faire des chiffons ce n’est pas « drôle ». Bon tri à toutes !

    Réponse
    • A ma connaissance, dans les containers, les vêtements sont triés. S’ils sont en bons états, ils sont revendus dans les friperies. C’est seulement s’ils sont tâchés, déchirés… qu’ils sont transformés en chiffons, en isolants…

  6. Coucou tout le monde,

    Je ne suis pas une acharnée des vêtements (ni des chaussures), donc j’ai juste ce qu’il me faut. Mais j’avoue craquer de temps en temps pour un vêtement. Mes étagères ne sont pas surchargées, mais je fais quand même le tri de tps en tps. Quand je ne mets plus un vêtement je le donne à la Brocante de Mamie près de chez moi. Il sera revendu pour la bonne cause. Si un vêtement est abimé, il prend la même direction et sera revendu pour tissu au poids par l’association pour financer des projets, en Asie notamment. Pour les vêtements de mes enfants ou de mon mari, j’en fait déjà profiter l’entourage, qu’il soit familial, amical ou professionnel, sinon —-> Brocante de Mamie :)
    Le désencombrement matériel allège l’esprit. Moins de torture pour le rangement, le ménage, la poussière etc. Je suis une adepte de Dominique Loreaux et je m’y tiens.
    Bonne journée.
    H

    Réponse
    • Merci Hélène pour ton retour et tes astuces ☺

  7. Bonjour Clémentine,
    Je crois me souvenir que j’avais pu télécharger un document pour aider à constituer sa garde-robe capsule… Seulement depuis j’ai fait du ménage dans mon téléphone et j’en ai changer et impossible de le retrouver sur ton blog. Est-ce parce qu’il était à l’époque gratuit et maintenant payant ou est-ce parce que j’ai rêvé ?
    A part ça j’adore ton blog et j’y puise souvent des idées pour être dans un mode de vie plus en accord avec mes valeurs. Merci de faire tout ce travail !

    Réponse
    • J’ai effectivement à une période offert un document issu de mon accompagnement à l’écologie au quotidien, qui maintenant n’est plus en accès gratuit.
      Je te souhaite un bon tri de ta garde robe ☺

Laissez une réponse à sylvie Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Encore un peu de lecture ?

Ca t’a plu ? Continue ton cheminement écolo !

Tu recevras un mail par semaine, avec des astuces écolo, les récap des challenges écolo… Promis, je garde ces infos juste pour moi. Et pas plus d’un mail par semaine.

Et pour fêter ton arrivée, un mini-challenge d’une semaine pour faire tes premiers pas vers une diminution de tes déchets avec 7 astuces faciles et efficaces.

Pendant ce temps sur Instagram…